MYCS, le design personnalisable !

La déco est une succession de tendances qui nous rassemblent tous et toutes autour d’un même élément pendant quelques mois. Une certaine manière de nous dire que, si nous succombons tous à ce que l’autre a chez lui, il est également essentiel de disposer d’éléments à l’identité marquée. Un canapé qui nous ressemble, un buffet que personne n’a chez lui, le design est aussi une affaire de goût personnel, avant même de devenir collectif. Dans cette perspective, la marque berlinoise MYCS, créée en 2014, nous propose des meubles modulaires, dont le design est entièrement personnalisable !

Mycs Meubles PersonnalisablesMycs Meubles Personnalisables

Car oui, pour MYCS (à prononcer « miksse »), la vision du design est avant tout personnelle, et nos meubles doivent s’adapter à nos goûts, mais aussi à nos besoins ! C’est la raison pour laquelle la marque nous propose canapés, armoires, chaises, commodes, et autres tables basses, dans l’optique assez ludique de les rendre uniques, conçus pour (et par) nous.

Mycs Meubles Modulaires

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mycs Meubles Modulaires

Comment ? On part d’un module de base, que l’on va pouvoir transformer sous toutes ses coutures : dimensions, couleurs, matériaux, finitions, un nombre de combinaisons infinies, qui rendront le canapé à l’opposé de ce qu’il était au début. Tout ceci se passe sur un configurateur, on ne peut plus simple d’utilisation, avec, bien évidemment, une fonction 360°, et, au final, une livraison… gratuite ! À noter que les Parisiens et les Parisiennes peuvent également voir les meubles « en vrai », au showroom MYCS, situé 42, rue Réaumur, près du métro Arts et Métiers.

Mycs Configurateur Meuble

Le showroom est un espace baigné de lumière, pensé sur deux étages, qui nous donne un bon aperçu de ce dont MYCS est capable en terme de personnalisation, à commencer par la compatibilité de tous les modules entre eux. Du large choix de tissus en passant par les différents modèles de chaises, j’étais à deux doigts de refaire mon appart. Le tout appuyé par les architectes d’intérieur présents pour nous aiguiller et répondre à nos questions.

Mycs showroom ParisMycs showroom ParisMycs showroom Paris

Concernant la fabrication, la marque source ses matériaux en Europe, selon un mode de fabrication le plus respectueux de l’environnement possible. Car on peut faire des beaux meubles, et ne pas se moquer de nous en même temps, oui oui !

MYCS Marque Berlinoise

Plus d’infos sur le site de MYCS : https://fr.mycs.com/

Rendez-vous à la nouvelle boutique Basus du Marais !

À Paris, il se passe des choses, beaucoup de choses. Entre l’ouverture (la fermeture) de douze coffeeshops par semaine et les trente festivals de photographie indépendante qui se créent dans le mois (comment ça j’abuse ?), c’est souvent difficile de s’y retrouver. Et puis il y a des boutiques qui ouvrent, des marques qui, finalement, font leur petit bout de chemin et se développent, comme Basus.

boutique basus marais

Basus, c’est une marque dont je vous parlais déjà dans cet article, lorsque je vous présentais la première boutique, installée dans le 11ème. Et bien on prend les même et on recommence, dans le Marais cette fois-ci.

Car oui, fort de son succès, Basus se développe dans un second espace, situé au 1, rue de Normandie, non loin du Carreau du Temple.

IMG_3125boutique basus marais

En bref, Basus, ce sont des collections inspirées par la nature, le design, l’urbanisme. C’est aussi un travail sur les matières, notamment sur le « cuir de liège », naturel et entièrement recyclable, qui traduit un engagement eco-responsable assez pregnant.

