Trois « beaux livres » à (s’)offrir pour Noël !

Hello !

De la manière la plus originale qui soit, voici voilà… un article « idées cadeaux de Noël » ! Plus sérieusement, j’aime assez l’idée d’offrir (et de recevoir finalement) ce que l’on appelle un « beau livre ». C’est précisément le genre d’objet qui, à mon sens, fait plaisir mais que l’on ne s’achète que très rarement, souvent en raison de son prix !

Je passe pas mal de temps à regarder les sorties littéraires, qu’il s’agisse de romans, de bandes dessinées, ou encore de beaux livres ! J’ai donc sélectionné trois produits, sortis il y a peu, et assez intéressants/originaux pour être offerts (enfin je crois).

IMG_8729


  • The Parisianer, Utoipes 2050 :

IMG_8735the parisianer 2050 livre

Alors celui-ci, je l’ai découvert il y a quelques jours, alors que je flânais tout simplement dans une librairie. The Parisianer, c’est ce magazine imaginaire, dont le concept est né en 2013, et donc les couvertures mettent en exergue la vision qu’a un artiste de Paris. Voilà, pour la faire courte, c’est l’idée ! Un premier livre est d’ailleurs sorti en 2014, regroupant toutes les Unes imaginaires, et constituant également une idée cadeau assez chouette !

Et cette fois-ci, The Parisianer est allé plus loin, et publie donc The Parisianer, Utopies 2050, issu de l’exposition de 2015. Vous l’aurez probablement compris, ici, les couvertures sont celles que l’on pourrait potentiellement retrouver dans 30 ans, toujours imaginées par treize illustrateurs (Clémence Pollet, Wassim Boutaleb, Michael Prigent, ou Philippe Mignon pour ne citer qu’eux)

Je ne vous dévoile pas tout, mais on retrouve, par exemple, une éolienne sur le Moulin Rouge ! Toutes ces illustrations sont donc des mises en scène de la vie quotidienne parisienne, toujours liées à des sujets sociétaux, comme le réchauffement climatique, le logement, les énergies nouvelles, etc. En somme, un objet vraiment sympa à retrouver sous le sapin !

the parisianer 2050

The Parisianer, Utopies 2050, Collectif, 10/18, novembre 2017, 152 pages, 18,90€


 

  • Barbes, boucs, moustaches et autres favoris dans l’art d’hier et aujourd’hui :

IMG_8730livre barbière de paris

Ce livre s’adresse à tout le monde, mais peut-être plus particulièrement à ceux et celles pour qui l’art de la barbe est un vrai sujet. Car, précisément, il s’agit ici d’un vrai gros livre que l’on pourrait apparenter à une anthologie de la barbe. Conçu par Sarah Daniel-Hamizi, la Barbière de Paris (la seule femme barbier parisienne, dont les salons sont… à Paris !) on a là 240 pages de photos de barbes, toutes plus atypiques les unes que les autres, avec des explications très fournies, des supports attrapés dans l’histoire, mais également dans les arts. Une espèce de voyage au pays des barbus (comme c’est bien dit tiens), vraiment très intéressant, et qui plaira à coup sûr à un chasseur de tendance, ou à un barbu/moustachu militant !

livre barbière de paris

Barbes, boucs, moustaches et autres favoris dans l’art d’hier et aujourd’hui, Sarah, La Barbière de Paris, Cernunnos, octobre 2017, 288 pages, 40€


 

  • À Paris :

à paris jeanne damas

Celui-ci est probablement un peu plus « conventionnel », un peu plus connu également, mais il est certain qu’il peut être une idée cadeau chouette pour beaucoup de personnes ! Jeanne Damas (aux photos) et Lauren Bastide (à l’écriture) se sont associé pour produire ce joli livre illustré, reprenant un thème fédérateur et inépuisable : Paris.

L’idée de cet ouvrage est donc de dresser le portrait de 20 parisiennes, de parcours et de quartiers différents, et de les suivre jusque chez elles. On y découvre « leur » Paris, leurs anecdotes, et, finalement, leur petite vie, très simplement. Ces portraits sont donc accompagnés de photos, prises par la « it-girl » Jeanne Damas, et sont entrecoupés d’annexes, des meilleurs restaurants de la capitale (toutes proportions gardées sur ce terme évidemment), en passant par des petits textes amoureux de Paris.

