City Trip à Vienne !

Vienne, la ville des calèches, de Sissi, du goulasch. Sur le papier, tout pour faire rêver (surtout le goulasch finalement) ! J’ai eu l’occasion d’y passer trois/quatre jours, entre visites et promenades gourmandes (ouuuh) au coeur de « L’Impériale » (car c’est l’un de ses surnoms !).

Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.32IMG_0241OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, que les bases soient posées, on n’est pas sur un énorme coup de coeur, mais j’ai beaucoup aimé cette ville, et j’y retournerai sans souci (ce qui est tout de même notable) !

Pour le logement, nous avons eu l’occasion de ne pas séjourner qu’à un seul endroit, et nous avons notamment pu tester le Flemings Selection, en plein de coeur de la ville. Gros coup de coeur pour cette hôtel au service impeccable ! Nous avons eu la chance de loger dans la junior suite, et, clairement, cette chambre fait partie des plus belles que j’ai pu avoir (voire la plus belle tiens !). Une immense baie vitrée qui donne sur la ville, une salle de bain hyper design, un lit king size (et ça, on adore !), tout donnait envie de ne pas en sortir finalement…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En se baladant, on se rend très vite compte que Vienne est une « belle » ville, au sens où tout est assez harmonieux, où plein de petits détails cumulés font que l’ambiance y est relativement apaisante. (et je n’ai que rarement vu une ville aussi propre, dédicace aux mégots sur les trottoirs parisiens !)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

On entend souvent que Vienne est une ville musée, et je suis assez d’accord – sur le terme global. Effectivement, lorsqu’on reste dans le centre ville, peu de bâtiments récents, de nombreux cafés typiques (comme le café Mozart, où nous avons pu goûter une espèce de merveille aux marrons qui nous a pesé sur l’estomac tout le reste de la journée..)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’écris cet article un peu tard, mais nous étions à Vienne en décembre, en pleine période de Noël. Et ici, l’ambiance « noëlique » est respectée à la lettre : un nombre incalculable de marché de Noël se jouxtaient en si peu de mètre carré ! (j’ai adoré ça) Du vin chaud, des décorations moches, des jouets en bois, tout y était ! Mention spéciale à celui de Karlskirche, où des petites tables sont installées, de sorte à profiter – de manière plus agréable – du vin chaud qui nous coule sur les mains en marchant..

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIMG_0320OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, et niveau visite, niveau culture, il se passe quoi à Vienne ? Et bien pas mal de choses dis donc ! J’ai surtout noté le quartier des musées, qui abrite le musée Leopold (où l’oeuvre de Schiele – que, je le confesse, je ne connaissais pas – est notamment présente), le « Kunsthalle », ou encore le musée d’art moderne. Vous trouverez d’ailleurs toutes les infos ici !

Nous avons également visité la bibliothèque nationale, qui, comme toute bonne bibliothèque nationale qui se respecte, est plutôt impressionnante !

Capture d_écran 2018-01-10 à 10.31.12Capture d_écran 2018-01-10 à 10.31.04

Niveau bonnes adresses, je n’ai évidemment pas eu l’occasion de tout tester, ni de me rendre dans toutes les adresses incontournables de la ville, mais Vienne n’a pas l’air en reste de ce côté-là. Personnellement, la gastronomie autrichienne me plaît beaucoup. Ces plats en sauce, ces légumes bouillis, etc, ça me parle, et j’ai donc été assez content lorsque venait le moment de manger (quasiment tout le temps, donc). Parmi les adresses que nous avons testées, je partirais probablement sur cette petite sélection :

– Manger typique chez Marienhof :

À deux pas du Rathaus, où nous logions, se situe ce restaurant aux allures très traditionnelles (dont le décor pourrait se confondre avec le mauvais goût, chacun se fera son avis..). Au menu, des plats typiques, dont cette soupe à l’ail, qui m’a un petit peu fait oublier le reste du repas tant elle était bonne ! De manière plus objective, la cuisine de Marienhof est exactement l’idée que l’on pourrait se faire de la cuisine autrichienne : bonne et généreuse. À partir de là, j’étais le plus heureux du monde !

Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.18Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.44

Marienhof

Josefstädter Str. 9, 1080 Wien
Ouvert du lundi au vendredi, de 11h à 00h, et le samedi/dimanche de 17h30 à 00h

 


– Être un bon touriste au Café Mozart :
Véritable institution avec le Café Sacher, le Café Mozart est le « café viennois » par excellence. Des pâtisseries toutes plus impressionnantes les unes que les autres, un chocolat chaud, un bouquin, le tout dans un café hyper typique (donc hyper touristique). On y est bien, ça fait plaisir, on prend douze kilos, et la vie est belle !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Café Mozart :
Albertinaplatz 2, 1010 Wien
Ouvert de 8h à 00h tous les jours


– Prendre un verre au 18ème étage :
Après une grosse journée de visite, on a envie de se détendre, de profiter de la ville différemment. Le bar du Sofitel (Le Loft) est le lieu idéal pour ça (la journée aussi hein !). Une vue à 360°, où toute la ville apparaît sous nos yeux. Alors on s’amuse à reconnaître où on a été aujourd’hui, à essayer de trouver où on loge (qui n’a jamais fait ça ?!), tout en commandant un (très) bon cocktail ! Alors oui, ce sont évidemment des prix Sofitel, mais très franchement, ça vaut le coup de faire un tour au 18ème étage ! Pour la petite anecdote, le lieu a été conçu par Jean Nouvel, cocorico !
Capture d_écran 2018-01-10 à 10.31.23
Praterstraße 1, 1020 Wien
Ouvert tous les jours, de 6h30 à 10h30, de 12h à 14h30, et de 18h à 00h


– Grignoter devant un concert chez Jazz Land :
Comme son nom l’indique, Jazz Land est… un club de jazz ! Situé dans une espèce de petite cave, l’ambiance est hyper chaleureuse. Tout le monde n’est pas assis, tout le monde n’a pas une vue dégagée, mais l’idée est avant tout de profiter de la musique. Les spectateurs sont tous très attentifs à ce qui se passe sur scène, tandis qu’un serveur passe de temps à autre pour récupérer/prendre les commandes des clients. Un jazz club comme on peut donc se l’imaginer, avec une voûte et une petite scène. Le menu n’est pas forcément très élaboré, mais après tout, on n’est pas là pour manger hein !
Capture d_écran 2018-01-10 à 10.30.54
JazzLand
Franz-Josefs-Kai 29, 1010 Wien
Ouvert du lundi au samedi de 19h à 00h (les concerts commencent généralement vers 21h)
IMG_0157
Voici donc un petit aperçu du séjour que j’ai pu passer dans la capitale autrichienne. Je suis évidemment certains que j’ai loupé beaucoup de choses, mais, comme on dit, l’important c’est de participer hein ! Bonne journée !

