Le « Midnight Recovery Concentrate » de Kiehl’s !

Hello !

Vous le savez si vous me suivez ici, j’aime bien parler de beauté en article plutôt qu’en photo. C’est la raison pour laquelle je me suis dit que vous présenter l’un de mes produits soins favoris pouvait être une bonne idée. (non ?)

Vous l’aurez compris dans le titre, il s’agit du « Midnight Recovery Concentrate » de chez Kiehl’s, que vous connaissez peut-être déjà. (si oui, bravo à vous !)

 

La marque :

Kiehl’s est clairement ‘l’une de mes marques de « beauté » préférées, non pas uniquement grâce à ce produit en question, mais en raison de l’efficacité de la majorité des gammes proposées par la marque selon moi. Gammes dont les formulations ne cesseront de m’étonner !

Pour le petit point histoire, Kiehl’s est une marque new-yorkaise, fondée en 1861, dans une pharmacie du quartier de l’East Village, par John…Kiehl (tiens). Rendu iconique à travers des produits comme l’eau de toilette « Original Musk » (en 1921, dans le but initial d’obtenir un filtre d’amour), « Blue Astringent » (le produit favori d’Andy Warhol), ou encore le « Midnight Recovery Concentrate« , qui est pourtant tout jeune, et dont je vais vous parler plus en détail.

 

Je pourrais vous évoquer beaucoup de points sur la marque, comme le fait qu’il est possible, depuis 2010, de rapporter ses flacons vides en boutique (dans une optique évidente de recyclage), que Kiehl’s est partenaire du festival We Love Green depuis bientôt quatre ans, ou qu’en 1997, est lancée la « Hand Care for a Cure », le premier produit de la marque intégralement dédié à une oeuvre caritative, mais ça n’est pas le but de cet article ! (et c’est dit avec poigne dis donc)

Le produit :

En 2010, est donc apparu sur les rayons Kiehl’s le « Midnight Recovery Concentrate« , ou, en français le « Concentré régénérateur de nuit », tout un programme donc ! Ce petit produit (que je vais appeler « MRC », car, même si je n’ai rien contre ce nom, il est quand même ultra long à écrire !) est donc censé agir pendant la nuit, au moment donc où la peau est plus réceptive et apte à réparer les dégâts causés par le jour (en bref). Cette action réparatrice, régénérante, reconstituerait la barrière cutanée, pour une peau douce et souple au réveil.

midnight recovery concentrate kiehl's

Toutes ces jolies promesses sont le fruit d’un savant mélange d’huiles essentielles et végétales, à 99,8% d’origine naturelle ! (le produit est conçu sans parabène, et non testé sur les animaux, précisons-le !) Les composants principaux du MRC sont :

  • L’huile d’onagre, qui va aider à réparer la barrière cutanée, et booster l’éclat.
  • L’huile essentielle de lavande, pour ses vertus apaisantes et sa capacité à uniformiser le teint.
  • L’huile de squalane (issue de l’olive) qui, selon le site de Kiehl’s, présente une très grande affinité avec les lipides de la peau.

À noter, par ailleurs, que l’odeur du MRC est assez empreinte de celle de la lavande. (pour ceux et celles qui adorent/détestent, c’est dit !)

midnight recovery concentrate kiehl's

midnight recovery concentrate kiehl's
Oui, bon ben c’est de l’huile quoi..

Mon avis :

J’ai assez peu l’occasion de le dire, alors je pense l’écrire en gras : ça fonctionne !

Oui oui, le « Midnight Recovery Concentrate » (ah ben je l’ai écrit tiens, trop tard) compte parmi mes indispensable car, précisément, il marche, et fait désormais partie de ce qu’on appelle ma « routine » (comme d’autres produits Kiehl’s par ailleurs). Toutes les propriétés évoquées au-dessus dont donc vérifiées pour moi, mais pas que !