Au-delà de ces raisons, j’aime vraiment beaucoup cette marque pour la qualité et la recherche des pièces proposées à chaque collection. Les photos donnent un petit aperçu du style « design » et épuré que peut produire Basus.

boutique basus maraisIMG_3123

Bref, alors cette boutique ? Et bien, comme celle située au Perchoir Ménilmontant, on est sur un espace assez design, épuré. Un mur végétal dans le fond, des espèces d’îlots centraux qui donnent un cachet supplémentaire à l’endroit, sans prendre trop d’importance. En bref, une boutique pensée pour être pratique, agréable et design à la fois !

IMG_3127

Espace Basus

1, rue de Normandie

75003 PARIS

Horaires : ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h30 – Le dimanche de 13h30 – 17h30

 

Un apéro Made in France avec Lance !

Hello !

Bon, les fêtes sont (enfin) passées, mais ça n’est pas nécessairement la fin des apéros et des dégustations entre amis ! Alors que je m’intéresse assez au Made in France (et à l’apéro), j’ai récemment découvert Lance, une marque de tire-bouchons fabriqués et assemblés (à la main) en Haute-Savoie ! Des petits objets très design, avec ou sans anneau (pratique pour l’accrocher à son trousseau de clés tiens), personnalisables, et très bien pensés !

tire bouchon design lance made in france

L’idée lancée par la marque est que le tire-bouchon est souvent un objet utile, certes, mais pas forcément esthétique, ni très pratique. Avec Lance, le fait que tous ces critères sont réunis, et plus encore ! Car oui, ces petits objets du quotidien fabriqués en aluminium sont même personnalisables !

Il est donc possible, en plus de choisir sa couleur, d’apposer sur le tire-bouchon sont prénom, le logo de son entreprise, la date de naissance de son chien, ou que sais-je encore. Et, pompon sur la pomponnette, Lance garantit ses produits à vie, pas mal !

tire-bouchons-index

Il n’y a donc pas de bon moment pour profiter d’une bonne bouteille, associé au savoir-faire à la française ! Personnellement, mon tire-bouchon sera présent sur toutes mes futures tables entre amis !

tire bouchon design lance made in france

Plus d’infos sur le site internet de Lance, la page Facebook, ou encore le compte Instagram. Bonne journée !

5 idées de cadeaux pour Noël !

Le voici le voilàààà ! Le tant attendu article « idées cadeaux » à côté duquel tout bon blogueur qui se respecte ne peut passer à côté !

Bon, très clairement, je ne sais pas si vous avez vraiment besoin de ce genre d’article pour trouver des idées de cadeaux, qu’on soit honnête. C’est la raison pour laquelle je me suis un peu axé sur des produits en soi, car, par exemple, « une montre » est une idée de cadeau complètement valable, mais on n’a qu’à s’intéresser à un modèle de manière un peu plus précise finalement. (comment ça je vais vous parler d’une montre dans l’article ?) Allez, go !

 


 

 

Il y quelques temps, j’ai eu l’occasion de tester ce concept dont je connaissais déjà l’existence pour les femmes : la box shopping. L’idée est relativement simple : on se créé un profil, on entre nos critères de style, nos préférences, les éléments que l’on n’aimerait pas retrouver, et Le Grand Dressing se charge, chaque mois, de nous dégoter une (deux, ou quatre) tenues complètes, en fonction de notre profil ! J’ai donc eu la chance de tester le premier mois gratuitement, et comment vous dire que l’expérience a été tellement concluante, que je me suis abonné ! (cette personne est une victime..)

le grand dressing conceptIMG_8794

Le concept fonctionne donc sous forme d’abonnement mensuel, selon nos envies et notre budget. Le petit plus ? On peut renvoyer toutes les pièces de la sélection qui ne nous plaisent pas (une enveloppe de retour est fournie !)