Une vision de la ville toujours chouette à recevoir en cadeau (et l’objet-livre est par ailleurs très réussi !)

à paris jeanne damas

À Paris, Lauren Bastide & Jeanne Damas, Grasset, octobre 2017, 228 pages, 24€


 

Voilà pour cette petite sélection, d’autres articles « noëliques » arrivent très vite ! Bonne journée !

Publicités

Mes bonnes adresses à Paris #3

Hello ! Mais que revoici ? Un article « bonnes adresses » (pour une raison obscure, parfois un peu axé Rive Gauche cette fois-ci) ! Ce type d’article fait visiblement partie de vos préférés (oui, je vois tout..), alors pourquoi se priver, surtout lorsqu’on sait que c’est également un contenu que j’adore préparer ! N’hésitez d’ailleurs pas à me dire si vous préférez une sélection de plusieurs lieux publiée de temps à autre, ou un article dédié à une seule adresse, posté plus régulièrement !

Lire la suite

Mes produits capillaires du moment

Hello !

Aujourd’hui, c’est en mode « blogueur beauté » que je vous retrouve ! Des cheveux, on en a (presque) tous (un coucou à Pascal Obispo s’il passe par là), et on y fait souvent très attention. Moi le premier. Quand je dis « faire attention », j’entends que je me coiffe, que je teste un maximum de shampooings, et que j’essaie de me mettre aux soins pour rendre ma masse capillaire belle et soyeuse au quotidien, rien de plus. (mais, entre nous soit dit, quelle tannée en soi de devoir rester dix minutes sous la douche à attendre que ça pose.. bref !)

Alors évidemment, une « routine » capillaire, ça change, ça évolue en fonction des produits que l’on découvre, de la santé de nos cheveux, etc. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de vous faire part de mes produits « du moment », go !

  • Le « Playgum déstructuré » de chez Vivelle Dop :

Ce produit, c’est un peu le pilier de ma routine capillaire. Je l’utilise depuis plusieurs années maintenant, et je ne m’en lasse pas ! J’ai eu beau tester d’autres cires, gels, et autres pâtes fixantes, je reviens toujours vers ce produit pour me coiffer (mais ça va peut-être changer avec celui que je teste en ce moment, affaire à suivre !). Comme son nom l’indique, il ne fixe pas de manière immuable les cheveux, et il est donc totalement possible de changer sa coupe, ou de repositionner une mèche rebelle ! De plus, il est hyper pratique à utiliser, facile d’utilisation, et ne fait pas partie de ces produits extrêmement collants sur les doigts, donc désagréables. La texture ressemble un peu à du dentifrice, et l’odeur – même si elle n’a rien d’extraordinaire – est très agréable. En bref, c’est un peu mon indispensable, jusqu’au jour où j’en trouverai un nouveau ! (vos conseils et recommandations sont d’ailleurs les bienvenus !)

playgum vivelle dop déstructuré

  • Le « Trigger Happy » de chez Johnny’s Chop Shop :

J’ai découvert ce produit lors d’un voyage presse à Londres, avec la marque Johnny’s Chop Shop, qui est désormais disponible dans nos Monoprix français ! (Si vous avez l’occasion d’aller découvrir ça, je vous le conseille, ce sont de très bons produits) L’idée du spray texturisant me plaît beaucoup, mais, malgré plusieurs essais, aucun n’avait retenu mon attention. Celui-ci, en plus de son odeur très « salon de coiffure pro » (est-ce que cette phrase est bien claire ?),  fait le job avec brio. Effectivement, en très peu de pulvérisations, il… texturise le cheveu ! (Bien vu pour un texturisant). Je me permets de le signaler, car ça n’est pas le cas de tous les produits de ce type. Le « Trigger Happy » est donc ce type de produit que l’on peut utiliser tout le temps : en retard au travail, pas le temps de se laver les cheveux, un coup de spray et Afida Turner est dans la place ! (On s’emballe) Gros favori !

