Atelier Tuffery, le savoir-faire à la française

En novembre dernier se tenait le salon Denim Premiere Vision, porte de la Villette, à Paris. L’occasion de se plonger dans le monde du Denim, à travers conférences et autres rencontres avec les acteurs de la filière. Découvrir les nouvelles tendances, s’intéresser à ce marché en pleine mutation, tout ceci sous l’oeil avisé de professionnels et des 80 exposants.

denim pop up street paris

En parallèle, se tenait la Denim Pop Up Street (rue du Vertbois, à Paris). Pendant trois jours, l’ambiance de la rue était à la célébration du Denim et de ses acteurs. Des designers avaient pris place, et nous permettaient de découvrir leurs créations, mais aussi de s’amuser avec quelques DIY, toujours autour du Denim, bien évidemment ! Parmi eux, se trouvait Atelier Tuffery.

denim pop up street paris

Aloooors, Atelier Tuffery, qu’est-ce que c’est ? Et bien ni plus ni moins qu’un tailleur de jeans tiens ! Maison française fondée en 1892 (ce qui fait d’elle le plus ancien fabricant de jeans français), elle est installée en Lozère, où chaque jour, les artisans conçoivent des pièces adaptées au vestiaire quotidien, toujours dans un souci de savoir-faire, transmis de génération en génération.

IMG_1945

Ce savoir-faire familial, il se remarque notamment grâce aux choix des matières, au sens du détail (une poche arrière en deux parties, qui permet d’être remplacée sans devoir changer l’ensemble du pantalon), une conception française, ou encore un travail de la coupe via des patrons en carton (technique ancestrale que Atelier Tuffery a souhaité conserver).

Une maison qui, si elle conserve ses traditions, ne cesse d’évoluer. En témoigne, par exemple, l’entrée dans le vestiaire de chemises, de jupes, ou encore de ceintures. Une volonté d’ancrer ce savoir-faire dans une perspective résolument actuelle, qui a d’ailleurs valu à la maison le label Entreprise du Patrimoine Vivant.

Ceci étant dit, lors de la Denim Pop Up Street, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe Atelier Tuffery, et j’ai eu la chance de pouvoir créer mon jean sur-mesure. Brièvement, le sur-mesure est, comme on l’entend, un jean moulé selon nos envies, notre silhouette, etc. Un véritable savoir-faire qui, plus que jamais, donne tout son sens au terme « artisanat ».

J’ai donc choisi le modèle Alphonse, parmi les quatre coupes proposées par Atelier Tuffery : coupe slip/taille semi-haute, coupe universelle, coupe classique/taille haute, coup inspirée du sur-pantalon de travail du 20ème siècle). Le mien a donc une coupe universelle, accompagné de quelques recommandations de lavage, dont je vais vous faire part !

atelier tuffery sur mesure denim premiere vision

Tout d’abord, il s’agit de peu (voire pas) laver son jean lorsqu’il est brut ou sombre. Si lavage il y a, toujours le mettre sur l’envers, à 30°c maximum, en programme délicat, avec un essorage très faible. Lors des 3 premières machines, ne pas le mettre avec d’autres vêtements, de sorte à permettre un brassage optimale de la patine du jean. L’idéal est, logiquement, de ne pas utiliser de sèche-linge, et de le repasser sur l’envers. (merci Jamy, c’est tout pour moi !)

IMG_1944

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le laver, mais concernant la coupe, les finitions, et la qualité du sur-mesure, je dois dire que je suis conquis. La toile est réellement soignée, les détails sont nets, la qualité globale est plus que bonne, et, pour couronner le tout, il est très agréable à porter. Concernant le sur-mesure, mes requêtes ont été respectées à la lettre, notamment l’entrejambe, que j’avais demandé plus resserré. C’est donc un sans faute, et une super idée cadeau par la même occasion !

 

N’hésitez pas à faire un tour sur le site internet de Atelier Tuffery, et à vous tenir au courant des prochains événements organisés par Denim Premier Vision. Quelque chose me dit que de petits événements vont bientôt se mettre en place !

 

Publicités

Naturellement petits, le savoir-faire local pour tous !

Hello !

