Hockerty, le vêtement sur-mesure à petit prix !

De nos jours, le concept de personnalisation, voire de sur-mesure, se fait de plus en plus présent, et pour cause ! La plupart des consommateurs recherchent désormais un produit durable, de qualité, mais aussi un vêtement confortable, dont la coupe les met en valeur, au moyen d’un tissu de qualité. Sacré défi pour les marques donc, qui se doivent de proposer un produit le plus universel possible, sans toutefois aller trop loin dans l’originalité.

Alors on se dit qu’on aimerait une veste à carreaux qui ne baille pas, que le velours vert, c’est joli, mais qu’on ne le trouve nul part, et puis on se penche sur les entreprises dont la proposition détone un peu. Des marques qui proposent un service de personnalisation complète, des mesures à la matière, en passant par le nombre de boutons. Ce type de marques, Hockerty l’incarne à la perfection ! Mais alors Hockerty, qu’est-ce que c’est ?

Hockerty-sur-mesure

Il s’agit tout simplement d’une entreprise, créée il y a plus de dix ans maintenant par trois entrepreneurs, dont l’objectif était de développer des vêtements sur-mesure, au prix le plus juste possible, notamment grâce à des marges très faibles. Hockerty s’est peu à peu développée, jusqu’à devenir une équipe de plus de 60 personnes, principalement basée à Zurich, à Barcelone et à Shanghaï.

À long terme, l’idée principale de Hockerty est de garantir une mode plus durable, grâce à des vêtements finement ajustés, et adaptés à notre morphologie. Acheter moins, mais acheter mieux, en somme !

 J’ai donc décidé de tester ce service, car il s’agit bien là d’un service, en ligne, où tout (ou presque) est personnalisable. J’ai opté pour une chemise et pour un blazer, puisqu’il s’agit de pièces basique, que je porte très régulièrement, et qui s’avère être – à mon sens – de bons symboles pour juger de la qualité d’une marque ! (À noter qu’on peut également opter pour un pantalon ou un manteau)

J’ai déjà eu l’occasion de tester des services de sur-mesure, notamment en matière de chemise, et je dois bien avouer que, si je n’ai pas été déçu, je n’ai pas non plus été subjugué par les résultats, et me tourne plus volontiers vers des marques plus universelles, et surtout, moins chères ! Pour le coup, ici, la chemise est en moyenne à 46€ et la veste à 129€, ce qui s’avère vraiment très peu cher, pour le type de tissu utilisé, et le type de service proposé ! Certains tissus ne sont pas fabriqués en 100% coton, mais Hockerty l’indique, preuve de la bonne foi du site !

Hockerty-blazer-couleurHockerty-chemise-couleur

Comme les photos l’indique, tout est détaillé, scruté, de sorte qu’on a affaire à très grand choix de tissus, mais que tous ces tissus sont classés par chaleur, par épaisseur, ou encore par poids. Un vrai plus, qui met directement en confiance !

Vient le moment des mesures et de la personnalisation. Qu’il s’agisse de la chemise ou du blazer, les mesures se font de manière basique : des silhouettes sont proposées avec des tour de taille standard, et à nous d’ajuster selon la grosseur de bras, ou la largeur de hanches, par exemple.

hockerty-personnalisation-blazer

Ce qui m’a le plus marqué est la richesse de la personnalisation, que je n’ai encore jamais vu ailleurs : des poignets aux poches poitrine, en passant par la longueur du bas de veste, rien n’est laissé au hasard, et le choix est dense !

hockerty-coupe-chemisehockerty-coupe-blazer

Je me décide pour une chemise en popeline motif Vichy à col mao, ainsi qu’un blazer noir assez basique pour aller avec. J’ai modifié les poches et les poignets à ma guise, sans trop me départir d’un style classique que j’aime assez ! Cette richesse de la personnalisation est très appréciable, mais c’est principalement au niveau des mesures (et, du sur-mesure) que mon regard va porter !

