Bonne adresse à Paris : Ramen Bowl

Aujourd’hui, on parle Paris, on parle food, on parle bonnes adresses ! J’ai découvert Ramen Bowl il y a quelques semaines maintenant, au détour d’une pause déjeuner, et un petit article s’imposait.

Restaurant japonais (sur place ou à emporter), Ramen Bowl est situé rue de Ponthieu, à deux pas des Champs Élysées, et est un vrai bon spot lorsqu’on aime la cuisine asiatique !

restaurant ramen bowl paris

Dans une ambiance à mi-chemin entre cantine et bar intimiste sur deux étages, on peut admirer les graffs de l’artiste Oji, disséminés sur les murs du restaurant, on valide l’idée !

En ce qui concerne la carte, on a le choix : ramen (déclinés en 10 recettes), tapas (uniquement le soir), mais aussi donburi (gros bol de riz garni, spécialité de la maison), préparés par le chef Masaki. J’ai eu la chance de tester un panel assez conséquent de la carte, et, vous vous en doutez, c’est une vraie découverte !

cuisine asiatique paris

Les saveurs sont véritablement travaillées, de sorte que l’ensemble pétille en bouche, et donne des associations hyper savoureuses. Mention spéciale pour les allumettes d’algues qui, contrairement à mes aprioris, étaient une véritable découverte, et donne un sens nouveau aux plats ! Et gros coup de coeur pour les ramen sans bouillon, que je goûtais pour la première fois !

food ramen bowl

En bref, une ambiance de cantine street, des saveurs travaillées, un emplacement idéal lorsqu’on souhaite passer un moment sur les Champs-Élysées, j’ai adoré Ramen Bowl !

 

Ramen Bowl

44, rue de Ponthieu

75008 PARIS

Ouvert de 12h à 22h30 (sauf le dimanche)

Publicités

Rendez-vous à la nouvelle boutique Basus du Marais !

À Paris, il se passe des choses, beaucoup de choses. Entre l’ouverture (la fermeture) de douze coffeeshops par semaine et les trente festivals de photographie indépendante qui se créent dans le mois (comment ça j’abuse ?), c’est souvent difficile de s’y retrouver. Et puis il y a des boutiques qui ouvrent, des marques qui, finalement, font leur petit bout de chemin et se développent, comme Basus.

boutique basus marais

Basus, c’est une marque dont je vous parlais déjà dans cet article, lorsque je vous présentais la première boutique, installée dans le 11ème. Et bien on prend les même et on recommence, dans le Marais cette fois-ci.

Car oui, fort de son succès, Basus se développe dans un second espace, situé au 1, rue de Normandie, non loin du Carreau du Temple.

IMG_3125boutique basus marais

En bref, Basus, ce sont des collections inspirées par la nature, le design, l’urbanisme. C’est aussi un travail sur les matières, notamment sur le « cuir de liège », naturel et entièrement recyclable, qui traduit un engagement eco-responsable assez pregnant.

Au-delà de ces raisons, j’aime vraiment beaucoup cette marque pour la qualité et la recherche des pièces proposées à chaque collection. Les photos donnent un petit aperçu du style « design » et épuré que peut produire Basus.

boutique basus maraisIMG_3123

Bref, alors cette boutique ? Et bien, comme celle située au Perchoir Ménilmontant, on est sur un espace assez design, épuré. Un mur végétal dans le fond, des espèces d’îlots centraux qui donnent un cachet supplémentaire à l’endroit, sans prendre trop d’importance. En bref, une boutique pensée pour être pratique, agréable et design à la fois !

IMG_3127

Espace Basus

1, rue de Normandie

75003 PARIS

Horaires : ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h30 – Le dimanche de 13h30 – 17h30

 

City Trip à Vienne !

Vienne, la ville des calèches, de Sissi, du goulasch. Sur le papier, tout pour faire rêver (surtout le goulasch finalement) ! J’ai eu l’occasion d’y passer trois/quatre jours, entre visites et promenades gourmandes (ouuuh) au coeur de « L’Impériale » (car c’est l’un de ses surnoms !).

Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.32IMG_0241OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, que les bases soient posées, on n’est pas sur un énorme coup de coeur, mais j’ai beaucoup aimé cette ville, et j’y retournerai sans souci (ce qui est tout de même notable) !