spray coiffant texturisant johnnys chop shop

  • Le Bedroom Hair de chez Kevin Murphy :

Ici, même principe que le produit précédent, mais pas totalement (c’est sûr, sinon peu d’intérêt, me direz-vous, et vous auriez raison !) Le « Bedroom Hair » texturiste également le cheveu, mais la façon de le faire est beaucoup moins humide (littéralement) que le « Trigger Happy ». À aucun moment, on n’a besoin d’attendre qu’il sèche, il agit presque de la même manière qu’un shampooing sec finalement ! Inutile de vous expliquer que le résultat est au rendez-vous, et le « Bedroom Hair » pourrait même se suffire à lui-même, lorsqu’il s’agit de se coiffer avec un effet « retour de plage à Copacabana » le matin. Pratique et efficace !

bedroom hair kevin murphybedroom hair kevin murphy

  • Le Damage Remedy de chez Aveda (pardon pour la qualité des photos, je n’ai pas d’explication plausible..) :

Alors là, on balaie les shampooing et autres produits pour coiffer le cheveu, on parle soin ! Par soin, on entend un produit que l’on applique régulièrement, voire quotidiennement, afin d’atteindre un résultat satisfaisant et conforme aux promesses tenues. Ce genre de produit est compliqué à trouver, car, précisément, ils atteignent rarement leurs objectifs sur une longue durée. Le « Damage Remedy » est donc censé « réparer » le cheveu et le protéger contre la chaleur. Je dois bien l’avouer, à part, de temps à autre, lorsque j’utilise un texturisant, je ne me sèche que rarement les cheveux au sèche-cheveux, je n’utilise pas de lisseur ou autre appareil chauffant, bref, je ne suis pas la cible première. Pour autant, « réparer » le cheveu, on dit pourquoi pas ! Simple d’utilisation, il suffit d’appliquer ce produit sur cheveu mouillé, et de sécher. Pas besoin de le retirer donc (côté pratique : 10/10). L’effet que ce soin laisse sur les cheveu me donne l’impression de sortir de chez Jacques Dessange : de manière instantanée, les cheveux sont doux, soyeux, on aurait presque l’impression qu’ils sont en bonne santé dis donc ! Et, bien évidemment, à la longue, je les ai senti beaucoup plus simples à « travailler », beaucoup plus vivifiés, plus sains quoi !

aveda produits cheveuxaveda cheveux produitsaveda produits cheveux

Voilà pour ce petit tour d’horizon de mes produits capillaires du moment ! J’adore tester de nouveaux produits, il est donc fort probable que, si je vois que cet article vous a plu, j’en refasse un autre dans les semaines à venir. N’hésitez pas à me faire part de vos remarques/suggestions en commentaire, en attendant, je vous souhaite une bonne journée !

Menu du jour, notre appli food du quotidien ! (+ bonne adresse parisienne !)

Hello !

 

Des applis, il en existe beaucoup, pour tout, souvent pour rien, et la mémoire de notre téléphone n’est pas extensible. Il nous faut donc sélectionner les meilleures, les plus utiles, et celles qui deviendront nos alliés au quotidien. Et bien je crois que l’application « Menu du jour » en fait partie ! En bref, tout est dans le nom, mais je vous explique un peu le principe.

 

Plusieurs cas de figure :

  • On a l’habitude de se rendre dans un restaurant dont on apprécie particulièrement la carte, mais le menu change quotidiennement.
  • Pendant une pause déjeuner, on ne sait pas trop aller, on hésite, on aimerait connaître le menu du jour à l’avance pour se décider.
  • On a des intolérances alimentaires, connaître le menu du restaurant à l’avance nous arrangerait bien.
  • Et bien d’autres encore !C’est là que Menu du Jour intervient  ! Une mise en page hyper intuitive, on se géolocalise… et voilà ! L’application sélectionne pour nous les restaurants du quartier, avec les menus du jour de chacun, rien de plus simple !

menu du jour application restaurant

J’ai donc eu l’occasion de tester de manière concrète cette application, en me rendant au Chamarré, un restaurant de Montmartre.