Je découvre régulièrement de nouvelles marques, car, dans un premier temps, j’aime ça, et dans un deuxième temps, il est intéressant de se pencher sur le savoir-faire que chacun tente de mettre en place. Le Made in France est un sujet sur lequel j’aime aussi présenter, et bien figurez-vous (coup de théâtre) !) que Naturellement Petits incarne tout ceci !

naturellement petits

C’est sur le principe et les notions de savoir-faire local que cette marque m’a interpellé. À travers des pièces sobres, à destination des grands comme des petits, Naturellement Petits développent des pièces éco-responsables, en lin et en coton biologiques, et souvent assez simples pour plaire à tous ! (Attention, diaporama !)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_8428IMG_8429
Des basiques de qualité, dont les collections sont souvent permanentes, toujours dans ce souci de traçabilité, de lieu, de conditions de fabrication. Créée en 2016 par un couple de parents, Naturellement Petits est donc ce type de marque, qui ne paie pas de mine, mais qui s’engage, et propose des pièces intemporelles de qualité, sans se soucier d’être rentable à tout prix ou de « faire le buzz ». Les valeurs de la marque sont, par ailleurs, très bien résumées sur le site :

Protéger la planète et les hommes : bilan carbone réduit, matières premières sans pesticide, teintures non toxiques
Préserver le savoir faire local, artisanal et les emplois, privilégier l’aventure humaine

Proposer des produits durables, biodégradables et de qualité

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram. Bonne journée !

 

City trip à Copenhague !

Hello !

 

De retour de Copenhague, je me suis dit qu’un petit article pourrait être plutôt intéressant. Car outre les balades dans la ville, les « choses à voir », et autres attractions touristiques, j’ai eu l’occasion de tester quelques adresses, dont certaines plutôt très chouettes !

Bon, en bref, pour ceux et celles qui ne connaissent pas du tout Copenhague, procédons par ordre. C’est donc la capitale du Danemark, et le pays où, paraît-il, le taux de bonheur est le plus élevé au monde. Les danois ont même créé un concept, le « Hygge », que l’on retrouve dans certains livres qui lui sont consacré. (du type : Le livre du Hygge, écrit par Meik Wiking, et paru en novembre 2016 aux éditions First (bon, un peu marketing sur les bords, mais ça vaut le coup de le feuilleter en librairie).

IMG_3991

Copenhague, c’est aussi des vélos, beaucoup beaucoup beaucoup de vélos ! Sur la route, ces derniers font clairement la loi, les pistes cyclables sont légion, et si, par malheur, un piéton venait à ne pas regarder avant de traverser, la collision est totalement envisageable. Les vélos sont partout, garés n’importe où, parfois n’importe comment, c’est assez impressionnant. Pour notre séjour, nous en avons loué, histoire de se fondre dans le décor, et de découvrir la ville de manière hyper agréable. Sauf que rouler sur une piste cyclable à Copenhague, c’est un peu comme rouler sur l’autoroute du soleil un samedi de juillet. Il ne faut surtout pas dévier de sa trajectoire, l’angoisse de percuter un autre cycliste est palpable.. Bref, quoiqu’il en soit, Copenhague est une ville extrêmement agréable, à l’ambiance posée, où, comme on dit, « il fait bon vivre », j’ai adoré !

IMG_3992IMG_3980IMG_3965IMG_3995IMG_3996IMG_3994IMG_3993

IMG_3998IMG_3997

Parmi nos petites visites, on a découvert le jardin botanique (hyper sympa pour se poser), même si les serres ne sont pas extraordinaires. Mais bon, c’est gratuit, c’est sympa, et la vie est belle ! Nous avons également découvert le quartier de Christiania, notamment l’église de Notre-Sauveur (située au milieu du quartier), où l’on peut monter, non sans efforts. La vue est plutôt très chouette, je vous laisse juger par vous-même :

IMG_3978IMG_3979IMG_3964IMG_3963IMG_3981

Concernant les bonnes adresses, Copenhague n’est pas en reste ! Pour manger, pour se faire plaisir, ou même pour boire un verre, je dois dire qu’on a plutôt bien géré notre coup ! Presque tous les lieux où nous allions étaient chouettes, alors voici un petite sélection, non exhaustive, bien évidemment !

