4 bougies qui vont m’accompagner cet hiver !

Hello !

Bon, ok, j’avoue, j’aime beaucoup la période hivernale, et je crois que je suis lancé là ! Et que serait une petite soirée de décembre sans une bougie et un verre de vin mug de thé ? Il me semble que, en matière de bougies, le choix est plutôt énorme, notamment ces dernières années. On ne sait jamais trop comment se positionner face à la profusion de marques, d’odeurs, de packaging, bref, c’est parfois un peu l’angoisse ! Après pas mal de tests, mon choix s’est porté sur quatre bougies qui m’accompagneront cet hiver. J’en aime évidemment l’odeur, mais aussi la marque qu’elles incarnent, et l’image et/ou les valeurs que cette dernière véhicule. Des bougies souvent « cocooning », idéales pour un dimanche matin sous la couette !

bougie hiver blog avis test diptyique dfc herbivore


  • La « Feu de bois » de Diptyque :

    Faut-il encore présenter Diptyque ? Oui ? Bon, et bien il s’agit là d’une entreprise française, créée en 1961 par Christiane Gautrot (architecte d’intérieur), Desmond Knox-Leet (peintre) et Yves Coueslant (décorateur et administrateur de théâtre). Le trio décide de s’associer, et de monter une première boutique, dans le but d’exposer des premières créations textiles. Tout ceci se passe au 34, Boulevard Saint-Germain, d’où cette inscription sur le packaging des bougies. C’est en 1963 (j’ai l’impression d’être Stéphane Bern, sortez-moi de là) que les trois associés commencent à explorer leur passion pour les parfums, jusqu’à devenir la maison que l’on connaît aujourd’hui ! Les odeurs sont souvent inclassables, je vous invite d’ailleurs à sentir toutes les créations en boutique si vous en avez l’occasion, c’est un peu le temple de l’idée cadeau !
    bougie diptyque feu de bois

La bougie « Feu de bois » est l’une de mes préférées de la marque car, précisément, elle sent le… feu de bois ! Ok, cette phrase est un peu vide de sens, mais pour avoir testé plusieurs bougies qui se voulaient également sentir le feu de bois, ici, on n’est pas sur la même affaire ! Un compromis idéal lorsqu’on n’a pas de cheminée (je m’emballe un peu mais l’idée est là !)

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram !


Une marque un peu moins connue que j’ai appris à découvrir récemment, et dont les produits sont fabriqués dans l’Est parisien. Du Made in France donc, mais pas que ! Delphine, la créatrice de la marque, travaille les odeurs via des mélanges souvent très originaux, et vraiment réussis ! C’est la raison pour laquelle cette bougie fait partie de ma sélection.

IMG_8308Alors, en bref, qu’est-ce qu’elle sent cette bougie ? La café ! Pour le coup, c’est une odeur particulière, que certains n’aimeront pas (ceux qui n’aiment pas l’odeur du café finalement), mais le mélange avec la vanille donne un côté « dimanche matin » qui me donne juste envie de faire griller 200 tranches de pain et d’organiser un petit-déjeuner sur une grande table en bois massif. (chacun ses envies finalement) À noter que les bougies proposées par La Bougie Herbivore sont conçue à partir de cire de soja naturelle, d’une mèche en coton, eco-repsonsable et végane ! Mention spéciale pour le packaging, sobre et efficace, tout ce que j’aime !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Cette bougie n’est pas celle vers laquelle on pourrait se tourner instinctivement lorsqu’on parle « hiver », mais c’est précisément la raison pour laquelle je l’aime beaucoup ! Comme en témoigne son petit nom (qui côtoie les bougies « Bahamas », « Bali », ou encore « Cuba »), ce produit est un appel à l’évasion (oh que c’est bien dit !). Je serai bien incapable de vous décrire l’odeur, mais l’idée de fraîcheur est vraiment la première chose qui me vient à l’esprit, avec une certaine notion d’élégance. Le site nous en parle de cette manière :

Fragrance à la fois boisée et fleurie typique du bois de Santal qui développe des notes équilibrées, riches et envoutantes. Cette bougie parfumée signée DFC est une évocation des beaux jours passés sur la côte, la désinvolture d’un St. Tropez plein de vie, de rencontres, de soleils et de fêtes.

dfc candles france bougie
Pour ceux et celles qui réfutent l’idée de « cocooning », d’épices et autres réjouissances hivernales, c’est typiquement le genre de marque vers laquelle il faut vous tourner !

