Les nouveaux parapluies Piganiol

En ce moment à Paris, il pleut, l’humeur n’est évidemment pas au beau fixe, bref, rien ne va !

Je vous parlais, il y a quelques mois déjà, de la maison Piganiol. Cette marque française basée dans la région d’Aurillac, fabrique des parapluies de toutes tailles, de tous motifs, de toutes sortes, dans un souci de qualité assez dingue !

maison piganiol

Depuis que j’en ai un, j’ai clairement pu voir la différence par rapport aux produits que l’on retrouve dans les commerces qu’on appellera « basiques ». Une volonté de rendre le produit le plus qualitatif possible, tout en convenant à tout le monde dans les gammes proposées.

Rigidité, facilité de prise en main, souci du détail, on aurait presque envie qu’il pleuve !

maison piganiol

Maison Piganiol a donc sorti sa nouvelle collection de parapluies pliants, hyper pratiques car résolument étudiés pour ne pas nous encombrer. (quoi de pire qu’un parapluie imposant (et mouillé) qu’on traîne avec nous ?)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Niveau motifs, tout le monde y trouve son compte : du plus sobre au plus décoré, on est sur un choix des plus éclectique, et ça, on adore !

Bref, de la qualité Made in France, c’est un peu tout ce qu’on veut pour partir à l’affront des éléments !

 

À la découverte de l’Artisan Parfumeur !

Les marques de parfum, c’est un peu comme les crèmes pour les mains : il y a beaucoup, mais on ne sait jamais vers laquelle se tourner. (c’était probablement la meilleure comparaison jamais faite tiens)

On est souvent réticent face aux marques de grande distribution, où, pour couronner le tout, le choix est  assez vaste. Alors on se tourne vers les parfumeurs qu’on appellera grossièrement des « professionnels », mais là encore, nombreuses sont les marques et les références présentes sur le marché. S’intéresser à chacune d’entre elles serait une bonne idée, mais malheureusement, nous n’avons qu’une vie, et il faut sélectionner. C’est ce que j’ai fait avec l’Artisan Parfumeur, maison fondée en 1976, qui nous propose une jolie sélection de parfums de niche. Par « parfum de niche », on comprendra rapidement :  « Maison plus intimiste que les énormes marques, moins portée sur la publicité, davantage sur les fragrances, et à destination d’un public plus averti. »

Alors, l’Artisan Parfumeur, en bref, qu’est-ce que c’est ? La maison est née d’une petite blague d’un ami de Jean Laporte (le créateur donc), qui lui demanda de créer un parfum à la banane à porter au bal des Folies Bergères. Jean Laporte, qui avait fait des études de chimie, s’est pris au jeu, et a fini par créer d’autres fragrances avec des matières premières naturelles, puis à sortir une première collection, pour finalement être reconnu dans le domaine. Ca valait le coup d’aller danser finalement !

La première boutique, ouverte en 1979, se situait rue de Grenelle, et a lancé le développement d’une marque à travers l’Europe dont personne ne soupçonnait le potentiel. Alors à quoi ce succès est-il dû ? À la qualité des produits, bien évidemment, mais peut-être également à cette vision contemporaine, qui contraste entre des valeurs classiques et un positionnement résolument moderne. En témoigne notamment la refonte du flacon, désormais composé de verre sombre et fumé (qui n’est pas sans rappeler l’ambiance d’un atelier d’apothicaire), ou encore les recettes, inchangées depuis 40 ans, qui témoignent d’une espèce d’intemporalité des fragrances !

Parlons justement de ces parfums. L’Artisan Parfumeur a développé quatre gammes : les frais, les floraux, les orientaux, et les boisés. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, je suis partie sur « Premier figuier extrême », qui fait partie des boisés.

artisan parfumeur

À moins d’être un professionnel, il est quand même relativement difficile de décrire un parfum, voici donc ce que le site nous en dit :

Premier Figuier Extrême amplifie l’arôme de figues mûres. Le figuier repose sous le soleil méditerranéen, ses branches ployant sous ses fruits violets et mûrs. En pleine floraison, il déborde de saveur. Des touches de bois de santal contrebalancent ce goût sucré. Le parfum est plus boisé et plus sombre. Les fruits et les bois dominent cette composition. La sève laiteuse et les feuilles succulentes donnent un arrière-plan de fraîcheur.)

