La découverte food du moment : Monsieur Appert !

La semaine commence tout en saveurs avec cette petite découverte food, tout droit venue de l’hexagone : Monsieur Appert.

Brièvement (ou pas d’ailleurs), Monsieur Appert, c’est quoi ? C’est des aliments, sauces, condiments, conditionnés dans de jolis écrins de verre, dont les ingrédients ont été sélectionnés avec soin. Jusque là, tout va bien. Et pourquoi s’arrêter dessus ? Tout simplement parce qu’il s’agit là d’une démarche de proximité avec le terroir. Des produits nobles, typiques de nos régions, souvent bio ou issus de l’agriculture raisonnée,  qui suivent les saisons, et qui apporte évidemment ce petit supplément d’âme à nos préparations !

monsieur appert

L’objectif est de préserver au maximum les saveurs naturelles des produits, et, pour cela, Monsieur Appert privilégie notamment le circuit court, de sorte à maintenir les emplois, le savoir-faire régional, mais pas que ! L’idée est également de garantir une fraîcheur optimale après récolte, c’est la raison pour laquelle les producteurs sont situés à moins de 250 kilomètres des points de transformation ! Par ailleurs, on note la chouette démarche de nous présenter ces mêmes producteurs sur le site internet. Une manière très agréable de valoriser le travail et la collaboration de ces derniers.

IMG_2164IMG_2165

J’ai donc eu l’occasion de tester un petit coffret gourmand, composé de pickles, et de différentes préparations/crèmes apéritives : piment doux/miel, tomate/basilic/origan, betterave/sésame/citron, et carottes/miel des Alpes/cumin. Des petites folies, qui s’utilisent, par exemple, pour un simple apéritif (la crème de piment et le fromage s’associent super bien, aussi bien que la crème de betterave et le saumon fumé, ou la carotte et le poulet ! #idéerecette). Mais pas que ! Car oui, la plupart de ces préparations peuvent s’utiliser en cuisine, comme la crème tomate/basilic/origan, qui constitue une super base pour les tartes par exemple !

IMG_2163

Bref, on est donc là sur une chouette découvertes, dont les jolies valeurs s’associent à merveille avec la qualité des ingrédients, on adore !

On trouve donc ces petits produits la plupart du temps en épicerie fine, la liste des points de vente est disponible en cliquant ici !

Et sinon, rendez-vous sur le site internet de Monsieur Appert, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @MonsieurAppert.

Bonne journée !

Article sponsorisé

 

 

 

Publicités

Une journée en Champagne à la découverte de Piper-Heidsieck !

Hello ! Si vous me suivez sur Instagram (je commence les deux tiers de mes articles comme ça non ?), vous avez peut-être vu que je suis récemment parti en Champagne-Ardenne avec la marque de champagne Piper-Heidsieck. L’idée de découvrir les « coulisses » et les secrets de fabrication d’une grande entreprise comme celle-ci m’a tout de suite plu, et le moins que l’on puisse dire, c’est que je suis reparti avec plein de petites infos ! Je n’ai qu’à les partager avec vous finalement, non ?

Arrivé dans la matinée au siège de Piper-Heidsieck, nous sommes accueilli par un buffet digne de la Cène (quoique..). Nous n’avons évidemment mangé que la quart du tiers du quart des denrées, mais les bases étaient posées, bienvenue en Champagne !

piper heidsieck champagne

S’en est ensuivi une visite de la cuverie – où le champagne se fait – appuyée par les explications de notre accompagnatrice. Au centre de cette pièce, deux immenses cuves d’assemblage, qui peuvent respectivement contenir 500 000 bouteilles chacune. De quoi passer une bonne soirée… (lourdeur) Chaque cru et chaque cépage dispose de sa propre cuve, de sorte à respecter au mieux le processus de vinification de chacun. À titre d’exemple, pour élaborer la Cuvée Brut (dont je vous parlerai plus tard), une centaine de crus sont nécessaires. On est donc sur une production à haute échelle !

piper heidsieck champagneIMG_7678piper heidsieck champagne

Le bâtiment qui abrite la maison de champagne est relativement atypique. Créé en 2008 par Jacques Ferrier, ses lignes graphiques et modernes donnent à Piper-Heidsieck un souffle nouveau qui, à mon sens, tranche avec certaines autres maisons de champagne, qui n’ont parfois pas les moyens techniques de le faire.