4 bougies qui vont m’accompagner cet hiver !

Hello !

Bon, ok, j’avoue, j’aime beaucoup la période hivernale, et je crois que je suis lancé là ! Et que serait une petite soirée de décembre sans une bougie et un verre de vin mug de thé ? Il me semble que, en matière de bougies, le choix est plutôt énorme, notamment ces dernières années. On ne sait jamais trop comment se positionner face à la profusion de marques, d’odeurs, de packaging, bref, c’est parfois un peu l’angoisse ! Après pas mal de tests, mon choix s’est porté sur quatre bougies qui m’accompagneront cet hiver. J’en aime évidemment l’odeur, mais aussi la marque qu’elles incarnent, et l’image et/ou les valeurs que cette dernière véhicule. Des bougies souvent « cocooning », idéales pour un dimanche matin sous la couette !

bougie hiver blog avis test diptyique dfc herbivore


  • La « Feu de bois » de Diptyque :

    Faut-il encore présenter Diptyque ? Oui ? Bon, et bien il s’agit là d’une entreprise française, créée en 1961 par Christiane Gautrot (architecte d’intérieur), Desmond Knox-Leet (peintre) et Yves Coueslant (décorateur et administrateur de théâtre). Le trio décide de s’associer, et de monter une première boutique, dans le but d’exposer des premières créations textiles. Tout ceci se passe au 34, Boulevard Saint-Germain, d’où cette inscription sur le packaging des bougies. C’est en 1963 (j’ai l’impression d’être Stéphane Bern, sortez-moi de là) que les trois associés commencent à explorer leur passion pour les parfums, jusqu’à devenir la maison que l’on connaît aujourd’hui ! Les odeurs sont souvent inclassables, je vous invite d’ailleurs à sentir toutes les créations en boutique si vous en avez l’occasion, c’est un peu le temple de l’idée cadeau !
    bougie diptyque feu de bois

La bougie « Feu de bois » est l’une de mes préférées de la marque car, précisément, elle sent le… feu de bois ! Ok, cette phrase est un peu vide de sens, mais pour avoir testé plusieurs bougies qui se voulaient également sentir le feu de bois, ici, on n’est pas sur la même affaire ! Un compromis idéal lorsqu’on n’a pas de cheminée (je m’emballe un peu mais l’idée est là !)

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram !


Une marque un peu moins connue que j’ai appris à découvrir récemment, et dont les produits sont fabriqués dans l’Est parisien. Du Made in France donc, mais pas que ! Delphine, la créatrice de la marque, travaille les odeurs via des mélanges souvent très originaux, et vraiment réussis ! C’est la raison pour laquelle cette bougie fait partie de ma sélection.

IMG_8308Alors, en bref, qu’est-ce qu’elle sent cette bougie ? La café ! Pour le coup, c’est une odeur particulière, que certains n’aimeront pas (ceux qui n’aiment pas l’odeur du café finalement), mais le mélange avec la vanille donne un côté « dimanche matin » qui me donne juste envie de faire griller 200 tranches de pain et d’organiser un petit-déjeuner sur une grande table en bois massif. (chacun ses envies finalement) À noter que les bougies proposées par La Bougie Herbivore sont conçue à partir de cire de soja naturelle, d’une mèche en coton, eco-repsonsable et végane ! Mention spéciale pour le packaging, sobre et efficace, tout ce que j’aime !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Cette bougie n’est pas celle vers laquelle on pourrait se tourner instinctivement lorsqu’on parle « hiver », mais c’est précisément la raison pour laquelle je l’aime beaucoup ! Comme en témoigne son petit nom (qui côtoie les bougies « Bahamas », « Bali », ou encore « Cuba »), ce produit est un appel à l’évasion (oh que c’est bien dit !). Je serai bien incapable de vous décrire l’odeur, mais l’idée de fraîcheur est vraiment la première chose qui me vient à l’esprit, avec une certaine notion d’élégance. Le site nous en parle de cette manière :

Fragrance à la fois boisée et fleurie typique du bois de Santal qui développe des notes équilibrées, riches et envoutantes. Cette bougie parfumée signée DFC est une évocation des beaux jours passés sur la côte, la désinvolture d’un St. Tropez plein de vie, de rencontres, de soleils et de fêtes.

dfc candles france bougie
Pour ceux et celles qui réfutent l’idée de « cocooning », d’épices et autres réjouissances hivernales, c’est typiquement le genre de marque vers laquelle il faut vous tourner !

Désormais installé à Metz après 15 années de bons et loyaux services à Montmartre, Patrick Aquatias a développé des produits assez masculins, au packaging hyper épuré, et totalement respectueux de l’environnement (cires naturelles de soja, cultivé sans OGM ni pesticides, parfums sans phtalates, ni CRM, la totale !) Un petit voyage olfactif dis donc !

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram pour plus d’infos !


Pour cette dernière bougie, même principe, l’odeur n’est pas cette fragrance hivernale que l’on s’imagine instinctivement, mais son côté chaleureux, voire pimenté, peut à tout moment être réconfortante ! En bref, La Note Parisienne est une entreprise qui propose notamment des bougies, dédiées aux arrondissements parisiens. Il y en a actuellement douze, toutes avec une fragrance développée autour de l’ambiance du quartier et des images véhiculées par ce dernier. Mon choix s’est porté sur le 18ème arrondissement, d’abord parce que j’y vis, mais aussi pour les notes – comme le précise le site – « Inspiration Poivron Harissa », qui n’est pas sans rappeler les étalages de fruits et d’épices d’un marché populaire. (sic)

la bougie parisienne

C’est donc la raison pour laquelle il me semblait bon de l’intégrer à cette petite sélection, outre le fait que j’avais envie de vous faire (re)découvrir la marque. L’odeur est assez indescriptible, mais « réchauffe » instantanément, et l’idée du piment est vraiment celle que l’on pourrait s’imaginer aux premiers abords ! C’est donc là l’originalité de La Note Parisienne, dont les créations sont, en plus de tout ça, Made in France, on adore !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Bon, et bien la saison des articles d’hiver/de Noël me semble donc officiellement lancée sur le blog.. N’hésitez pas à me faire part de vos idées ou de vos envies en commentaire, je me ferai un plaisir de m’y pencher !

Bonne journée !

Mon premier cours de céramique !

Hello !

La céramique, cette tendance qu’on voit fleurir un peu partout dans les magasins. Et pour cause, c’est joli, sobre, épuré, et, pour le coup, ça sert à tout ! De l’assiette au vase, en passant par la tasse à café, l’objet-céramique a un peu tout pour lui (on dirait du télé-achat là, non ?).