Alors c’est sûr, c’est bien dit, mais l’idée globale est assez juste, et ce parfum évolue plutôt très bien sur ma peau. Ce qui ne sera pas forcément votre cas, ni le mien sur un autre parfum, attention ! Le mieux reste évidemment de tester en boutique.

artisan parfumeur
L’Artisan Parfumeur développe également une gamme de produits pour la maison : bougies et boules d’ambre. Les bougies sont moins nombreuses que les parfums, mais reprennent souvent les odeurs de certains d’entre eux, comme « Voyage à Constantinople » (que j’adore en bougie, mais qui, typiquement, ne sent pas la même chose en parfum sur moi)

An imaginary journey in Constantinople. The scent of Turkisch delight interwines with leather, saffron and iris.

Bref, gros coup de coeur pour cette odeur, qui laisse une ambiance un peu enveloppante à la maison !

artisan parfumeurPour finir, on trouve également la boule d’ambre. Alors, concrètement, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une boule (donc) rechargeable, qui diffuse en continu une odeur dans toute la pièce. Elle existe en différentes tailles, et est le best-seller de la marque depuis sa création en 1977.

 

En bref, l’Artisan Parfumeur est une grosse découverte, que j’ai pu découvrir dans la boutique du Marais. Mais ça ne s’arrête pas là, il existe plusieurs boutiques parisiennes, et partout en Europe et dans le monde, que je vous invite à découvrir ! (pas forcément toutes hein !)

Atelier Tuffery, le savoir-faire à la française

En novembre dernier se tenait le salon Denim Premiere Vision, porte de la Villette, à Paris. L’occasion de se plonger dans le monde du Denim, à travers conférences et autres rencontres avec les acteurs de la filière. Découvrir les nouvelles tendances, s’intéresser à ce marché en pleine mutation, tout ceci sous l’oeil avisé de professionnels et des 80 exposants.

denim pop up street paris

En parallèle, se tenait la Denim Pop Up Street (rue du Vertbois, à Paris). Pendant trois jours, l’ambiance de la rue était à la célébration du Denim et de ses acteurs. Des designers avaient pris place, et nous permettaient de découvrir leurs créations, mais aussi de s’amuser avec quelques DIY, toujours autour du Denim, bien évidemment ! Parmi eux, se trouvait Atelier Tuffery.

denim pop up street paris

Aloooors, Atelier Tuffery, qu’est-ce que c’est ? Et bien ni plus ni moins qu’un tailleur de jeans tiens ! Maison française fondée en 1892 (ce qui fait d’elle le plus ancien fabricant de jeans français), elle est installée en Lozère, où chaque jour, les artisans conçoivent des pièces adaptées au vestiaire quotidien, toujours dans un souci de savoir-faire, transmis de génération en génération.

IMG_1945

Ce savoir-faire familial, il se remarque notamment grâce aux choix des matières, au sens du détail (une poche arrière en deux parties, qui permet d’être remplacée sans devoir changer l’ensemble du pantalon), une conception française, ou encore un travail de la coupe via des patrons en carton (technique ancestrale que Atelier Tuffery a souhaité conserver).

Une maison qui, si elle conserve ses traditions, ne cesse d’évoluer. En témoigne, par exemple, l’entrée dans le vestiaire de chemises, de jupes, ou encore de ceintures. Une volonté d’ancrer ce savoir-faire dans une perspective résolument actuelle, qui a d’ailleurs valu à la maison le label Entreprise du Patrimoine Vivant.

Ceci étant dit, lors de la Denim Pop Up Street, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe Atelier Tuffery, et j’ai eu la chance de pouvoir créer mon jean sur-mesure. Brièvement, le sur-mesure est, comme on l’entend, un jean moulé selon nos envies, notre silhouette, etc. Un véritable savoir-faire qui, plus que jamais, donne tout son sens au terme « artisanat ».

J’ai donc choisi le modèle Alphonse, parmi les quatre coupes proposées par Atelier Tuffery : coupe slip/taille semi-haute, coupe universelle, coupe classique/taille haute, coup inspirée du sur-pantalon de travail du 20ème siècle). Le mien a donc une coupe universelle, accompagné de quelques recommandations de lavage, dont je vais vous faire part !

atelier tuffery sur mesure denim premiere vision

Tout d’abord, il s’agit de peu (voire pas) laver son jean lorsqu’il est brut ou sombre. Si lavage il y a, toujours le mettre sur l’envers, à 30°c maximum, en programme délicat, avec un essorage très faible. Lors des 3 premières machines, ne pas le mettre avec d’autres vêtements, de sorte à permettre un brassage optimale de la patine du jean. L’idéal est, logiquement, de ne pas utiliser de sèche-linge, et de le repasser sur l’envers. (merci Jamy, c’est tout pour moi !)