  • Cucaracha : Nous sommes allé boire des verres dans ce pub qui, de base, n’inspire pas plus que ça l’ambiance « hygge » associée à Copenhague. Et c’est plutôt vrai ! Outre les bougies posées sur les tables, les gens fument à l’intérieur, chantent tous ensemble les tubes danois que la serveuse met, et enchaînent les girafes de bière comme jamais. Mais au final, on y est bien. Pour le coup, on est sur un lieu typique, que j’étais plutôt content de découvrir en tant que français, perdu dans la meute danoise ! (Je n’ai pas pris de photos, la lumière était vraiment trop sombre)
    Adresse : Gothersgade 41, 1123 København K

 

  • Madam Chu’s : Un peu plus branché, ce bar à l’ambiance un peu « asiatisante » propose des cocktails hyper chouettes : vodka/saké/fruits de la passion/rhubarbe, ou encore rhum/mûre/basilic/citron vert. Des banquettes, un grand bar, une petite terrasse, de la musique plutôt hip-hop, c’était franchement une belle découverte !

    Adresse : Gammel Strand 40, 1202 København K

  • Papiroen et Tovernhallerne Market : Deux marchés couvert/food courts, où on peut s’installer pour manger, boire une bière, un café, bref !

    Ma préférence va à Papiroen, qu’on retrouvera dans le quartier de Christiania. Situé en bord d’eau, le Copenhagen Street Food est un concentré de cuisines du monde, impossible de choisir ! Et, petit supplément d’âme, les halles sont juste à côté du musée d’art contemporain, où sont notamment présents une installation de Yoko Ono, ou encore un film de 24 heures (basé sur l’heure exacte qu’il est au moment où on le visionne) réalisé par Christian Marclay.

    IMG_3986IMG_3985IMG_3984IMG_3983IMG_3990IMG_3989(1)IMG_3988IMG_3987IMG_3982

    Copenhagen Street Food
    Warehouse 7 & 8
    PapirØen
    Trangravsvej 14
    1436 Copenhagen K

    Le deuxième marché se trouve aux stations Nørreport Station et Nørreport Metro. Les halles de Copenhague (Tovernhallern Market) sont le plus grand marché de la ville. Ici, on vend plus de produits « bruts » qu’à Papiroen, mais il est totalement possible de manger « sur le pouce » parmi tous les stands présents. On s’attable, on profite de l’ambiance hyper détendue, bref, top top !

    IMG_3960

  • IMG_3962IMG_3961IMG_3958IMG_3959Toverhallerne Market
    Frederiksborggade 21
  •  Väkst : On passe du tout au tout avec ce restaurant un peu plus chic qu’un simple bout de table. Mais bonne découverte lorsqu’on souhaite se faire un vrai bon resto (au menu imposé, attention aux gens difficiles) ! Ambiance bistronomique dans ce lieu ouvert par Host (un autre restaurant de Copenhague conseillé par un ami, visiblement en travaux au moment où j’écris cet article, mais dans le même esprit que Väkst). Au menu, du porc tendre comme jamais, accompagné d’une sauce un peu piquante mais juste parfaite, et de légumes croquants dans une sauce hyper subtile. Personnellement, j’ai adoré, ce genre de lieu me parle vraiment vraiment ! Et, bien évidemment, l’endroit est canon ! À noter que, tout autour de cette adresse, le quartier est vraiment chouette : plein de petites échoppes, de friperies, et de cafés sympas !

    IMG_3973IMG_3972IMG_3968IMG_3967(1)IMG_3969IMG_3971IMG_3966

    Väkst
    Sankt Peders Stræde 34
    1453 København K

    Pour une pause café, très honnêtement, je ne crois pas avoir d’adresse particulière à donner, Copenhague regorge de petits coffeeshops trop chouettes, souvent avec le wifi (détail parfois important lorsqu’on est touriste !), malgré des prix qui feraient même bondir un parisien (4€ le café, ça commence à faire beaucoup les enfants !).
    Mais Copenhague, c’est aussi le design, des boutiques de déco toutes aussi belles les unes que les autres. (Typiquement, la boutique Hay est, je crois, un incontournable !) Il y en a partout, le choix est plutôt très vaste pour les amateurs de jolies choses. J’ai noté une seule adresse, mais il me semble qu’il pourrait y en avoir une dizaine sans souci :

  • Plint : En se baladant dans la rue commerçante de Copenhague, nous sommes tombés sur une boutique où on voudrait tout acheter, aux prix plutôt abordables (pour la Scandinavie, on s’entend hein !), bref, tout ce qu’on aime ! On trouve un peu de tout, des tasses, des soins pour le corps, des paniers, bref, les photos seront probablement plus parlantes, mais j’ai noté l’adresse dans un coin de ma tête !

