Bonne adresse à Paris : Ramen Bowl

Aujourd’hui, on parle Paris, on parle food, on parle bonnes adresses ! J’ai découvert Ramen Bowl il y a quelques semaines maintenant, au détour d’une pause déjeuner, et un petit article s’imposait.

Restaurant japonais (sur place ou à emporter), Ramen Bowl est situé rue de Ponthieu, à deux pas des Champs Élysées, et est un vrai bon spot lorsqu’on aime la cuisine asiatique !

restaurant ramen bowl paris

Dans une ambiance à mi-chemin entre cantine et bar intimiste sur deux étages, on peut admirer les graffs de l’artiste Oji, disséminés sur les murs du restaurant, on valide l’idée !

En ce qui concerne la carte, on a le choix : ramen (déclinés en 10 recettes), tapas (uniquement le soir), mais aussi donburi (gros bol de riz garni, spécialité de la maison), préparés par le chef Masaki. J’ai eu la chance de tester un panel assez conséquent de la carte, et, vous vous en doutez, c’est une vraie découverte !

cuisine asiatique paris

Les saveurs sont véritablement travaillées, de sorte que l’ensemble pétille en bouche, et donne des associations hyper savoureuses. Mention spéciale pour les allumettes d’algues qui, contrairement à mes aprioris, étaient une véritable découverte, et donne un sens nouveau aux plats ! Et gros coup de coeur pour les ramen sans bouillon, que je goûtais pour la première fois !

food ramen bowl

En bref, une ambiance de cantine street, des saveurs travaillées, un emplacement idéal lorsqu’on souhaite passer un moment sur les Champs-Élysées, j’ai adoré Ramen Bowl !

 

Ramen Bowl

44, rue de Ponthieu

75008 PARIS

Ouvert de 12h à 22h30 (sauf le dimanche)

Publicités

Schmoove, de la chaussure et de la qualité !

Si vous me suivez sur Instagram, vous connaissez déjà probablement Schmoove. Cette marque de chaussures dont je découvre chaque collection depuis quelques temps maintenant.

En bref, Schmoove, c’est quoi ? C’est une marque française, créée en 2001, qui avait pour objectif premier de chausser les hommes. Depuis, les choses ont bien évoluées, puisque les femmes ont également leurs collections, yes !

Avec des slogans comme « No gods, no masters », « Authorized dealer », « Nothing to proove », « Boys don’t cry », Schmoove est l’archétype de la marque qui surfe sur les tendances, à l’ADN marqué, tout en développant des produits atemporels !

Designés en France et conçus au Portugal, les produits sont, pour en avoir déjà testé quelques uns, de qualité pour un prix relativement attractifs ! (ce qui est notable finalement)

schmoove

Style casual, sport, habillé, tout le monde y trouve son bonheur, et le modèle « Cup Tennis » (celui que je porte) est assez significatif de la recherche menée par Schmoove pour créer des produits à le fois modernes et en marge du temps !

À noter qu’il existe déjà trois boutiques à Paris, histoire de voir, de toucher, de sentir (?) les produits de manière plus concrète !

Sortir de Paris avec ‘Le Guide des Grands Parisiens’ !

Le Grand Paris, on le connaît de loin, on en entend de plus en plus parler, on devine qu’il s’y passe des choses, mais sait-on à quoi il ressemble vraiment ? En se basant sur ce postulat, les Magasins Généraux se sont associés à Enlarge your Paris pour créer ce guide, à destination des habitants de la métropole parisienne.

guide des grands parisiens

Le Guide des Grands Parisiens est donc un ouvrage où sont recensées bonnes adresses, lieux de spectacle, espaces verts et autres festivals, à Paris, mais aussi et surtout en dehors. Car, après le périphérique, il y a également une vie !

On nous présente alors le Grand Paris comme une espèce de futur culturel, en pleine ébullition, où les opportunités de sorties ne manquent pas. De Vincennes à Meudon, en passant par Aubervilliers ou Montmorency, Le Guide des Grands Parisiens décrypte les atouts de cette métropole qui nous ouvre le champ des possibles.

guide des grands parisiens

L’ouvrage est divisé en huit grands quartiers : la Fabrique, la Petite Riviera, le Rooftop, l’HyperMuseum, l’Océan Vert, le Square XXL, la Street galerie et le Delta. Une géographie simple et efficace, où chacune de ces régions peut être représentée au mieux. (Et on saura enfin placer Enghien-les-Bains sur une carte !)

