« Cinq dans tes yeux » d’Hadrien Bels : se retrouver à Marseille

hadrien-bels-cinq-dans-tes-yeux

Un premier roman, c’est savoir trancher. C’est savoir parler de ce qui porte, de ce qui trahit, de ce qui tire vers de nouveaux horizons. Cinq dans tes yeux nous tire vers la cité phocéenne, mais pas n’importe laquelle. Ici, Hadrien Bels nous plonge dans le panier des années 1990 grâce à « Stress » (un surnom, naturellement), qui, avec son groupe d’amis, ne se reconnaît plus dans le Marseille d’aujourd’hui. Désormais, la gentrification se mélange à l’acidité d’une ville en perpétuelle ébullition, et ça, Stress, ça ne lui convient pas. Plus questions d’authenticité, de mélange et de promesses brutes. Les rêves d’enfance s’étiolent peu à peu, lacérés par les touristes et les bobos. Et c’est avec cette langue marseillaise, décomplexée et pleine de savoir-faire local, que l’auteur nous présente sa génération, où l’on gravite simplement, même sans la connaître.

En attendant, Sress, lui, rêve de tourner un film sur le quartier qu’il a connu pendant son enfance. Le Panier est aussi là où a grandit Hadrien Bels, et que l’on connaisse ou non la Porte de l’Orient, on arrive à saisir de l’intérieur les sensations, la mise à mal des souvenirs, et l’authenticité rongée par les photos et les boutiques pour ceux que Stress appelle les « Venants ». Si l’essence d’une société est de savoir évoluer, si l’important n’est pas les choses mais la vision que l’on peut en avoir, Cinq dans tes yeux nous montre aussi qu’une ville est un reflet de nous, et que se reconnaître dans celle qui est la sienne est une chose capitale dans une existence aux contours si bien tracés. Et ça, depuis toujours.

Cinq dans tes yeux, Hadrien Bels, L’Iconoclaste, août 2020, 256 pages

Sauce Bistrot : Ma découverte food venue tout droit du Béarn !

Hello !

Vous commencez peut-être à le savoir, j’adore manger, j’adore faire des découvertes, j’adore découvrir des choses à manger ! (Meilleure intro).

(Attention, meilleure transition, décidément !) Et bien figurez-vous que j’ai découvert il y a très peu une marque de food complètement locale, originale, et surtout hyper bonne : Sauce Bistrot. Comme son nom l’indique, cette entreprise lancée en 2014 a développé des gammes de sauces (béarnaises), exclusivement conçues dans le Béarn.

sauce bistrot sauce béarnaise

Les produits proposés par la marque sont plutôt très axés sur cet incontournable de la gastronomie française : la sauce béarnaise. Mélange d’huile, de jaune d’œuf, d’échalote, d’estragon et de cerfeuil, c’est l’une de mes sauces préférées (puisqu’on me demande). L’idée de Sauce Bistrot est donc de revisiter ce produit toujours de manière authentique, en y associant des composants qui se marient à merveille avec la recette originale. On trouvera donc, par exemple, la sauce béarnaise au Bordeaux, au miel, au piment d’Espelette (mon petit préféré), et même à la menthe paloise !

sauce bistrot sauce béarnaiseIMG_8859

J’ai eu l’occasion de tester les trois dernières, et, très honnêtement, quand il s’agit d’organiser un petit apéro entre amis, de donner un supplément d’âme à une viande, ou juste de faire un cadeau sympa, c’est l’idéal ! Et en parlant de cadeau, Sauce Bistrot propose des coffrets destinés à cet usage, plutôt sympa à l’approche des fêtes donc ! Celui-ci est composé des béarnaises miel/piment/menthe, et est à 20€, honnête !

sauce bistrot sauce béarnaise

Plus d’infos sur le site internet de Sauce Bistrot, la page Facebook, ou encore le compte Instagram. Bonne journée !

Redécorer son intérieur avec Kavehome

Hello !

J’ai l’impression que 50% redécore son appartement pour les fêtes, je me trompe ? La déco est un domaine qui passionne de plus en plus (très belle transition), que ce soit grâce à la profusion de boutiques en ligne, ou à Instagram, qui nous montre des intérieurs tous plus jolis les uns que les autres.

Mais alors la déco, c’est souvent cher, on ne trouve pas toujours son bonheur sur un seul et même site, il faut chercher, on enlèverait bien le petit détail du meuble, alors on hésite, puis on ne le prend pas, et puis on regrette, alors on cherche un ersatz ailleurs, bref, c’est presque à boulot à plein temps.