Pour parler un peu plus du lieu en soi (car j’en ai vraiment envie !), je crois qu’on est sur une bonne adresse parisienne, décidément !

Situé rue Lamarck, le Chamarré est vraiment vraiment ce qu’on pourrait appeler un « vrai bon restaurant ». Pour un prix totalement acceptable (32€ entrée/plat/dessert, 24€ entrée/plat ou plat/dessert), on a l’occasion de goûter à des plats hyper travaillés, aux associations souvent très pertinentes, j’ai vraiment adoré ! Accueilli par une équipe chaleureuse ainsi qu’Antoine Heerah, un chef hyper gentil, et plus qu’attentionné, on s’installe sur la jolie terrasse, et en avant les enfants ! Les photos des plats (prises avec mon téléphone, une sombre histoire de batterie d’appareil photo, désolé pour ça !) parleront certainement mieux que moi.

IMG_4139IMG_4144IMG_4143IMG_4142IMG_4140IMG_4137IMG_4138IMG_4136IMG_4135IMG_4134IMG_4133IMG_4132chamarré montmartre restaurant

On passe vraiment un moment au calme, dans un lieu hyper chaleureux, et on mange excessivement bien, il me semble que c’est quand même une bonne base pour passer un bon moment !

En bref, une bonne adresse parisienne, une application très utile et simple d’utilisation, il me semble que c’était une bonne journée ! Pour plus d’infos, n’hésitez pas à télécharger « Menu du jour« , ou à suivre le projet sur Facebook ou Instagram : @menudujourmdj.

Pour le Chamarré, rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Chamarremontmartre.

 

À très vite, bonne journée !

Quatre jours à Prague !

Hello hello !

Il y a deux semaines, je me suis envolé pour Prague le temps de quelques jours. Après 1H45 de vol, me voici donc arrivé dans la capitale tchèque, réputée pour la beauté de ses lieux, pour son côté bucolique, voire romantique. Alors, verdict ?

Effectivement, Prague est une (très) jolie ville, et est une destination touristique simple et peu onéreuse (mention spéciale à la bière à 0,25€ au supermarché !) lorsqu’on souhaite s’organiser un petit week-end en Europe.

Avec une moyenne de 20/25€ (pour deux personnes) au restaurant, Prague est idéale lorsqu’on souhaite concilier joli voyage et petit budget.

Alors concrètement, qu’est-ce qu’on fait à Prague ? Nous sommes donc restés quatre jours complets dans la capitale tchèque, et il me semble que c’est amplement suffisant pour visiter la ville de manière complète. Nous logions dans la vieille ville, ce qui, je crois, est une bonne base pour découvrir Prague, car très centrale.

Et bien d’ailleurs, se balader dans les petites rue du vieux Prague est vraiment un incontournable. Incontournable car typique et très joli, mais aussi parce que quelques attractions touristiques importantes s’y trouvent : la place de la vieille ville, l’horloge astronomique, l’ancien palais royal, ou encore musée de l’érotisme (plutôt très amusant, au passage).

Tout ce que je viens de lister, nous l’avons fait, à commencer par l’horloge astronomique, devant laquelle nous sommes passé, par chance à une heure idéale, je vous explique ! Chaque heure, les passants peuvent admirer le Christ et ses apôtres sortir de l’horloge, au son d’une cloche tirée par un squelette. Une attraction très connue à Prague, qui rassemble des foules de personnes interloquées. Il est également possible de monter au sommet de la tour (en payant, bien évidemment, Prague est une ville hyper touristique au passage !), et de profiter d’une vue plutôt chouette sur la ville entière.