Pour le logement, nous avons eu l’occasion de ne pas séjourner qu’à un seul endroit, et nous avons notamment pu tester le Flemings Selection, en plein de coeur de la ville. Gros coup de coeur pour cette hôtel au service impeccable ! Nous avons eu la chance de loger dans la junior suite, et, clairement, cette chambre fait partie des plus belles que j’ai pu avoir (voire la plus belle tiens !). Une immense baie vitrée qui donne sur la ville, une salle de bain hyper design, un lit king size (et ça, on adore !), tout donnait envie de ne pas en sortir finalement…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En se baladant, on se rend très vite compte que Vienne est une « belle » ville, au sens où tout est assez harmonieux, où plein de petits détails cumulés font que l’ambiance y est relativement apaisante. (et je n’ai que rarement vu une ville aussi propre, dédicace aux mégots sur les trottoirs parisiens !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

On entend souvent que Vienne est une ville musée, et je suis assez d’accord – sur le terme global. Effectivement, lorsqu’on reste dans le centre ville, peu de bâtiments récents, de nombreux cafés typiques (comme le café Mozart, où nous avons pu goûter une espèce de merveille aux marrons qui nous a pesé sur l’estomac tout le reste de la journée..)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’écris cet article un peu tard, mais nous étions à Vienne en décembre, en pleine période de Noël. Et ici, l’ambiance « noëlique » est respectée à la lettre : un nombre incalculable de marché de Noël se jouxtaient en si peu de mètre carré ! (j’ai adoré ça) Du vin chaud, des décorations moches, des jouets en bois, tout y était ! Mention spéciale à celui de Karlskirche, où des petites tables sont installées, de sorte à profiter – de manière plus agréable – du vin chaud qui nous coule sur les mains en marchant..

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIMG_0320OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, et niveau visite, niveau culture, il se passe quoi à Vienne ? Et bien pas mal de choses dis donc ! J’ai surtout noté le quartier des musées, qui abrite le musée Leopold (où l’oeuvre de Schiele – que, je le confesse, je ne connaissais pas – est notamment présente), le « Kunsthalle », ou encore le musée d’art moderne. Vous trouverez d’ailleurs toutes les infos ici !

Nous avons également visité la bibliothèque nationale, qui, comme toute bonne bibliothèque nationale qui se respecte, est plutôt impressionnante !

Capture d_écran 2018-01-10 à 10.31.12Capture d_écran 2018-01-10 à 10.31.04

Niveau bonnes adresses, je n’ai évidemment pas eu l’occasion de tout tester, ni de me rendre dans toutes les adresses incontournables de la ville, mais Vienne n’a pas l’air en reste de ce côté-là. Personnellement, la gastronomie autrichienne me plaît beaucoup. Ces plats en sauce, ces légumes bouillis, etc, ça me parle, et j’ai donc été assez content lorsque venait le moment de manger (quasiment tout le temps, donc). Parmi les adresses que nous avons testées, je partirais probablement sur cette petite sélection :

– Manger typique chez Marienhof :

À deux pas du Rathaus, où nous logions, se situe ce restaurant aux allures très traditionnelles (dont le décor pourrait se confondre avec le mauvais goût, chacun se fera son avis..). Au menu, des plats typiques, dont cette soupe à l’ail, qui m’a un petit peu fait oublier le reste du repas tant elle était bonne ! De manière plus objective, la cuisine de Marienhof est exactement l’idée que l’on pourrait se faire de la cuisine autrichienne : bonne et généreuse. À partir de là, j’étais le plus heureux du monde !

Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.18Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.44

Marienhof

Josefstädter Str. 9, 1080 Wien
Ouvert du lundi au vendredi, de 11h à 00h, et le samedi/dimanche de 17h30 à 00h

 


– Être un bon touriste au Café Mozart :
Véritable institution avec le Café Sacher, le Café Mozart est le « café viennois » par excellence. Des pâtisseries toutes plus impressionnantes les unes que les autres, un chocolat chaud, un bouquin, le tout dans un café hyper typique (donc hyper touristique). On y est bien, ça fait plaisir, on prend douze kilos, et la vie est belle !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Café Mozart :
Albertinaplatz 2, 1010 Wien
Ouvert de 8h à 00h tous les jours