IMG_1944

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le laver, mais concernant la coupe, les finitions, et la qualité du sur-mesure, je dois dire que je suis conquis. La toile est réellement soignée, les détails sont nets, la qualité globale est plus que bonne, et, pour couronner le tout, il est très agréable à porter. Concernant le sur-mesure, mes requêtes ont été respectées à la lettre, notamment l’entrejambe, que j’avais demandé plus resserré. C’est donc un sans faute, et une super idée cadeau par la même occasion !

 

N’hésitez pas à faire un tour sur le site internet de Atelier Tuffery, et à vous tenir au courant des prochains événements organisés par Denim Premier Vision. Quelque chose me dit que de petits événements vont bientôt se mettre en place !

 

3 adresses food testées (et approuvées) à Bruxelles !

 

Il y a quelques mois/années, j’avais déjà eu l’occasion de me rendre à Bruxelles pendant trois jours. La ville, dans ses grandes lignes, ne m’était donc pas inconnue. J’ai donc pu, cette fois-ci, me concentrer sur ce dont regorge la fameuse capitale de la bande dessinée : les bonnes adresses (ce qui est logique vous me direz.. (non)). Alors trois jours, c’est évidemment pas assez lorsqu’on n’a qu’un seul estomac, mais j’ai quand même trouvé quelques adresses qui valent probablement le détour. J’ai essayé d’en sélectionner trois, toutes différentes, histoire d’élargir la palette un maximum !

  • La Cantinetta :

la cantinetta bruxelles

Nous sommes tombé dessus un peu (beaucoup) par hasard. Victime de son succès, le restaurant dans lequel nous voulions nous rendre au début était complet, et faire la queue pour manger n’est pas mon activité favorite. C’est donc sans à priori que nous sommes entrés à la Cantinetta. Un italien donc, où les réservations sont visiblement conseillées. Gros coup de coeur pour les pizzas (notamment la pâte, assez fine et hyper « bonne »), et le principe du « vin de la maison » : remporter chez nous ce que l’on n’a pas bu à table, et c’est le moins cher de la carte ! Une jolie déco, un personnel accueillant et plein de bonnes intentions, un tarif plutôt correct, de l’huile piquante très (très) piquante, je prends ça comme une bonne adresse !

la cantinetta bruxellesla cantinetta bruxelles

La Cantinetta

Rue de la Paix 24, 1050 Ixelles, Belgique


 

  • Nuetnigenough :

 

Littéralement, « Nuetnigenough », c’est celui qui n’en a jamais assez (en brusseleir). Les bases sont fixées. Pour résumer, ici, on est sur un bar à bières/restaurant typique, tout ce qu’on aime lorsqu’on vient à Bruxelles en touriste finalement ! La salle, sans prétention, n’est composée que de quelques tables, ce qui nous a obligé (oh non..) à boire une bière, attablés au bar en attendant. Au menu, que des bonnes choses (à base de saucisse, de purée, de sauce, etc.), listées sur une carte assez restreinte. Mais comme tout fait déjà envie, on n’a qu’à dire que c’est une bonne adresse.

nuetnigenough bruxelles

Nuetnigenough

Rue du Lombard 25, 1000 Bruxelles, Belgique


  • L’ultime atome :

l'ultime atome bruxelles

Abstraction faite du jeu de mot, nous sommes allés ici pour bruncher. Alors que je me baladais sur les comptes Instagram d’adresses bruxelloises, l’assiette de l’Ultime atome m’a fait plutôt très envie, à base de plein de choses réunies dans une même assiette. Ni une ni deux, on débarque dans cette salle immense (il est possible de réserver au cas où !), et on commande le fameux brunch. Alors, ça n’était pas le brunch d’une vie, mais le rapport qualité-prix est tellement bon que ça rend la chose très intéressante ! Clairement, plus personne autour du resto de la table n’avait faim en sortant d’ici, c’était très bon, on a été servi par une ex-parisienne (c’est un 10 pour l’ambiance typique donc), bim, bonne adresse !

IMG_1666

L’ultime atome

Rue Saint-Boniface 14, 1050 Ixelles, Belgique

 

 

Bon, voilà un petit article rapide, sans prétention, mais qui résume assez bien mon séjour à Bruxelles : manger. Un italien, un restaurant typique, et un restaurant tout court, tout ça me semblait assez éclectique pour être partagé.. Bonne journée !

 

Combattre les éléments avec la Maison Piganiol !