    IMG_3975IMG_3977IMG_3974IMG_3976

    Plint
    Købmagergade 50
    1150 København K

 

Voilà, en bref, quelques « bonnes » adresses que j’ai pu récolter pendant mon séjour danois, sait-on jamais, si certains d’entre vous s’y rendent, ça peut toujours servir !

N’hésitez pas à me donner les votre si vous en avez aussi, je vais probablement y retourner, parce que, qu’on se le dise, j’ai vraiment vraiment aimé !

 

Bonne journée, à très vite !

 

Ben Klark, à la ville comme à la scène !

Bonjour bonjour !

Période des nouvelles collections oblige, aujourd’hui, c’est encore un article mode ! Mais quand c’est pour découvrir des marques comme celle-ci, on dit oui ! J’ai récemment fait la découverte de BENKLARK, une maison française fondée en 2012. Très attachée aux valeurs de savoir-faire à la française, les pièces sont réalisées avec finesse, avec pour inspiration principale (attention…) le basketball !

J’ai bien dit inspiration, pas adaptation hein, car les produits que propose BENKLARK (notamment les chemises) sont des pièces que l’on porte tous les jours, comme pour les grandes occasions. C’est d’ailleurs ce point qui m’a principalement intéressé chez cette marque : une malléabilité du produit. Il est donc totalement envisageable d’aller faire ses courses à Monoprix, comme il est possible d’aller au mariage de sa soeur, avec une chemise BENKLARK !

Comme vous pouvez le constater, j’ai opté pour une chemise (de l’édition Pearl) dont le système de fermeture est entièrement pensé avec des boutons pressions (comme sur les joggings d’entraînement des joueurs de la NBA, et oui Jamy !). Ces mêmes boutons sont d’ailleurs faits à partir de perles de nacre noires, qui viennent souligner le niveau de qualité de la chemise BENKLARK. Inutile de préciser qu’il est donc facile de s’habiller/de se déshabiller, et ça, on adore ! Toutefois, et on le remarque bien, la chemise concilie avec brio ce côté décontracté avec un esprit distingué. La matière (du tissu Oxford PinPoint, plus fin et aéré que le tissu Oxford classique) joue également beaucoup, ainsi que le col Mao (qui revient en force, on le note !). Personnellement, j’adore l’idée !

ben klark chemise col mao pearlIMG_1581

chemise ben klark collection pearl basketAu passage, en me baladant sur le site de BENKLARK, j’ai également découvert qu’ils faisaient des blousons Teddy (gamme Héritage), et alors là, c’est aussi un coup de coeur ! Et toujours Made in France, yes !

teddy ben klark made in france

Pour finir, je vous laisse des petits close-up (ouloulouu) de la chemise, histoire de bien vous rendre compte de la qualité de la chose ! Et je vous précise au passage que BENKLARK est vendu principalement en ligne, mais aussi à Nantes (Boutique la STATION, 21 Rue Crébillon), sur rendez-vous privé (à Paris, Nantes et Toulouse), ou encore en Popup stores. Le mieux est de rester connecté(e) à la page Facebook, qui met en ligne toutes les infos du moment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, si tout ceci vous a inspiré, n’hésitez donc pas à vous rendre sur le site internet de BENKLARK, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Benklark

 

À plus tard !

Article sponsorisé

Mes bonnes adresses à Berlin !

Hello !