En ce qui me concerne, j’avais indiqué ne pas vouloir de violet ni de orange, ne pas vouloir trouver trop d’imprimés, bref, plein de petits critères, qui ont été respectés à la lettre. Dans mon paquet, un (trop joli) pull, une chemise, un chino kaki, et une ceinture, c’est un sans faute, à partir de 35€ par mois. (une vraie bonne affaire, quand on se dit que c’est juste le prix de la ceinture !)

le grand dressing conceptle grand dressing concept


 

nokia steel hr

La tendance du moment, j’ai bien l’impression que ce sont ces petits objets. Je ne suis évidemment pas passé à côté (ben tiens), et ai testé cette montre connectée de chez Nokia Health (anciennement Withings). En premier lieu, j’ai directement adhéré à son son style épuré, à mille lieux de l’archétype de la montre connectée pleine de petits boutons. De plus, le bracelet est amovible, il est donc possible d’opter pour un bracelet en cuir, histoire de la rendre encore plus classe.

Et concrètement, qu’est-ce qu’elle fait, cette montre ? Elle calcule le nombre de calories que tu dépenses dans la journée, elle mesure ton rythme cardiaque, vibre lorsque quelqu’un te contacte sur ton téléphone, bref, un petit assistant personnel tout ce qu’il y a de plus simple quoi ! L’installation est hyper rapide, et surtout, hyper simple, via l’application Health Mate, ce qui est un point non négligeable. L’autonomie est plutôt très chouette (jusqu’à 25 jours pour une utilisation non sportive, quand même !). Vendue à partir de 190€, c’est un peu le cadeau idéal qui convient à tout le monde (ou presque !).


 

  • Un accessoire de beauté : l’iTondeuse de chez Big Moustache :

Un classique, mais sait-on jamais ! Tout homme mal rasé (donc quasiment tout le monde, à l’heure où on se parle) a besoin d’un petit coup de rafraîchissement de temps à autre. Big Moustache a donc sorti il y a peu cette tondeuse à barbe, qui dispose de plusieurs sabots, et dont le design moderne plaira au plus grand nombre. Vendue à 29€, cette iTondeuse est rechargeable directement via la tondeuse, ou sur le socle fourni dans la boîte ! Sobre et efficace !

itondeuse big moustacheitondeuse big moustache


 

Esteban, c’est LA marque de parfums par excellence. L’entreprise développe des fragrances souvent très bien travaillées, et, surtout, se renouvelle sans cesse ! En témoigne ce nouveau produit, en édition imitée art platinium (d’autres coloris sont disponibles). 79€ pour cet objet hyper design, hyper élégant, qui diffuse donc une brume aérienne, chic et choc quoi !

esteban

diffuseur de parfum esteban paris


 

  • De quoi bien manger à la maison : un bon d’achat chez Frichti ?

Au royaume des services de livraison à domicile, il y a Frichti. Frichti propose une livraison de produits frais, avec un suivi du livreur, 7/7j, à Paris et proche banlieue (oui, cette idée cadeau précise ne convient pas à tout le monde, mais l’idée est là lorsqu’on consomme régulièrement à domicile). Pour le coup, je commande assez souvent chez eux, et la qualité des plats proposés me surprend toujours autant, on n’est vraiment pas sur un fast-food !

Frichti a également à coeur de se renouveler, et propose des plats de saison, des plateaux repas, des produits de Noël, ou encore des kits pour préparer soi-même sa pizza, ou encore son burger. Une vraie bonne idée cadeau pour tous ceux pour qui bien manger sans effort est important (donc tout le monde je crois !)

Je vous mets des captures écran de ce que peux proposer Frichti en ce moment, accompagné des prix ! Et n’hésitez pas à rester connectés sur mon compte Instagram (@th.louis), peut-être qu’une petite surprise arrive avant Noël 😉

frichti parisCapture d_écran 2017-12-06 à 11.56.10

 

Bon, ce qui est fait n’est plus à faire, voici donc 5 petites idées qui changent de la sobre boîte de pâtes de fruits ou du savon parfumé, en espérant que vous trouviez l’inspiration là-dedans !

Je vous invite également à consulter le petit onglet « des codes promo » du blog, que je mets régulièrement à jour. Qui sait, peut-être que quelque chose pourra également vous intéresser !

Bonne journée !