Désormais installé à Metz après 15 années de bons et loyaux services à Montmartre, Patrick Aquatias a développé des produits assez masculins, au packaging hyper épuré, et totalement respectueux de l’environnement (cires naturelles de soja, cultivé sans OGM ni pesticides, parfums sans phtalates, ni CRM, la totale !) Un petit voyage olfactif dis donc !

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram pour plus d’infos !


Pour cette dernière bougie, même principe, l’odeur n’est pas cette fragrance hivernale que l’on s’imagine instinctivement, mais son côté chaleureux, voire pimenté, peut à tout moment être réconfortante ! En bref, La Note Parisienne est une entreprise qui propose notamment des bougies, dédiées aux arrondissements parisiens. Il y en a actuellement douze, toutes avec une fragrance développée autour de l’ambiance du quartier et des images véhiculées par ce dernier. Mon choix s’est porté sur le 18ème arrondissement, d’abord parce que j’y vis, mais aussi pour les notes – comme le précise le site – « Inspiration Poivron Harissa », qui n’est pas sans rappeler les étalages de fruits et d’épices d’un marché populaire. (sic)

la bougie parisienne

C’est donc la raison pour laquelle il me semblait bon de l’intégrer à cette petite sélection, outre le fait que j’avais envie de vous faire (re)découvrir la marque. L’odeur est assez indescriptible, mais « réchauffe » instantanément, et l’idée du piment est vraiment celle que l’on pourrait s’imaginer aux premiers abords ! C’est donc là l’originalité de La Note Parisienne, dont les créations sont, en plus de tout ça, Made in France, on adore !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Bon, et bien la saison des articles d’hiver/de Noël me semble donc officiellement lancée sur le blog.. N’hésitez pas à me faire part de vos idées ou de vos envies en commentaire, je me ferai un plaisir de m’y pencher !

Bonne journée !

Une journée en Champagne à la découverte de Piper-Heidsieck !

Hello ! Si vous me suivez sur Instagram (je commence les deux tiers de mes articles comme ça non ?), vous avez peut-être vu que je suis récemment parti en Champagne-Ardenne avec la marque de champagne Piper-Heidsieck. L’idée de découvrir les « coulisses » et les secrets de fabrication d’une grande entreprise comme celle-ci m’a tout de suite plu, et le moins que l’on puisse dire, c’est que je suis reparti avec plein de petites infos ! Je n’ai qu’à les partager avec vous finalement, non ?

Arrivé dans la matinée au siège de Piper-Heidsieck, nous sommes accueilli par un buffet digne de la Cène (quoique..). Nous n’avons évidemment mangé que la quart du tiers du quart des denrées, mais les bases étaient posées, bienvenue en Champagne !

piper heidsieck champagne

S’en est ensuivi une visite de la cuverie – où le champagne se fait – appuyée par les explications de notre accompagnatrice. Au centre de cette pièce, deux immenses cuves d’assemblage, qui peuvent respectivement contenir 500 000 bouteilles chacune. De quoi passer une bonne soirée… (lourdeur) Chaque cru et chaque cépage dispose de sa propre cuve, de sorte à respecter au mieux le processus de vinification de chacun. À titre d’exemple, pour élaborer la Cuvée Brut (dont je vous parlerai plus tard), une centaine de crus sont nécessaires. On est donc sur une production à haute échelle !

piper heidsieck champagneIMG_7678piper heidsieck champagne

Le bâtiment qui abrite la maison de champagne est relativement atypique. Créé en 2008 par Jacques Ferrier, ses lignes graphiques et modernes donnent à Piper-Heidsieck un souffle nouveau qui, à mon sens, tranche avec certaines autres maisons de champagne, qui n’ont parfois pas les moyens techniques de le faire.

piper heidsieck champagnepiper heidsieck champagne

Chez Piper-Heidsieck, l’idée de base est vraiment de rendre toutes les bouteilles homogènes, d’un point de vue qualitatif, de sorte à entretenir une image de marque durable. C’est la raison pour laquelle des vins de réserve ont commencé à voir le jour en 1999. En bref, ces vins sont reconnus chaque année pour leurs qualités exceptionnelles, et viennent compléter la recette des champagne Piper-Heidsieck, de sorte à assurer une régularité des arômes. Sur le papier, on peine à saisir le principe, mais Régis Camus – le Chef de Cave de la maison – a reçu huit fois le titre de « Chef de Cave de l’année » par le International Wine Challenge. En partant du principe que Piper-Heidsieck est la Maison de Champagne la plus récompensée du siècle, on se dit que c’est un bon principe.