IMG_0120IMG_0114IMG_0112IMG_0111IMG_0085Très rapidement, en se baladant, nous sommes tombés devant un nombre incalculable de petites échoppes pleines de touristes, dont l’odeur nous a aussi un peu aguiché, avouons-le. Et cette odeur, c’est celle des célèbres Trdelnik, une spécialité du coin. En bref, vous voyez un cannelloni ? Et bien même principe, en sucré ! Un gros rouleau donc, avec, en prime une pâte croquante à l’extérieur, douce et fondante à l’intérieur, on a adoré ! (Avis aux amateurs de plaisirs coupables : il est possible de garnir le Trdelnik avec de la glace, du Nutella, etc. Vacances, j’oublie tout !)IMG_0121IMG_0115Bon, Prague, ça n’est pas que manger des spécialités dans la vieille ville, il y autre chose à faire ! La colline de Petrin, par exemple, dont la montée s’effectue à pied ou via le funiculaire (qui ne fonctionnait pas lorsque nous y étions, gros bisous !). Au bout de looongues minutes de marche (mais dans un cadre vert plutôt très agréable), nous avons atteint le sommet de la colline, où se trouve notamment la tour de la télévision, où nous sommes également montés. Au programme, une vue à 360° sur tout Prague ! On a également pu tester le labyrinthe de miroirs (tout est dans le nom !).

IMG_0110
Juste pour le souvenir : les escaliers en question..

IMG_0102IMG_0096IMG_0094

Non loin de là, et accessible à pied par un petit chemin de traverse assez sympa, le quartier du château de Prague. Véritable institution, cette ville dans la ville regorge de touristes, venus admirer la beauté des lieux, et s’attabler au meilleur Starbucks de la ville, avec la vue sur tout Prague. (bon ça reste Starbucks, mais un petit café avec vue, c’est quand même chouette sur le principe !)

IMG_0118IMG_0117

En redescendant, nous nous sommes baladés dans le quartier de Malà Strana, dont le petit côté bucolique m’a personnellement beaucoup plu ! C’est d’ailleurs ici que l’on trouve le mur John Lennon. Pour la petite anecdote, il s’avère que celui que l’on connaît souvent comme l’ex membre des Beatles n’a jamais mis les pieds à Prague. À l’époque, il était pourtant un symbole de liberté et de paix auprès des étudiants tchèques, pris dans le régime communiste de l’après 1968. (Point info terminé, merci Jamy !)

IMG_0101

IMG_0098IMG_0087IMG_0107IMG_0104IMG_0082IMG_0091IMG_0100Et c’est à ce moment que l’on atteint le notre bon vieux Pont Charles, découvert dès le premier jour. Impossible de le louper, il est au coeur même de la ville, et les touristes le savent. Bondé du matin au soir et rythmé par les perches à selfie et autres chanteurs de rue, le Pont Charles est un incontournable, mais aussi le monument le plus anxiogène de Prague. Obligés de se faufiler entre les gens sans arrêt en journée, il paraîtrait que voir le soleil se coucher/se lever sur le pont est quelque chose à ne pas manquer. (Je vous le donne en mille, on l’a manqué !)

IMG_0099IMG_0119IMG_0116IMG_0081IMG_0105

Parmi les autres choses que nous avons faites, le Dox, un musée d’art contemporain un peu excentré du centre (mais qui nous a permis de découvrir un nouveau quartier !), la maison qui danse (« Tancici dum », construction tcheco-canadienne de verre et de béton, qui évoquerait un couple enlacé), ou encore le musée d’art contemporain (petite déception, l’exposition est vraiment courte !)

IMG_0088IMG_0095IMG_0093

Et voici encore quelques photos bonus (toujours plus !) :

IMG_0106IMG_0113IMG_0097IMG_0089

IMG_0123IMG_0122IMG_0109IMG_0092

Et qu’est-ce qu’on mange à Prague ? Dans l’absolu, il est très facile de bien y manger. Par « bien », j’entends typique et bon. Si on parle de prix, nous avons été plusieurs fois au restaurant, et comptez environ 20/25€ pour deux personnes (bière comprise, on s’entend hein), ce qui, en tant que parisien, me paraîtrait presque une bouchée de pain !

En bref, la cuisine tchèque, c’est beaucoup de plats en sauces, le fameux goulasch, des pâtisseries, et de la bière ! (Pilsner et Urquell en top list, c’est bien simple, elles sont inscrites partout dans la ville !)

Nous avons donc testé quelques adresses, toutes plus sympas les unes que les autres !