Bonjour bonjour !

Ces derniers jours, à Paris, il fait quand même sacrément froid. Et v’là-t’y pas que la pluie/le crachin/la neige (appelez ça comme vous voudrez) s’y met également ! Ces banalités étant énoncées, je me suis dit qu’il était temps de vous présenter la Maison Piganiol, cette entreprise française qui conçoit des parapluies depuis… 1884 !

maison piganiol parapluie

Créée par Jean Delort, le nom « Piganiol » arrive dès la deuxième génération (en 1931), avec René, puis Henri Piganiol. Depuis, se succèdent à la tête de l’entreprise toutes les générations. Une maison familiale donc, mais pas que ! Fabriqués au coeur du Massif Central, à Aurillac, les parapluies Piganiol sont le symbole de ce que l’artisanat français fait de mieux.

maison piganiol parapluie

Des finitions d’exception, un respect de la tradition, des valeurs transmises de génération en génération, que d’éléments qui confère à l’entreprise le statut de leader sur le marché du parapluie de luxe. À noter qu’en 2009, à l’occasion des 125 ans de la Maison, le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi à distingué cette dernière avec le label Entreprise du Patrimoine Vivant.

maison piganiol parapluie

Des parapluies cannes, pour homme, pour femme, colorés, pliants, le choix est, pour couronner le tout, plutôt très vaste. Une marque sur laquelle on peut donc compter les jours de déluge !

Et petit code promo : 10€ de réduction avec le code THLOUIS !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.

Bonne journée !

 

Ma wishlist de Noël Carré Blanc !

Bonjouuur !

Ok, je crois que c’est parti.. Noël approche (comment ça non ?), il va commencer à être temps de songer aux cadeaux ! Première cible : le linge de maison, en collaboration avec Carré Blanc ! On ne présente plus cette marque, connue et reconnue dans son domaine, et qui – et je l’ai découvert en rédigeant cet article – ne cesse de se réinventer. Ce qui me semble être le défi premier lorsqu’on souhaite perdurer !
Le linge de maison, c’est un peu le cadeau idéal : on s’en sert quotidiennement, c’est joli, ça plaît à tout le monde, bref, c’est un peu le cadeau idéal ! Une jolie parure de lit, franchement, c’est quand même hyper cool à recevoir non ?

IMG_8218
Entrer une légende
IMG_8219
Torchon MATHIS – 8€

Bref, j’ai donc dressé ma petite wishlist de Noël (qui peut également faire office d’idées cadeaux) sur la boutique en ligne de Carré Blanc, go !


carré blanc noël

Deux poches, une ceinture, 100% coton, on adore s’y lover (c’est placé) après une bonne douche ! Mention spéciale pour le col kimono, et les finitions en jacquard texturé, qui le distinguent d’un peignoir basique.

carré blanc peignoir homme
100€

Une très jolie collection, tout en broderies et motifs géométriques, qui comporte également un modèle de peignoir (homme et femme). Fabriquée en coton et en viscose de bambou, on aurait presque hâte de se doucher dis donc !

parure de bain amaury carré blancAMAURY_A9A9617parure de bain amaury carré blancparure de bain amaury carré blanc

 


Côté cuisine, Carré Blanc a sorti de jolies petites choses pour Noël, comme ces deux essuies verres.essuie verre galeo carré blanc

IMG_8224
8€

Ces essuies verres sont conçus intégralement à partir de coton, aux motifs un poil ethniques. Et les tons se marient à merveille ! Qui a dit que la vaisselle est une corvée ? (ok je supprime cette phrase)essuie verre galeo carré blanc


carré blanc noël
20€

IMG_8220IMG_8221

Même principe pour ce lot de trois essuie-verres, chic et sobre, pensé dans les tendances du moment. À noter que ce trio existe en couleur « safran » et « curry », on adore !


carré blanc parure léandrecarré blanc parure léandre

Côté chambre, coup de coeur pour cette parure de lit 100% coton, en percale lavée 80 fils/cm², dont les motifs actuels se déclinent également en parure de bain. Tout ce que j’aime, ni trop, ni pas assez, en toute sobriété, bref, l’accord parfait !

parure leandre carré blanc

Bien évidemment, cette liste n’est absolument exhaustive, mais elle donne une image plutôt sympa de ce que peut proposer Carré Blanc en cette période de Noël. Vous l’aurez compris, c’est tout ce que j’aime : pas trop de fioritures, des produits chic, de qualité, le cadeau parfait finalement ! Car, on le sait, le linge de maison est typiquement ce « compagnon de vie » qu’on néglige un peu trop !