piper heidsieck champagne

La petite visite se poursuit dans les caves, où les bouteilles sont stockées pendant six à dix ans, puis dans le petit musée (oui oui), retraçant l’histoire et les faits marquants qui ont fait la renommée de la maison. On retiendra notamment que Piper-Heidsieck est très impliquée/présente dans le cinéma international. Fournisseur officiel du Festival de Cannes depuis les années 1990, Champagne officiel des Oscars à deux reprises, présent à de nombreuses reprises dans divers films, bref, on est sur une implication notable ! C’est la raison pour laquelle une petite ambiance « tapis rouge » a été mise en place au Siège de Piper (oui, j’ose le petit surnom, je suis comme ça !)

piper heidsieck champagneIMG_7682piper heidsieck champagne

Le champagne est donc produit en… Champagne, oui d’accord, mais pour quelles raisons exactes ? Trois caractéristiques construisent cette région : un climat rude avec des grandes variations de températures en hiver ou en été, un sous-sol calcaire, et une terre vallonnée. Cette dernière est idéale pour cultiver le raisin ! On y produit donc le champagne à partir de trois cépages champenois : le Chardonnay (vif et chaleureux), le Meunier (fruité et charnu), et le Pinot Noir (puissant, aux notes de fruits rouges).

piper heidsieck champagne

Bon, après s’être imprégné de toutes ces infos, direction la dégustation, moment clé de la journée, où on a pu découvrir les différents champagnes proposés par la marque, et où on a appris à les différencier.

La dégustation est un moment clé dans la fabrication du champagne. Tous les cépages et tous les crus sont affectés à une cuve spécifique, et sont suivis de près chaque jour. Le Chef de Caves (Séverine Frerson en l’occurence) et son équipe identifient les caractéristiques de chaque vin, de sorte à les utiliser pour assembler les cuvées non-millésimées.

piper heidsieck champagne

Piper a mis en place une technique assez originale pour nous faire déguster ses champagnes : la dégustation au toucher. Devant nous, une petite boîte, contenant différents types de tissus, de sorte à pouvoir associer ce que l’on boit à une sensation. Une manière d’intégrer le sens du toucher aux quatre autres sens, qui paraissent, quant à eux, aller de soi lorsque l’on déguste un quelconque aliment/boisson. On se prend au jeu, pas si facile au demeurant, et on finit par trouver à chaque fois quel tissu se rapproche le plus de quel champagne.

piper heidsieck champagne

En ce qui concerne la dégustation, nous avons eu la chance de goûter (de gauche à droite) le Brut, l’Essentiel (cuvée réservée), le Vintage 2008 (millésimé), le Rosé sauvage, et la Cuvée Sublime (et ben rien que ça dis donc !). Pour faire court, la Cuvée Brut est la signature de la Maison, non millésimée, harmonieux et vive en même temps. L’Essentiel retranscrit l’essence même du champagne, assemblage de Pinot Noir, de Meunier et de Chardonnay. Le Vintage est l’équilibre parfait entre le Chardonnay et le Pinot Noir, et se bonifie à merveille au fil du temps. Le Rosé Sauvage, quant à lui, est l’alliance parfaite entre vins blancs et rouges, dont la première recette date de 2001. Et enfin, la Cuvée Sublime rassemble des Pinots Noirs pour donner le caractère harmonieux d’un « grand champagne ».

piper heidsieck champagnepiper heidsieck champagne

En bref, une journée hyper intéressante, pleine de découvertes (et c’est tout ce qu’on veut finalement non ?) et, qu’on se le dise, déguster du champagne tout au long de la journée, y’a quand même pire !

 

Revue : La gamme de chez Biotherm Homme

Salut salut ! Aujourd’hui, je mets ma plus belle casquette de blogueur beauté, car, vous l’avez vu dans le titre, j’ai testé la gamme homme de chez Biotherm ! J’ai reçu une sélection de produits, il y a de ça quelques semaines, voire quelques mois maintenant. L’objectif était, précisément, de tester une sélection de produits de cette marque que beaucoup connaissent ! (je crois)

Le petit disclaimer de rigueur avant de commencer cette « revue » : l’avis que je vais donner est totalement subjectif, je n’ai pas été payé pour parler des produits, et… et ben voilà !