  • Havelská Koruna : Notre premier repas pragois, il n’en fallait pas plus pour nous mettre dans l’ambiance ! Une espèce de self-service (un peu comme Flunch, qu’on se le dise) hyper typique, où on mange typique, avec de la bière typique, une déco typique, et des gens typiques. Et pas cher de surcroît !
    (Havelská 501/23, Staré Město, 110 00 Praha 1)

 

  • Dynamo : Une super petite adresse de quartier qui ne paie pas de mine, mais où il fait bon vivre. Nous nous sommes donc directement plongé dans la culture culinaire tchèque, à base de bière et de plats en sauce.
    (Pštrossova 220/29, 110 00 Praha 1)

IMG_0103

  • Plzenska Restaurace : Niché au sous-sol d’un magnifique immeuble, ce restaurant était, je crois, mon préféré. Un peu plus cher que la moyenne (ce qui reste peu cher en soi hein !), nous avons hyper bien mangé ! De la cuisine toujours typique, un décor un peu improbable, comme un retour dans le temps, une ambiance plutôt sympa, on adore !
    (nám. Republiky 5, 110 00 Praha 1)

 

  • Grand Café Orient : Le temps d’une petite pause dans l’après-midi, nous nous sommes aventurés au Grand Café Orient. Le lieu est aussi resplendissant que le nom, c’est beau, c’est grand, l’ambiance est plutôt chaleureuse. Bien que les prix soient un peu plus élevés, on note cette adresse !
    (Ovocný trh 569/19, 110 00 Praha 1)

IMG_0083IMG_0084

  • Café Louvre : Bon, ici, sensiblement le même principe que le Grand Café Orient, c’est beau, un peu plus cher que la moyenne, il y a un espace fumeurs (petite info sur la vie pragoise au passage !). Le goûter s’est déroulé de la meilleure des manière, avec un (gros) gâteau au chocolat et un strudel aux pommes, donc, rien à redire !
    (Národní 22, 110 00 Praha 1)

IMG_0090

En espérant vous avoir donné quelques pistes intéressantes pour (mieux) appréhender cette jolie ville, n’hésitez pas à me laisser vos impressions si vous êtes déjà venu/si vous avez pour projet d’y aller ! Bonne journée !

Mes bonnes adresses à Paris #1

Hello !

Aujourd’hui, je vous parle de plusieurs « bonnes adresses », où j’ai, en tout cas, envie de me rendre régulièrement, pour travailler, boire un café, ou tout simplement manger. Mon métier actuel me permet de travailler d’où je veux, la qualité et l’ambiance de certains lieux sont donc primordiales pour moi. Je me permets également de vous préciser que toutes ces adresses sont validées par moi et moi-même, après au moins deux passages (= deux tests, donc), de sorte à être bien sûr de vouloir vous les présenter.

Ici, je vais donc vous présenter quatre adresses, toutes différentes, aux quatre coins de Paris (bon, peut-être que je m’emballe un peu là) : un coffeshop, un resto végé, un café-libraire-galerie, et un healthy « pas chiant » (vous comprendrez plus bas !). J’ai essayé de prendre un maximum de photos, de sorte à rendre la chose la plus parlante possible, et de rendre justice au mieux à chaque endroit. Go !

 


  • Le coffeeshop : Passager

 

Au coeur du 11ème arrondissement, près de l’arrêt de métro Ledru-Rollin, se situe Passager, mon coffeeshop parisien préféré. Posté sur une avenue, c’est pourtant une espèce de petit cocon qui nous attend lorsque l’on franchit la porte. Au programme : un accueil hyper chaleureux, de la musique chouette mais pas trop forte (très appréciable quand on souhaite travailler tranquillement), une déco qu’on verrait bien dans notre appartement, bref, que du bon ! Je vais vraiment très souvent chez Passager, j’ai donc eu le temps de tester la carte un minimum, nourriture comprise. Et, en bref, c’est bon, ça ne se prend pas la tête, c’est abordable, je ne sais pas vraiment quoi vous dire de plus à part de foncer et de tester ! Si vous avez un moment, n’hésitez vraiment pas à aller boire un petit cappuccino assis bien tranquillement face à l’agitation parisienne, c’est presque jouissif. Je vous laisse avec une flopée de photos, qui parleront probablement mieux que moi.