piper heidsieck champagnepiper heidsieck champagne

Chez Piper-Heidsieck, l’idée de base est vraiment de rendre toutes les bouteilles homogènes, d’un point de vue qualitatif, de sorte à entretenir une image de marque durable. C’est la raison pour laquelle des vins de réserve ont commencé à voir le jour en 1999. En bref, ces vins sont reconnus chaque année pour leurs qualités exceptionnelles, et viennent compléter la recette des champagne Piper-Heidsieck, de sorte à assurer une régularité des arômes. Sur le papier, on peine à saisir le principe, mais Régis Camus – le Chef de Cave de la maison – a reçu huit fois le titre de « Chef de Cave de l’année » par le International Wine Challenge. En partant du principe que Piper-Heidsieck est la Maison de Champagne la plus récompensée du siècle, on se dit que c’est un bon principe.

piper heidsieck champagne

La petite visite se poursuit dans les caves, où les bouteilles sont stockées pendant six à dix ans, puis dans le petit musée (oui oui), retraçant l’histoire et les faits marquants qui ont fait la renommée de la maison. On retiendra notamment que Piper-Heidsieck est très impliquée/présente dans le cinéma international. Fournisseur officiel du Festival de Cannes depuis les années 1990, Champagne officiel des Oscars à deux reprises, présent à de nombreuses reprises dans divers films, bref, on est sur une implication notable ! C’est la raison pour laquelle une petite ambiance « tapis rouge » a été mise en place au Siège de Piper (oui, j’ose le petit surnom, je suis comme ça !)

piper heidsieck champagneIMG_7682piper heidsieck champagne

Le champagne est donc produit en… Champagne, oui d’accord, mais pour quelles raisons exactes ? Trois caractéristiques construisent cette région : un climat rude avec des grandes variations de températures en hiver ou en été, un sous-sol calcaire, et une terre vallonnée. Cette dernière est idéale pour cultiver le raisin ! On y produit donc le champagne à partir de trois cépages champenois : le Chardonnay (vif et chaleureux), le Meunier (fruité et charnu), et le Pinot Noir (puissant, aux notes de fruits rouges).

piper heidsieck champagne

Bon, après s’être imprégné de toutes ces infos, direction la dégustation, moment clé de la journée, où on a pu découvrir les différents champagnes proposés par la marque, et où on a appris à les différencier.

La dégustation est un moment clé dans la fabrication du champagne. Tous les cépages et tous les crus sont affectés à une cuve spécifique, et sont suivis de près chaque jour. Le Chef de Caves (Séverine Frerson en l’occurence) et son équipe identifient les caractéristiques de chaque vin, de sorte à les utiliser pour assembler les cuvées non-millésimées.

piper heidsieck champagne

Piper a mis en place une technique assez originale pour nous faire déguster ses champagnes : la dégustation au toucher. Devant nous, une petite boîte, contenant différents types de tissus, de sorte à pouvoir associer ce que l’on boit à une sensation. Une manière d’intégrer le sens du toucher aux quatre autres sens, qui paraissent, quant à eux, aller de soi lorsque l’on déguste un quelconque aliment/boisson. On se prend au jeu, pas si facile au demeurant, et on finit par trouver à chaque fois quel tissu se rapproche le plus de quel champagne.

piper heidsieck champagne

En ce qui concerne la dégustation, nous avons eu la chance de goûter (de gauche à droite) le Brut, l’Essentiel (cuvée réservée), le Vintage 2008 (millésimé), le Rosé sauvage, et la Cuvée Sublime (et ben rien que ça dis donc !). Pour faire court, la Cuvée Brut est la signature de la Maison, non millésimée, harmonieux et vive en même temps. L’Essentiel retranscrit l’essence même du champagne, assemblage de Pinot Noir, de Meunier et de Chardonnay. Le Vintage est l’équilibre parfait entre le Chardonnay et le Pinot Noir, et se bonifie à merveille au fil du temps. Le Rosé Sauvage, quant à lui, est l’alliance parfaite entre vins blancs et rouges, dont la première recette date de 2001. Et enfin, la Cuvée Sublime rassemble des Pinots Noirs pour donner le caractère harmonieux d’un « grand champagne ».

piper heidsieck champagnepiper heidsieck champagne

En bref, une journée hyper intéressante, pleine de découvertes (et c’est tout ce qu’on veut finalement non ?) et, qu’on se le dise, déguster du champagne tout au long de la journée, y’a quand même pire !