– Prendre un verre au 18ème étage :
Après une grosse journée de visite, on a envie de se détendre, de profiter de la ville différemment. Le bar du Sofitel (Le Loft) est le lieu idéal pour ça (la journée aussi hein !). Une vue à 360°, où toute la ville apparaît sous nos yeux. Alors on s’amuse à reconnaître où on a été aujourd’hui, à essayer de trouver où on loge (qui n’a jamais fait ça ?!), tout en commandant un (très) bon cocktail ! Alors oui, ce sont évidemment des prix Sofitel, mais très franchement, ça vaut le coup de faire un tour au 18ème étage ! Pour la petite anecdote, le lieu a été conçu par Jean Nouvel, cocorico !
Capture d_écran 2018-01-10 à 10.31.23
Praterstraße 1, 1020 Wien
Ouvert tous les jours, de 6h30 à 10h30, de 12h à 14h30, et de 18h à 00h


– Grignoter devant un concert chez Jazz Land :
Comme son nom l’indique, Jazz Land est… un club de jazz ! Situé dans une espèce de petite cave, l’ambiance est hyper chaleureuse. Tout le monde n’est pas assis, tout le monde n’a pas une vue dégagée, mais l’idée est avant tout de profiter de la musique. Les spectateurs sont tous très attentifs à ce qui se passe sur scène, tandis qu’un serveur passe de temps à autre pour récupérer/prendre les commandes des clients. Un jazz club comme on peut donc se l’imaginer, avec une voûte et une petite scène. Le menu n’est pas forcément très élaboré, mais après tout, on n’est pas là pour manger hein !
Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.54
JazzLand
Franz-Josefs-Kai 29, 1010 Wien
Ouvert du lundi au samedi de 19h à 00h (les concerts commencent généralement vers 21h)
IMG_0157
Voici donc un petit aperçu du séjour que j’ai pu passer dans la capitale autrichienne. Je suis évidemment certains que j’ai loupé beaucoup de choses, mais, comme on dit, l’important c’est de participer hein ! Bonne journée !

Quoi de neuf Paris ? #1

  • L’Atelier d’Octobre Éditions a ouvert ses portes :

Octobre Éditions, vous connaissez ? Le petit frère de Sézane (la marque pour femmes hyper en vogue) développe des produits pour hommes, sobres, élégants, tout ce qu’on veut finalement ! Et bien depuis quelques semaines, l’Atelier Octobre Éditions a ouvert ses portes au 12, rue d’Uzes, à deux pas des Grands Boulevards, et à quelques semaines d’intervalle avec le lancement du e-shop ! (et ça, on adore !)

Un lieu sur deux étages, à l’ambiance chaleureuse. Entre deux petites madeleines et une tasse de café, on flâne, on touche les matières, on essaie, la boutique (et les cabines d’essayage) s’y prêtent vraiment ! À l’étage, on retrouve un « bar à chemises », dont la déco et la disposition donnent envie de prendre place sur les tabourets, pour discuter « textile » jusqu’au bout de la nuit (ok je m’emballe, mais c’est quand même très très cool !) Et le personnel est hyper accueillant, ce qui ne gâche rien !

atelier octobre éditions

l’Atelier Octobre Éditions

12, rue d’Uzès

75002 PARIS

(Ouvert du mercredi au samedi, de 11h à 20h)


  • L’expérience Johnnie Walker au Whisky Shop :

Si vous me suivez sur Instagram (@th.louis), vous avez sans doute vu qu’il y a quelques semaines, je me suis rendu au Whisky Shop (Place de la Madeleine, à Paris) dans le but de découvrir la marque (de whisky donc) Johnnie Walker. Accueillis dans la superbe salle à l’étage, le décor est planté. Au programme : petit point sur la marque écossaise et sur le whisky en général, mais aussi dégustations de différentes références proposés par la marque (selon les âges, les saveurs, les manières de le déguster, etc.). Tout ceci accompagné de bonnes petites choses qui se marient à merveille avec les scotches. (on note la mousse de plancton par exemple !) Le point d’orgue de cette découverte était, après avoir analysé quels whiskies avaient nos faveurs, de procéder à notre propre assemblage, que l’on a pu rapporter à la maison ! (ambiance cours de chimie) Une vraie plongée au coeur du whisky, idéale pour un cadeau de Noël !

johnnie walker whisky shop madeleine paris

Plus d’infos sur le site de Johnnie Walker, mais aussi sur celui du Whiksy Shop, où vous pourrez retrouver plus d’infos sur cette fameuse « expérience ».