Ces trois derniers jours, j’étais à Berlin, l’une de mes destinations européennes préférées (si ce n’est la première) ! Au fur et à mesure du temps, je commence à connaître (voire reconnaître) les quartiers, identifier l’esprit de la ville, et surtout, écumer les petits lieux de la vie berlinoise. Et cette fois-ci, je dois dire que j’ai été assez prolifique sur les restos et autres bonnes adresses. À peine sorti de l’avion, je m’empresse donc de vous les partager, en espérant qu’elles vous inspirent pour un potentiel séjour à Berlin ! Les photos de plus ou moins bonnes qualités (pardon pour ça, la luminosité n’est pas toujours notre meilleure amie !), mais j’ai tout de même tenté d’illustrer au maximum les choses !

IMG_1020IMG_1030berlin week-end voyage allemagne bons plans bonnes adressesIMG_1022

On commence en douceur avec une adresse qui conjugue food et concept store : Voo Store. À mi-chemin entre coffee shop et boutique hipster, l’endroit est niché dans un petit passage du quartier de Kreuzberg. Côté boutique, énormément de marques sont présentes, de New Balance, à AMI, en passant par Loewe ou encore Acne Studio. Des marques connues, d’autres moins, des objets-livres un peu concept, des bougies, on trouve un peu tout, un peu rien, on adore y flâner ! Après un peu de shopping, on valide totalement boire un petit café, tout ça sans quitter la boutique !

voo store berlin bonnes adressesIMG_0913IMG_0898IMG_0897IMG_0901

Voo Store

Oranienstraße 24

10999 Berlin
Du lundi au samedi : 10h – 20h


À quelques rues de là, nous sommes allé déjeuner dans un marché couvert, qui est, on peut se le dire, mon petit coup de coeur ! Markthalle Neun, c’est donc un marché de base, mais aussi un lieu où l’on mange, ambiance street food. Plusieurs petites échoppes se côtoient, avec, au centre, des tables et des bancs, un peu comme un pique-nique ! Des pâtes, des burgers, de la cuisine asiatique, il y en a pour tous les goûts ! Nous avons notamment testé le pull-pork sandwich, et alors attention les yeux, on a un peu envie d’en recommander quatre d’un coup ! Je ne saurai pas vous donner le nom de l’échoppe en question, mais elle se trouve dans l’un des quatre coins du marché (merci Thomas).

markthalle neun berlin allemagne

Markthalle Neun

Eisenbahnstr. 42/42
10997 Berlin-Kreuzberg


Histoire de bien commencer notre dimanche, nous avons décidé de manger, pour changer ! Jusque là, tout semble normal, mais il faut savoir que Berlin regorge de petites cantines de ce type. Il est donc parfois difficile (ou stimulant) de savoir choisir ! En voici donc une, testée et approuvée, où nous avons essayé une bonne partie de la carte (gros sacs) ! Factory Girl, c’est rien de plus qu’un choix assez large, des plats juste bons, dans un lieu à la déco pensée et très chouette. Tout ce qu’il nous faut pour passer un bon moment il me semble !

factory girl berlin allemagne brunch bonnes adressesIMG_1024IMG_1023

Factory Girl

Auguststrasse 29c

10119 Berlin


  • Le café ambiance salon de thé hyper bon : Café Krone

Dans le même genre, mais à la déco un peu plus féminine (ambiance Madame de Stael), le café Krone. Le lieu, plutôt spacieux, compte des grandes tables, des petits fauteuils, bref, il y en a un peu pour toutes les humeurs ! Des salades, des pancakes, des planches, des avocado toasts (les fameux !), on trouve forcément son bonheur pour pas très cher, on a adoré !

IMG_1013IMG_1014café krone berlin coffeeshop allemagne bonnes adressesIMG_1015

Café Krone

Oderberger Straße 38

10435 Berlin


Quand on pénètre chez Standard, l’odeur nous transporte directement dans un petit troquet d’Italie (ok je m’emballe). Un bon point pour un lieu dont la carte nous donne envie d’avoir trois estomacs ! Car ce restaurant italien met à la carte des pizzas succulentes (mention spéciale pour la saucisse/pomme de terre/romarin, une folie !), mais pas que ! Un lieu à découvrir, où je reviendrai très certainement lors de mon prochain passage à Berlin. On s’y sent bien, on mange bien, on reviendrait tous les jours tiens !

