Un certain rapport à l’écriture

Hello !

Alooors, aujourd’hui, je reviens avec un article un peu plus personnel, un article « humeur » comme on aime à les appeler : mon rapport à l’écriture. Ce billet d’humeur donc, est rédigé en collaboration avec Oberthur, dont le nouveau e-shop (tout beau tout neuf) est par ailleurs disponible ! La majorité d’entre nous connaissent déjà Oberthur : maroquinerie, papeterie, calendriers, cette marque nous a souvent accompagné une partie de notre enfance. (enfin pour ma part..) Et pour cause, née en 1852, elle portait à l’origine la seule et unique vocation d’être une imprimerie.

oberthurJ’ai donc reçu un carnet et un stylo de la collection adulte (oui, une collection junior existe donc), que j’ai moi-même choisi. Pourquoi avoir choisi ce type de produits plutôt qu’un autre ? Tout bêtement parce que j’avais envie d’évoquer ce fameux rapport à l’écriture que j’annonce depuis tout à l’heure.

J’ai toujours aimé écrire (ça commence bien tiens). Après des études de littérature, mon objectif était de pouvoir produire du contenu (écrit si possible), d’en faire mon métier, et il me semble que je suis en train de vous rédiger cet article, mission accomplie. Alors bien sûr, il s’agit là d’un métier, mais aussi et surtout d’un plaisir. (n’oublions pas que c’est bien de « mon » blog dont il s’agit ici) C’est la raison pour laquelle le ton que j’emploie est plutôt très détendu. Je me permets de faire des blagues pas forcément toujours heureuses, mais l’idée est que je produit malgré tout du contenu à ma façon. Contenu qui, en plus, vous plaît visiblement. Ceci est un premier rapport à l’écriture.

IMG_0131

En parallèle, j’aime écrire de manière manuscrite. Pas forcément des idées d’articles, etc, mais écrire, au sens le plus global du terme. (je suis d’ailleurs probablement la dernière personne en France à posséder un agenda papier, non ?) Loin de moi l’idée de me faire passer pour Apollinaire, mais l’écriture est quelque chose qui m’a toujours suivi, du plus loin que je me souvienne. C’est la raison pour laquelle j’aime posséder de beaux « ustensiles », précisément comme ce carnet Carmen et ce stylo bille Sequoia Oberthur, qui vont m’accompagner en voyage (ces photos sont d’ailleurs prises à Vienne). Le carnet, chic et élégant, est ce genre de produit qui donne donne envie de prendre sa plus belle plume et d’écrire des poèmes jusqu’au bout de la nuit (oui enfin au moins sa liste de course quoi). Quant au stylo Sequoia, ses lignes épurées en bois s’accordent parfaitement au carnet, et on adore le petit socle, c’est un 10/10 !

oberthurPour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet d’Oberthur, la page Facebook, ou encore le compte Instagram, bonne journée !

Le Gin Carmen, la nouvelle gamme de gin infusés made in France !

Hello !

Il y a quelques jours, j’ai participé à la soirée de lancement des Gin Carmen… au Carmen, à Paris ! En bref, le Carmen, c’est une discothèque située dans le quartier de Pigalle, dont la deco donne envie d’y rester toute la nuit, lové dans un canapé, un verre à la main, à discuter avec la première personne venue de ses vacances au Grau-du Roi.

Eh bien il fallait y penser, le Carmen a donc lancé sa propre gamme de gin : le Gin Carmen. Fabriqués de manière artisanale, dans les règles de l’art, les gin conservent ainsi leurs plus beaux arômes, sans additifs ni conservateurs. De quoi passer de jolies soirées !

gin carmen paris pigalle

On peut donc venir déguster trois recettes de base :

  • Une infusion Amarena, au délicat nez de griotte avec une belle rondeur.
  • Une infusion au Maté Toasté, avec la puissance amérindienne et des notes de fruits secs torréfiés.
  • Une infusion à l’écorce de pamplemousse, où le nez d’agrumes et la genièvre se mêlent pour vous apporter une fraîcheur naturelle.

gin carmen paris pigalleJ’ai pu goûter ces trois recettes (très très bonnes au demeurant !), mais également découvrir la multitude de gin infusés proposés derrière le bar : orange, menthe, poivre de Sichuan, ortie, aloe vera, bref, plus d’une quarantaine de parfums qui ont le mérite de nous faire redécouvrir cette boisson ! À savoir que chaque gin peut être dégusté sur glace, en cocktail ou avec du tonic. un peu comme bon nous semble finalement !

gin carmen paris pigalleSachez qu’il est également possible de s’acheter une des trois bouteilles infusées (ou de faire un cadeau hein, pas obligé de tout boire tout seul !) au prix de 39€, ce qui, à mon sens, est plutôt très honnête !

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Gin Carmen, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Gin_carmen

Bonne journée !