  • L’Appartement français s’installe à Filles du Calvaire :

Si vous suivez assidûment ce blog (ah non ?), l’Appartement français doit vous dire quelque chose. (article à retrouver ici) Il s’agit, en bref, d’un pop up store entièrement axé sur le Made in France. Plus de 100 marques mode, accessoires, déco ou idées cadeaux réunies dans un même espace, avec pour ambition de prouver que le Made in France est accessible à tous ! Un joli projet mis en place au 16, Boulevard des filles du Calvaire jusqu’au 31 décembre, avant l’ouverture début 2018 d’une « vraie » boutique, de 200m carré, avec plus de 300 marques, une folie !

l'appartement français made in france paris

L’Appartement français

16, Boulevard des Filles du Calvaire

75011 PARIS

(Ouvert tous les jours du 8 au 31 décembre)


  • Singin in the Rain s’exporte au Grand Palais :

Depuis le 28 novembre, et jusqu’au 11 janvier, la nef du Grand Palais est investie par cette comédie musicale qu’on ne présente plus. Le Théâtre du Châtelet, à l’origine de ce show, est actuellement en travaux, et s’est donc exporté sous la plus grande verrière d’Europe, à deux pas de la place de la Concorde.

Déjà programmé en 2015, Singin in the Rain revient avec un spectacle en grandes pompes, entre chorégraphie léchées et flopée de tableaux dignes de Broadway. L’idée d’assister à un spectacle au Grand Palais est une vraie expérience (petit conseil : il y fait un poil froid, n’hésitez pas à prendre un pull en plus !) Une plongée dans l’histoire de deux stars du cinéma muet, rendue célèbre notamment par Gene Kelly. Le Grand Palais a également mis en place un espace bar/food-truck/cours de claquettes/etc, afin de se plonger dans l’ambiance une bonne fois pour toute ! Un classique à voir au moins une fois !

singin in the rain grand palais chatelet theatre

Singin in the Rain 

Mise en scène : Robert Carsen
Costumes : Anthony Powell
Chorégraphie : Stephen Mear
Décor : Tim Hatley
Dramaturgie : Ian Burton
Lumières : Robert Carsen
Lumières : Giuseppe Di Iorio

En anglais surtitré – Durée 2h40 avec entracte

Du 28 novembre 2017 au 11 janvier 2018

Grand Palais

3 Avenue du Général Eisenhower

75008 Paris


  • Le pop up store « Good Morning South »

Ici, c’est tout plein de petits créateurs venus exclusivement du sud de la France qui se sont réunis grâce à Good Morning South. Jusqu’au 24 décembre, au 66 rue Notre-Dame de Nazareth, c’est un peu comme à la maison ! De la food, des accessoires de mode, des petites lampes, c’est un peu le paradis du cadeau ! Accueilli comme des rois par deux soeurs marseillaises, on profite de la petite ambiance du sud venue s’exporter quelques temps à la capitale, et c’est hyper plaisant !

pop up store good morning southIMG_8863pop up store good morning south

Pop up Good Morning South

66, rue Notre Dame de Nazareth

75003 PARIS

 

Si l’idée vous plaît, on n’hésite pas, on me le fait savoir hein ! À bientôt pour une prochaine édition ! (?)

4 bougies qui vont m’accompagner cet hiver !

Hello !

Bon, ok, j’avoue, j’aime beaucoup la période hivernale, et je crois que je suis lancé là ! Et que serait une petite soirée de décembre sans une bougie et un verre de vin mug de thé ? Il me semble que, en matière de bougies, le choix est plutôt énorme, notamment ces dernières années. On ne sait jamais trop comment se positionner face à la profusion de marques, d’odeurs, de packaging, bref, c’est parfois un peu l’angoisse ! Après pas mal de tests, mon choix s’est porté sur quatre bougies qui m’accompagneront cet hiver. J’en aime évidemment l’odeur, mais aussi la marque qu’elles incarnent, et l’image et/ou les valeurs que cette dernière véhicule. Des bougies souvent « cocooning », idéales pour un dimanche matin sous la couette !

bougie hiver blog avis test diptyique dfc herbivore


  • La « Feu de bois » de Diptyque :