J’aime ce produit également parce qu’il est plein de ressources, et que l’on peut l’utiliser de plusieurs manières. Alors oui, on peut s’en servir (à raison de 2/3 gouttes) le soir, sous sont hydratant habituel, en le déposant délicatement sur le visage, sans masser. Mais le MRC a d’autres usages : dans le bain, après une longue journée bien stressante, après un coup de soleil (appliqué directement sur la zone touchée), sur les talons/coudes secs, mélangé à une crème hydratante, ou encore sur les mains sèches (mélangé également à sa crème habituelle).

IMG_8469

Ca faisait déjà quelques mois que je songeais à écrire cet article, car le (mon) but est, avant tout, de partager découvertes et autres bons plans, et bien c’est chose faite, et je n’en suis pas mécontent !

À noter qu’en ce moment, le « Midnight Recovery Concentrate » est disponible dans un packaging spécialement pensé pour Noël, que vous pouvez donc voir en photo dans cet article ! Ca n’est d’ailleurs pas le seul produit, n’hésitez pas à jeter une oeil au site internet de Kiehl’s, à la page Facebook, ou encore au compte Instagram (@kiehlsfrance) pour avoir toutes les infos ! Bonne journée !

 

#Summer vibes #2 : 4 cocktails estivaux à base de thé glacé

Hello !

 

Encore une fois, l’été arrive, on continue la série « Summer vibes » avec des cocktails à base de thé glacé ! Quatre recettes (pas forcément pompettes) de mélanges assez chouettes, avec pour base les sublimes thés de la marque Compagnie Coloniale. J’ai découvert leur produits il y a très peu, et alors qu’on se le dise, gros gros coup de coeur ! Les mariages sont juste parfaits, le goût est complètement fou, bref, des produits d’une qualité franchement notable ! Et, pour couronner le tout, la marque a sorti un coffret « thé glacé » (qu’on peut évidemment déguster chaud si on le souhaite !), avec, à l’intérieur :

  • 1 maté citron
  • 1 melon-mangue
  • 1 thé vert menthe
  • 1 délice panier de fruits

L’idée m’a parlé, je me suis donc lancé dans la confection de cocktail estivaux, à base de chacun de ces petits produits, parfois en prenant pour exemple les recettes de Javier Sham (qui officie au Sherry Butt, à Paris), qui a collaboré pour l’occasion avec Compagnie Coloniale.

Et d’ailleurs, parlons un petit peu de la marque en soi ! Compagnie coloniale est la plus ancienne de marque de thé français. Fondée à Paris en 1848, elle s’était d’abord spécialisée dans le chocolat, avant de changer de bord et de se tourner vers le thé. (anecdote) Et, pompon sur la pomponette, tout le procédé d’assemblage, d’aromatisation, de conditionnement des feuilles de thé se passe où ça, où ça ? En France, oui oui, dans les ateliers de la marque, on adore ! Bon, ce petit point « biographique » passé, place aux cocktails !


Alors, d’abord, comment s’y prendre pour préparer un thé glacé ? Rien de très compliqué, qu’on se le dise ! En bref, une bonne technique consisterait à faire infuser 4 minutes un sachet dans 1/2 d’eau chaude à 80°C, à retirer le sachet et à laisser refroidir. Bon, ça va je crois. Et c’est là que l’on peut passer aux choses sérieuses, et laisser un peu son imagination déborder, go !

 

  • Avec le Délice Panier de Fruits : (recette largement inspirée par celle de Javier Sham)

– 35ml de rhum blanc

– 15ml de citron vert pressé

– 20ml de sirop de sucre de canne

Le goût des fruits rouges est juste parfaitement en adéquation avec les autres saveurs, c’est un pouce en l’air ! Et avec des glaçons, c’est encore mieux ! (Je ne vais pas le dire pour chaque recette, alors considérons que cette phrase s’applique aussi aux trois suivantes)

IMG_2511IMG_2512IMG_2510

cocktail été thé glacé compagnie coloniale
La beauté du sachet !