Il y a quelques jours, je me suis rendu dans l’atelier de Corentin Brison, un céramiste parisien, installé dans le 10ème arrondissement. (toutes les coordonnées sont en fin d’article) Happé par l’idée, j’y suis allé avec la volonté de révolutionner le monde du design avec ma future création. Bon, en bref, j’étais très content de pouvoir découvrir la manière de créer ces objets esthétiquement satisfaisants. Corentin m’accueille tout sourire, et nous voici partis pour deux heures de poterie !

IMG_5735IMG_5741corentin brison céramiste paris

Il m’explique plein de petites choses très intéressantes. Par exemple, l’argile est la matière première de la céramique, et donne naissance à la porcelaine, au grès, ou à la faïence. Des petites infos chinées tout au long du cours qui n’ont fait que renforcer mon intérêt pour la chose.

La première étape consiste à travailler la matière en la pétrissant plusieurs fois, histoire de la préparer à ce qui l’attend ! Ensuite, rendez-vous sur le tour, cette machine de guerre qui nous permettra de former l’objet en soi. Corentin me montre l’exemple en réalisant un bol. On mouille ses mains régulièrement, on positionne ces dernières de sorte à ne pas laisser la pâte se déformer, on ajuste, on affine, bref, ça a presque l’air simple. Viens mon tour. Bon, alors, clairement, on distinguera assez rapidement qui a fait quel bol par la suite (les murs de l’atelier sont lessivables, ce qui est une bonne chose), mais l’idée est là; et surtout, qu’on se le dise, toucher la terre, créer la forme que l’on souhaite, c’est quand même plutôt très satisfaisant !

IMG_5742IMG_5743IMG_5740IMG_5737

On sèche rapidement (car le temps était compté, pour le coup), on réaffine sur le tour, à l’aide d’outils dont j’ignore le nom, et on est parti pour décorer. L’idée est très sympa en soi, sauf que, ayant choisi une couleur similaire à la couleur de base du pot, j’ai vite compris que je ne savais pas trop où je peignais. La couleur apparaîtra après cuisson, dans quelques jours, j’avoue ne pas être hyper confiant sur le résultat.. Affaire à suivre !

IMG_5738IMG_5736IMG_5734IMG_5739corentin brison céramiste paris

Quoiqu’il en soit, l’expérience était vraiment hyper chouette, stimulante, et Corentin s’est avéré être un prof très à l’écoute, toujours de bon conseil ! N’hésitez vraiment pas à vous rendre à l’atelier, des cours/stages y sont proposés très régulièrement :

Corentin Brison

21, Avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris (Métro Colonel Fabien)

06 32 58 21 30

Et pour plus d’infos, son site internet, sa page Facebook, ou son compte Instagram sont là pour ça ! À noter que Corentin vend également ses jolies créations, en boutique ou en ligne.

Bonne journée !

 

Mes bonnes adresses à Paris #2

Hello ! La voici, la voilà, la deuxième édition de mes bonnes adresses parisiennes (la première est à retrouver ici !). Alors, comme pour le précédent article, je mets un point d’orgue à tester toutes ces adresses au moins deux fois (on ne sait jamais, sur un malentendu…). Je n’en ai pas mis beaucoup, car, outre le fait que c’est le type d’article qui me prend le plus de temps (et d’argent, au secours..), je pense faire une troisième édition assez vite ! Amis parisiens, ou de passage à Paris pour un week-end, cet article peut donc vous intéresser, go !

(Ah oui, je note qu’il y a une adresse où j’ai été invité, je vous le précise plus bas. Toutefois, cela n’altère aucunement mon avis, puisque, précisément, j’étais invité pour tester cette adresse, et pas pour en dire du bien !)

 

  • Le café où on passerait bien la journée : Café Pimpin

Situé à deux pas de la mairie du 18ème arrondissement, le café Pimpin est le lieu agréable par excellence. L’ambiance donnée dans ce petit coffeeshop est propice à travailler, mais aussi à boire un petit verre entre amis, toujours dans un cadre hyper joli et entouré(e) par une équipe plus que sympa ! Mention spéciale pour la terrasse, agréable au possible, et c’est là qu’on se dit qu’on y passerait bien la journée, accompagné(e) d’un (très) bon café, de toasts au jambon à l’herbe, ou de scones de folie !

IMG_2624IMG_2623IMG_2622IMG_2629IMG_2626IMG_2628IMG_2625IMG_2627

IMG_4772

Café Pimpin

64 Rue Ramey

75018 Paris

(Métro Jules Joffrin/Marcadet-Poissonniers)

Ouvert du mardi au vendredi de 8h30 à 18h, et de 11h à 18h le samedi et le dimanche.

Plus d’infos sur la page Facebook, ou sur le compte Instagram : @Cafepimpin


  • La café sympa par excellence : Clint

    Gros coup de coeur pour ce lieu du 11ème arrondissement, rue de la Roquette ! Le lieu est hyper lumineux, assez vaste pour que le sacro-sain brunch du dimanche se passe en toute détente, et la carte est parfaite (et bonne hein, évidemment !). Au menu du brunch (car c’est ce que j’ai testé à chaque fois) : des plats simples, mais efficaces, des oeufs, du bacon, des pancakes, bref, que des bonnes choses, et tout ce dont on rêve un dimanche ! Comme d’habitude, les photos parleront probablement mieux du lieu :
    IMG_2826IMG_2827IMG_2828IMG_2825IMG_2824IMG_2829IMG_2830IMG_2831
    Clint
    174 Rue de la Roquette, 75011 Paris

     

    (Métro Philippe Auguste ou Voltaire)
    Horaires :
    Du mardi au vendredi midi : 12h – 14h30
    Le samedi et dimanche midi – 12h – 15h30
    et
    Du mardi au samedi soir – 20h-23h

    On fonce sur la page Facebook ou le compte Instagram (@Clint_Paris) pour plus d’infos !

     


  • La boutique de déco aux milles et une trouvailles : Mamadeko

    À Montmartre, on trouve parfois souvent des petites pépites, et Mamadeko en fait partie. À mi-chemin entre concept store et caverne d’Ali Baba, il est, je crois, assez difficile de sortir de cette boutique les mains vides. Des plantes, des miroirs, des tasses, des bibelots tous aussi jolis les uns que les autres, on aurait un peu envie de redécorer son appartement entier. Et si on s’abonnait à tous les magazines de déco en sortant d’ici ?

IMG_2837IMG_2836IMG_2835IMG_2834IMG_2833IMG_2832

Mamadeko
15 Rue Durantin, 75018 Paris

(Métro Abbesses)

Ouvert du mardi au samedi de 11H à 19h30, et le dimanche de 12h à 18h30

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram (@Mamadekoparis) pour en découvrir plus !


