CASTELD, l’alchimie des matières jusqu’au poignet !

Hello !

Des montres, j’en porte quasiment tous les jours (enfin une seule par jour, mais quand même), mais des bracelets, beaucoup moins. Beaucoup moins, pour la simple et bonne raison que j’ai à coeur de les choisir avec soin. Alors j’en cherche, j’en découvre, et la dernière trouvaille en date est française : CASTELD.

Créée en 2012 par David Castelain (on aura compris d’où vient le nom tiens), CATSELD a développé une gamme de bijoux pour homme dans une recherche de qualité et de savoir-faire qu’on note dès qu’on se balade sur le site internet.

casteld braceletCapture casteld bracelet  2017-11-10 à 13.38.57casteld bracelet

Les matières (argent 925, pierres semi-précieuses, bois, cuir, etc.) sont sélectionnées avec soin, de sorte à créer des pièces uniques, et inspirantes « pour l’homme d’aujourd’hui » (comme on dit !).

Entourés d’artisans, David et sa collaboratrice Alexandra jouent sur les matières, à l’aide d’artisans rigoureux, qui ont su retranscrire à merveille cet ADN masculin qui se joue autour de nos poignets.

J’ai donc en ma possession le bracelet Paname, en taille Large (la taille souvent commandée pour les hommes). En bref, niveau composition, le descriptif nous dit :

Perles agate noire dépolie 6 mm
Perle argent 925  de 8 mm et 6 mm
Perles argent 925 et perle Pyrite
Bracelet avec perles argent massif finement travaillées
Bracelet monté sur élastique très résistant
Référence Produit BR H 210

Livré avec un certificat d’authenticité, c’est le genre de bracelet pas trop chic, mais assez recherché, juste ce qu’il faut ! « Sobre et efficace », précisément le genre d’accessoire que j’aime porter.

casteld bracelet hommecasteld bracelet homme

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de CASTELD, la page Facebook, ou encore le compte Instagram, bonne journée !

Article sponsorisé

Publicités

4 bougies qui vont m’accompagner cet hiver !

Hello !

Bon, ok, j’avoue, j’aime beaucoup la période hivernale, et je crois que je suis lancé là ! Et que serait une petite soirée de décembre sans une bougie et un verre de vin mug de thé ? Il me semble que, en matière de bougies, le choix est plutôt énorme, notamment ces dernières années. On ne sait jamais trop comment se positionner face à la profusion de marques, d’odeurs, de packaging, bref, c’est parfois un peu l’angoisse ! Après pas mal de tests, mon choix s’est porté sur quatre bougies qui m’accompagneront cet hiver. J’en aime évidemment l’odeur, mais aussi la marque qu’elles incarnent, et l’image et/ou les valeurs que cette dernière véhicule. Des bougies souvent « cocooning », idéales pour un dimanche matin sous la couette !

bougie hiver blog avis test diptyique dfc herbivore


  • La « Feu de bois » de Diptyque :

    Faut-il encore présenter Diptyque ? Oui ? Bon, et bien il s’agit là d’une entreprise française, créée en 1961 par Christiane Gautrot (architecte d’intérieur), Desmond Knox-Leet (peintre) et Yves Coueslant (décorateur et administrateur de théâtre). Le trio décide de s’associer, et de monter une première boutique, dans le but d’exposer des premières créations textiles. Tout ceci se passe au 34, Boulevard Saint-Germain, d’où cette inscription sur le packaging des bougies. C’est en 1963 (j’ai l’impression d’être Stéphane Bern, sortez-moi de là) que les trois associés commencent à explorer leur passion pour les parfums, jusqu’à devenir la maison que l’on connaît aujourd’hui ! Les odeurs sont souvent inclassables, je vous invite d’ailleurs à sentir toutes les créations en boutique si vous en avez l’occasion, c’est un peu le temple de l’idée cadeau !
    bougie diptyque feu de bois

La bougie « Feu de bois » est l’une de mes préférées de la marque car, précisément, elle sent le… feu de bois ! Ok, cette phrase est un peu vide de sens, mais pour avoir testé plusieurs bougies qui se voulaient également sentir le feu de bois, ici, on n’est pas sur la même affaire ! Un compromis idéal lorsqu’on n’a pas de cheminée (je m’emballe un peu mais l’idée est là !)

