Les différents cols de chemise

Des cols de chemises modernes

Lorsque que l’on achète une chemise, que regarde-t-on en premier ? La couleur, la coupe, le tissu. Etant habitué à acheter plus ou moins toujours les mêmes cols, on n’y prête pas forcément attention, alors que c’est bien la première chose que l’on devrait regarder. Car un col, quand il est bien choisi en fonction de notre morphologie, joue beaucoup sur le style d’une tenue. Et avec un hiver plutôt doux, ne pourrait-on pas rêver de chemises légères et printanières ? Les cols courts, frais et modernes, sont parfaits pour ça. Le truc, c’est qu’on les connaît sans vraiment les connaître ! Je me suis donc penché sur la marque The Nines, que j’ai découverte il y a quelques années et qui propose plus de 10 cols différents. Voici 3 cols modernes à avoir :

La chemise col mao

Chemise Col Mao The Nines

Le col mao, appelé également col mandarin, est constitué d’un pied de col, auquel une deuxième bande de tissu est cousue. La chemise col mao est agréable seule, mais peut aussi épouser sans effort un costume dans un look chic. Elle apporte de l’originalité dans une tenue classique. Plus haut que le col officier, ce col convient notamment aux têtes plutôt grandes.

La chemise col officier

chemise-col-officier-bleu-ciel
Chemise bleu ciel col officier – The Nines

Similaire au premier, il s’agit en fait d’un simple pied de col sans rabat. Ses deux pans se chevauchent alors que ceux du col mao s’effleurent. Malgré le fait qu’il soit d’origine militaire, il évoque aujourd’hui davantage le farniente que les champs de bataille. Son minimalisme en fait une pièce qui s’adapte à tous les visages et remplace aisément un polo ou un t-shirt !

La chemise col inversé

chemise-col-inverse-blanche
Chemise blanche col inversé – The Nines

Pour finir, j’aimerais évoquer un col moins commun : le col inversé, d’origine indienne et popularisé par Dior. Contrairement aux deux premiers, il possède un rabat replié à l’intérieur. A l’instar du col mao, il ne possède pas de bouton, et se porte donc toujours ouvert. Il convient au plus grand nombre, à l’exception peut-être des têtes petites, qui préféreront le col officier. C’est le plus habillé des trois, bien que dépourvu d’accessoire. D’ailleurs, sur une chemise en lin pour un look casual ou une chemise en popeline blanche et un costume bleu marine pour le travail, le col inversé peut vous plaire si vous cherchez quelque chose d’original.

Vous l’aurez bien compris, les mots qui résument ces cols de chemise sont la polyvalence et la modernité. Car, à l’heure des dress code décontractés en entreprise, où la cravate perd peu à peu du terrain, ils trouvent tout naturellement leur place. De plus, leur style épuré en fait des cols agréables à porter et moderne. Il ne reste plus qu’a choisir !