Le guide des grands parisiens

Vendu au prix de 24€ dans la plupart des librairies de la Métropole (mais aussi en province !), Le Guide des Grands Parisiens développe une vision un peu plus globale de la culture, où l’on vit moins à travers le sacrosaint prisme de Paris !

Rendez-vous à la nouvelle boutique Basus du Marais !

À Paris, il se passe des choses, beaucoup de choses. Entre l’ouverture (la fermeture) de douze coffeeshops par semaine et les trente festivals de photographie indépendante qui se créent dans le mois (comment ça j’abuse ?), c’est souvent difficile de s’y retrouver. Et puis il y a des boutiques qui ouvrent, des marques qui, finalement, font leur petit bout de chemin et se développent, comme Basus.

boutique basus marais

Basus, c’est une marque dont je vous parlais déjà dans cet article, lorsque je vous présentais la première boutique, installée dans le 11ème. Et bien on prend les même et on recommence, dans le Marais cette fois-ci.

Car oui, fort de son succès, Basus se développe dans un second espace, situé au 1, rue de Normandie, non loin du Carreau du Temple.

IMG_3125boutique basus marais

En bref, Basus, ce sont des collections inspirées par la nature, le design, l’urbanisme. C’est aussi un travail sur les matières, notamment sur le « cuir de liège », naturel et entièrement recyclable, qui traduit un engagement eco-responsable assez pregnant.

Au-delà de ces raisons, j’aime vraiment beaucoup cette marque pour la qualité et la recherche des pièces proposées à chaque collection. Les photos donnent un petit aperçu du style « design » et épuré que peut produire Basus.

boutique basus maraisIMG_3123

Bref, alors cette boutique ? Et bien, comme celle située au Perchoir Ménilmontant, on est sur un espace assez design, épuré. Un mur végétal dans le fond, des espèces d’îlots centraux qui donnent un cachet supplémentaire à l’endroit, sans prendre trop d’importance. En bref, une boutique pensée pour être pratique, agréable et design à la fois !

IMG_3127

Espace Basus

1, rue de Normandie

75003 PARIS

Horaires : ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h30 – Le dimanche de 13h30 – 17h30

 

À la découverte de l’Artisan Parfumeur !

Les marques de parfum, c’est un peu comme les crèmes pour les mains : il y a beaucoup, mais on ne sait jamais vers laquelle se tourner. (c’était probablement la meilleure comparaison jamais faite tiens)

On est souvent réticent face aux marques de grande distribution, où, pour couronner le tout, le choix est  assez vaste. Alors on se tourne vers les parfumeurs qu’on appellera grossièrement des « professionnels », mais là encore, nombreuses sont les marques et les références présentes sur le marché. S’intéresser à chacune d’entre elles serait une bonne idée, mais malheureusement, nous n’avons qu’une vie, et il faut sélectionner. C’est ce que j’ai fait avec l’Artisan Parfumeur, maison fondée en 1976, qui nous propose une jolie sélection de parfums de niche. Par « parfum de niche », on comprendra rapidement :  « Maison plus intimiste que les énormes marques, moins portée sur la publicité, davantage sur les fragrances, et à destination d’un public plus averti. »

Alors, l’Artisan Parfumeur, en bref, qu’est-ce que c’est ? La maison est née d’une petite blague d’un ami de Jean Laporte (le créateur donc), qui lui demanda de créer un parfum à la banane à porter au bal des Folies Bergères. Jean Laporte, qui avait fait des études de chimie, s’est pris au jeu, et a fini par créer d’autres fragrances avec des matières premières naturelles, puis à sortir une première collection, pour finalement être reconnu dans le domaine. Ca valait le coup d’aller danser finalement !

La première boutique, ouverte en 1979, se situait rue de Grenelle, et a lancé le développement d’une marque à travers l’Europe dont personne ne soupçonnait le potentiel. Alors à quoi ce succès est-il dû ? À la qualité des produits, bien évidemment, mais peut-être également à cette vision contemporaine, qui contraste entre des valeurs classiques et un positionnement résolument moderne. En témoigne notamment la refonte du flacon, désormais composé de verre sombre et fumé (qui n’est pas sans rappeler l’ambiance d’un atelier d’apothicaire), ou encore les recettes, inchangées depuis 40 ans, qui témoignent d’une espèce d’intemporalité des fragrances !