Pour en voir plus, rendez-vous sur le site de Carré Blanc, la page Facebook, ou encore le compte Instagram.

Bonne journée !

 

4 bougies qui vont m’accompagner cet hiver !

Hello !

Bon, ok, j’avoue, j’aime beaucoup la période hivernale, et je crois que je suis lancé là ! Et que serait une petite soirée de décembre sans une bougie et un verre de vin mug de thé ? Il me semble que, en matière de bougies, le choix est plutôt énorme, notamment ces dernières années. On ne sait jamais trop comment se positionner face à la profusion de marques, d’odeurs, de packaging, bref, c’est parfois un peu l’angoisse ! Après pas mal de tests, mon choix s’est porté sur quatre bougies qui m’accompagneront cet hiver. J’en aime évidemment l’odeur, mais aussi la marque qu’elles incarnent, et l’image et/ou les valeurs que cette dernière véhicule. Des bougies souvent « cocooning », idéales pour un dimanche matin sous la couette !

bougie hiver blog avis test diptyique dfc herbivore


  • La « Feu de bois » de Diptyque :

    Faut-il encore présenter Diptyque ? Oui ? Bon, et bien il s’agit là d’une entreprise française, créée en 1961 par Christiane Gautrot (architecte d’intérieur), Desmond Knox-Leet (peintre) et Yves Coueslant (décorateur et administrateur de théâtre). Le trio décide de s’associer, et de monter une première boutique, dans le but d’exposer des premières créations textiles. Tout ceci se passe au 34, Boulevard Saint-Germain, d’où cette inscription sur le packaging des bougies. C’est en 1963 (j’ai l’impression d’être Stéphane Bern, sortez-moi de là) que les trois associés commencent à explorer leur passion pour les parfums, jusqu’à devenir la maison que l’on connaît aujourd’hui ! Les odeurs sont souvent inclassables, je vous invite d’ailleurs à sentir toutes les créations en boutique si vous en avez l’occasion, c’est un peu le temple de l’idée cadeau !
    bougie diptyque feu de bois

La bougie « Feu de bois » est l’une de mes préférées de la marque car, précisément, elle sent le… feu de bois ! Ok, cette phrase est un peu vide de sens, mais pour avoir testé plusieurs bougies qui se voulaient également sentir le feu de bois, ici, on n’est pas sur la même affaire ! Un compromis idéal lorsqu’on n’a pas de cheminée (je m’emballe un peu mais l’idée est là !)

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram !


Une marque un peu moins connue que j’ai appris à découvrir récemment, et dont les produits sont fabriqués dans l’Est parisien. Du Made in France donc, mais pas que ! Delphine, la créatrice de la marque, travaille les odeurs via des mélanges souvent très originaux, et vraiment réussis ! C’est la raison pour laquelle cette bougie fait partie de ma sélection.

IMG_8308Alors, en bref, qu’est-ce qu’elle sent cette bougie ? La café ! Pour le coup, c’est une odeur particulière, que certains n’aimeront pas (ceux qui n’aiment pas l’odeur du café finalement), mais le mélange avec la vanille donne un côté « dimanche matin » qui me donne juste envie de faire griller 200 tranches de pain et d’organiser un petit-déjeuner sur une grande table en bois massif. (chacun ses envies finalement) À noter que les bougies proposées par La Bougie Herbivore sont conçue à partir de cire de soja naturelle, d’une mèche en coton, eco-repsonsable et végane ! Mention spéciale pour le packaging, sobre et efficace, tout ce que j’aime !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Cette bougie n’est pas celle vers laquelle on pourrait se tourner instinctivement lorsqu’on parle « hiver », mais c’est précisément la raison pour laquelle je l’aime beaucoup ! Comme en témoigne son petit nom (qui côtoie les bougies « Bahamas », « Bali », ou encore « Cuba »), ce produit est un appel à l’évasion (oh que c’est bien dit !). Je serai bien incapable de vous décrire l’odeur, mais l’idée de fraîcheur est vraiment la première chose qui me vient à l’esprit, avec une certaine notion d’élégance. Le site nous en parle de cette manière :

Fragrance à la fois boisée et fleurie typique du bois de Santal qui développe des notes équilibrées, riches et envoutantes. Cette bougie parfumée signée DFC est une évocation des beaux jours passés sur la côte, la désinvolture d’un St. Tropez plein de vie, de rencontres, de soleils et de fêtes.

dfc candles france bougie
Pour ceux et celles qui réfutent l’idée de « cocooning », d’épices et autres réjouissances hivernales, c’est typiquement le genre de marque vers laquelle il faut vous tourner !