Passager café

107, Avenue Ledru-Rollin 75011 PARIS

(Métro : Ledru-Rollin)

Ouvert du mardi au samedi de 8h30 à 18h30

Page Facebook

Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager paris bastille coffeshopPassager paris bastille coffeshopPassager paris bastille coffeshopPassager paris bastille coffeshop

Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager paris bastille coffeshop paris 11Passager café coffeshop paris 11 bastille


  • Le végé : Primeur

 

Ami(e)s végétalien(ne)s, Primeur est votre nouvelle cantine ! Postée dans une petite rue calme du quartier de Belleville, ce petit resto est tout ce que j’aime. Simple, sans chichis, très abordable, accueillant (mention spéciale au personnel), et très bon (ce qui est un détail non négligeable) ! Je ne suis pas végé de base, mais j’y reviens régulièrement, et je pense qu’il y a une raison à ça ! Le cuistot s’essaie parfois à des mélanges qui s’avèrent toujours savoureux, un brunch dominical (à 20€, amis parisiens, c’est à noter !) a été lancé il y a maintenant quelques semaines, le « Chili sin carne » est toujours une réussite, bref, Primeur, c’est un peu comme à la maison. Je vous laisse une nouvelle fois avec des photos !

 

Primeur

4, rue Lemon 75020 PARIS

(Métro : Belleville)

Ouvert tous les jours de 12h à 15h et le jeudi/vendredi/samedi de 19h à 22h

Page Facebook


cantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétariencantine primeur paris 20 belleville resto végétarien


  • Le café/libraire/galerie/endroit cool : La Régulière

 

Vous les connaissez, ces endroits où on se sent « vraiment bien », et où on resterait des heures ? Eh bien, pour ma part, c’est à la Goutte d’or que ça se passe, à la Régulière. Librairie, café, parfois galerie et lieu d’échange, il n’en fallait pas plus pour que cet endroit ait sa place dans mon classement.

Côté librairie, la sélection remporte tous les (mes) suffrages : un choix plutôt très pertinent, de littérature contemporaine, d’essais sociétaux, culturels, mais aussi de BD et de livres illustrés. On a juste envie de se choisir un petit bouquin et d’aller s’installer sur les fauteuils du coin café. Personnellement, j’y vais plus souvent pour travailler, et c’est un bonheur absolu. Le lieu est hyper lumineux, l’ambiance est paisible (on reste dans une librairie hein !), on y boit du café, bref, idéal lorsque l’on souhaite un petit moment de répit.

La Régulière

43, rue Myrha 75018 PARIS

(Métro : Château Rouge ou Barbès-Rochechouart)

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h, et le dimanche de 13h à 19h

Page Facebook

la régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrhala régulière café librairie paris goutte d'or rue myrha


  • Le healthy « pas chiant » : Nous Valmy

 

Si vous êtes parisien, vous connaissez peut-être déjà « Nous ». Car avant celui-ci, il y en avait déjà deux, un rue de Châteaudun (Paris 9), et l’autre rue de Paradis (Paris 10). Le petite troisième s’est donc installé il y a quelques jours au bord du canal Saint-Martin (on note le bon plan pour cet été !), dans une ambiance ethnique et colorée, on adore !

Et, plus concrètement, qu’est-ce qu’on y mange ? « Nous Valmy » propose une carte de street-food qualitative et souvent healthy, basé sur du fait maison, sur des produits de saison, et sur beaucoup d’amour ! La spécialité de ce nouveau venu, c’est le bol de poisson (testé et approuvé, donc), dont la sauce curry est une petite merveille ! Un bol, en bref, c’est du riz, une salade (de saison, donc), du houmous, quelques graines, et la viande/poisson/boulettes veggie de notre choix. Mais sur la carte, on trouve aussi des « nourritos », des « nurgers », des petits plats à partager, bref, des produits de la cuisine du monde revisités avec des produits bio et naturels. C’est toujours une bonne idée !