  • Le brunch cool à volonté : Les petites gouttes

À Marx Dormoy, il y a une petite place, une petite esplanade, l’esplanade François Sagan. Y sont alignés différents petits restaurants, que je n’ai pas forcément testés, excepté Les petites gouttes, deux fois même, dis donc ! Et je ne pense pas que ça sera les dernières. L’été, la terrasse est hyper cool, lorsqu’on a la chance de trouver une place ombragée (amis du soleil, bienvenue !) Les plus chanceux trouveront même une place sur les canapés du fond, sous la tonnelle, ouloulou ! Au menu, le dimanche, brunch à volonté pour 27€ (ce qui est très honnête, pour ce qu’on trouve sur le buffet, et c’est à volonté, on le rappelle !) accompagné d’un jus au choix (citron, orange, ou pamplemousse). Les deux fois où j’y suis allé, c’était quand même un énorme plaisir, alors je recommande !

Les petites gouttes brunch parisLes petites gouttes brunch parisLes petites gouttes brunch paris

12 Esplanade Nathalie Sarraute

75018 Paris

(Métro Marx Dormoy)

Ouvert du lundi au dimanche (oui oui !) de 9h à 2h (oui oui !)

Par ici : Site internet, page Facebook, compte Instagram : @Lespetitesgouttes


  • Le nouveau resto : Café Méricourt

« Encore une nouvelle adresse de blogueur »… Alors oui, c’est exactement ce que je me suis dit en pénétrant au Café Méricourt, à Saint-Ambroise. Le lieu est extrêmement beau, l’ambiance est paisible, propice au travail, il y a des jolies plantes au-dessus du bar, bref, beaucoup trop instagrammable. Et puis j’ai commandé un café, et un porridge aux pêches et aux amandes grillées. Et puis je suis revenu, plusieurs fois, parce que finalement, c’est bon, et c’est beau, alors lieu tendance ou pas, peu d’intérêt à se priver d’y passer un bon moment, si ?

IMG_4777IMG_4774IMG_4776IMG_4773IMG_4778IMG_4775

Café Méricourt

22, rue de la Folie Méricourt

75011 PARIS

(Métro Saint-Ambroise)

Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 18h

 

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le (joli) compte Instagram : @Cafemericourt


  • Le silicien beau, bon et raisonnable : Les amis des Messina

Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment je n’ai pas encore évoqué ce restaurant, dans lequel je me suis déjà rendu bon nombre de fois. À Sentier, sachez qu’il est possible de (bien) manger sicilien, dans un décor plus que joli ! Chez les Amis des Messina, on mange hyper bien, pour un prix raisonnable, une top adresse à découvrir d’urgence si vous êtes dans le coin ! Sachez qu’il existe également un deuxième restaurant, dans le 12ème arrondissement, je n’y suis jamais allé, mais j’ai pleinement confiance ! Par ailleurs, les Amis des Messina organise également des ateliers culinaires, 3 heures de recettes pour 100€ par personne, si on a droit à ce qu’on mange au restaurant, je dis oui !

IMG_4769IMG_4771IMG_4763IMG_4764IMG_4770IMG_4767IMG_4766IMG_4768IMG_4762IMG_4782IMG_4783

Les Amis des Messina

81, rue Réaumur

75002 PARIS

(Métro Sentier)

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 22h30


  • L’épicerie/restaurant « de qualité » :

Créer du lien, de l’échange, autour de produits sélectionnés avec soin. Prendre le temps de choisir des producteurs locaux, aller à leur rencontre pour en tirer le meilleur, c’est le concept de Terra Gourma. À la fois épicerie et restaurant, ce lieu de vie du 9ème arrondissement laisse à penser qu’il y a encore des endroits où la qualité du produit prime sur tout le reste. Et c’est chouette. Un coin snack, un rayon vin, des exclusivités, les rayons ne désemplissent pas de bonnes choses, on a envie de tout acheter, bref, la vie, la vraie ! Côté restaurant, il va sans dire que les plats sont réalisés avec des produits de qualité, que l’on pourra souvent retrouver à l’épicerie. Nous avons eu la chance de goûter des mets ni trop élaborés, ni grossiers, c’était juste parfait. J’y retournerai, sans souci, ne serait-ce que pour dire bonjour, puisqu’ici, c’est possible ! Il en existe également un à Levallois, pour une pause déjeuner raisonnable et de qualité, on s’en souviendra. (Je précise que j’ai été invité à tester cette adresse, mais que, on l’aura compris, j’aurais payé avec grand plaisir !)

IMG_4812IMG_4813terra gourma épicerie restaurant parisIMG_4820IMG_4821IMG_4822IMG_4819IMG_4817IMG_4816IMG_4815IMG_4814

Terra Gourma

72 Rue du Faubourg Montmartre

75009 Paris

(Métro Notre-Dame de Lorette)

Ouvert du lundi au vendredi de 10h30 à 22h30, et le samedi de 10h30à 21h, mais tout ceci est variable, en fonction de l’avancée de la soirée 😉

À noter que Terra Gourma propose une boutique en ligne sur le site internet. Et sinon, rendez-vous sur la page Facebook ou le compte Instagram : @Terragourma

 

Voilà, je pense refaire un petit article « bonnes adresses » très vite, Paris est une mine d’or pour ça, on ne s’en sort plus, mais qu’est-ce que c’est chouette !

À très vite !

 

City trip à Copenhague !

Hello !

 

De retour de Copenhague, je me suis dit qu’un petit article pourrait être plutôt intéressant. Car outre les balades dans la ville, les « choses à voir », et autres attractions touristiques, j’ai eu l’occasion de tester quelques adresses, dont certaines plutôt très chouettes !

Bon, en bref, pour ceux et celles qui ne connaissent pas du tout Copenhague, procédons par ordre. C’est donc la capitale du Danemark, et le pays où, paraît-il, le taux de bonheur est le plus élevé au monde. Les danois ont même créé un concept, le « Hygge », que l’on retrouve dans certains livres qui lui sont consacré. (du type : Le livre du Hygge, écrit par Meik Wiking, et paru en novembre 2016 aux éditions First (bon, un peu marketing sur les bords, mais ça vaut le coup de le feuilleter en librairie).