Pour le point « culture », Biotherm s’intéresse aux peaux masculines depuis 1985, en partant du principe que ces petites peaux ont des besoins spécifiques, qui nécessitent des produits adaptés aux hommes. La marque s’est donc mise en tête de développer une gamme constituée d’essentiels de la beauté masculine ! Et bien c’est ce qu’on va voir tout de suite :

revue avis gamme biotherm homme

 

  • Le Aquapower Eye de-puffer (oui pardon ?) :

Malgré son nom un poil barbare, cet « hydratant yeux effet anti-poches » est l’un des produits de la gamme que j’aime le plus !

IMG_7404

Voilà plusieurs semaines que je l’utilise quasi-quotidiennement, et la première chose qui m’a marqué à l’application, c’est cette sensation de fraîcheur instantanée. Et pour cause, il est enrichi en caféine et en menthol ! Comme l’impression que tes yeux prennent de suite une forme plus vivante, ce qui est notable, voire utile certains matins !

gamme homme biotherm revue avis blog

En ce qui concerne les promesses et les effets, j’ai effectivement noté que le contour de mes yeux (où la peau est hyper fragile, et dont il faut prendre grand soin) était plus hydraté. On n’est pas sur les effets de la vaseline, bien évidemment, mais l’idée d’hydratation est bien présente. Le côté anti-poches est, comme souvent avec ce type de produit, pas immédiatement visible, mais on sent que lorsque la matière pénètre, le travail se fait, et le regard pourrait alors être comparé à celui d’une biche. (et pourquoi pas ?) En bref, j’ai vraiment beaucoup aimé ce produit, qui ne révolutionne peut-être pas le monde du contour des yeux (encore que je ne sois pas un spécialiste), mais qui a le mérite de (bien) faire son travail ! C’est un top !

15ml, 20€


  • Le désincrustant visage :

Aloooors, pour le coup, je crois que ce produit se classe sans nul doute dans mon top 3 des désincrustant visage (un bien joli top) que j’ai pu tester jusque là !

gamme homme biotherm revue avis blog

Je ne vais pas être très long sur ce produit, car j’ai quasiment tout aimé ! La promesse d’éliminer les impuretés en profondeur est tenue. Après utilisation, la peau est comme neuve (toujours plus), fraîche comme la rosée du matin, prête à accueillir masques et autres crèmes hydratantes ! Le petit bémol sera, en ce qui me concerne, l’odeur qui, bien que masculine et agréable en soi, est peut-être un poil trop prononcée, trop agressive finalement. On l’aura compris, rien de bien méchant, et surtout pas rédhibitoire ! Je recommande et achèterai ce produit les yeux fermés !

150ml, 31,50€

gamme homme biotherm revue avis blog


  • le déodorant 72H Day Control Extreme Protection (rien que ça tiens) :

Clairement, je dois l’avouer, je n’ai pas testé ce déodorant pendant 72 heures d’affilée (si quelqu’un l’a fait, qu’il se manifeste, et qu’il aille se doucher ensuite). Le déodorant développé par Biotherm n’est pas le produit vers lequel je me serai tourné naturellement. Et Biotherm n’est pas non plus la marque à laquelle j’aurais pensé en cherchant un nouveau déodorant. Et bien le bilan est plutôt très positif !

En premier lieu, à l’odeur, impossible de se tromper, on est sur un déodorant masculin à fond les ballons, mais le parfum est beaucoup plus frais, beaucoup moins entêtant que celle du désincrustant visage. Les plus de ce produit sont l’absence – pour ma part – de traces blanches à la fin de la journée, premier point ! Deuxième point : il n’est pas nécessaire – toujours pour ma part – d’en remettre au fil des heures, on peut donc être en droit de se dire que cette histoire des 72H fonctionne un minimum ! Je crois donc pouvoir affirmer qu’il s’agit là d’un très bon déodorant, qui tient les promesses d’un déodorant, ce qui me semble être une bonne base pour un déodorant.. (un quoi ? #Lourdeur)

(Contient de l’aluminium et de l’alcool, avis à ceux qui prêtent une attention toute particulière à la composition des produits)

Roll-on 75ml, 19,20€

IMG_7405


  • Le T-Pur blue face clay (aka un masque bleu) :

Dans un pur objectif immature ludique, j’avais hâte de tester ce nouveau masque d’une jolie couleur bleue ! Outre ce point esthétique, qui, on est d’accord, n’est pas le plus important, l’idée de tester un masque quotidien pendant 3 minutes m’intéressait beaucoup, principalement au niveau du temps d’effet ! Car qui dit « quotidien », dit « tous les jours », dit « on a envie de voir des effets rapidement ». Enfin il me semble !