La livraison est très rapide, puisque je reçois mon colis environ 4 jours après avoir passé commande ! Et, à l’essayage, presque sans surprise : tout est parfait ! Le blazer est ajusté comme je l’aime, et est parfaitement taillé, la petite robe noire de l’homme quoi !

hockerty-blazer-sur-mesurehockerty-chemise-sur-mesurehockerty-sur-mesure

Quant à la chemise, dont j’avais été assez déçue sur d’autres plateformes de sur-mesure, le résultat est à la hauteur : pour 46€, tout est respecté à la lettre, et le tissu est relativement qualitatif ! Chez Hockerty, on peut d’ailleurs, pour se faire une idée avant achat, commander des échantillons de tissus, parmi les 150 proposés. On est sur un vrai bon plan !

hockerty-coupe-chemisehockerty-qualite-vetement

Enfin, si la qualité de la coupe ou de l’ajustement ne vous convainc pas, sachez que Hockerty s’engage à vous rembourser des frais de retouches, effectués dans un atelier local (jusqu’à une certaine somme, évidemment, on ne va pas retoucher tout notre vestiaire dis donc !).

Un rapport qualité-prix qui, s’il peut paraître étonnamment peu cher, se concrétise par un vêtement parfaitement adapté aux attentes inscrites sur le site, pour une qualité qui n’a rien à envier à certains concurrents, on valide quoi !

Et pour plus d’infos, n’hésitez pas à visiter leur site, et, pourquoi pas, à faire une simulation : https://www.hockerty.fr

Publicités

Ben Klark, à la ville comme à la scène !

Bonjour bonjour !

Période des nouvelles collections oblige, aujourd’hui, c’est encore un article mode ! Mais quand c’est pour découvrir des marques comme celle-ci, on dit oui ! J’ai récemment fait la découverte de BENKLARK, une maison française fondée en 2012. Très attachée aux valeurs de savoir-faire à la française, les pièces sont réalisées avec finesse, avec pour inspiration principale (attention…) le basketball !

J’ai bien dit inspiration, pas adaptation hein, car les produits que propose BENKLARK (notamment les chemises) sont des pièces que l’on porte tous les jours, comme pour les grandes occasions. C’est d’ailleurs ce point qui m’a principalement intéressé chez cette marque : une malléabilité du produit. Il est donc totalement envisageable d’aller faire ses courses à Monoprix, comme il est possible d’aller au mariage de sa soeur, avec une chemise BENKLARK !

Comme vous pouvez le constater, j’ai opté pour une chemise (de l’édition Pearl) dont le système de fermeture est entièrement pensé avec des boutons pressions (comme sur les joggings d’entraînement des joueurs de la NBA, et oui Jamy !). Ces mêmes boutons sont d’ailleurs faits à partir de perles de nacre noires, qui viennent souligner le niveau de qualité de la chemise BENKLARK. Inutile de préciser qu’il est donc facile de s’habiller/de se déshabiller, et ça, on adore ! Toutefois, et on le remarque bien, la chemise concilie avec brio ce côté décontracté avec un esprit distingué. La matière (du tissu Oxford PinPoint, plus fin et aéré que le tissu Oxford classique) joue également beaucoup, ainsi que le col Mao (qui revient en force, on le note !). Personnellement, j’adore l’idée !

ben klark chemise col mao pearlIMG_1581

chemise ben klark collection pearl basketAu passage, en me baladant sur le site de BENKLARK, j’ai également découvert qu’ils faisaient des blousons Teddy (gamme Héritage), et alors là, c’est aussi un coup de coeur ! Et toujours Made in France, yes !

teddy ben klark made in france

Pour finir, je vous laisse des petits close-up (ouloulouu) de la chemise, histoire de bien vous rendre compte de la qualité de la chose ! Et je vous précise au passage que BENKLARK est vendu principalement en ligne, mais aussi à Nantes (Boutique la STATION, 21 Rue Crébillon), sur rendez-vous privé (à Paris, Nantes et Toulouse), ou encore en Popup stores. Le mieux est de rester connecté(e) à la page Facebook, qui met en ligne toutes les infos du moment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, si tout ceci vous a inspiré, n’hésitez donc pas à vous rendre sur le site internet de BENKLARK, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Benklark

 

À plus tard !

Article sponsorisé

Summer vibes #1 : Les lunettes Vuarnet, l’esprit classe et efficace !

Bonjour bonjour !

On tente une nouvelle série sur le blog, histoire de préparer l’été en toute détente !

L’été approche à grands pas (meilleure intro), on a envie d’enlever des couches, de profiter du soleil, et de renouveler un peu ses accessoires de fashionista ! Vous l’aurez compris, aujourd’hui, on parle lunettes, on parle soleil, on parle lunettes de soleil !