 

La tendance des meubles personnalisés : l’exemple de Malherbe Édition

Hello hello !

 

Passion déco oblige, aujourd’hui, j’ai décidé de me pencher sur l’une des tendances du moment, les meubles personnalisés ! Et pour cause, l’idée est plus qu’intéressante : on repère un meuble, on le customise un peu comme bon nous semble, de sorte à se l’approprier au maximum, et à coller avec l’ambiance globale de notre chez soi. Plutôt chouette !

malherbe édition butterply

J’ai récemment découvert une marque qui propose ce type de prestation, avec des pièces toutes plus belles les unes que les autres : Malherbe Édition. Je me suis rendu au joli showroom, situé rue de Rome, dans le 8ème arrondissement parisien, histoire d’en savoir un peu plus et de découvrir les pièces de manière plus sympa. Je confirme donc, gros coup de coeur pour la collection 3D, la « ButterPly », qui permet de choisir la longueur, la largeur, la couleur, le type de bois, bref, absolument tout ! Si bien qu’en quelques minutes, on se retrouve avec le meuble de nos « rêves », plutôt sympa non ? Et tout ça en ligne sur le site internet.

malherbe éditionmalherbe édition butterply

malherbe édition butterply

De manière plus globale, la personnalisation de meubles mettre en lumière une espèce de réflexion sur le mobilier design. Cette envie de ne pas « avoir comme tout le monde », de s’approprier son intérieur à travers les éléments qui le composent, est un processus qui est désormais factuellement possible. Pour le plus grand bonheur des amateurs de jolies choses !

malherbe édition

malherbe édition butterply

Pour en savoir plus sur ces techniques, rendez-vous sur la collection ButterPly le site internet de Malherbe Édition, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Malherbeedition

 

Bonne journée !

 

Mon premier cours de céramique !

Hello !

La céramique, cette tendance qu’on voit fleurir un peu partout dans les magasins. Et pour cause, c’est joli, sobre, épuré, et, pour le coup, ça sert à tout ! De l’assiette au vase, en passant par la tasse à café, l’objet-céramique a un peu tout pour lui (on dirait du télé-achat là, non ?).

Il y a quelques jours, je me suis rendu dans l’atelier de Corentin Brison, un céramiste parisien, installé dans le 10ème arrondissement. (toutes les coordonnées sont en fin d’article) Happé par l’idée, j’y suis allé avec la volonté de révolutionner le monde du design avec ma future création. Bon, en bref, j’étais très content de pouvoir découvrir la manière de créer ces objets esthétiquement satisfaisants. Corentin m’accueille tout sourire, et nous voici partis pour deux heures de poterie !

IMG_5735IMG_5741corentin brison céramiste paris

Il m’explique plein de petites choses très intéressantes. Par exemple, l’argile est la matière première de la céramique, et donne naissance à la porcelaine, au grès, ou à la faïence. Des petites infos chinées tout au long du cours qui n’ont fait que renforcer mon intérêt pour la chose.

La première étape consiste à travailler la matière en la pétrissant plusieurs fois, histoire de la préparer à ce qui l’attend ! Ensuite, rendez-vous sur le tour, cette machine de guerre qui nous permettra de former l’objet en soi. Corentin me montre l’exemple en réalisant un bol. On mouille ses mains régulièrement, on positionne ces dernières de sorte à ne pas laisser la pâte se déformer, on ajuste, on affine, bref, ça a presque l’air simple. Viens mon tour. Bon, alors, clairement, on distinguera assez rapidement qui a fait quel bol par la suite (les murs de l’atelier sont lessivables, ce qui est une bonne chose), mais l’idée est là; et surtout, qu’on se le dise, toucher la terre, créer la forme que l’on souhaite, c’est quand même plutôt très satisfaisant !