IMG_3991

Copenhague, c’est aussi des vélos, beaucoup beaucoup beaucoup de vélos ! Sur la route, ces derniers font clairement la loi, les pistes cyclables sont légion, et si, par malheur, un piéton venait à ne pas regarder avant de traverser, la collision est totalement envisageable. Les vélos sont partout, garés n’importe où, parfois n’importe comment, c’est assez impressionnant. Pour notre séjour, nous en avons loué, histoire de se fondre dans le décor, et de découvrir la ville de manière hyper agréable. Sauf que rouler sur une piste cyclable à Copenhague, c’est un peu comme rouler sur l’autoroute du soleil un samedi de juillet. Il ne faut surtout pas dévier de sa trajectoire, l’angoisse de percuter un autre cycliste est palpable.. Bref, quoiqu’il en soit, Copenhague est une ville extrêmement agréable, à l’ambiance posée, où, comme on dit, « il fait bon vivre », j’ai adoré !

IMG_3992IMG_3980IMG_3965IMG_3995IMG_3996IMG_3994IMG_3993

IMG_3998IMG_3997

Parmi nos petites visites, on a découvert le jardin botanique (hyper sympa pour se poser), même si les serres ne sont pas extraordinaires. Mais bon, c’est gratuit, c’est sympa, et la vie est belle ! Nous avons également découvert le quartier de Christiania, notamment l’église de Notre-Sauveur (située au milieu du quartier), où l’on peut monter, non sans efforts. La vue est plutôt très chouette, je vous laisse juger par vous-même :

IMG_3978IMG_3979IMG_3964IMG_3963IMG_3981

Concernant les bonnes adresses, Copenhague n’est pas en reste ! Pour manger, pour se faire plaisir, ou même pour boire un verre, je dois dire qu’on a plutôt bien géré notre coup ! Presque tous les lieux où nous allions étaient chouettes, alors voici un petite sélection, non exhaustive, bien évidemment !

  • Cucaracha : Nous sommes allé boire des verres dans ce pub qui, de base, n’inspire pas plus que ça l’ambiance « hygge » associée à Copenhague. Et c’est plutôt vrai ! Outre les bougies posées sur les tables, les gens fument à l’intérieur, chantent tous ensemble les tubes danois que la serveuse met, et enchaînent les girafes de bière comme jamais. Mais au final, on y est bien. Pour le coup, on est sur un lieu typique, que j’étais plutôt content de découvrir en tant que français, perdu dans la meute danoise ! (Je n’ai pas pris de photos, la lumière était vraiment trop sombre)
    Adresse : Gothersgade 41, 1123 København K

 

  • Madam Chu’s : Un peu plus branché, ce bar à l’ambiance un peu « asiatisante » propose des cocktails hyper chouettes : vodka/saké/fruits de la passion/rhubarbe, ou encore rhum/mûre/basilic/citron vert. Des banquettes, un grand bar, une petite terrasse, de la musique plutôt hip-hop, c’était franchement une belle découverte !

    Adresse : Gammel Strand 40, 1202 København K

  • Papiroen et Tovernhallerne Market : Deux marchés couvert/food courts, où on peut s’installer pour manger, boire une bière, un café, bref !

    Ma préférence va à Papiroen, qu’on retrouvera dans le quartier de Christiania. Situé en bord d’eau, le Copenhagen Street Food est un concentré de cuisines du monde, impossible de choisir ! Et, petit supplément d’âme, les halles sont juste à côté du musée d’art contemporain, où sont notamment présents une installation de Yoko Ono, ou encore un film de 24 heures (basé sur l’heure exacte qu’il est au moment où on le visionne) réalisé par Christian Marclay.

    IMG_3986IMG_3985IMG_3984IMG_3983IMG_3990IMG_3989(1)IMG_3988IMG_3987IMG_3982

    Copenhagen Street Food
    Warehouse 7 & 8
    PapirØen
    Trangravsvej 14
    1436 Copenhagen K

    Le deuxième marché se trouve aux stations Nørreport Station et Nørreport Metro. Les halles de Copenhague (Tovernhallern Market) sont le plus grand marché de la ville. Ici, on vend plus de produits « bruts » qu’à Papiroen, mais il est totalement possible de manger « sur le pouce » parmi tous les stands présents. On s’attable, on profite de l’ambiance hyper détendue, bref, top top !

    IMG_3960

  • IMG_3962IMG_3961IMG_3958IMG_3959Toverhallerne Market
    Frederiksborggade 21
  •  Väkst : On passe du tout au tout avec ce restaurant un peu plus chic qu’un simple bout de table. Mais bonne découverte lorsqu’on souhaite se faire un vrai bon resto (au menu imposé, attention aux gens difficiles) ! Ambiance bistronomique dans ce lieu ouvert par Host (un autre restaurant de Copenhague conseillé par un ami, visiblement en travaux au moment où j’écris cet article, mais dans le même esprit que Väkst). Au menu, du porc tendre comme jamais, accompagné d’une sauce un peu piquante mais juste parfaite, et de légumes croquants dans une sauce hyper subtile. Personnellement, j’ai adoré, ce genre de lieu me parle vraiment vraiment ! Et, bien évidemment, l’endroit est canon ! À noter que, tout autour de cette adresse, le quartier est vraiment chouette : plein de petites échoppes, de friperies, et de cafés sympas !

    IMG_3973IMG_3972IMG_3968IMG_3967(1)IMG_3969IMG_3971IMG_3966

    Väkst
    Sankt Peders Stræde 34
    1453 København K

    Pour une pause café, très honnêtement, je ne crois pas avoir d’adresse particulière à donner, Copenhague regorge de petits coffeeshops trop chouettes, souvent avec le wifi (détail parfois important lorsqu’on est touriste !), malgré des prix qui feraient même bondir un parisien (4€ le café, ça commence à faire beaucoup les enfants !).
    Mais Copenhague, c’est aussi le design, des boutiques de déco toutes aussi belles les unes que les autres. (Typiquement, la boutique Hay est, je crois, un incontournable !) Il y en a partout, le choix est plutôt très vaste pour les amateurs de jolies choses. J’ai noté une seule adresse, mais il me semble qu’il pourrait y en avoir une dizaine sans souci :

  • Plint : En se baladant dans la rue commerçante de Copenhague, nous sommes tombés sur une boutique où on voudrait tout acheter, aux prix plutôt abordables (pour la Scandinavie, on s’entend hein !), bref, tout ce qu’on aime ! On trouve un peu de tout, des tasses, des soins pour le corps, des paniers, bref, les photos seront probablement plus parlantes, mais j’ai noté l’adresse dans un coin de ma tête !

    IMG_3975IMG_3977IMG_3974IMG_3976

    Plint
    Købmagergade 50
    1150 København K

 

Voilà, en bref, quelques « bonnes » adresses que j’ai pu récolter pendant mon séjour danois, sait-on jamais, si certains d’entre vous s’y rendent, ça peut toujours servir !

N’hésitez pas à me donner les votre si vous en avez aussi, je vais probablement y retourner, parce que, qu’on se le dise, j’ai vraiment vraiment aimé !