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram !


Une marque un peu moins connue que j’ai appris à découvrir récemment, et dont les produits sont fabriqués dans l’Est parisien. Du Made in France donc, mais pas que ! Delphine, la créatrice de la marque, travaille les odeurs via des mélanges souvent très originaux, et vraiment réussis ! C’est la raison pour laquelle cette bougie fait partie de ma sélection.

IMG_8308Alors, en bref, qu’est-ce qu’elle sent cette bougie ? La café ! Pour le coup, c’est une odeur particulière, que certains n’aimeront pas (ceux qui n’aiment pas l’odeur du café finalement), mais le mélange avec la vanille donne un côté « dimanche matin » qui me donne juste envie de faire griller 200 tranches de pain et d’organiser un petit-déjeuner sur une grande table en bois massif. (chacun ses envies finalement) À noter que les bougies proposées par La Bougie Herbivore sont conçue à partir de cire de soja naturelle, d’une mèche en coton, eco-repsonsable et végane ! Mention spéciale pour le packaging, sobre et efficace, tout ce que j’aime !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Cette bougie n’est pas celle vers laquelle on pourrait se tourner instinctivement lorsqu’on parle « hiver », mais c’est précisément la raison pour laquelle je l’aime beaucoup ! Comme en témoigne son petit nom (qui côtoie les bougies « Bahamas », « Bali », ou encore « Cuba »), ce produit est un appel à l’évasion (oh que c’est bien dit !). Je serai bien incapable de vous décrire l’odeur, mais l’idée de fraîcheur est vraiment la première chose qui me vient à l’esprit, avec une certaine notion d’élégance. Le site nous en parle de cette manière :

Fragrance à la fois boisée et fleurie typique du bois de Santal qui développe des notes équilibrées, riches et envoutantes. Cette bougie parfumée signée DFC est une évocation des beaux jours passés sur la côte, la désinvolture d’un St. Tropez plein de vie, de rencontres, de soleils et de fêtes.

dfc candles france bougie
Pour ceux et celles qui réfutent l’idée de « cocooning », d’épices et autres réjouissances hivernales, c’est typiquement le genre de marque vers laquelle il faut vous tourner !

Désormais installé à Metz après 15 années de bons et loyaux services à Montmartre, Patrick Aquatias a développé des produits assez masculins, au packaging hyper épuré, et totalement respectueux de l’environnement (cires naturelles de soja, cultivé sans OGM ni pesticides, parfums sans phtalates, ni CRM, la totale !) Un petit voyage olfactif dis donc !

Rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram pour plus d’infos !


Pour cette dernière bougie, même principe, l’odeur n’est pas cette fragrance hivernale que l’on s’imagine instinctivement, mais son côté chaleureux, voire pimenté, peut à tout moment être réconfortante ! En bref, La Note Parisienne est une entreprise qui propose notamment des bougies, dédiées aux arrondissements parisiens. Il y en a actuellement douze, toutes avec une fragrance développée autour de l’ambiance du quartier et des images véhiculées par ce dernier. Mon choix s’est porté sur le 18ème arrondissement, d’abord parce que j’y vis, mais aussi pour les notes – comme le précise le site – « Inspiration Poivron Harissa », qui n’est pas sans rappeler les étalages de fruits et d’épices d’un marché populaire. (sic)

la bougie parisienne

C’est donc la raison pour laquelle il me semblait bon de l’intégrer à cette petite sélection, outre le fait que j’avais envie de vous faire (re)découvrir la marque. L’odeur est assez indescriptible, mais « réchauffe » instantanément, et l’idée du piment est vraiment celle que l’on pourrait s’imaginer aux premiers abords ! C’est donc là l’originalité de La Note Parisienne, dont les créations sont, en plus de tout ça, Made in France, on adore !

Plus d’infos sur le site internet, la page Facebook, ou le compte Instagram.