IMG_5742IMG_5743IMG_5740IMG_5737

On sèche rapidement (car le temps était compté, pour le coup), on réaffine sur le tour, à l’aide d’outils dont j’ignore le nom, et on est parti pour décorer. L’idée est très sympa en soi, sauf que, ayant choisi une couleur similaire à la couleur de base du pot, j’ai vite compris que je ne savais pas trop où je peignais. La couleur apparaîtra après cuisson, dans quelques jours, j’avoue ne pas être hyper confiant sur le résultat.. Affaire à suivre !

IMG_5738IMG_5736IMG_5734IMG_5739corentin brison céramiste paris

Quoiqu’il en soit, l’expérience était vraiment hyper chouette, stimulante, et Corentin s’est avéré être un prof très à l’écoute, toujours de bon conseil ! N’hésitez vraiment pas à vous rendre à l’atelier, des cours/stages y sont proposés très régulièrement :

Corentin Brison

21, Avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris (Métro Colonel Fabien)

06 32 58 21 30

Et pour plus d’infos, son site internet, sa page Facebook, ou son compte Instagram sont là pour ça ! À noter que Corentin vend également ses jolies créations, en boutique ou en ligne.

Bonne journée !

 

City trip à Copenhague !

Hello !

 

De retour de Copenhague, je me suis dit qu’un petit article pourrait être plutôt intéressant. Car outre les balades dans la ville, les « choses à voir », et autres attractions touristiques, j’ai eu l’occasion de tester quelques adresses, dont certaines plutôt très chouettes !

Bon, en bref, pour ceux et celles qui ne connaissent pas du tout Copenhague, procédons par ordre. C’est donc la capitale du Danemark, et le pays où, paraît-il, le taux de bonheur est le plus élevé au monde. Les danois ont même créé un concept, le « Hygge », que l’on retrouve dans certains livres qui lui sont consacré. (du type : Le livre du Hygge, écrit par Meik Wiking, et paru en novembre 2016 aux éditions First (bon, un peu marketing sur les bords, mais ça vaut le coup de le feuilleter en librairie).

IMG_3991

Copenhague, c’est aussi des vélos, beaucoup beaucoup beaucoup de vélos ! Sur la route, ces derniers font clairement la loi, les pistes cyclables sont légion, et si, par malheur, un piéton venait à ne pas regarder avant de traverser, la collision est totalement envisageable. Les vélos sont partout, garés n’importe où, parfois n’importe comment, c’est assez impressionnant. Pour notre séjour, nous en avons loué, histoire de se fondre dans le décor, et de découvrir la ville de manière hyper agréable. Sauf que rouler sur une piste cyclable à Copenhague, c’est un peu comme rouler sur l’autoroute du soleil un samedi de juillet. Il ne faut surtout pas dévier de sa trajectoire, l’angoisse de percuter un autre cycliste est palpable.. Bref, quoiqu’il en soit, Copenhague est une ville extrêmement agréable, à l’ambiance posée, où, comme on dit, « il fait bon vivre », j’ai adoré !

IMG_3992IMG_3980IMG_3965IMG_3995IMG_3996IMG_3994IMG_3993

IMG_3998IMG_3997

Parmi nos petites visites, on a découvert le jardin botanique (hyper sympa pour se poser), même si les serres ne sont pas extraordinaires. Mais bon, c’est gratuit, c’est sympa, et la vie est belle ! Nous avons également découvert le quartier de Christiania, notamment l’église de Notre-Sauveur (située au milieu du quartier), où l’on peut monter, non sans efforts. La vue est plutôt très chouette, je vous laisse juger par vous-même :

IMG_3978IMG_3979IMG_3964IMG_3963IMG_3981

Concernant les bonnes adresses, Copenhague n’est pas en reste ! Pour manger, pour se faire plaisir, ou même pour boire un verre, je dois dire qu’on a plutôt bien géré notre coup ! Presque tous les lieux où nous allions étaient chouettes, alors voici un petite sélection, non exhaustive, bien évidemment !

