Le choeur amoureux de Chloé Delaume

Chloe Delaume Coeur Synthetique

Adélaïde est attachée à tout, sauf à ce qu’on en dit. Avec son chat Perdition, elle se retrouve lâchée dans un vide émotionnel rempli de bien d’autres choses. Sensation forte d’une découverte de nouveaux repères, où l’approche de la cinquantaine se lie à un certain humour désabusé, et à la plume d’une romancière que l’on aurait pu penser « expérimentale ». Le cœur synthétique est pourtant bien réel, foutraque et à la fois profond. Un métier d’attachée de presse contraint Adélaïde à toutes sortes de cabrioles, tandis que ses considérations sur l’amour au temps du commerce sentimental, mettent en relief certains privilèges. Les hommes. Ce sont eux qui ont la clé et le poison de cette petite comédie humaine, où le couple ne devrait être rien sauf une envie collective. Où le célibat s’apprivoise autant qu’il se courtise. À côté, le chœur amical d’Adélaïde soutient, tente, et rend compte de cette sororité musicale, qui a même donné lieu à un album, « Les Fabuleuses Mésaventures d’une héroïne contemporaine ». Et au fond, c’est peut-être ça, le cœur de cet ouvrage : livrer en pâture les diktats et les discours, pour pouvoir créer les siens, seule et ensemble. 

Le coeur synthétique (Prix Médicis), Chloé Delaume, Seuil, août 2020, 208 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s