    Faut-il encore présenter Diptyque ? Oui ? Bon, et bien il s’agit là d’une entreprise française, créée en 1961 par Christiane Gautrot (architecte d’intérieur), Desmond Knox-Leet (peintre) et Yves Coueslant (décorateur et administrateur de théâtre). Le trio décide de s’associer, et de monter une première boutique, dans le but d’exposer des premières créations textiles. Tout ceci se passe au 34, Boulevard Saint-Germain, d’où cette inscription sur le packaging des bougies. C’est en 1963 (j’ai l’impression d’être Stéphane Bern, sortez-moi de là) que les trois associés commencent à explorer leur passion pour les parfums, jusqu’à devenir la maison que l’on connaît aujourd’hui ! Les odeurs sont souvent inclassables, je vous invite d’ailleurs à sentir toutes les créations en boutique si vous en avez l’occasion, c’est un peu le temple de l’idée cadeau !
    bougie diptyque feu de bois

La bougie « Feu de bois » est l’une de mes préférées de la marque car, précisément, elle sent le… feu de bois ! Ok, cette phrase est un peu vide de sens, mais pour avoir testé plusieurs bougies qui se voulaient également sentir le feu de bois, ici, on n’est pas sur la même affaire ! Un compromis idéal lorsqu’on n’a pas de cheminée (je m’emballe un peu mais l’idée est là !)

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram !


Une marque un peu moins connue que j’ai appris à découvrir récemment, et dont les produits sont fabriqués dans l’Est parisien. Du Made in France donc, mais pas que ! Delphine, la créatrice de la marque, travaille les odeurs via des mélanges souvent très originaux, et vraiment réussis ! C’est la raison pour laquelle cette bougie fait partie de ma sélection.

IMG_8308Alors, en bref, qu’est-ce qu’elle sent cette bougie ? La café ! Pour le coup, c’est une odeur particulière, que certains n’aimeront pas (ceux qui n’aiment pas l’odeur du café finalement), mais le mélange avec la vanille donne un côté « dimanche matin » qui me donne juste envie de faire griller 200 tranches de pain et d’organiser un petit-déjeuner sur une grande table en bois massif. (chacun ses envies finalement) À noter que les bougies proposées par La Bougie Herbivore sont conçue à partir de cire de soja naturelle, d’une mèche en coton, eco-repsonsable et végane ! Mention spéciale pour le packaging, sobre et efficace, tout ce que j’aime !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Cette bougie n’est pas celle vers laquelle on pourrait se tourner instinctivement lorsqu’on parle « hiver », mais c’est précisément la raison pour laquelle je l’aime beaucoup ! Comme en témoigne son petit nom (qui côtoie les bougies « Bahamas », « Bali », ou encore « Cuba »), ce produit est un appel à l’évasion (oh que c’est bien dit !). Je serai bien incapable de vous décrire l’odeur, mais l’idée de fraîcheur est vraiment la première chose qui me vient à l’esprit, avec une certaine notion d’élégance. Le site nous en parle de cette manière :

Fragrance à la fois boisée et fleurie typique du bois de Santal qui développe des notes équilibrées, riches et envoutantes. Cette bougie parfumée signée DFC est une évocation des beaux jours passés sur la côte, la désinvolture d’un St. Tropez plein de vie, de rencontres, de soleils et de fêtes.

dfc candles france bougie
Pour ceux et celles qui réfutent l’idée de « cocooning », d’épices et autres réjouissances hivernales, c’est typiquement le genre de marque vers laquelle il faut vous tourner !

Désormais installé à Metz après 15 années de bons et loyaux services à Montmartre, Patrick Aquatias a développé des produits assez masculins, au packaging hyper épuré, et totalement respectueux de l’environnement (cires naturelles de soja, cultivé sans OGM ni pesticides, parfums sans phtalates, ni CRM, la totale !) Un petit voyage olfactif dis donc !

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram pour plus d’infos !


Pour cette dernière bougie, même principe, l’odeur n’est pas cette fragrance hivernale que l’on s’imagine instinctivement, mais son côté chaleureux, voire pimenté, peut à tout moment être réconfortante ! En bref, La Note Parisienne est une entreprise qui propose notamment des bougies, dédiées aux arrondissements parisiens. Il y en a actuellement douze, toutes avec une fragrance développée autour de l’ambiance du quartier et des images véhiculées par ce dernier. Mon choix s’est porté sur le 18ème arrondissement, d’abord parce que j’y vis, mais aussi pour les notes – comme le précise le site – « Inspiration Poivron Harissa », qui n’est pas sans rappeler les étalages de fruits et d’épices d’un marché populaire. (sic)