Bon, et bien la saison des articles d’hiver/de Noël me semble donc officiellement lancée sur le blog.. N’hésitez pas à me faire part de vos idées ou de vos envies en commentaire, je me ferai un plaisir de m’y pencher !

Bonne journée !

Revue : les produits Horace

Hello !

Aujourd’hui, c’est beauté ! Je suis depuis pas mal de temps maintenant la marque Horace, et ai eu l’occasion (depuis pas mal de temps également) de tester la majorité des produits qu’elle propose.

À l’occasion du lancement des deux gels douche (Bergamote d’Italie/menthe poivrée et Cèdre de Virginie/feuilles de sauge), je me suis dit qu’une revue plus globale serait probablement la bienvenue !

horace marque avis soins homme produits

Pour commencer, le petit point info : La marque Horace est une marque que j’aime beaucoup, en raison de la qualité générale des ses produits, mais également pour l’esprit détendu (mais pas trop) et plein de bon sens qu’elle véhicule. En les lisant, on a un peu tous envie de faire partie de la team Horace finalement !

horace marque avis soins homme produits

L’idée de base est, pour la marque, de distribuer des produits simples, efficaces et beaux, de sorte à proposer une meilleure expérience de grooming (en bref, de toilette) aux hommes. Peau sèche, peau mixte ou peau grasse, l’objectif est d’aider notre peau à réguler son pH, sans intermédiaire, et made in France ! Sur le papier, on peut quand même se dire que ça démarre bien ! Mais qu’en est il des produits ? Voici donc mon avis sur ceux que j’ai eu l’occasion de tester :

 

horace marque avis soins homme produitsIMG_7870

Attention, coup de coeur ! Je teste pas mal de produits de ce type, mais celui-ci m’a particulièrement plu, pour plusieurs raisons :

– Le packaging, outre le fait qu’il soit épuré (comme tous les produits de la marque, et ça, j’adore), est extrêmement pratique à manipuler, grâce à sa forme de tube. Premier point !

– J’ai également particulièrement aimé l’odeur, et ça n’est pas un détail lorsqu’il s’agit de soins pour le visage qu’on laisse poser plusieurs minutes ! Une espèce de mélange à base d’argiles et de karité qui, à mon sens, donne une douce odeur d’amande ! (donc de karité, merci Thomas)

– L’argile, précisément, est le genre d’ingrédient que j’aime retrouver dans la composition de mes soins. Ici, argile verte et argile rose sont mélangées, et donne un rendu « bonne mine » après avoir laissé poser le masque 15 minutes sur la peau. On adore !

En bref, je ne suis pas persuadé de lui trouver un vrai point négatif, on est donc sur un coup de coeur ! (et ça, c’est quand même hyper chouette)


horace marque avis soins homme produits

Un nettoyant qui ne tire pas la peau après utilisation, c’est possible, et celui-ci en fait partie ! Ce nettoyant visage est conçu à partir de plusieurs actifs, notamment du charbon actif japonais, qui assainit et purifie la peau, tout en donnant au produit cette couleur noire assez originale !

Sur le site, il est conseillé d’émulsionnez 1 à 2 doses sur le visage. Je ne pense pas avoir un visage difforme, alors je me contenterai de vous en conseiller plutôt 2 pompes, car une seule n’a pas l’air de me suffire ! Comme le masque purifiant, ce produit est sans parabène, sans sulfate, et n’est pas testé sur les animaux. Après quelques temps d’utilisation, et malgré les autres produits que je peux tester, j’en suis à mon deuxième flacon. Un bon indice sur la qualité de cette petite chose !


IMG_7872

C’était la première fois que j’utilisais un exfoliant sous forme d’éponge, et le test est plutôt concluant. Une fois l’éponge bien humidifiée, il suffit d’appliquer du nettoyant dessus, et de frotter (pas de poncer hein) le visage, pour éliminer nos petites peaux mortes, et réguler notre petit sébum. 100% végétale, et biodégradable, la sensation post-exfoliation est très agréable, la peau est douce, autant que l’utilisation ! C’est la raison pour laquelle cette éponge est également adaptée aux peaux sensibles, on le note !