 

Bonne journée, à très vite !

 

Mes bonnes adresses à Berlin !

Hello !

Ces trois derniers jours, j’étais à Berlin, l’une de mes destinations européennes préférées (si ce n’est la première) ! Au fur et à mesure du temps, je commence à connaître (voire reconnaître) les quartiers, identifier l’esprit de la ville, et surtout, écumer les petits lieux de la vie berlinoise. Et cette fois-ci, je dois dire que j’ai été assez prolifique sur les restos et autres bonnes adresses. À peine sorti de l’avion, je m’empresse donc de vous les partager, en espérant qu’elles vous inspirent pour un potentiel séjour à Berlin ! Les photos de plus ou moins bonnes qualités (pardon pour ça, la luminosité n’est pas toujours notre meilleure amie !), mais j’ai tout de même tenté d’illustrer au maximum les choses !

IMG_1020IMG_1030berlin week-end voyage allemagne bons plans bonnes adressesIMG_1022

On commence en douceur avec une adresse qui conjugue food et concept store : Voo Store. À mi-chemin entre coffee shop et boutique hipster, l’endroit est niché dans un petit passage du quartier de Kreuzberg. Côté boutique, énormément de marques sont présentes, de New Balance, à AMI, en passant par Loewe ou encore Acne Studio. Des marques connues, d’autres moins, des objets-livres un peu concept, des bougies, on trouve un peu tout, un peu rien, on adore y flâner ! Après un peu de shopping, on valide totalement boire un petit café, tout ça sans quitter la boutique !

voo store berlin bonnes adressesIMG_0913IMG_0898IMG_0897IMG_0901

Voo Store

Oranienstraße 24

10999 Berlin
Du lundi au samedi : 10h – 20h


À quelques rues de là, nous sommes allé déjeuner dans un marché couvert, qui est, on peut se le dire, mon petit coup de coeur ! Markthalle Neun, c’est donc un marché de base, mais aussi un lieu où l’on mange, ambiance street food. Plusieurs petites échoppes se côtoient, avec, au centre, des tables et des bancs, un peu comme un pique-nique ! Des pâtes, des burgers, de la cuisine asiatique, il y en a pour tous les goûts ! Nous avons notamment testé le pull-pork sandwich, et alors attention les yeux, on a un peu envie d’en recommander quatre d’un coup ! Je ne saurai pas vous donner le nom de l’échoppe en question, mais elle se trouve dans l’un des quatre coins du marché (merci Thomas).

markthalle neun berlin allemagne

Markthalle Neun

Eisenbahnstr. 42/42
10997 Berlin-Kreuzberg


Histoire de bien commencer notre dimanche, nous avons décidé de manger, pour changer ! Jusque là, tout semble normal, mais il faut savoir que Berlin regorge de petites cantines de ce type. Il est donc parfois difficile (ou stimulant) de savoir choisir ! En voici donc une, testée et approuvée, où nous avons essayé une bonne partie de la carte (gros sacs) ! Factory Girl, c’est rien de plus qu’un choix assez large, des plats juste bons, dans un lieu à la déco pensée et très chouette. Tout ce qu’il nous faut pour passer un bon moment il me semble !

factory girl berlin allemagne brunch bonnes adressesIMG_1024IMG_1023

Factory Girl

Auguststrasse 29c

10119 Berlin


  • Le café ambiance salon de thé hyper bon : Café Krone

Dans le même genre, mais à la déco un peu plus féminine (ambiance Madame de Stael), le café Krone. Le lieu, plutôt spacieux, compte des grandes tables, des petits fauteuils, bref, il y en a un peu pour toutes les humeurs ! Des salades, des pancakes, des planches, des avocado toasts (les fameux !), on trouve forcément son bonheur pour pas très cher, on a adoré !

IMG_1013IMG_1014café krone berlin coffeeshop allemagne bonnes adressesIMG_1015

Café Krone

Oderberger Straße 38

10435 Berlin


Quand on pénètre chez Standard, l’odeur nous transporte directement dans un petit troquet d’Italie (ok je m’emballe). Un bon point pour un lieu dont la carte nous donne envie d’avoir trois estomacs ! Car ce restaurant italien met à la carte des pizzas succulentes (mention spéciale pour la saucisse/pomme de terre/romarin, une folie !), mais pas que ! Un lieu à découvrir, où je reviendrai très certainement lors de mon prochain passage à Berlin. On s’y sent bien, on mange bien, on reviendrait tous les jours tiens !

standard serious pizza berlin allemagne

Standard – Serious Pizza

Templiner Str. 7

10119 Berlin


Pas très loin de la célèbre Alexanderplatz se trouve le Café cinéma. Une devanture qui, en premier lieu, n’inspire pas forcément, nous a d’ailleurs fait passer notre chemin. Puis, en tournant la tête vers la gauche, nous avons découvert un petit passage hyper mignon, qui donnait sur un café. Coup de théâtre, je vous le donne en mille, c’était le Café cinéma tiens ! Nous y sommes alors rentré, pour notre plus grand plaisir ! Une ambiance tamisée (la pièce est quasiment éclairée intégralement avec des bougies), des gens qui travaillent tranquillement, des enfants, des jeux de société, une déco soignée, bref, chouette quoi ! Nous avons pris un verre de rouge attablé à un piano transformé en table, on adore !

café cinema berlin allemagne bonnes adresses alexanderplatzcafé cinema berlin allemagne bonnes adresses

Café Cinema

Rosenthaler Straße 39

10178 Berlin


Le dernier (mais pas des moindres) lieu que je voulais vous présenter est un bar posté le long d’une grande rue, qui, en soi, ne retient pas forcément notre attention. Pourtant, en rentrant dans Mein Haus am See, on trouve tout ce que l’on veut pour se sentir bien. Des gros canapés, des tables ambiance cantine, des estrades remplies de coussins (meilleur concept !), un fumoir ambiance cocooning (oui oui), un parti-pris de déco que je vous laisserait découvrir, on prend une bière à moins de 3€ et on profite d’être là ! On note le petit supplément d’âme : cet endroit est ouvert 24/24h et 7/7j, c’est un coup de coeur !

mein haus am see berlin allemagne club bonnes adressesIMG_1026IMG_1028

Mein Haus am See

Brunnenstr. 197-198/Torstr.125

10119 Berlin

Voilà, en bref, quelques bonnes adresse que j’ai pu tester à Berlin. La liste n’est évidemment pas exhaustive, mais peut-être trouverez vous votre bonheur parmi ces  petits lieux, en tout cas je l’espère !

À plus tard !

Mes bonnes adresses à Paris #1

Hello !