Sur la packaging, il est indiqué que ce masque est notamment constitué d’extraits de rhassoul. Le rhassoul, c’est cette argile utilisée par les femmes orientales pour leurs soins capillaires et corporels. On le trouve dans la région de l’Atlas, au Maroc, et, associée à de l’eau, la pâte qu’elle constitue absorbe les impuretés, tel un petit buvard d’écolier !

L’idée, en tout cas l’objectif de ce masque est donc de réduire les défauts, de réduire les pores. Sur le papier, il a tout pour me plaire ! Rapide, simple, et aux promesses plutôt sympathiques. Après m’être tenu à le tester tous les jours pendant une dizaine de jours, sans changer ma routine en parallèle, il me semble que des effets ont commencé à être visibles : j’ai eu l’impression que mon teint était plus « frais », et surtout, que ma peau luisait moins. (j’ai la peau mixte à tendance grasse pour info !)


  • Le T-Pure anti-oil & shine :

biotherm homme gamme test avis blog

Ici, on a affaire à un « gel hydratant matifiant et ultra-absorbant ». Si une marque comme Biotherm Homme se permet d’utiliser le terme (très fort au demeurant) de « ultra absorbant », on se dit qu’il y a efficacité là-dessous ! Et bien effectivement, le bilan est très positif après un mois d’utilisation. Couplé au « masque bleu » dont je vous parlais juste avant, le produit (dont la formule a été retravaillée depuis peu) a fait prendre à ma peau un nouveau tournant dans sa vie de peau.. (et bah tiens !) Combo gagnant !

biotherm homme gamme test avis blog

Je ne vais pas parler pour ne rien dire (ce que j’ai déjà fait pas mal il me semble), mais les effets promis sont donc là, le produit fait le job à merveille, mais je retiens surtout que le duo masque/gel est « ultra » efficace ! Et le packaging, simple et efficace, est pensé en flacon pompe, de manière à ne pas gâcher du produit, on le note !

50ml, 35,10€


  • L’Aquapower :

biotherm homme gamme avis test blog revue

Ce « soin oligo-thermal » nous promet une hydratation dynamique. À travers cette formulation un poil pompeuse, se cache un hydratant quotidien. à la formule retravaillée, enrichie en Plancton de Vie !

Je ne connaissais absolument pas cet ingrédient, et pour cause, il est l’une des signatures de Biotherm. Après quelques petites recherches, j’ai découvert qu’il s’agit donc d’un ingrédient d’origine marine (jusque là d’accord), dont le processus de fermentation capture le plancton au moment où il atteint son pic de vie. Ce processus thermal nous donne alors un ingrédient « miracle », bourré de propriétés régénérantes, protectrices, fortifiantes, et lissantes ! Biotherm a même été jusqu’à lui consacrer un produit complet : Le Life Plankton Essence !

IMG_7399

Mais revenons à l’Aquapower. à première vue, le packaging semble tout aussi pratique que le T-pur, et il l’est ! (merci) La texture est hyper douce, hyper fluide, à la limite de quelque chose d’aqueux, de fait ! L’application est alors très agréable. L’odeur est relativement simple, typique de Biotherm Homme (il me semble désormais).

En ce qui concerne les effets, ils sont là, j’ai senti ma peau comme repulpée dès les premières utilisations. Les effets immédiats sont, en tout cas, très appréciables, et le produit semble aussi tenir ses promesses ! (car je vous parle plutôt des produits que j’ai aimé que l’inverse finalement..) On valide !

75ml, 38,90€


 

  • Le Gelshaver :

Je dois bien l’avouer, je n’ai pas grand chose à dire sur ce produit car, effectivement, je me taille la barbe, et ne me rase que très peu. Voire jamais. Je vais donc juste vous préciser que ce produit existe chez Biotherm, que l’odeur est semblable à tous les produits testés jusque là dans la gamme Homme, et que sa texture est ultra-fraîche à l’application ! Parlons peu parlons bien !