  • Avec le maté citron :

– 20ml de gin

– 30ml d’eau pétillante

– 20ml de citron jaune pressé

– Un peu de gingembre râpé

– Quelques feuilles de menthe (à ajouter après avoir « shaké » la préparation)

C’est simple, efficace, et tout aussi bon en version non-alcoolisée ! Les doses peuvent également être modifiées à votre convenance, cela va de soi !

IMG_2503IMG_2505IMG_2507IMG_2508IMG_2506


  • Avec le thé vert menthe : (recette de Javier Sham, à laquelle j’ai juste ajouté un ingrédient supplémentaire)

– 20ml de sirop de sucre de canne

– 35ml de gin

– 10ml de citron jaune pressé

– Petit ingrédient bonus : des fleurs de lavande, qui donnent un côté frais et, de fait, fleuri à l’affaire ! (et en plus, c’est joli dis donc)

IMG_2499IMG_2501IMG_2500


  • Avec le melon/mangue :

– 20ml de sirop de fraise

– 30ml d’eau pétillante

– Des grains de poivre noir

Le goût hyper fruité du thé et la saveur tonique du poivre = bonheur. Une association qui pétille en bouche !

IMG_2497IMG_2495IMG_2498IMG_2496IMG_2494

Bon, et bien ainsi s’achève mon premier article « recette/DIY » comme on dit. J’avoue avoir adoré le faire (notamment les photos), alors n’hésitez pas à faire un petit retour sur tout ceci, et à me dire si vous avez testé l’une de ces recettes ! (j’avoue que celles de Javier Sham sont certainement mieux pensées/travaillées que les miennes, mais l’intention est là hein !)

Comme d’habitude, pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Compagnie Coloniale, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : Compagnie_Coloniale

À plus tard !!

Le lait doré, la douceur selon Pampille

Hello !

Aujourd’hui, je vous parle d’une petite marque pleine de douceur découverte il y a peu : Pampille. J’ai eu l’occasion la chance de rencontrer les personnes à l’origine de Pampille autour d’un café. Sarah, la fondatrice, a pu m’expliquer en détails les valeurs et le travail de fabrication de ses laits dorés biologiques, et me les faire déguster.

IMG_1776

Mais alors concrètement, procédons par ordre, qu’est-ce que le lait doré ? Lait d’or, lait au curcuma, golden milk, curcuma latte, turmeric milk, toutes ces appellations désignent une seule et même boisson. Il s’agit d’une préparation ayurvédique ancestrale, encore utilisée de nos jours par les familles indiennes. L’ingrédient de base est donc le curcuma, aux propriétés multiples et vraiment très intéressantes pour la santé ! Puissant antioxydant, antiseptique, antibactérien, anti-inflammatoires, les usages sont multiples. Associé au poivre noir, les effets seraient multipliés par 1000, on demande à en savoir plus !

Pampille est donc parti de ce constat, selon lequel le lait doré est LA boisson qui nous veut du bien. En le déclinant en trois accords (fruité, floral et épicé), on accède à trois saveurs différentes, toujours dans l’esprit de la recette originale.

  • Le fruité : Un lait de pistache (unique !) mêlé à la saveur du yuzu, du gingembre, et de la touche de fleur d’oranger, on adore !
  • Le floral : Du lait d’amande de Sicile, une pointe de miel, de la lavande, de la rose, et nous voilà parti pour un petit voyage en bouteille !
  • L’épicé : Avec un lait de cajou d’Inde, du gingembre, la chaleur de la cannelle, une pointe de cardamome, le résultat est plutôt très étonnant !

Pampille Paris lait doré

Imaginées et conçues dans l’atelier « À Paris chez Antoinette Poisson », les étiquettes des bouteilles Pampille sont imprimées à la planche et peintes à la main ! L’impression se déroule, quant à elle, à l’imprimerie du Marais, en activité depuis 1954.