Désormais installé à Metz après 15 années de bons et loyaux services à Montmartre, Patrick Aquatias a développé des produits assez masculins, au packaging hyper épuré, et totalement respectueux de l’environnement (cires naturelles de soja, cultivé sans OGM ni pesticides, parfums sans phtalates, ni CRM, la totale !) Un petit voyage olfactif dis donc !

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram pour plus d’infos !


Pour cette dernière bougie, même principe, l’odeur n’est pas cette fragrance hivernale que l’on s’imagine instinctivement, mais son côté chaleureux, voire pimenté, peut à tout moment être réconfortante ! En bref, La Note Parisienne est une entreprise qui propose notamment des bougies, dédiées aux arrondissements parisiens. Il y en a actuellement douze, toutes avec une fragrance développée autour de l’ambiance du quartier et des images véhiculées par ce dernier. Mon choix s’est porté sur le 18ème arrondissement, d’abord parce que j’y vis, mais aussi pour les notes – comme le précise le site – « Inspiration Poivron Harissa », qui n’est pas sans rappeler les étalages de fruits et d’épices d’un marché populaire. (sic)

la bougie parisienne

C’est donc la raison pour laquelle il me semblait bon de l’intégrer à cette petite sélection, outre le fait que j’avais envie de vous faire (re)découvrir la marque. L’odeur est assez indescriptible, mais « réchauffe » instantanément, et l’idée du piment est vraiment celle que l’on pourrait s’imaginer aux premiers abords ! C’est donc là l’originalité de La Note Parisienne, dont les créations sont, en plus de tout ça, Made in France, on adore !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Bon, et bien la saison des articles d’hiver/de Noël me semble donc officiellement lancée sur le blog.. N’hésitez pas à me faire part de vos idées ou de vos envies en commentaire, je me ferai un plaisir de m’y pencher !

Bonne journée !

Une journée en Champagne à la découverte de Piper-Heidsieck !

Hello ! Si vous me suivez sur Instagram (je commence les deux tiers de mes articles comme ça non ?), vous avez peut-être vu que je suis récemment parti en Champagne-Ardenne avec la marque de champagne Piper-Heidsieck. L’idée de découvrir les « coulisses » et les secrets de fabrication d’une grande entreprise comme celle-ci m’a tout de suite plu, et le moins que l’on puisse dire, c’est que je suis reparti avec plein de petites infos ! Je n’ai qu’à les partager avec vous finalement, non ?

Arrivé dans la matinée au siège de Piper-Heidsieck, nous sommes accueilli par un buffet digne de la Cène (quoique..). Nous n’avons évidemment mangé que la quart du tiers du quart des denrées, mais les bases étaient posées, bienvenue en Champagne !

piper heidsieck champagne

S’en est ensuivi une visite de la cuverie – où le champagne se fait – appuyée par les explications de notre accompagnatrice. Au centre de cette pièce, deux immenses cuves d’assemblage, qui peuvent respectivement contenir 500 000 bouteilles chacune. De quoi passer une bonne soirée… (lourdeur) Chaque cru et chaque cépage dispose de sa propre cuve, de sorte à respecter au mieux le processus de vinification de chacun. À titre d’exemple, pour élaborer la Cuvée Brut (dont je vous parlerai plus tard), une centaine de crus sont nécessaires. On est donc sur une production à haute échelle !

piper heidsieck champagneIMG_7678piper heidsieck champagne

Le bâtiment qui abrite la maison de champagne est relativement atypique. Créé en 2008 par Jacques Ferrier, ses lignes graphiques et modernes donnent à Piper-Heidsieck un souffle nouveau qui, à mon sens, tranche avec certaines autres maisons de champagne, qui n’ont parfois pas les moyens techniques de le faire.

piper heidsieck champagnepiper heidsieck champagne

Chez Piper-Heidsieck, l’idée de base est vraiment de rendre toutes les bouteilles homogènes, d’un point de vue qualitatif, de sorte à entretenir une image de marque durable. C’est la raison pour laquelle des vins de réserve ont commencé à voir le jour en 1999. En bref, ces vins sont reconnus chaque année pour leurs qualités exceptionnelles, et viennent compléter la recette des champagne Piper-Heidsieck, de sorte à assurer une régularité des arômes. Sur le papier, on peine à saisir le principe, mais Régis Camus – le Chef de Cave de la maison – a reçu huit fois le titre de « Chef de Cave de l’année » par le International Wine Challenge. En partant du principe que Piper-Heidsieck est la Maison de Champagne la plus récompensée du siècle, on se dit que c’est un bon principe.