  • Cucaracha : Nous sommes allé boire des verres dans ce pub qui, de base, n’inspire pas plus que ça l’ambiance « hygge » associée à Copenhague. Et c’est plutôt vrai ! Outre les bougies posées sur les tables, les gens fument à l’intérieur, chantent tous ensemble les tubes danois que la serveuse met, et enchaînent les girafes de bière comme jamais. Mais au final, on y est bien. Pour le coup, on est sur un lieu typique, que j’étais plutôt content de découvrir en tant que français, perdu dans la meute danoise ! (Je n’ai pas pris de photos, la lumière était vraiment trop sombre)
    Adresse : Gothersgade 41, 1123 København K

 

  • Madam Chu’s : Un peu plus branché, ce bar à l’ambiance un peu « asiatisante » propose des cocktails hyper chouettes : vodka/saké/fruits de la passion/rhubarbe, ou encore rhum/mûre/basilic/citron vert. Des banquettes, un grand bar, une petite terrasse, de la musique plutôt hip-hop, c’était franchement une belle découverte !

    Adresse : Gammel Strand 40, 1202 København K

  • Papiroen et Tovernhallerne Market : Deux marchés couvert/food courts, où on peut s’installer pour manger, boire une bière, un café, bref !

    Ma préférence va à Papiroen, qu’on retrouvera dans le quartier de Christiania. Situé en bord d’eau, le Copenhagen Street Food est un concentré de cuisines du monde, impossible de choisir ! Et, petit supplément d’âme, les halles sont juste à côté du musée d’art contemporain, où sont notamment présents une installation de Yoko Ono, ou encore un film de 24 heures (basé sur l’heure exacte qu’il est au moment où on le visionne) réalisé par Christian Marclay.

    IMG_3986IMG_3985IMG_3984IMG_3983IMG_3990IMG_3989(1)IMG_3988IMG_3987IMG_3982

    Copenhagen Street Food
    Warehouse 7 & 8
    PapirØen
    Trangravsvej 14
    1436 Copenhagen K

    Le deuxième marché se trouve aux stations Nørreport Station et Nørreport Metro. Les halles de Copenhague (Tovernhallern Market) sont le plus grand marché de la ville. Ici, on vend plus de produits « bruts » qu’à Papiroen, mais il est totalement possible de manger « sur le pouce » parmi tous les stands présents. On s’attable, on profite de l’ambiance hyper détendue, bref, top top !

    IMG_3960

  • IMG_3962IMG_3961IMG_3958IMG_3959Toverhallerne Market
    Frederiksborggade 21
  •  Väkst : On passe du tout au tout avec ce restaurant un peu plus chic qu’un simple bout de table. Mais bonne découverte lorsqu’on souhaite se faire un vrai bon resto (au menu imposé, attention aux gens difficiles) ! Ambiance bistronomique dans ce lieu ouvert par Host (un autre restaurant de Copenhague conseillé par un ami, visiblement en travaux au moment où j’écris cet article, mais dans le même esprit que Väkst). Au menu, du porc tendre comme jamais, accompagné d’une sauce un peu piquante mais juste parfaite, et de légumes croquants dans une sauce hyper subtile. Personnellement, j’ai adoré, ce genre de lieu me parle vraiment vraiment ! Et, bien évidemment, l’endroit est canon ! À noter que, tout autour de cette adresse, le quartier est vraiment chouette : plein de petites échoppes, de friperies, et de cafés sympas !

    IMG_3973IMG_3972IMG_3968IMG_3967(1)IMG_3969IMG_3971IMG_3966

    Väkst
    Sankt Peders Stræde 34
    1453 København K

    Pour une pause café, très honnêtement, je ne crois pas avoir d’adresse particulière à donner, Copenhague regorge de petits coffeeshops trop chouettes, souvent avec le wifi (détail parfois important lorsqu’on est touriste !), malgré des prix qui feraient même bondir un parisien (4€ le café, ça commence à faire beaucoup les enfants !).
    Mais Copenhague, c’est aussi le design, des boutiques de déco toutes aussi belles les unes que les autres. (Typiquement, la boutique Hay est, je crois, un incontournable !) Il y en a partout, le choix est plutôt très vaste pour les amateurs de jolies choses. J’ai noté une seule adresse, mais il me semble qu’il pourrait y en avoir une dizaine sans souci :