standard serious pizza berlin allemagne

Standard – Serious Pizza

Templiner Str. 7

10119 Berlin


Pas très loin de la célèbre Alexanderplatz se trouve le Café cinéma. Une devanture qui, en premier lieu, n’inspire pas forcément, nous a d’ailleurs fait passer notre chemin. Puis, en tournant la tête vers la gauche, nous avons découvert un petit passage hyper mignon, qui donnait sur un café. Coup de théâtre, je vous le donne en mille, c’était le Café cinéma tiens ! Nous y sommes alors rentré, pour notre plus grand plaisir ! Une ambiance tamisée (la pièce est quasiment éclairée intégralement avec des bougies), des gens qui travaillent tranquillement, des enfants, des jeux de société, une déco soignée, bref, chouette quoi ! Nous avons pris un verre de rouge attablé à un piano transformé en table, on adore !

café cinema berlin allemagne bonnes adresses alexanderplatzcafé cinema berlin allemagne bonnes adresses

Café Cinema

Rosenthaler Straße 39

10178 Berlin


Le dernier (mais pas des moindres) lieu que je voulais vous présenter est un bar posté le long d’une grande rue, qui, en soi, ne retient pas forcément notre attention. Pourtant, en rentrant dans Mein Haus am See, on trouve tout ce que l’on veut pour se sentir bien. Des gros canapés, des tables ambiance cantine, des estrades remplies de coussins (meilleur concept !), un fumoir ambiance cocooning (oui oui), un parti-pris de déco que je vous laisserait découvrir, on prend une bière à moins de 3€ et on profite d’être là ! On note le petit supplément d’âme : cet endroit est ouvert 24/24h et 7/7j, c’est un coup de coeur !

mein haus am see berlin allemagne club bonnes adressesIMG_1026IMG_1028

Mein Haus am See

Brunnenstr. 197-198/Torstr.125

10119 Berlin

Voilà, en bref, quelques bonnes adresse que j’ai pu tester à Berlin. La liste n’est évidemment pas exhaustive, mais peut-être trouverez vous votre bonheur parmi ces  petits lieux, en tout cas je l’espère !

À plus tard !

Quatre jours à Prague !

Hello hello !

Il y a deux semaines, je me suis envolé pour Prague le temps de quelques jours. Après 1H45 de vol, me voici donc arrivé dans la capitale tchèque, réputée pour la beauté de ses lieux, pour son côté bucolique, voire romantique. Alors, verdict ?

Effectivement, Prague est une (très) jolie ville, et est une destination touristique simple et peu onéreuse (mention spéciale à la bière à 0,25€ au supermarché !) lorsqu’on souhaite s’organiser un petit week-end en Europe.

Avec une moyenne de 20/25€ (pour deux personnes) au restaurant, Prague est idéale lorsqu’on souhaite concilier joli voyage et petit budget.

Alors concrètement, qu’est-ce qu’on fait à Prague ? Nous sommes donc restés quatre jours complets dans la capitale tchèque, et il me semble que c’est amplement suffisant pour visiter la ville de manière complète. Nous logions dans la vieille ville, ce qui, je crois, est une bonne base pour découvrir Prague, car très centrale.

Et bien d’ailleurs, se balader dans les petites rue du vieux Prague est vraiment un incontournable. Incontournable car typique et très joli, mais aussi parce que quelques attractions touristiques importantes s’y trouvent : la place de la vieille ville, l’horloge astronomique, l’ancien palais royal, ou encore musée de l’érotisme (plutôt très amusant, au passage).

Tout ce que je viens de lister, nous l’avons fait, à commencer par l’horloge astronomique, devant laquelle nous sommes passé, par chance à une heure idéale, je vous explique ! Chaque heure, les passants peuvent admirer le Christ et ses apôtres sortir de l’horloge, au son d’une cloche tirée par un squelette. Une attraction très connue à Prague, qui rassemble des foules de personnes interloquées. Il est également possible de monter au sommet de la tour (en payant, bien évidemment, Prague est une ville hyper touristique au passage !), et de profiter d’une vue plutôt chouette sur la ville entière.