IMG_7875

Avec le nettoyant, cet hydratant visage est un best-seller de chez Horace. Conçu à partir de 96% d’ingrédients naturels, sans parfum/parabène/silicone, et non-acnégène, ce produit a l’air d’avoir tout pour lui !

Les crèmes hydratante sont les produits que je trouve les plus compliqués à tester, car les résultats sont souvent réels au bout d’un long (long) moment ! J’ai beaucoup aimé la texture, et l’absence d’odeur entêtante qu’on retrouve souvent dans ce type de produits. Comme indiqué sur le site, il est vrai que le produit pénètre très rapidement sur la peau (sans laisser de résidus), ce qui est un atout non négligeable !


IMG_7876
Alors oui, j’ai photographié les produits après utilisation, ils sont un peu marqués par la vie, pardon pour ça !

Dans un esprit d’évasion, de voyage en Italie ou dans l’est des États-unis, ces deux petites nouveautés sont apparues chez Horace. Impossible de louper ces odeurs si particulières, que je n’avais jamais senti ailleurs. Les ingrédients ont une identité olfactive très marquée, et je crois que c’est précisément ce genre de parfums qu’on aime ou qu’on déteste. Si vous en avez l’occasion, je vous invite donc fortement à les sentir !

À l’application, ces gels douche ne moussent pas outre mesure, comme la plupart des produits que l’on retrouve dans le commerce, probablement en raison des 99% d’ingrédients naturels qui évincent les additifs dans la composition, yes !

 

 

Voilà pour cette petite revue, j’espère qu’elle vous aura plu ! À noter que je n’ai pas testé l’intégralité des produits Horace. En effet, la marque a également développé, par exemple, une gamme de produits dentaires (brosse à dents, cure-dents aux huiles essentielles, etc.) que je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet d’Horace, la page Facebook, ou encore le compte Instagram.

Bonne journée !

La qualité Pied de biche !

Hello !

(Attention, lieux communs !) Le froid arrive, il s’est même installé, on a rangé les tongs et autres sandales, et il est maintenant temps de penser à se chausser de manière un peu plus « de saison ». Alors on met souvent des baskets, des sneakers, mais parfois, la tenue ne s’y prête pas, et on a besoin de chaussures un peu plus habillées, des bottines par exemple !

Il y a quelques jours, je suis allé à la boutique Pied de biche, situé rue Commines, dans le 3ème arrondissement parisien. Je connaissais déjà la marque, je voyais ses modèles passer sur internet, et je trouvais toujours ça très chic, très sobre, très beau finalement ! Par ailleurs, alors que j’ignorais que cette boutique avait ouvert en septembre, j’ai été ravi de découvrir ce joli espace, où j’ai pu essayer la paire que je vais vous présenter !

IMG_7724

Alors, tout d’abord, Pied de Biche, c’est quoi ? C’est donc une marque de chaussures, pour homme comme pour femme, qui tente de revisiter les incontournables de notre garde-robepied. Sa petite patte est de travailler le bicolore, le bimatière, toujours en essayant de trouver les meilleures produits, pour un rapport qualité/prix irréprochable. Et c’est la première chose qui m’a plu dans la marque : des matériaux ramenés d’endroits reconnus pour la qualité de leur savoir-faire : le nord de l’Italie pour le cuir, Porto pour l’atelier de fabrication, bref, des endroit reconnus dans leur domaine !

Initialement créateur de Chelsea Boots, Pied de Biche a étendu sa gamme aux derbys, aux chukkas, ou encore aux baskets ! Toujours dans un souci de couleur, de matière et de détail, et ça, on adore !