 

Le lait doré, la douceur selon Pampille

Hello !

Aujourd’hui, je vous parle d’une petite marque pleine de douceur découverte il y a peu : Pampille. J’ai eu l’occasion la chance de rencontrer les personnes à l’origine de Pampille autour d’un café. Sarah, la fondatrice, a pu m’expliquer en détails les valeurs et le travail de fabrication de ses laits dorés biologiques, et me les faire déguster.

IMG_1776

Mais alors concrètement, procédons par ordre, qu’est-ce que le lait doré ? Lait d’or, lait au curcuma, golden milk, curcuma latte, turmeric milk, toutes ces appellations désignent une seule et même boisson. Il s’agit d’une préparation ayurvédique ancestrale, encore utilisée de nos jours par les familles indiennes. L’ingrédient de base est donc le curcuma, aux propriétés multiples et vraiment très intéressantes pour la santé ! Puissant antioxydant, antiseptique, antibactérien, anti-inflammatoires, les usages sont multiples. Associé au poivre noir, les effets seraient multipliés par 1000, on demande à en savoir plus !

Pampille est donc parti de ce constat, selon lequel le lait doré est LA boisson qui nous veut du bien. En le déclinant en trois accords (fruité, floral et épicé), on accède à trois saveurs différentes, toujours dans l’esprit de la recette originale.

  • Le fruité : Un lait de pistache (unique !) mêlé à la saveur du yuzu, du gingembre, et de la touche de fleur d’oranger, on adore !
  • Le floral : Du lait d’amande de Sicile, une pointe de miel, de la lavande, de la rose, et nous voilà parti pour un petit voyage en bouteille !
  • L’épicé : Avec un lait de cajou d’Inde, du gingembre, la chaleur de la cannelle, une pointe de cardamome, le résultat est plutôt très étonnant !

Pampille Paris lait doré

Imaginées et conçues dans l’atelier « À Paris chez Antoinette Poisson », les étiquettes des bouteilles Pampille sont imprimées à la planche et peintes à la main ! L’impression se déroule, quant à elle, à l’imprimerie du Marais, en activité depuis 1954.

Les recette sont, pour leur part, imaginées au coeur du village d’Auteuil, dans l’atelier de parfumerie gustative de Pampille. On est donc sur une production locale, éthique, de qualité, dont le souci du détail m’a beaucoup touché !

IMG_1775

Mais pas que, le goût, plein de douceur, n’est pas celui auquel on pourrait s’attendre. Ici, c’est la finesse et l’arrangement des saveurs qui priment. Véritable parfumerie gustative donc, les laits dorés de Pampille pourraient presque être qualifiés d' »expérience ». J’ai été surpris par le goût, original et doux en bouche, tout le contraire de ce que j’aurais pu penser !

Le lait doré est cette boisson qu’il convient de boire à toute heure. Il est même possible de le tiédir avant d’aller dormir, il paraîtrait qu’il aide à trouver le sommeil réparateur ! Je n’ai pas encore essayé, mais l’idée me plaît assez !

Amis parisiens, vous pouvez notamment trouver Pampille dans les points de vente suivants : Claus, Umami Matcha Café, Welcome Bio, Bien L’Épicerie (Saint-Gilles et Quatre-Fils), le Bio d’Auteuil

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à visiter le site de Pampille, ou à faire un petit sur leur compte Instagram : @PampilleParis

Une semaine, des découvertes #3

Cette semaine s’est basée sur trois mots-clés : lecture, cuisine, et box ! Vous allez voir, le mélange est souvent réussi ! Voici donc mes découvertes de la semaine :

 

En premier lieu, j’ai récemment lu l’ouvrage de Yann Andréa, Je voudrais parler de Duras, paru aux Éditions Pauvert en 1999, et réédité en 2016. Pour faire bref, si certains d’entre vous ne connaissent pas l’auteur, il fut le dernier compagnon de Marguerite Duras. Il a principalement basé son oeuvre littéraire sur la figure de cette auteure, dont il a été l’acolyte de fin de vie.