J’ai récemment eu l’occasion de visiter la première boutique parisienne de la marque Vuarnet, située près de la Madeleine. Un très joli endroit, pleins de jolies choses, mais aussi avec une jolie histoire. Car c’est dans cette même boutique qu’il y a 60 ans, se trouvait l’atelier de l’opticien Roger Pouilloux, le fondateur de Vuarnet. La marque fête cette année même son anniversaire, et a souhaité marquer le coup avec plusieurs temps forts (l’ouverture d’une boutique, c’est déjà un bon temps fort je crois !), étalés dans l’année 2017.

ouverture première boutique vuarnet paris madeleine http://vuarnet.com/fr/stories/54-vuarnet-ouvre-sa-premiere-boutique

Mais d’abord, pour ceux qui ne connaissent pas vraiment Vuarnet, c’est quoi ? Eh bien c’est ce que l’on pourrait appeler une marque de lunettes « de légende », façonnée par des produits iconiques, un savoir-faire « made in France » (on adore ça !), ou encore des ambassadeurs de renom.

Petit point histoire (mais intéressant, un peu comme Stéphane Bern quoi !) : En 1957, la marque naît au 28 rue Boissy d’Anglas (à l’endroit exact où la boutique à ouvert donc, tu suis, c’est bien !).

Roger Pouilloux, opticien passionné de ski, va se lancer le pari fou de rendre le monde de la solaire meilleur, en inventant un verre d’exception, le verre « Skilynx », capable de protéger les yeux sur les pistes, mais aussi de donner une vision parfaite du relief par temps couvert. Du verre minéral, capable de nous protéger contre les rayons UV, les infrarouges, ou encore la lumière bleue ! Trois ans plus tard, M. Pouilloux rencontre Jean Vuarnet, un champion de ski français qui remporte une médaille d’or aux Jeux Olympiques d’hiver de 1960 avec, je vous le donne en mille, une paire de Vuarnet sur le nez !

Les années 1960 marquent alors une espèce d’essor de la marque, portée par des icônes comme Mick Jagger, Romy Schneider, Daniel Craig dans « James Bond », ou encore Alain Delon (la scène de « La Piscine », ça vous parle ?)

Alain delon scène la piscine lunettes vuarnet

Bref, après un succès retentissant qui s’est propagé jusqu’aux États-Unis et le développement d’une collection de vêtements, Vuarnet a mis son succès sur pause dans les années 2000. Le temps d’une petite restructuration, la voici revenus en force depuis 2015 : Nouvelle équipe, réédition de modèles iconiques, lancement de nouvelles collections, Vincent Cassel comme ambassadeur, un bon retour sur le devant de la scène !

Comme je le disais tout à l’heure, 2017 est l’année de plusieurs événements pour Vuarnet, à commencer par l’ouverture de cette fameuse boutique parisienne. Mais ça n’est pas tout, on notera également le lancement en édition limitée du nouveau modèle iconique « Glacier 1957 » en janvier dernier, ou encore la réédition, limitée à 1957 (rapport à la date de création de la marque, vous l’avez ?), du tee-shirt iconique de Vuarnet.

tee-shirt vuarnet http://vuarnet.com/fr/stories/54-vuarnet-ouvre-sa-premiere-boutique

Le dernier point, et pas des moindres, est le lancement d’une grande opération caritative (Les « Vuarnet Love Days »), au bénéfice de l’association « Shades of Love ».

Cette association a pour vocation de venir en aide aux populations qui vivent dans des conditions de luminosité extrême, dans la chaîne de l’Himalaya, des Andes ou de la Sibérie en leur fournissant des lunettes de soleil pour les protéger des lésions oculaires.

Et en bref, vous achetez une paire de lunettes en boutique, sur le site web ou dans une sélection de points de vente partenaires, et Vuarnet offre également une paire de solaires en votre nom à une personne dans la nécessité physique de se protéger les yeux. Le concept est hyper cool, hyper pertinent, la folie quoi !

À noter que cette opération se déroule du 6 avril au 31 juillet 2017, alors on ne perd pas de temps !

IMG_0478.JPGPour finir, je vais tout de même vous présenter la paire que je porte. Il s’agit de la nouvelle collection « Edge », qui, selon moi, arrive à concilier un style actuel, tout en gardant « l’esprit Vuarnet », à travers, notamment, les cerclages qui bordent le contour des yeux. Trois modèles existent dans cette collection : rond, pilote et rectangle, et je porte les rectangles !

IMG_0507.JPG
Oui, on voit la fenêtre dans le verre, bon…

IMG_0506.JPGAprès ce petit topo sur Vuarnet, si vous avez besoin de plus d’infos, ou tout simplement envie de voir les collections proposées, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la marque, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @vuarnetsunglasses

À plus tard !