150ml, 19,55€

IMG_7396

biotherm homme gamme avis test blog revue

 

C’est tout pour cette première revue « complète ». À mon sens, ce genre d’article est toujours plus intéressant car la perspective est plus globale sur la marque/la gamme, et il est plus aisé de s’en faire un avis. N’hésitez pas à me dire si l’idée vous plaît ou non. Bonne journée !

#Summer vibes #2 : 4 cocktails estivaux à base de thé glacé

Hello !

 

Encore une fois, l’été arrive, on continue la série « Summer vibes » avec des cocktails à base de thé glacé ! Quatre recettes (pas forcément pompettes) de mélanges assez chouettes, avec pour base les sublimes thés de la marque Compagnie Coloniale. J’ai découvert leur produits il y a très peu, et alors qu’on se le dise, gros gros coup de coeur ! Les mariages sont juste parfaits, le goût est complètement fou, bref, des produits d’une qualité franchement notable ! Et, pour couronner le tout, la marque a sorti un coffret « thé glacé » (qu’on peut évidemment déguster chaud si on le souhaite !), avec, à l’intérieur :

  • 1 maté citron
  • 1 melon-mangue
  • 1 thé vert menthe
  • 1 délice panier de fruits

L’idée m’a parlé, je me suis donc lancé dans la confection de cocktail estivaux, à base de chacun de ces petits produits, parfois en prenant pour exemple les recettes de Javier Sham (qui officie au Sherry Butt, à Paris), qui a collaboré pour l’occasion avec Compagnie Coloniale.

Et d’ailleurs, parlons un petit peu de la marque en soi ! Compagnie coloniale est la plus ancienne de marque de thé français. Fondée à Paris en 1848, elle s’était d’abord spécialisée dans le chocolat, avant de changer de bord et de se tourner vers le thé. (anecdote) Et, pompon sur la pomponette, tout le procédé d’assemblage, d’aromatisation, de conditionnement des feuilles de thé se passe où ça, où ça ? En France, oui oui, dans les ateliers de la marque, on adore ! Bon, ce petit point « biographique » passé, place aux cocktails !


Alors, d’abord, comment s’y prendre pour préparer un thé glacé ? Rien de très compliqué, qu’on se le dise ! En bref, une bonne technique consisterait à faire infuser 4 minutes un sachet dans 1/2 d’eau chaude à 80°C, à retirer le sachet et à laisser refroidir. Bon, ça va je crois. Et c’est là que l’on peut passer aux choses sérieuses, et laisser un peu son imagination déborder, go !

 

  • Avec le Délice Panier de Fruits : (recette largement inspirée par celle de Javier Sham)

– 35ml de rhum blanc

– 15ml de citron vert pressé

– 20ml de sirop de sucre de canne

Le goût des fruits rouges est juste parfaitement en adéquation avec les autres saveurs, c’est un pouce en l’air ! Et avec des glaçons, c’est encore mieux ! (Je ne vais pas le dire pour chaque recette, alors considérons que cette phrase s’applique aussi aux trois suivantes)

IMG_2511IMG_2512IMG_2510

cocktail été thé glacé compagnie coloniale
La beauté du sachet !

  • Avec le maté citron :

– 20ml de gin

– 30ml d’eau pétillante

– 20ml de citron jaune pressé

– Un peu de gingembre râpé

– Quelques feuilles de menthe (à ajouter après avoir « shaké » la préparation)

C’est simple, efficace, et tout aussi bon en version non-alcoolisée ! Les doses peuvent également être modifiées à votre convenance, cela va de soi !

IMG_2503IMG_2505IMG_2507IMG_2508IMG_2506


  • Avec le thé vert menthe : (recette de Javier Sham, à laquelle j’ai juste ajouté un ingrédient supplémentaire)

– 20ml de sirop de sucre de canne

– 35ml de gin

– 10ml de citron jaune pressé

– Petit ingrédient bonus : des fleurs de lavande, qui donnent un côté frais et, de fait, fleuri à l’affaire ! (et en plus, c’est joli dis donc)

IMG_2499IMG_2501IMG_2500


  • Avec le melon/mangue :

– 20ml de sirop de fraise

– 30ml d’eau pétillante

– Des grains de poivre noir

Le goût hyper fruité du thé et la saveur tonique du poivre = bonheur. Une association qui pétille en bouche !