La paire que j’ai reçu est une nouveauté de la saison : les Chukka bleu nuit (165€). Concernant la taille, j’ai pris ma taille habituelle et, après avoir marché avec une bonne partie de la journée, tout s’est très bien passé. La chaussure, qui se détend au fil des jours, est hyper agréable à porter, on ne se sent pas étriqué, bref, la paire parfaite ! J’ai adoré l’association couleur/matière qui, à mon sens, fait toute l’essence de cette paire. Le velours bleu est très fin, et la semelle dispose d’une surépaisseur en gomme (pour l’isolement thermique). On est donc sur un produit de qualité qui, je pense, va me durer un bon bout de temps !

pied de biche parispied de biche paris

Bon, en bref, Pied de Biche, j’adore, j’y retournerai, car j’avoue que, désormais, les baskets me tentent assez !

N’hésitez pas à vous rendre sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram, pour suivre l’actu de la marque 😉

Boutique Pied de Biche : 5, rue Commines 75003 PARIS

Bonne journée !

Morel, la lunetterie française à son apogée

Hello !

Vous le savez peut-être si vous me suivez sur Instagram, mais j’ai un petit penchant pour les entreprises et le savoir-faire français. J’essaie chaque jour de dégoter de nouvelles marques, de nouvelles entreprises, qui mettent ces valeurs en avant, en accordant une place toute particulière à la qualité.

Vous l’aurez compris, Morel Eyewear en fait partie. Cette maison de lunetterie, fondée en 1880, m’a tapé dans l’oeil ! (hop, elle est faite, elle n’est plus à faire). Née dans le Haut-Jura, Morel a toujours été dirigée par la même famille, et compte aujourd’hui 4 générations qui se sont succédées à sa tête. Cet élément fait la force de la marque, qui est aujourd’hui devenue une référence dans la lunetterie. Une référence, si bien que Morel est désormais distribuée dans plus de 94 pays, et a pu créer des antennes aux quatre coins du globe. Une chouette réussite à la française, comme on les aime !

Les produits en soi sont distribués autour de 6 collections : Marius Morel 1880, Öga, Nomad, Lightec, Koali et Rebel. On retrouve chez chacune un esprit, une marque de fabrique, qui correspond à une cible en particulier.

J’ai donc eu la chance de pouvoir tester une paire de solaires (car des lunettes de vue sont également proposées). Bon, l’été se termine doucement, mais ça n’est pas une raison pour ne pas profiter des derniers rayons de soleil. Avant tout, une petite chose toute bête, mais qui fait souvent la différence : j’ai adoré le packaging. Hyper épuré, sans prétention aucune, un intérieur en velours très chic, qui donne un bel aperçu des valeurs portées par Morel.

morel eyewearmorel eyewear lunetterie française solaire

Bref, quid des lunettes en soi ? J’ai opté pour des lunettes plutôt très sobres, mais beaucoup d’autres sont évidemment disponibles. Quoiqu’il en soit, ce qui m’a vraiment touché, ce sont principalement les détails, les finitions. On sent la recherche et le désir de qualité, de rendre un produit impeccable, et ça me semble être le cas. Les branches sont très agréables à porter, et le petit « 1880 » ajoute ce petit côté « authentique », on adore !

morel eyewearIMG_5819IMG_5818morel eyewear

Si, comme moi, vous avez été séduit par l’idée et l’image que renvoie Morel, n’hésitez pas à faire un tour sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Moreleyewear.

Bonne journée !

Article sponsorisé

La tendance des meubles personnalisés : l’exemple de Malherbe Édition

Hello hello !

 

Passion déco oblige, aujourd’hui, j’ai décidé de me pencher sur l’une des tendances du moment, les meubles personnalisés ! Et pour cause, l’idée est plus qu’intéressante : on repère un meuble, on le customise un peu comme bon nous semble, de sorte à se l’approprier au maximum, et à coller avec l’ambiance globale de notre chez soi. Plutôt chouette !

malherbe édition butterply

J’ai récemment découvert une marque qui propose ce type de prestation, avec des pièces toutes plus belles les unes que les autres : Malherbe Édition. Je me suis rendu au joli showroom, situé rue de Rome, dans le 8ème arrondissement parisien, histoire d’en savoir un peu plus et de découvrir les pièces de manière plus sympa. Je confirme donc, gros coup de coeur pour la collection 3D, la « ButterPly », qui permet de choisir la longueur, la largeur, la couleur, le type de bois, bref, absolument tout ! Si bien qu’en quelques minutes, on se retrouve avec le meuble de nos « rêves », plutôt sympa non ? Et tout ça en ligne sur le site internet.