Cet ouvrage est la retranscription des entretiens de Yann Andréa avec Michèle Manceaux, écrivain, journaliste, et amie de Marguerite Duras. Il y évoque alors sa relation particulière avec l’auteure, sa vision de ce personnage emblématique, de son rapport à l’écriture, au couple, etc. Personnellement, je me sens assez proche de ce duo, tant sur le plan de l’écriture que sur le plan personnel, j’ai donc lu ces entretiens d’une traite, sans répit aucun. Les aficionados de Duras n’y apprendront rien de transcendent, mais il est toujours intéressant de se replonger dans cette histoire littéraire qui aura marqué le XXème siècle.

Yann Andrea
Yann Andréa, Je voudrais parler de Duras, 1999/2016, Pauvert, 112 pages, 10€

Continuons à parler bouquins ! Cette semaine, j’ai reçu une box lecture : la Kube. Fondée en février 2015, la Kube a pour objectif de dénicher LE livre qui correspondra aux attentes, aux goûts, aux envies du moment du lecteur potentiel. De ce fait, le principe de la Kube est simple : Le lecteur donne ses critères, et le réseau de libraires sélectionnés par la Kube se charge de lui trouver un livre sur-mesure, qui collera au mieux à ses attentes. Le premier choix ne vous convient pas ? Pas de panique, il est possible de faire une deuxième tentative !

IMG_6273.JPG

Pour ma part, mon critère principal était plutôt vaste : j’avais indiqué souhaiter recevoir une publication contemporaine française. J’ai donc reçu un livre de 2014, en format poche, de Sylvain Prudhomme, Les Grands. Le choix est donc pertinent, un bon point pour la Kube ! En parallèle, de nombreux goodies : une carte postale aux couleurs automnales, divers prospectus, un crayon à papier, un « carnet d’émotions », un échantillon de thé, et un autre livre : Un détective à la Havane », de Leonardo Padura. Car oui, les éditions Métailié étaient invitées de la box de ce mois-ci. Elles y ont alors gentiment glissé l’une de leur publications en supplément, tout ceci pour 15€ par mois, chouette non ?

La Kube

 

La Kube

La Kube

Parlons du carnet d’émotions, que la Kube nous offre en supplément, qu’est-ce que c’est ? Le principe est rigolo, je vous laisse avec l’explication en photo ci-dessous :

IMG_6269.JPG

La Kube

Pour ma part, j’ai été conquis par cette box, l’idée cadeau est également super pour quelqu’un dont les goûts littéraires nous sont familiers !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de La Kube, la page Facebook, ou le compte Instagram : @Insta_Kube

 


Amis du voyage, amis de la bonne bouffe, bienvenue ! Chez Kitchen Trotter, les deux se mêlent à merveille, au sein d’une box dont le thème change chaque mois. Axée autour d’un pays et de ses traditions culinaires, Kitchen Trotter se fixe le défi de nous faire voyager par les papilles sans bouger de chez nous, verdict ?

Kitchen Trotter

Et bien c’est un pari plus que réussi ! Le dernier kit (que j’ai donc reçu) prend pour thème la Pologne. Au programme de la box, de nombreux produits, tous listés dans un petit dépliant aux couleurs du pays : Kitchen trotter Pologne

Raifort, graines de pavot, caramels aux cacahuètes, cèpes séchés, et même moule à pierogi (sorte de raviole polonaise). Le kit est vraiment complet, je suis ravi !

Le dépliant explique donc l’intérêt de chacun de chaque élément présent dans la box, mais propose également une recette à partir des produits en question. De quoi ne pas être déboussolé lorsque l’on découvre le pays par sa cuisine !

Kitchen TrotterKitchen Trotter

Pour 25€ par mois, vous pouvez donc découvrir la culture d’un pays par sa cuisine, à travers une box vraiment bien remplie. L’idée est vraiment bonne, amusante, et fonctionne à merveille !

Plus d’infos sur le site Kitchen Trotter, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Kitchentrotter.

 

Bonne semaine !