  • Plint : En se baladant dans la rue commerçante de Copenhague, nous sommes tombés sur une boutique où on voudrait tout acheter, aux prix plutôt abordables (pour la Scandinavie, on s’entend hein !), bref, tout ce qu’on aime ! On trouve un peu de tout, des tasses, des soins pour le corps, des paniers, bref, les photos seront probablement plus parlantes, mais j’ai noté l’adresse dans un coin de ma tête !

    IMG_3975IMG_3977IMG_3974IMG_3976

    Plint
    Købmagergade 50
    1150 København K

 

Voilà, en bref, quelques « bonnes » adresses que j’ai pu récolter pendant mon séjour danois, sait-on jamais, si certains d’entre vous s’y rendent, ça peut toujours servir !

N’hésitez pas à me donner les votre si vous en avez aussi, je vais probablement y retourner, parce que, qu’on se le dise, j’ai vraiment vraiment aimé !

 

Bonne journée, à très vite !

 

Urbanisme et éco-conscience, bienvenue chez Basus !

Hello !

 

Depuis quelques temps, une nouvelle marque figure parmi mes coups de coeur : Basus. Créée par Florence et Stan Desmarty, la première collection a été lancée en 2011, et ne cesse de se développer. Car oui, désormais, Basus a fait des collaborations (avec The Good Life, par exemple !), et a même ouvert une boutique, située dans le 11ème arrondissement parisien, au pied du Perchoir. Un espace vaste et hyper agréable, dont je vous parlerai un peu plus tard dans l’article.

Bref, alors Basus, inspirée par la nature, le design et l’urbanisme, a développé des pièces aux empiècements assez originaux, à l’esprit intemporel toutefois. En 2015, est lancé un projet que j’aime particulièrement, le projet « Cork ». Basus créé le « cuir de liège », symbole de l’éco-conscience de la marque, dont le toucher ressemble à… du cuir. La sensation est la même, et au fil du temps, il vieillit et se patine comme un cuir de base. Le cuir de liège ne nécessite pas de traitement particulier, un coup à la machine à 30° et ça repart ! De plus, le liège n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. Symbole d’un potentiel écologique notable, cette matière ne demande pas énormément de moyens de production et n’est que très peu polluante (car la matière première est entièrement recyclable, de fait). Un matériau plein de promesses donc, qui révèle le potentiel créatif des fondateurs ! À partir de là, Basus a développé des pièces aux empiècements originaux, toujours sous le signe de la mode urbaine, que l’on retrouve à l’Espace Basus.

IMG_3487

Cette boutique concept située près de Ménilmontant est un peu le paradis des jolies choses. Des tee-shirts, des chemises, des (trop trop (trop) beaux) bombers, tout est un potentiel coup de coeur, au sein de cet espace où, point non négligeable, on peut circuler en paix, presque en faisant des pas chassés. Situé au fond d’une petite cour intérieure, c’est l’endroit idéal pour y passer la journée ! Et parce que des photos valent mieux qu’un long discours :

basus espace basus parisIMG_3513IMG_3504IMG_3503IMG_3510IMG_3509IMG_3508IMG_3499IMG_3512IMG_3506IMG_3505

Bref, on l’aura compris, Basus, c’est une marque qui va probablement compter dans mon dressing, c’est la raison pour laquelle je tenais à en parler ici !

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Basus, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Basus_Official

 

Espace Basus

14, rue Crespin du Gast

75011 PARIS

 

À très vite !

Idée déco, idée cadeau : les cartes Mapiful

Salut salut !