la bougie parisienne

C’est donc la raison pour laquelle il me semblait bon de l’intégrer à cette petite sélection, outre le fait que j’avais envie de vous faire (re)découvrir la marque. L’odeur est assez indescriptible, mais « réchauffe » instantanément, et l’idée du piment est vraiment celle que l’on pourrait s’imaginer aux premiers abords ! C’est donc là l’originalité de La Note Parisienne, dont les créations sont, en plus de tout ça, Made in France, on adore !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Bon, et bien la saison des articles d’hiver/de Noël me semble donc officiellement lancée sur le blog.. N’hésitez pas à me faire part de vos idées ou de vos envies en commentaire, je me ferai un plaisir de m’y pencher !

Bonne journée !

Mes bonnes adresses à Paris #2

Hello ! La voici, la voilà, la deuxième édition de mes bonnes adresses parisiennes (la première est à retrouver ici !). Alors, comme pour le précédent article, je mets un point d’orgue à tester toutes ces adresses au moins deux fois (on ne sait jamais, sur un malentendu…). Je n’en ai pas mis beaucoup, car, outre le fait que c’est le type d’article qui me prend le plus de temps (et d’argent, au secours..), je pense faire une troisième édition assez vite ! Amis parisiens, ou de passage à Paris pour un week-end, cet article peut donc vous intéresser, go !

(Ah oui, je note qu’il y a une adresse où j’ai été invité, je vous le précise plus bas. Toutefois, cela n’altère aucunement mon avis, puisque, précisément, j’étais invité pour tester cette adresse, et pas pour en dire du bien !)

 

  • Le café où on passerait bien la journée : Café Pimpin

Situé à deux pas de la mairie du 18ème arrondissement, le café Pimpin est le lieu agréable par excellence. L’ambiance donnée dans ce petit coffeeshop est propice à travailler, mais aussi à boire un petit verre entre amis, toujours dans un cadre hyper joli et entouré(e) par une équipe plus que sympa ! Mention spéciale pour la terrasse, agréable au possible, et c’est là qu’on se dit qu’on y passerait bien la journée, accompagné(e) d’un (très) bon café, de toasts au jambon à l’herbe, ou de scones de folie !

IMG_2624IMG_2623IMG_2622IMG_2629IMG_2626IMG_2628IMG_2625IMG_2627

IMG_4772

Café Pimpin

64 Rue Ramey

75018 Paris

(Métro Jules Joffrin/Marcadet-Poissonniers)

Ouvert du mardi au vendredi de 8h30 à 18h, et de 11h à 18h le samedi et le dimanche.

Plus d’infos sur la page Facebook, ou sur le compte Instagram : @Cafepimpin


  • La café sympa par excellence : Clint

    Gros coup de coeur pour ce lieu du 11ème arrondissement, rue de la Roquette ! Le lieu est hyper lumineux, assez vaste pour que le sacro-sain brunch du dimanche se passe en toute détente, et la carte est parfaite (et bonne hein, évidemment !). Au menu du brunch (car c’est ce que j’ai testé à chaque fois) : des plats simples, mais efficaces, des oeufs, du bacon, des pancakes, bref, que des bonnes choses, et tout ce dont on rêve un dimanche ! Comme d’habitude, les photos parleront probablement mieux du lieu :
    IMG_2826IMG_2827IMG_2828IMG_2825IMG_2824IMG_2829IMG_2830IMG_2831
    Clint
    174 Rue de la Roquette, 75011 Paris

     

    (Métro Philippe Auguste ou Voltaire)
    Horaires :
    Du mardi au vendredi midi : 12h – 14h30
    Le samedi et dimanche midi – 12h – 15h30
    et
    Du mardi au samedi soir – 20h-23h

    On fonce sur la page Facebook ou le compte Instagram (@Clint_Paris) pour plus d’infos !

     


  • La boutique de déco aux milles et une trouvailles : Mamadeko

    À Montmartre, on trouve parfois souvent des petites pépites, et Mamadeko en fait partie. À mi-chemin entre concept store et caverne d’Ali Baba, il est, je crois, assez difficile de sortir de cette boutique les mains vides. Des plantes, des miroirs, des tasses, des bibelots tous aussi jolis les uns que les autres, on aurait un peu envie de redécorer son appartement entier. Et si on s’abonnait à tous les magazines de déco en sortant d’ici ?