piper heidsieck champagne

La petite visite se poursuit dans les caves, où les bouteilles sont stockées pendant six à dix ans, puis dans le petit musée (oui oui), retraçant l’histoire et les faits marquants qui ont fait la renommée de la maison. On retiendra notamment que Piper-Heidsieck est très impliquée/présente dans le cinéma international. Fournisseur officiel du Festival de Cannes depuis les années 1990, Champagne officiel des Oscars à deux reprises, présent à de nombreuses reprises dans divers films, bref, on est sur une implication notable ! C’est la raison pour laquelle une petite ambiance « tapis rouge » a été mise en place au Siège de Piper (oui, j’ose le petit surnom, je suis comme ça !)

piper heidsieck champagneIMG_7682piper heidsieck champagne

Le champagne est donc produit en… Champagne, oui d’accord, mais pour quelles raisons exactes ? Trois caractéristiques construisent cette région : un climat rude avec des grandes variations de températures en hiver ou en été, un sous-sol calcaire, et une terre vallonnée. Cette dernière est idéale pour cultiver le raisin ! On y produit donc le champagne à partir de trois cépages champenois : le Chardonnay (vif et chaleureux), le Meunier (fruité et charnu), et le Pinot Noir (puissant, aux notes de fruits rouges).

piper heidsieck champagne

Bon, après s’être imprégné de toutes ces infos, direction la dégustation, moment clé de la journée, où on a pu découvrir les différents champagnes proposés par la marque, et où on a appris à les différencier.

La dégustation est un moment clé dans la fabrication du champagne. Tous les cépages et tous les crus sont affectés à une cuve spécifique, et sont suivis de près chaque jour. Le Chef de Caves (Séverine Frerson en l’occurence) et son équipe identifient les caractéristiques de chaque vin, de sorte à les utiliser pour assembler les cuvées non-millésimées.

piper heidsieck champagne

Piper a mis en place une technique assez originale pour nous faire déguster ses champagnes : la dégustation au toucher. Devant nous, une petite boîte, contenant différents types de tissus, de sorte à pouvoir associer ce que l’on boit à une sensation. Une manière d’intégrer le sens du toucher aux quatre autres sens, qui paraissent, quant à eux, aller de soi lorsque l’on déguste un quelconque aliment/boisson. On se prend au jeu, pas si facile au demeurant, et on finit par trouver à chaque fois quel tissu se rapproche le plus de quel champagne.

piper heidsieck champagne

En ce qui concerne la dégustation, nous avons eu la chance de goûter (de gauche à droite) le Brut, l’Essentiel (cuvée réservée), le Vintage 2008 (millésimé), le Rosé sauvage, et la Cuvée Sublime (et ben rien que ça dis donc !). Pour faire court, la Cuvée Brut est la signature de la Maison, non millésimée, harmonieux et vive en même temps. L’Essentiel retranscrit l’essence même du champagne, assemblage de Pinot Noir, de Meunier et de Chardonnay. Le Vintage est l’équilibre parfait entre le Chardonnay et le Pinot Noir, et se bonifie à merveille au fil du temps. Le Rosé Sauvage, quant à lui, est l’alliance parfaite entre vins blancs et rouges, dont la première recette date de 2001. Et enfin, la Cuvée Sublime rassemble des Pinots Noirs pour donner le caractère harmonieux d’un « grand champagne ».

piper heidsieck champagnepiper heidsieck champagne

En bref, une journée hyper intéressante, pleine de découvertes (et c’est tout ce qu’on veut finalement non ?) et, qu’on se le dise, déguster du champagne tout au long de la journée, y’a quand même pire !

 

Morel, la lunetterie française à son apogée

Hello !

Vous le savez peut-être si vous me suivez sur Instagram, mais j’ai un petit penchant pour les entreprises et le savoir-faire français. J’essaie chaque jour de dégoter de nouvelles marques, de nouvelles entreprises, qui mettent ces valeurs en avant, en accordant une place toute particulière à la qualité.

Vous l’aurez compris, Morel Eyewear en fait partie. Cette maison de lunetterie, fondée en 1880, m’a tapé dans l’oeil ! (hop, elle est faite, elle n’est plus à faire). Née dans le Haut-Jura, Morel a toujours été dirigée par la même famille, et compte aujourd’hui 4 générations qui se sont succédées à sa tête. Cet élément fait la force de la marque, qui est aujourd’hui devenue une référence dans la lunetterie. Une référence, si bien que Morel est désormais distribuée dans plus de 94 pays, et a pu créer des antennes aux quatre coins du globe. Une chouette réussite à la française, comme on les aime !