Vous le savez peut-être, j’ai un petit (gros) penchant pour les voyages, et tout ce qui se rapporte de près ou de loin à ce thème suscite tout mon intérêt. Et bien, je vous le donne en mille, c’est le cas de Mapiful ! Je vous poste parfois des petites idées déco, et pour le coup, on est même sur un coup de coeur !

Mapiful carte personnalisable paris

Mapiful, c’est des cartes personnalisée de villes, rien de plus. Rien de plus, mais l’idée est tout simplement top ! En quelques clics, on choisit sa ville (Paris, Bologne, Sydney, Compiègne (j’ai vérifié), etc.), on bascule la carte en mode paysage ou portrait, on décide de l’inscription, du thème visuel, bref, on personnalise un maximum ! De là découle une jolie carte de 50 x 70 cm, qu’on se fait livrer gratuitement ! (avec, en prime, un petit code promo en fin d’article, ouloulou !)

Mapiful est l’idée (suédoise) de quatre amis de base, portés par le design, la technologie et… les cartes. Inspirés par le jeu « Snake » (si tu as eu un Nokia 3310, tape dans tes mains !), ils ont créé un concept de lignes épurées, personnalisables, pour convenir à un maximum de personnes ! Ainsi, une destination marquante, votre lieu de naissance, la ville de votre premier baiser, tout est faisable !

Alors bon, dans l’absolu, une idée aussi chouette, je valide, et j’ai bien envie de vous en faire profiter. Et bien chose promise, chose due, avec le code THOMAS15, votre commande se voit récompensée d’une réduction plutôt chouette ! (attention, ce code n’est valable que jusqu’à fin mai 2017 !)

N’hésitez pas à voir tout ça sur le site de Mapiful, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Mapiful

À plus tard !

Article sponsorisé

LaBoxHomme, ou la tendance masculine accessible à tous

Dans le paysage actuel des box, il faut savoir se démarquer, passer du côté où le cadeau n’est pas un échantillon, un produit peu rentable, ou tout simplement un cadeau inutile. LaBoxHomme a cerné absolument tous ces critères !

Laboxhomme komono

Lancée ce mois-ci, LaBoxHomme est créée par l’équipe d’Emma & Chloé, qui, eux, font des bijoux que je vous invite également à découvrir. Alors, quel est le concept ? En soi, rien de bien compliqué, mais il fonctionne si bien que je ne peux m’empêcher de vous en parler avec bonheur !

Chaque mois, l’équipe de LaBoxHomme tente donc de nous trouver un objet, un accessoire, masculin (mesdames, l’idée cadeau est lancée !), au sein de la collection d’un créateur français ! Oui oui, français. Cocorico ! Pour 35€ (livraison comprise), et sans engagement, nous voilà donc assuré de nous retrouver avec une jolie surprise, dont le prix en boutique se situe entre 45€ et 150€. Avec pour maître mots « simplicité » et « élégance », il est fort à parier que chaque box sera aussi belle que celle proposée en novembre.

IMG_6516.JPG

D’ailleurs parlons-en. Ce mois-ci, nous avons reçu une pièce phare de la marque Komono : la « Winston Bumblebee », et quelle bonne surprise ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe de LaBoxHomme ne s’est pas moqué de nous. Lancée à la vente au prix de 49€, cette montre est le cadeau idéal. Le bracelet imprimé bourdon en toile verte lui donne ce côté original, alors que le design global est assez sobre. Les détails sont finis, pensés (mention spéciale au remontoir, situé au niveau du 4 du cadran, et non pas au 3, comme on a l’habitude de voir), sans excès ni fioriture inutile. Pour toutes ces raisons, LaBoxHomme peut se vanter d’avoir démarré avec un incontournable masculin de qualité !

montre komono

Tentant hein ? Plus d’infos sur le site de LaBoxHomme, la page Facebook, ou le compte Instagram : @laboxhomme. N’hésitez pas à également jeter un oeil au site d’Emma & Chloé, pour des chouettes bijoux de créateurs !

 

Belle journée à tous !