IMG_2837IMG_2836IMG_2835IMG_2834IMG_2833IMG_2832

Mamadeko
15 Rue Durantin, 75018 Paris

(Métro Abbesses)

Ouvert du mardi au samedi de 11H à 19h30, et le dimanche de 12h à 18h30

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram (@Mamadekoparis) pour en découvrir plus !


  • Le brunch cool à volonté : Les petites gouttes

À Marx Dormoy, il y a une petite place, une petite esplanade, l’esplanade François Sagan. Y sont alignés différents petits restaurants, que je n’ai pas forcément testés, excepté Les petites gouttes, deux fois même, dis donc ! Et je ne pense pas que ça sera les dernières. L’été, la terrasse est hyper cool, lorsqu’on a la chance de trouver une place ombragée (amis du soleil, bienvenue !) Les plus chanceux trouveront même une place sur les canapés du fond, sous la tonnelle, ouloulou ! Au menu, le dimanche, brunch à volonté pour 27€ (ce qui est très honnête, pour ce qu’on trouve sur le buffet, et c’est à volonté, on le rappelle !) accompagné d’un jus au choix (citron, orange, ou pamplemousse). Les deux fois où j’y suis allé, c’était quand même un énorme plaisir, alors je recommande !

Les petites gouttes brunch parisLes petites gouttes brunch parisLes petites gouttes brunch paris

12 Esplanade Nathalie Sarraute

75018 Paris

(Métro Marx Dormoy)

Ouvert du lundi au dimanche (oui oui !) de 9h à 2h (oui oui !)

Par ici : Site internet, page Facebook, compte Instagram : @Lespetitesgouttes


  • Le nouveau resto : Café Méricourt

« Encore une nouvelle adresse de blogueur »… Alors oui, c’est exactement ce que je me suis dit en pénétrant au Café Méricourt, à Saint-Ambroise. Le lieu est extrêmement beau, l’ambiance est paisible, propice au travail, il y a des jolies plantes au-dessus du bar, bref, beaucoup trop instagrammable. Et puis j’ai commandé un café, et un porridge aux pêches et aux amandes grillées. Et puis je suis revenu, plusieurs fois, parce que finalement, c’est bon, et c’est beau, alors lieu tendance ou pas, peu d’intérêt à se priver d’y passer un bon moment, si ?

IMG_4777IMG_4774IMG_4776IMG_4773IMG_4778IMG_4775

Café Méricourt

22, rue de la Folie Méricourt

75011 PARIS

(Métro Saint-Ambroise)

Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h

 

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le (joli) compte Instagram : @Cafemericourt


  • Le silicien beau, bon et raisonnable : Les amis des Messina

Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment je n’ai pas encore évoqué ce restaurant, dans lequel je me suis déjà rendu bon nombre de fois. À Sentier, sachez qu’il est possible de (bien) manger sicilien, dans un décor plus que joli ! Chez les Amis des Messina, on mange hyper bien, pour un prix raisonnable, une top adresse à découvrir d’urgence si vous êtes dans le coin ! Sachez qu’il existe également un deuxième restaurant, dans le 12ème arrondissement, je n’y suis jamais allé, mais j’ai pleinement confiance ! Par ailleurs, les Amis des Messina organise également des ateliers culinaires, 3 heures de recettes pour 100€ par personne, si on a droit à ce qu’on mange au restaurant, je dis oui !

IMG_4769IMG_4771IMG_4763IMG_4764IMG_4770IMG_4767IMG_4766IMG_4768IMG_4762IMG_4782IMG_4783

Les Amis des Messina

81, rue Réaumur

75002 PARIS

(Métro Sentier)

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h30


  • L’épicerie/restaurant « de qualité » :

Créer du lien, de l’échange, autour de produits sélectionnés avec soin. Prendre le temps de choisir des producteurs locaux, aller à leur rencontre pour en tirer le meilleur, c’est le concept de Terra Gourma. À la fois épicerie et restaurant, ce lieu de vie du 9ème arrondissement laisse à penser qu’il y a encore des endroits où la qualité du produit prime sur tout le reste. Et c’est chouette. Un coin snack, un rayon vin, des exclusivités, les rayons ne désemplissent pas de bonnes choses, on a envie de tout acheter, bref, la vie, la vraie ! Côté restaurant, il va sans dire que les plats sont réalisés avec des produits de qualité, que l’on pourra souvent retrouver à l’épicerie. Nous avons eu la chance de goûter des mets ni trop élaborés, ni grossiers, c’était juste parfait. J’y retournerai, sans souci, ne serait-ce que pour dire bonjour, puisqu’ici, c’est possible ! Il en existe également un à Levallois, pour une pause déjeuner raisonnable et de qualité, on s’en souviendra. (Je précise que j’ai été invité à tester cette adresse, mais que, on l’aura compris, j’aurais payé avec grand plaisir !)