Les produits en soi sont distribués autour de 6 collections : Marius Morel 1880, Öga, Nomad, Lightec, Koali et Rebel. On retrouve chez chacune un esprit, une marque de fabrique, qui correspond à une cible en particulier.

J’ai donc eu la chance de pouvoir tester une paire de solaires (car des lunettes de vue sont également proposées). Bon, l’été se termine doucement, mais ça n’est pas une raison pour ne pas profiter des derniers rayons de soleil. Avant tout, une petite chose toute bête, mais qui fait souvent la différence : j’ai adoré le packaging. Hyper épuré, sans prétention aucune, un intérieur en velours très chic, qui donne un bel aperçu des valeurs portées par Morel.

morel eyewearmorel eyewear lunetterie française solaire

Bref, quid des lunettes en soi ? J’ai opté pour des lunettes plutôt très sobres, mais beaucoup d’autres sont évidemment disponibles. Quoiqu’il en soit, ce qui m’a vraiment touché, ce sont principalement les détails, les finitions. On sent la recherche et le désir de qualité, de rendre un produit impeccable, et ça me semble être le cas. Les branches sont très agréables à porter, et le petit « 1880 » ajoute ce petit côté « authentique », on adore !

morel eyewearIMG_5819IMG_5818morel eyewear

Si, comme moi, vous avez été séduit par l’idée et l’image que renvoie Morel, n’hésitez pas à faire un tour sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Moreleyewear.

Bonne journée !

Article sponsorisé

Ben Klark, à la ville comme à la scène !

Bonjour bonjour !

Période des nouvelles collections oblige, aujourd’hui, c’est encore un article mode ! Mais quand c’est pour découvrir des marques comme celle-ci, on dit oui ! J’ai récemment fait la découverte de BENKLARK, une maison française fondée en 2012. Très attachée aux valeurs de savoir-faire à la française, les pièces sont réalisées avec finesse, avec pour inspiration principale (attention…) le basketball !

J’ai bien dit inspiration, pas adaptation hein, car les produits que propose BENKLARK (notamment les chemises) sont des pièces que l’on porte tous les jours, comme pour les grandes occasions. C’est d’ailleurs ce point qui m’a principalement intéressé chez cette marque : une malléabilité du produit. Il est donc totalement envisageable d’aller faire ses courses à Monoprix, comme il est possible d’aller au mariage de sa soeur, avec une chemise BENKLARK !

Comme vous pouvez le constater, j’ai opté pour une chemise (de l’édition Pearl) dont le système de fermeture est entièrement pensé avec des boutons pressions (comme sur les joggings d’entraînement des joueurs de la NBA, et oui Jamy !). Ces mêmes boutons sont d’ailleurs faits à partir de perles de nacre noires, qui viennent souligner le niveau de qualité de la chemise BENKLARK. Inutile de préciser qu’il est donc facile de s’habiller/de se déshabiller, et ça, on adore ! Toutefois, et on le remarque bien, la chemise concilie avec brio ce côté décontracté avec un esprit distingué. La matière (du tissu Oxford PinPoint, plus fin et aéré que le tissu Oxford classique) joue également beaucoup, ainsi que le col Mao (qui revient en force, on le note !). Personnellement, j’adore l’idée !

ben klark chemise col mao pearlIMG_1581

chemise ben klark collection pearl basketAu passage, en me baladant sur le site de BENKLARK, j’ai également découvert qu’ils faisaient des blousons Teddy (gamme Héritage), et alors là, c’est aussi un coup de coeur ! Et toujours Made in France, yes !

teddy ben klark made in france

Pour finir, je vous laisse des petits close-up (ouloulouu) de la chemise, histoire de bien vous rendre compte de la qualité de la chose ! Et je vous précise au passage que BENKLARK est vendu principalement en ligne, mais aussi à Nantes (Boutique la STATION, 21 Rue Crébillon), sur rendez-vous privé (à Paris, Nantes et Toulouse), ou encore en Popup stores. Le mieux est de rester connecté(e) à la page Facebook, qui met en ligne toutes les infos du moment !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, si tout ceci vous a inspiré, n’hésitez donc pas à vous rendre sur le site internet de BENKLARK, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Benklark

 

À plus tard !

Article sponsorisé