IMG_2497IMG_2495IMG_2498IMG_2496IMG_2494

Bon, et bien ainsi s’achève mon premier article « recette/DIY » comme on dit. J’avoue avoir adoré le faire (notamment les photos), alors n’hésitez pas à faire un petit retour sur tout ceci, et à me dire si vous avez testé l’une de ces recettes ! (j’avoue que celles de Javier Sham sont certainement mieux pensées/travaillées que les miennes, mais l’intention est là hein !)

Comme d’habitude, pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Compagnie Coloniale, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : Compagnie_Coloniale

À plus tard !!

3 idées de cadeaux pour la fête des pères !

(Meilleur titre)

Bonjour bonjour !

La fête des pères, c’est le 18 juin ! Et, on le sait tous, faire un cadeau à un homme est souvent plus compliqué, papa ou non ! Alors bon, pourquoi pas trois petites idées de cadeaux – à plus ou moins petits prix ? Ca peut donner des pistes, au cas où quoi !

  • Un kit de rasage :

Qu’on se le dise, il y a fort à parier pour que votre papa ait de la barbe. Et bien des marques comme Big Moustache proposent notamment des rasoirs et des lames de qualité, sous forme d’abonnement (sans engagement !), mais pas que ! Un principe plutôt très sympa, lorsqu’on sait que son Papounet utilise et use son rasoir manuel quasi-quotidiennement. Sachez également que, pour un cadeau plus complet, Big Moustache propose des super coffrets de rasage, entre 25€ et 50€. Par exemple, le coffret du bûcheron (en photo juste après) comprend tout le matériel nécessaire pour bien entretenir sa barbe, c’est-à-dire :

  • 1 brosse à barbe
  • 1 huile à barbe (50 ml)
  • 1 paire de ciseaux
  • 1 rasoir 5 lames Terminator (manche + 1 recharge)
  • 1 mois d’abonnement à Big Moustache

big moustache soins barbe moustacheIMG_2265IMG_2266IMG_2267IMG_2268IMG_2269IMG_2270

Un coffret pour la moustache est également disponible, mais également une multitude de petits produits, dont le fil conducteur est toujours le rasage, bien évidemment : savon à barbe, stick cicatrisant, ou encore bol de rasage, tout y est pour rendre son papa le plus beau du monde ! (bon, en tout cas, le mieux rasé)

Pour les petits flemmards (parisiens), à noter que Big Moustache propose un service de barbier à domicile, plutôt sympa ça !

Plus d’infos sur le site internet de Big Moustache, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Bigmoustache


  • Un petit coffret chouette chouette !

Greenma, c’est une marque que j’adore ! De base, cette entreprise, implantée à Lyon, produit du (bon) thé, mais fourmille d’idées, comme celle que je m’apprête à vous présenter ! Car oui, Greenma s’est mis aux savons et aux bougies, et fait même des coffrets, idéal donc pour la fête des pères ! (ah oui tiens)

Ce coffret-ci est vraiment top, lorsqu’il s’agit de faire découvrir des parfums de différentes manières. Il comprend donc un thé vert à la menthe (toujours présenté dans un joli pot en verre fumé), ainsi qu’un savon romarin/menthe poivrée/pin sylvestre, on adore ! Emballé dans un petit pochon plutôt très chouette, c’est, à mon sens, un petit cadeau idéal, et tout ceci pour une vingtaine d’euros !

coffret greenma thé vert menthe savonIMG_2272

Alors pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de Greenma, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Greenma_france.


  • Un livre d’actualité

Quoi de mieux que présenter l’actu à son papa sous une forme différente qu’un reportage TF1 ou qu’un article basique dans Le Point ? En BD par exemple, en voilà une bonne idée ! J’ai récemment acheté Le Journal du off, ouvrage scénarisé par Renaud Saint-Cricq et Frédéric Gerschel, et dessiné par James. Paru le 17 mai chez Glénat, Le Journal du off présente la campagne d’Emmanuel Macron (notre actuel Président de la République, au cas où hein !) Neuf mois de coulisses suivis par un journaliste fictif, pour des secrets politiques qui, eux, sont bien réels ! Un cadeau plutôt très sympa à offrir à son Papa pour marquer le coup, non ?

glénat le journal du off saint cricq gerschel james

Bref, cadeau ou pas cadeau, la fête des pères, c’est toujours un bon prétexte pour partager un moment cool avec son Papounet !

À plus tard !