Bon, on mange (très bien), à tout petit prix, au bord de l’eau, servi par une équipe hyper sympa, je ne sais pas trop quoi dire de plus !

 

Nous Valmy

53, Quai de Valmy 75010 PARIS

(Métro : République ou Goncourt)

Ouvert du lundi au vendredi 12h à 14H30, puis de 19h à 22H30 et le samedi/dimanche de 12h à 16h et de 19h à 22H30.

Site internet/Page Facebook

Nous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouvertureNous restaurant paris valmy ouverture

 

À plus tard pour d’autres bonnes adresses !

Mes coups de coeur Instagram #2

Hello !

Il y a quelques temps, je vous avais fait un article sur (quelques uns de) mes coups de coeur Instagram (juste ici). Eh bien, roulement de tambour, bien voici la deuxième édition !

Si vous me suivez sur Instagram (@th.louis, pour ceux que ça intéresse), vous savez sans doute que c’est mon réseau social préféré. Je suis hyper sensible à la qualité du contenu, et à la façon dont il doit être transmis par une « simple » image – qui, en toute logique, prime donc sur le texte.

Bref, ceci étant dit, voici une sélection (pas exhaustive DU TOUT) de certains comptes Instagram qui figurent parmi mes favoris. N’hésitez pas à me dire si certains ont retenus votre attention !

laurie lauriane instagram

@LaurieLauriane

Ce compte-ci est, je crois, l’un de mes comptes « de base ». Par « de base », j’entends « dont je ne loupe rien », en gros. Chez Lauriane, pas de paysages à couper le souffle, pas vraiment de photos d’acaï bowl, juste son intérieur, son chat, son enfant. Dans une douceur visuelle assez impressionnante, elle rend esthétique à peu près tout ce qu’elle prend en photo, d’une décoration murale, jusqu’à une télévision. Le mieux est vraiment d’aller jeter un oeil à ce qu’elle fait, ça vaut vraiment (selon moi) le détour !

(Et elle a aussi un blog, You may love it, juste ici !)

Instagram : @LaurieLauriane


caroline le plus bel âge instagram

@Leplusbelage

Bon, alors ici, même principe, c’est indéniable, on est sur de la douceur et des jolies choses. Caroline, maman belge et photographe, nous livre une espèce de carnet de bord de son enfant. Sous des photos hyper poétiques, elle nous raconte souvent ses sentiments, ses sensations, en tant que maman en premier lieu, mais aussi en tant que femme, parfois. Voilà, c’est simple, c’est doux, on aimerait juste n’être abonné qu’à des comptes de ce type.

(Et même principe, son blog est juste ici)

Instagram : @Leplusbelage


nessa buonomo instagram lyon

@NessaBuonomo

Encore un compte dont je ne loupe aucune publication ! Nessa Buonomo est une « maman, blogueuse, auteur, styliste et amoureuse des fleurs » qui pourrait figurer dans mon top 5 des comptes Instagram que je préfère ! Ici, les jolies choses sont mises en scène dans une simplicité déconcertante, un esthétisme minimaliste qui est visuellement très très (très) satisfaisant. Pas de fioriture, pas de couleurs flashy, tout n’est que douceur et beauté, entre un pot de fleurs nonchalamment disposé et un verre d’eau posé sur une table.

À savoir que Nessa Buonomo a également un studio photo à Lyon (« le studio quotidien »), dont le compte Instagram est tout aussi intéressant à suivre : @StudioQuotidien.

Nessa Buonomo studio quotidien

Le site de Nessa Buonomo

Instagram : @NessaBuonomo & @StudioQuotidien

Voilà, point trop n’en faut, ces trois/quatre comptes devraient déjà être satisfaisants si vous aimez les jolies choses, la sobriété et l’esthétisme sans chichis. N’hésitez pas aussi à me faire part de vos coups de coeur, je suis toujours tout excité à l’idée de découvrir des jolis comptes Instagram, et des gens qui s’en servent comme d’un « jeu esthétique » !

On se retrouve très vite une troisième édition (oooh tout le monde en rêve, je le sens), bonne journée !