Les recette sont, pour leur part, imaginées au coeur du village d’Auteuil, dans l’atelier de parfumerie gustative de Pampille. On est donc sur une production locale, éthique, de qualité, dont le souci du détail m’a beaucoup touché !

IMG_1775

Mais pas que, le goût, plein de douceur, n’est pas celui auquel on pourrait s’attendre. Ici, c’est la finesse et l’arrangement des saveurs qui priment. Véritable parfumerie gustative donc, les laits dorés de Pampille pourraient presque être qualifiés d' »expérience ». J’ai été surpris par le goût, original et doux en bouche, tout le contraire de ce que j’aurais pu penser !

Le lait doré est cette boisson qu’il convient de boire à toute heure. Il est même possible de le tiédir avant d’aller dormir, il paraîtrait qu’il aide à trouver le sommeil réparateur ! Je n’ai pas encore essayé, mais l’idée me plaît assez !

Amis parisiens, vous pouvez notamment trouver Pampille dans les points de vente suivants : Claus, Umami Matcha Café, Welcome Bio, Bien L’Épicerie (Saint-Gilles et Quatre-Fils), le Bio d’Auteuil

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à visiter le site de Pampille, ou à faire un petit sur leur compte Instagram : @PampilleParis

Maison Godillot, la maison des merveilles

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, on parle de déco, on parle de jolies choses, on parle de Maison Godillot. Je suis Maison Godillot depuis pas mal de temps sur Instagram, tout d’abord en raison de la qualité de leurs photos, (un bon point lorsqu’il s’agit d’Instagram finalement), mais aussi et surtout parce que les objets présentés sont tous plus beaux les uns que les autres. Et ces mêmes objets sont tout bonnement les petites merveilles vendues sur la boutique !

Alors, Maison Godillot (référence à une demeure emblématique de l’architecture Art Nouveau), c’est quoi ? C’est d’abord Camille et Yui, poussés par l’envie de partager, de tisser des liens avec les créateurs, de réintroduire le beau et le singulier dans notre quotidien. Basée à Hyères, dans le sud de la France, c’est aussi une ambiance, un caractère épuré que j’aime tant, des objets dénichés aux quatre coins du monde, bref, c’est des jolies choses de la vie.

maison godillot lampemaison godillot mugmaison godillot nouveauté mètre

Alors, pensez-vous, lorsqu’ils m’ont proposé de m’envoyer leur nouvelle bougie, j’ai évidemment accepté, le plaisir de vous en parler n’étant que plus fort ! J’ai donc reçu « Black Fig » (la bougie N.28), en grand format. Comme je suis plutôt très nul pour parler d’odeur, je vous laisse avec la description donnée par le site :

Mystérieux et fascinant, Black Fig s’imprègne de notes vives de forêt et un coeur épicé de clou de girofle et tabac. La lavande aux vertus relaxantes et la douceur de la figue viennent parfaire les notes terreuses de patchouli et de mousse des forêts pour un résultat sophistiqué

maison godillot bougie black fig 28maison godillot bougie black fig 28maison godillot bougie black fig 28

Je pense maintenant que tout est dit, cette bougie est vraiment agréable, et convient aussi bien aux hommes qu’à la gent féminine ! Fabriquée à partir de cire de soja, le petit plus des bougies de Maison Godillot est le caractère recyclable du packaging (sobre et hyper efficace par ailleurs), associé à des matières premières de qualité.

maison godillot bougie black fig 28

Attention, attention, n’allez pas penser que Maison Godillot ne se résume qu’à une collection de bougies, loin de là ! Vaisselle, carnets, porcelaine, et même librairie, la boutique est une mine d’or pour les amateurs de jolies choses. C’est donc ce genre de shop où l’on peut être sûr de repartir avec quelque chose dans son panier (mais on ne sait toujours pas si c’est une bonne chose pour notre banquier).

Quoiqu’il en soit, pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Maison Godillot, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @MaisonGodillot

Bonne journée !