IMG_4812IMG_4813terra gourma épicerie restaurant parisIMG_4820IMG_4821IMG_4822IMG_4819IMG_4817IMG_4816IMG_4815IMG_4814

Terra Gourma

72 Rue du Faubourg Montmartre

75009 Paris

(Métro Notre-Dame de Lorette)

Ouvert du lundi au vendredi de 10h30 à 22h30, et le samedi de 10h30à 21h, mais tout ceci est variable, en fonction de l’avancée de la soirée 😉

À noter que Terra Gourma propose une boutique en ligne sur le site internet. Et sinon, rendez-vous sur la page Facebook ou le compte Instagram : @Terragourma

 

Voilà, je pense refaire un petit article « bonnes adresses » très vite, Paris est une mine d’or pour ça, on ne s’en sort plus, mais qu’est-ce que c’est chouette !

À très vite !

 

Menu du jour, notre appli food du quotidien ! (+ bonne adresse parisienne !)

Hello !

 

Des applis, il en existe beaucoup, pour tout, souvent pour rien, et la mémoire de notre téléphone n’est pas extensible. Il nous faut donc sélectionner les meilleures, les plus utiles, et celles qui deviendront nos alliés au quotidien. Et bien je crois que l’application « Menu du jour » en fait partie ! En bref, tout est dans le nom, mais je vous explique un peu le principe.

 

Plusieurs cas de figure :

  • On a l’habitude de se rendre dans un restaurant dont on apprécie particulièrement la carte, mais le menu change quotidiennement.
  • Pendant une pause déjeuner, on ne sait pas trop aller, on hésite, on aimerait connaître le menu du jour à l’avance pour se décider.
  • On a des intolérances alimentaires, connaître le menu du restaurant à l’avance nous arrangerait bien.
  • Et bien d’autres encore !C’est là que Menu du Jour intervient  ! Une mise en page hyper intuitive, on se géolocalise… et voilà ! L’application sélectionne pour nous les restaurants du quartier, avec les menus du jour de chacun, rien de plus simple !

menu du jour application restaurant

J’ai donc eu l’occasion de tester de manière concrète cette application, en me rendant au Chamarré, un restaurant de Montmartre.

Pour parler un peu plus du lieu en soi (car j’en ai vraiment envie !), je crois qu’on est sur une bonne adresse parisienne, décidément !

Situé rue Lamarck, le Chamarré est vraiment vraiment ce qu’on pourrait appeler un « vrai bon restaurant ». Pour un prix totalement acceptable (32€ entrée/plat/dessert, 24€ entrée/plat ou plat/dessert), on a l’occasion de goûter à des plats hyper travaillés, aux associations souvent très pertinentes, j’ai vraiment adoré ! Accueilli par une équipe chaleureuse ainsi qu’Antoine Heerah, un chef hyper gentil, et plus qu’attentionné, on s’installe sur la jolie terrasse, et en avant les enfants ! Les photos des plats (prises avec mon téléphone, une sombre histoire de batterie d’appareil photo, désolé pour ça !) parleront certainement mieux que moi.

IMG_4139IMG_4144IMG_4143IMG_4142IMG_4140IMG_4137IMG_4138IMG_4136IMG_4135IMG_4134IMG_4133IMG_4132chamarré montmartre restaurant

On passe vraiment un moment au calme, dans un lieu hyper chaleureux, et on mange excessivement bien, il me semble que c’est quand même une bonne base pour passer un bon moment !

En bref, une bonne adresse parisienne, une application très utile et simple d’utilisation, il me semble que c’était une bonne journée ! Pour plus d’infos, n’hésitez pas à télécharger « Menu du jour« , ou à suivre le projet sur Facebook ou Instagram : @menudujourmdj.

Pour le Chamarré, rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Chamarremontmartre.

 

À très vite, bonne journée !