« Histoires de la nuit », la main enchantée de Laurent Mauvignier

Histoires de la Nuit Laurent Mauvignier

Difficile de parler d’un livre que l’on aimerait appeler chef-d’oeuvre. Difficile, mais si Laurent Mauvignier a pu écrire un tel ouvrage, on peut, à notre tour, essayer d’en parler de la plus belle des manières. Histoires de la nuit est un petit pavé qu’on aimerait infini, qui ne se contente pas de tourner sur soi pour arriver à la fin. Non. C’est bien plus que ça, puisque ce petit pavé, ce tout petit pavé, élargi le monde autour de lui, à commencer par nous.

Ce livre est davantage l’histoire d’un hameau, d’un trio de maisons (dont une est vide), moins que d’une affaire de lettres anonymes, envoyées à bout de bras à Catherine, artiste de son état. Un trio – qu’elle forme avec un couple mais aussi une petite fille – qui, dans un huis-clos soufflant, parle de son intimité, revisite son passé, et s’habille de trois hommes étranges qui mènent la séquestration comme on lit ce roman : haletant(e). Difficile, oui, de parler d’Histoires de la nuit sans parler de malaise, de rebondissements et de virtuosité. Tout, les relations, les classes sociales, le sentiments de vengeance, tout, est étudié à la lettre, est raconté comme on respire. Car tout, tout se superpose, et entre en résonance. Les phrases de Laurent Mauvignier sont des vagues, qui contournent tout, sauf le sujet qu’elles invoquent. Roman noir, thriller, livre magistral, oui, définitivement, tout va et rien ne s’accorde à Histoires de la nuit lorsqu’il s’agit d’en parler. Une chose est sûre : il faut en parler, partout, longtemps.

Histoires de la nuit, Laurent Mauvignier, Minuit, septembre 2020, 640 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s