Aujourd’hui, je vous parle de plusieurs « bonnes adresses », où j’ai, en tout cas, envie de me rendre régulièrement, pour travailler, boire un café, ou tout simplement manger. Mon métier actuel me permet de travailler d’où je veux, la qualité et l’ambiance de certains lieux sont donc primordiales pour moi. Je me permets également de vous préciser que toutes ces adresses sont validées par moi et moi-même, après au moins deux passages (= deux tests, donc), de sorte à être bien sûr de vouloir vous les présenter.

Ici, je vais donc vous présenter quatre adresses, toutes différentes, aux quatre coins de Paris (bon, peut-être que je m’emballe un peu là) : un coffeshop, un resto végé, un café-libraire-galerie, et un healthy « pas chiant » (vous comprendrez plus bas !). J’ai essayé de prendre un maximum de photos, de sorte à rendre la chose la plus parlante possible, et de rendre justice au mieux à chaque endroit. Go !

 


  • Le coffeeshop : Passager

 

Au coeur du 11ème arrondissement, près de l’arrêt de métro Ledru-Rollin, se situe Passager, mon coffeeshop parisien préféré. Posté sur une avenue, c’est pourtant une espèce de petit cocon qui nous attend lorsque l’on franchit la porte. Au programme : un accueil hyper chaleureux, de la musique chouette mais pas trop forte (très appréciable quand on souhaite travailler tranquillement), une déco qu’on verrait bien dans notre appartement, bref, que du bon ! Je vais vraiment très souvent chez Passager, j’ai donc eu le temps de tester la carte un minimum, nourriture comprise. Et, en bref, c’est bon, ça ne se prend pas la tête, c’est abordable, je ne sais pas vraiment quoi vous dire de plus à part de foncer et de tester ! Si vous avez un moment, n’hésitez vraiment pas à aller boire un petit cappuccino assis bien tranquillement face à l’agitation parisienne, c’est presque jouissif. Je vous laisse avec une flopée de photos, qui parleront probablement mieux que moi.

Passager café

107, Avenue Ledru-Rollin 75011 PARIS

(Métro : Ledru-Rollin)

Ouvert du mardi au samedi de 8h30 à 18h30

Page Facebook

Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager paris bastille coffeshopPassager paris bastille coffeshopPassager paris bastille coffeshopPassager paris bastille coffeshop

Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager café coffeshop paris 11 bastille


  • Le végé : Primeur

 

Ami(e)s végétalien(ne)s, Primeur est votre nouvelle cantine ! Postée dans une petite rue calme du quartier de Belleville, ce petit resto est tout ce que j’aime. Simple, sans chichis, très abordable, accueillant (mention spéciale au personnel), et très bon (ce qui est un détail non négligeable) ! Je ne suis pas végé de base, mais j’y reviens régulièrement, et je pense qu’il y a une raison à ça ! Le cuistot s’essaie parfois à des mélanges qui s’avèrent toujours savoureux, un brunch dominical (à 20€, amis parisiens, c’est à noter !) a été lancé il y a maintenant quelques semaines, le « Chili sin carne » est toujours une réussite, bref, Primeur, c’est un peu comme à la maison. Je vous laisse une nouvelle fois avec des photos !

 

Primeur

4, rue Lemon 75020 PARIS

(Métro : Belleville)

Ouvert tous les jours de 12h à 15h et le jeudi/vendredi/samedi de 19h à 22h

Page Facebook


cantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétarien


  • Le café/libraire/galerie/endroit cool : La Régulière

 

Vous les connaissez, ces endroits où on se sent « vraiment bien », et où on resterait des heures ? Eh bien, pour ma part, c’est à la Goutte d’or que ça se passe, à la Régulière. Librairie, café, parfois galerie et lieu d’échange, il n’en fallait pas plus pour que cet endroit ait sa place dans mon classement.

Côté librairie, la sélection remporte tous les (mes) suffrages : un choix plutôt très pertinent, de littérature contemporaine, d’essais sociétaux, culturels, mais aussi de BD et de livres illustrés. On a juste envie de se choisir un petit bouquin et d’aller s’installer sur les fauteuils du coin café. Personnellement, j’y vais plus souvent pour travailler, et c’est un bonheur absolu. Le lieu est hyper lumineux, l’ambiance est paisible (on reste dans une librairie hein !), on y boit du café, bref, idéal lorsque l’on souhaite un petit moment de répit.

La Régulière

43, rue Myrha 75018 PARIS

(Métro : Château Rouge ou Barbès-Rochechouart)

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h, et le dimanche de 13h à 19h

Page Facebook

la régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrha


  • Le healthy « pas chiant » : Nous Valmy

 

Si vous êtes parisien, vous connaissez peut-être déjà « Nous ». Car avant celui-ci, il y en avait déjà deux, un rue de Châteaudun (Paris 9), et l’autre rue de Paradis (Paris 10). Le petite troisième s’est donc installé il y a quelques jours au bord du canal Saint-Martin (on note le bon plan pour cet été !), dans une ambiance ethnique et colorée, on adore !

Et, plus concrètement, qu’est-ce qu’on y mange ? « Nous Valmy » propose une carte de street-food qualitative et souvent healthy, basé sur du fait maison, sur des produits de saison, et sur beaucoup d’amour ! La spécialité de ce nouveau venu, c’est le bol de poisson (testé et approuvé, donc), dont la sauce curry est une petite merveille ! Un bol, en bref, c’est du riz, une salade (de saison, donc), du houmous, quelques graines, et la viande/poisson/boulettes veggie de notre choix. Mais sur la carte, on trouve aussi des « nourritos », des « nurgers », des petits plats à partager, bref, des produits de la cuisine du monde revisités avec des produits bio et naturels. C’est toujours une bonne idée !

Bon, on mange (très bien), à tout petit prix, au bord de l’eau, servi par une équipe hyper sympa, je ne sais pas trop quoi dire de plus !

 

Nous Valmy

53, Quai de Valmy 75010 PARIS

(Métro : République ou Goncourt)

Ouvert du lundi au vendredi 12h à 14H30, puis de 19h à 22H30 et le samedi/dimanche de 12h à 16h et de 19h à 22H30.

Site internet/Page Facebook

Nous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouverture

 

À plus tard pour d’autres bonnes adresses !

Apiales, la cantine qui a du coffre !