En ce qui me concerne, lorsque je cherchais un produit en particulier, j’écumais de looooongues heures les sites de déco, jusqu’à découvrir Kavehome, sur lequel je me rend instinctivement. Kavehome, c’est rien de plus qu’une boutique en ligne, où on trouve tout ce que l’on cherche mais pas trop, à des prix abordables, et pile poil dans ce que j’aime. Un peu sobre, un peu épuré, dans des tons relativement neutres, bref, le site parfait !

Alors j’ai décidé de vous montrer quelques pièces que j’aime, et qui, surtout, représente assez bien l’esprit de Kavehome à mon sens. Je possède certains de ces objets, que je vous montrerai quand j’aurai (enfin) mon nouvel appartement, et que mon sens créatif pourra s’exprimer en toute détente..


Une bonne base pour commencer à décorer son appartement : pratique et esthétique !


Un mélange métal/bois (sapin) surmonté d’un moulin, pour une ambiance champêtre à la maison.


Ni une lampe design, ni un accessoire d’écrivain, un entre-deux qui donne tout de suite un petit supplément d’âme à la pièce !


Cette trop chouette mode du fil qui me hante chaque jour..


La touche classe posée sur une étagère


Sobre, distingué (et utile), il se place partout, va avec tout !


Deux petits objets bien pratiques, au design si actuel.

 

Voilà, bon, évidemment, cette sélection n’est pas exhaustive, et je vous invite vraiment à vous rendre sur le site de Kavehome pour en voir plus ! Mais elle a le mérite de rassembler plusieurs éléments qui font, selon moi, l’esprit de la marque : sobre, élégante, accessible, dans l’air du temps ! Encore une fois, Noël approchant, pas mal d’idées cadeaux peuvent se trouver par ici !

Instagram (@kavehome)/Facebook

Bonne journée !

#Summer vibes #2 : 4 cocktails estivaux à base de thé glacé

Hello !

 

Encore une fois, l’été arrive, on continue la série « Summer vibes » avec des cocktails à base de thé glacé ! Quatre recettes (pas forcément pompettes) de mélanges assez chouettes, avec pour base les sublimes thés de la marque Compagnie Coloniale. J’ai découvert leur produits il y a très peu, et alors qu’on se le dise, gros gros coup de coeur ! Les mariages sont juste parfaits, le goût est complètement fou, bref, des produits d’une qualité franchement notable ! Et, pour couronner le tout, la marque a sorti un coffret « thé glacé » (qu’on peut évidemment déguster chaud si on le souhaite !), avec, à l’intérieur :

  • 1 maté citron
  • 1 melon-mangue
  • 1 thé vert menthe
  • 1 délice panier de fruits

L’idée m’a parlé, je me suis donc lancé dans la confection de cocktail estivaux, à base de chacun de ces petits produits, parfois en prenant pour exemple les recettes de Javier Sham (qui officie au Sherry Butt, à Paris), qui a collaboré pour l’occasion avec Compagnie Coloniale.

Et d’ailleurs, parlons un petit peu de la marque en soi ! Compagnie coloniale est la plus ancienne de marque de thé français. Fondée à Paris en 1848, elle s’était d’abord spécialisée dans le chocolat, avant de changer de bord et de se tourner vers le thé. (anecdote) Et, pompon sur la pomponette, tout le procédé d’assemblage, d’aromatisation, de conditionnement des feuilles de thé se passe où ça, où ça ? En France, oui oui, dans les ateliers de la marque, on adore ! Bon, ce petit point « biographique » passé, place aux cocktails !


Alors, d’abord, comment s’y prendre pour préparer un thé glacé ? Rien de très compliqué, qu’on se le dise ! En bref, une bonne technique consisterait à faire infuser 4 minutes un sachet dans 1/2 d’eau chaude à 80°C, à retirer le sachet et à laisser refroidir. Bon, ça va je crois. Et c’est là que l’on peut passer aux choses sérieuses, et laisser un peu son imagination déborder, go !

 

  • Avec le Délice Panier de Fruits : (recette largement inspirée par celle de Javier Sham)

– 35ml de rhum blanc

– 15ml de citron vert pressé

– 20ml de sirop de sucre de canne

Le goût des fruits rouges est juste parfaitement en adéquation avec les autres saveurs, c’est un pouce en l’air ! Et avec des glaçons, c’est encore mieux ! (Je ne vais pas le dire pour chaque recette, alors considérons que cette phrase s’applique aussi aux trois suivantes)

IMG_2511IMG_2512IMG_2510

cocktail été thé glacé compagnie coloniale
La beauté du sachet !