malherbe éditionmalherbe édition butterply

malherbe édition butterply

De manière plus globale, la personnalisation de meubles mettre en lumière une espèce de réflexion sur le mobilier design. Cette envie de ne pas « avoir comme tout le monde », de s’approprier son intérieur à travers les éléments qui le composent, est un processus qui est désormais factuellement possible. Pour le plus grand bonheur des amateurs de jolies choses !

malherbe édition

malherbe édition butterply

Pour en savoir plus sur ces techniques, rendez-vous sur la collection ButterPly le site internet de Malherbe Édition, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Malherbeedition

 

Bonne journée !

 

Mon premier cours de céramique !

Hello !

La céramique, cette tendance qu’on voit fleurir un peu partout dans les magasins. Et pour cause, c’est joli, sobre, épuré, et, pour le coup, ça sert à tout ! De l’assiette au vase, en passant par la tasse à café, l’objet-céramique a un peu tout pour lui (on dirait du télé-achat là, non ?).

Il y a quelques jours, je me suis rendu dans l’atelier de Corentin Brison, un céramiste parisien, installé dans le 10ème arrondissement. (toutes les coordonnées sont en fin d’article) Happé par l’idée, j’y suis allé avec la volonté de révolutionner le monde du design avec ma future création. Bon, en bref, j’étais très content de pouvoir découvrir la manière de créer ces objets esthétiquement satisfaisants. Corentin m’accueille tout sourire, et nous voici partis pour deux heures de poterie !

IMG_5735IMG_5741corentin brison céramiste paris

Il m’explique plein de petites choses très intéressantes. Par exemple, l’argile est la matière première de la céramique, et donne naissance à la porcelaine, au grès, ou à la faïence. Des petites infos chinées tout au long du cours qui n’ont fait que renforcer mon intérêt pour la chose.

La première étape consiste à travailler la matière en la pétrissant plusieurs fois, histoire de la préparer à ce qui l’attend ! Ensuite, rendez-vous sur le tour, cette machine de guerre qui nous permettra de former l’objet en soi. Corentin me montre l’exemple en réalisant un bol. On mouille ses mains régulièrement, on positionne ces dernières de sorte à ne pas laisser la pâte se déformer, on ajuste, on affine, bref, ça a presque l’air simple. Viens mon tour. Bon, alors, clairement, on distinguera assez rapidement qui a fait quel bol par la suite (les murs de l’atelier sont lessivables, ce qui est une bonne chose), mais l’idée est là; et surtout, qu’on se le dise, toucher la terre, créer la forme que l’on souhaite, c’est quand même plutôt très satisfaisant !

IMG_5742IMG_5743IMG_5740IMG_5737

On sèche rapidement (car le temps était compté, pour le coup), on réaffine sur le tour, à l’aide d’outils dont j’ignore le nom, et on est parti pour décorer. L’idée est très sympa en soi, sauf que, ayant choisi une couleur similaire à la couleur de base du pot, j’ai vite compris que je ne savais pas trop où je peignais. La couleur apparaîtra après cuisson, dans quelques jours, j’avoue ne pas être hyper confiant sur le résultat.. Affaire à suivre !

IMG_5738IMG_5736IMG_5734IMG_5739corentin brison céramiste paris

Quoiqu’il en soit, l’expérience était vraiment hyper chouette, stimulante, et Corentin s’est avéré être un prof très à l’écoute, toujours de bon conseil ! N’hésitez vraiment pas à vous rendre à l’atelier, des cours/stages y sont proposés très régulièrement :

Corentin Brison

21, Avenue Claude Vellefaux, 75010 Paris (Métro Colonel Fabien)

06 32 58 21 30

Et pour plus d’infos, son site internet, sa page Facebook, ou son compte Instagram sont là pour ça ! À noter que Corentin vend également ses jolies créations, en boutique ou en ligne.

Bonne journée !