IMG_0120IMG_0114IMG_0112IMG_0111IMG_0085Très rapidement, en se baladant, nous sommes tombés devant un nombre incalculable de petites échoppes pleines de touristes, dont l’odeur nous a aussi un peu aguiché, avouons-le. Et cette odeur, c’est celle des célèbres Trdelnik, une spécialité du coin. En bref, vous voyez un cannelloni ? Et bien même principe, en sucré ! Un gros rouleau donc, avec, en prime une pâte croquante à l’extérieur, douce et fondante à l’intérieur, on a adoré ! (Avis aux amateurs de plaisirs coupables : il est possible de garnir le Trdelnik avec de la glace, du Nutella, etc. Vacances, j’oublie tout !)IMG_0121IMG_0115Bon, Prague, ça n’est pas que manger des spécialités dans la vieille ville, il y autre chose à faire ! La colline de Petrin, par exemple, dont la montée s’effectue à pied ou via le funiculaire (qui ne fonctionnait pas lorsque nous y étions, gros bisous !). Au bout de looongues minutes de marche (mais dans un cadre vert plutôt très agréable), nous avons atteint le sommet de la colline, où se trouve notamment la tour de la télévision, où nous sommes également montés. Au programme, une vue à 360° sur tout Prague ! On a également pu tester le labyrinthe de miroirs (tout est dans le nom !).

IMG_0110
Juste pour le souvenir : les escaliers en question..

IMG_0102IMG_0096IMG_0094

Non loin de là, et accessible à pied par un petit chemin de traverse assez sympa, le quartier du château de Prague. Véritable institution, cette ville dans la ville regorge de touristes, venus admirer la beauté des lieux, et s’attabler au meilleur Starbucks de la ville, avec la vue sur tout Prague. (bon ça reste Starbucks, mais un petit café avec vue, c’est quand même chouette sur le principe !)

IMG_0118IMG_0117

En redescendant, nous nous sommes baladés dans le quartier de Malà Strana, dont le petit côté bucolique m’a personnellement beaucoup plu ! C’est d’ailleurs ici que l’on trouve le mur John Lennon. Pour la petite anecdote, il s’avère que celui que l’on connaît souvent comme l’ex membre des Beatles n’a jamais mis les pieds à Prague. À l’époque, il était pourtant un symbole de liberté et de paix auprès des étudiants tchèques, pris dans le régime communiste de l’après 1968. (Point info terminé, merci Jamy !)

IMG_0101

IMG_0098IMG_0087IMG_0107IMG_0104IMG_0082IMG_0091IMG_0100Et c’est à ce moment que l’on atteint le notre bon vieux Pont Charles, découvert dès le premier jour. Impossible de le louper, il est au coeur même de la ville, et les touristes le savent. Bondé du matin au soir et rythmé par les perches à selfie et autres chanteurs de rue, le Pont Charles est un incontournable, mais aussi le monument le plus anxiogène de Prague. Obligés de se faufiler entre les gens sans arrêt en journée, il paraîtrait que voir le soleil se coucher/se lever sur le pont est quelque chose à ne pas manquer. (Je vous le donne en mille, on l’a manqué !)

IMG_0099IMG_0119IMG_0116IMG_0081IMG_0105

Parmi les autres choses que nous avons faites, le Dox, un musée d’art contemporain un peu excentré du centre (mais qui nous a permis de découvrir un nouveau quartier !), la maison qui danse (« Tancici dum », construction tcheco-canadienne de verre et de béton, qui évoquerait un couple enlacé), ou encore le musée d’art contemporain (petite déception, l’exposition est vraiment courte !)

IMG_0088IMG_0095IMG_0093

Et voici encore quelques photos bonus (toujours plus !) :

IMG_0106IMG_0113IMG_0097IMG_0089

IMG_0123IMG_0122IMG_0109IMG_0092

Et qu’est-ce qu’on mange à Prague ? Dans l’absolu, il est très facile de bien y manger. Par « bien », j’entends typique et bon. Si on parle de prix, nous avons été plusieurs fois au restaurant, et comptez environ 20/25€ pour deux personnes (bière comprise, on s’entend hein), ce qui, en tant que parisien, me paraîtrait presque une bouchée de pain !

En bref, la cuisine tchèque, c’est beaucoup de plats en sauces, le fameux goulasch, des pâtisseries, et de la bière ! (Pilsner et Urquell en top list, c’est bien simple, elles sont inscrites partout dans la ville !)

Nous avons donc testé quelques adresses, toutes plus sympas les unes que les autres !