  • Avec le maté citron :

– 20ml de gin

– 30ml d’eau pétillante

– 20ml de citron jaune pressé

– Un peu de gingembre râpé

– Quelques feuilles de menthe (à ajouter après avoir « shaké » la préparation)

C’est simple, efficace, et tout aussi bon en version non-alcoolisée ! Les doses peuvent également être modifiées à votre convenance, cela va de soi !

IMG_2503IMG_2505IMG_2507IMG_2508IMG_2506


  • Avec le thé vert menthe : (recette de Javier Sham, à laquelle j’ai juste ajouté un ingrédient supplémentaire)

– 20ml de sirop de sucre de canne

– 35ml de gin

– 10ml de citron jaune pressé

– Petit ingrédient bonus : des fleurs de lavande, qui donnent un côté frais et, de fait, fleuri à l’affaire ! (et en plus, c’est joli dis donc)

IMG_2499IMG_2501IMG_2500


  • Avec le melon/mangue :

– 20ml de sirop de fraise

– 30ml d’eau pétillante

– Des grains de poivre noir

Le goût hyper fruité du thé et la saveur tonique du poivre = bonheur. Une association qui pétille en bouche !

IMG_2497IMG_2495IMG_2498IMG_2496IMG_2494

Bon, et bien ainsi s’achève mon premier article « recette/DIY » comme on dit. J’avoue avoir adoré le faire (notamment les photos), alors n’hésitez pas à faire un petit retour sur tout ceci, et à me dire si vous avez testé l’une de ces recettes ! (j’avoue que celles de Javier Sham sont certainement mieux pensées/travaillées que les miennes, mais l’intention est là hein !)

Comme d’habitude, pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Compagnie Coloniale, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : Compagnie_Coloniale

À plus tard !!

Maison Godillot, la maison des merveilles

Bonjour bonjour !

Aujourd’hui, on parle de déco, on parle de jolies choses, on parle de Maison Godillot. Je suis Maison Godillot depuis pas mal de temps sur Instagram, tout d’abord en raison de la qualité de leurs photos, (un bon point lorsqu’il s’agit d’Instagram finalement), mais aussi et surtout parce que les objets présentés sont tous plus beaux les uns que les autres. Et ces mêmes objets sont tout bonnement les petites merveilles vendues sur la boutique !

Alors, Maison Godillot (référence à une demeure emblématique de l’architecture Art Nouveau), c’est quoi ? C’est d’abord Camille et Yui, poussés par l’envie de partager, de tisser des liens avec les créateurs, de réintroduire le beau et le singulier dans notre quotidien. Basée à Hyères, dans le sud de la France, c’est aussi une ambiance, un caractère épuré que j’aime tant, des objets dénichés aux quatre coins du monde, bref, c’est des jolies choses de la vie.

maison godillot lampemaison godillot mugmaison godillot nouveauté mètre

Alors, pensez-vous, lorsqu’ils m’ont proposé de m’envoyer leur nouvelle bougie, j’ai évidemment accepté, le plaisir de vous en parler n’étant que plus fort ! J’ai donc reçu « Black Fig » (la bougie N.28), en grand format. Comme je suis plutôt très nul pour parler d’odeur, je vous laisse avec la description donnée par le site :

Mystérieux et fascinant, Black Fig s’imprègne de notes vives de forêt et un coeur épicé de clou de girofle et tabac. La lavande aux vertus relaxantes et la douceur de la figue viennent parfaire les notes terreuses de patchouli et de mousse des forêts pour un résultat sophistiqué

maison godillot bougie black fig 28maison godillot bougie black fig 28maison godillot bougie black fig 28

Je pense maintenant que tout est dit, cette bougie est vraiment agréable, et convient aussi bien aux hommes qu’à la gent féminine ! Fabriquée à partir de cire de soja, le petit plus des bougies de Maison Godillot est le caractère recyclable du packaging (sobre et hyper efficace par ailleurs), associé à des matières premières de qualité.

maison godillot bougie black fig 28

Attention, attention, n’allez pas penser que Maison Godillot ne se résume qu’à une collection de bougies, loin de là ! Vaisselle, carnets, porcelaine, et même librairie, la boutique est une mine d’or pour les amateurs de jolies choses. C’est donc ce genre de shop où l’on peut être sûr de repartir avec quelque chose dans son panier (mais on ne sait toujours pas si c’est une bonne chose pour notre banquier).

Quoiqu’il en soit, pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Maison Godillot, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @MaisonGodillot

Bonne journée !