Voilà déjà deux ou trois fois que je me rends chez Apiales, avec cette sensation que je vais bien manger. Et à chaque fois (oui oui), c’est un succès. Aujourd’hui, ça n’a encore pas loupé, je me suis donc dit qu’il fallait que je vous présente ! (Je vous remercie de noter le jeu de mot dans le titre, j’avoue que je me suis senti pousser des ailes)

apiales lyon

Alors, Apiales, c’est un café/lunch/brunch/take-away (rien que ça) qui a ouvert il y a quelques mois dans le quartier lyonnais d’Ainay. C’est aussi l’association de Adrian Bourgeais (ancien danseur au Danemark) et Angelina Chapon (ex contributrice pour Milk Deco), qui ont décidé de faire vibrer la rue Laurencin, soutenus par une équipe de choc en cuisine. L’accueil est d’ailleurs toujours hyper chaleureux et attentionné, ce qui a vraiment retenu mon attention !

apiales lyon

Le lieu est grand, très grand, illuminé par d’immenses baies vitrées, et séparé en deux par un hall d’immeuble. Lorsque l’on pénètre dans la salle, on découvre alors une déco épurée (Inspiration scandinave, Adrian ? Oui peut-être !), colorée par des coussins aux motifs ethniques et quelques plantes grasses du meilleur goût. Une impression concrète de ne pas être cloisonné, qui nous met dans les meilleures conditions pour se mettre à table !

apiales lyon rue laurencin

Justement, parlons de la cuisine. En premier lieu, les prix affichés sur la carte pourraient nous sembler un peu excessifs. Je ne vous jette pas la pierre (Pierre), je me le suis également dit. Toutefois, j’y suis revenu à plusieurs reprises, vous vous imaginez donc qu’il y a bien quelque chose là-dessous !

apiales lyon rue laurencin menu

Et bien c’est la nourriture, tout simplement ! Un bon point pour un restaurant, non ? La cuisine de Apiales est ce que l’on pourrait qualifier de cuisine « bistronomique », au sens où les produits sont, pour la plupart, assez simples, mais si bien travaillés, si finement associés qu’on est sur des saveurs vraiment créatives. Les aliments choisis sont bons, de saison, que demander de plus !

apiales lyon rue laurencin carte prix

J’en ressors donc à chaque fois conquis sur tous les points, c’est la raison pour laquelle je vous le conseille plus que chaudement !

apiales lyon

Apiales

11, rue Laurencin

69002 LYON

Horaires d’ouverture :

Le mardi et le mercredi de 10h à 18

Le jeudi et le vendredi de 10h à 16h, et de 19h30 à 21h30

Le samedi de 12h à 18h (brunch !)

Le site internet (à venir)

La page Facebook

Le compte Instagram : @apiales

 

Une semaine, des découvertes #1

Le week-end est là, il est temps de faire le point sur la semaine passée. Entre culture, mode, food, voici une petite compilation de mes découvertes hebdomadaires :

Blé

En cette période de rentrée littéraire, je me suis plongé dans le premier livre de Mathieu Bermann, Amours sur mesure, publié chez POL. Ici, on l’aura compris, l’Amour est le point d’ancrage d’un récit où se mêlent histoires de coeur, aventures d’un soir, ou encore questionnements quasi-métaphysiques. Un seul mot, mais de multiples réalités, qui font prendre conscience que le poids des mots peut être important.

En amour, chacun fait sinon à sa volonté, du moins à sa mesure.

thlouis.com
Amours sur mesure, Mathieu Bermann, POL, août 2016, 154 pages

J’ai aussi découvert un lieu qui tend fortement à devenir mon nouveau QG lyonnais : Le Café Arsène ! Derrière ce prénom accrocheur, Fabrice Barry et Michaël Ballay, duo de choc qui nous propose ici une ambiance bistrot-comptoir, revue au goût du jour. Ouvert depuis le mois de mai, c’est dans une ambiance cosy mais épurée que l’on peut grignoter ce que l’on considère déjà comme les « meilleurs sandwiches de Lyon », ou bien simplement siroter un expresso sur le zinc ! Malgré un prix un poil au-dessus de la moyenne, la cuisine est généreuse, 100% française, et ça, on approuve ! Petit plus non négligeable, la terrasse, installée dans la petite rue du Garet, à deux pas de l’opéra. Pas tout à fait un restaurant, pas vraiment un coffee shop, le Café Arsène revisite à merveille l’esprit « casse-croûte » d’antan, dans un esprit convivial et chaleureux ! Pour plus d’infos, n’hésitez pas à jeter un oeil à leur page Facebook.

Café Arsène Lyon
Café Arsène, 5 rue du Garet 69001 LYON (Fermé le dimanche !)

Parlons peu, parlons mode, cette semaine, j’ai aussi reçu une commande passée quelques  jours auparavant sur le site de Perús. Perús, c’est cette marque lancée par trois copains, et financée par une communauté d’internautes (c’est ce qu’on appelle le crowfunding, si vous ne savez pas ce que c’est, vous pouvez cliquer ici, c’est très bien expliqué !). Bref, ces trois copains, lors d’un voyage en Amérique latine, ont eu le coup de coeur pour les motifs incas, et ont immédiatement décidé d’en faire quelque chose. Vous l’aurez compris, Perús est né, avec pour adage d’allier tradition et modernité. Et petit (gros) plus de la marque : Pour chaque paire achetée, un jour d’école serait financé dans une banlieue pauvre de Cusco, au Pérou. Une raison supplémentaire pour aimer et partager cette marque qui semble avoir de beaux jours devant elle ! Pour en savoir plus ou pour commander, vous pouvez vous rendre sur le site internet de Perús !

Perus

Perus
Mes nouvelles chaussures de chez Perús !

 

Ma semaine s’est terminée en beauté lorsque j’ai découvert l’oeuvre de Chantal Akerman. Certes, son nom me disait quelque chose, mais j’aurais été bien incapable de vous citer la moindre de ses oeuvres. Par chance, notre ami Youtube dispose de vidéos (parfois en intégralité) de ses films et autres réalisations. J’ai donc pu comprendre et analyser à quel point elle fut d’une influence notable pour des cinéastes comme Gus Van Sant, ou encore Michael Haneke, qui illustrent le vide ou les comportements humaines à merveille. Réalisatrice, artiste contemporaine, enseignante, Chantal Akerman est cette figure aux multiples casquettes, que je suis plus que content d’avoir rencontré ! Juste ici, une vidéo qui, selon moi, résume assez bien son univers.

Chantal Akerman

À la semaine prochaine, donc !

Voilà l’automne !

Et voici mon premier article essentiellement photo ! Et sur un thème on ne peut plus stimulant. En effet, l’automne est une saison que j’affectionne tout particulièrement. Poésie, chaleur, couleurs, saveurs, tout un melting-pot de mots-clés aussi inspirants les uns que les autres ! Alors pour amorcer la saison, j’ai choisi de l’illustrer par de simples photos. Photos qui résument, selon moi, les détails qui font l’essence de cette belle saison.  Entre tranquillité et petites choses de la vie, scènes de vie et clichés de Lyon, en voici un aperçu !

thlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.comthlouis.com