  • Havelská Koruna : Notre premier repas pragois, il n’en fallait pas plus pour nous mettre dans l’ambiance ! Une espèce de self-service (un peu comme Flunch, qu’on se le dise) hyper typique, où on mange typique, avec de la bière typique, une déco typique, et des gens typiques. Et pas cher de surcroît !
    (Havelská 501/23, Staré Město, 110 00 Praha 1)

 

  • Dynamo : Une super petite adresse de quartier qui ne paie pas de mine, mais où il fait bon vivre. Nous nous sommes donc directement plongé dans la culture culinaire tchèque, à base de bière et de plats en sauce.
    (Pštrossova 220/29, 110 00 Praha 1)

IMG_0103

  • Plzenska Restaurace : Niché au sous-sol d’un magnifique immeuble, ce restaurant était, je crois, mon préféré. Un peu plus cher que la moyenne (ce qui reste peu cher en soi hein !), nous avons hyper bien mangé ! De la cuisine toujours typique, un décor un peu improbable, comme un retour dans le temps, une ambiance plutôt sympa, on adore !
    (nám. Republiky 5, 110 00 Praha 1)

 

  • Grand Café Orient : Le temps d’une petite pause dans l’après-midi, nous nous sommes aventurés au Grand Café Orient. Le lieu est aussi resplendissant que le nom, c’est beau, c’est grand, l’ambiance est plutôt chaleureuse. Bien que les prix soient un peu plus élevés, on note cette adresse !
    (Ovocný trh 569/19, 110 00 Praha 1)

IMG_0083IMG_0084

  • Café Louvre : Bon, ici, sensiblement le même principe que le Grand Café Orient, c’est beau, un peu plus cher que la moyenne, il y a un espace fumeurs (petite info sur la vie pragoise au passage !). Le goûter s’est déroulé de la meilleure des manière, avec un (gros) gâteau au chocolat et un strudel aux pommes, donc, rien à redire !
    (Národní 22, 110 00 Praha 1)

IMG_0090

En espérant vous avoir donné quelques pistes intéressantes pour (mieux) appréhender cette jolie ville, n’hésitez pas à me laisser vos impressions si vous êtes déjà venu/si vous avez pour projet d’y aller ! Bonne journée !

Le Dadashop, ou l’art des jolies choses.

Il y a un peu plus de deux semaines, a ouvert un petit bijou de magasin à Lyon : le Dadashop. Situé à 30 secondes de l’opéra (rue du Griffon, pour les lyonnais), ce concept store des plus mignons met en valeur les jolies choses. Accessoires, sacs, ustensiles de cuisine, papeterie, chaussettes (oui oui !), tout le monde y trouvera son compte. Petit supplément d’âme : une pièce entière remplie de cactus et de plantes grasses en tous genres, un vrai bonheur pour les amateurs !

Le Dadashop

Le Dadashop (qui fait référence au nom de famille de la gérante, mais aussi au dadaïsme) est tenu par la très gentille Inès, styliste et directrice artistique reconvertie, qui, après de nombreux voyages, a su capter les tendances les plus pointues. La boutique est l’association d’Inès elle-même et de sa maman, aidée par la soeur, ou encore le papa (qui a lui-même fabriqué tous les meubles). Une affaire de famille donc ! Pour la gérante, toutes les marques sont des coups de coeur, de l’histoire qu’elles portent jusqu’aux matières utilisées. Le Dadashop a su concilier ambiance épurée et douceur des objets présentés en rayon, à travers une sélection affinée. Le style des produits varie, tout en restant cohérent : esprit scandinave, minéral, graphique, bref, le Dadashop, c’est LE nouveau magasin à trouvailles !

le dadashop

Alors, sans plus attendre, un cadeau à faire ? Une envie de redécorer son intérieur ? Ou tout simplement de se faire plaisir ? C’est au 13 rue du Griffon que ça se passe, du mardi au dimanche, alors on fonce, vite vite !

Pour plus d’infos, rendez-vous sur la page Facebook du Dadashop, ou sur les comptes Instagram d’Ines, ou de la boutique : @ines.dada@ledadashop


Le Dadashop

13, rue du Griffon

69001 LYON

Horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 10h30 à 19h30 et le dimanche de 14h à 18h30