Parlons justement de ces parfums. L’Artisan Parfumeur a développé quatre gammes : les frais, les floraux, les orientaux, et les boisés. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, je suis partie sur « Premier figuier extrême », qui fait partie des boisés.

artisan parfumeur

À moins d’être un professionnel, il est quand même relativement difficile de décrire un parfum, voici donc ce que le site nous en dit :

Premier Figuier Extrême amplifie l’arôme de figues mûres. Le figuier repose sous le soleil méditerranéen, ses branches ployant sous ses fruits violets et mûrs. En pleine floraison, il déborde de saveur. Des touches de bois de santal contrebalancent ce goût sucré. Le parfum est plus boisé et plus sombre. Les fruits et les bois dominent cette composition. La sève laiteuse et les feuilles succulentes donnent un arrière-plan de fraîcheur.)

Alors c’est sûr, c’est bien dit, mais l’idée globale est assez juste, et ce parfum évolue plutôt très bien sur ma peau. Ce qui ne sera pas forcément votre cas, ni le mien sur un autre parfum, attention ! Le mieux reste évidemment de tester en boutique.

artisan parfumeur
L’Artisan Parfumeur développe également une gamme de produits pour la maison : bougies et boules d’ambre. Les bougies sont moins nombreuses que les parfums, mais reprennent souvent les odeurs de certains d’entre eux, comme « Voyage à Constantinople » (que j’adore en bougie, mais qui, typiquement, ne sent pas la même chose en parfum sur moi)

An imaginary journey in Constantinople. The scent of Turkisch delight interwines with leather, saffron and iris.

Bref, gros coup de coeur pour cette odeur, qui laisse une ambiance un peu enveloppante à la maison !

artisan parfumeurPour finir, on trouve également la boule d’ambre. Alors, concrètement, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une boule (donc) rechargeable, qui diffuse en continu une odeur dans toute la pièce. Elle existe en différentes tailles, et est le best-seller de la marque depuis sa création en 1977.

 

En bref, l’Artisan Parfumeur est une grosse découverte, que j’ai pu découvrir dans la boutique du Marais. Mais ça ne s’arrête pas là, il existe plusieurs boutiques parisiennes, et partout en Europe et dans le monde, que je vous invite à découvrir ! (pas forcément toutes hein !)

Atelier Tuffery, le savoir-faire à la française

En novembre dernier se tenait le salon Denim Premiere Vision, porte de la Villette, à Paris. L’occasion de se plonger dans le monde du Denim, à travers conférences et autres rencontres avec les acteurs de la filière. Découvrir les nouvelles tendances, s’intéresser à ce marché en pleine mutation, tout ceci sous l’oeil avisé de professionnels et des 80 exposants.

denim pop up street paris

En parallèle, se tenait la Denim Pop Up Street (rue du Vertbois, à Paris). Pendant trois jours, l’ambiance de la rue était à la célébration du Denim et de ses acteurs. Des designers avaient pris place, et nous permettaient de découvrir leurs créations, mais aussi de s’amuser avec quelques DIY, toujours autour du Denim, bien évidemment ! Parmi eux, se trouvait Atelier Tuffery.

denim pop up street paris

Aloooors, Atelier Tuffery, qu’est-ce que c’est ? Et bien ni plus ni moins qu’un tailleur de jeans tiens ! Maison française fondée en 1892 (ce qui fait d’elle le plus ancien fabricant de jeans français), elle est installée en Lozère, où chaque jour, les artisans conçoivent des pièces adaptées au vestiaire quotidien, toujours dans un souci de savoir-faire, transmis de génération en génération.

IMG_1945

Ce savoir-faire familial, il se remarque notamment grâce aux choix des matières, au sens du détail (une poche arrière en deux parties, qui permet d’être remplacée sans devoir changer l’ensemble du pantalon), une conception française, ou encore un travail de la coupe via des patrons en carton (technique ancestrale que Atelier Tuffery a souhaité conserver).

Une maison qui, si elle conserve ses traditions, ne cesse d’évoluer. En témoigne, par exemple, l’entrée dans le vestiaire de chemises, de jupes, ou encore de ceintures. Une volonté d’ancrer ce savoir-faire dans une perspective résolument actuelle, qui a d’ailleurs valu à la maison le label Entreprise du Patrimoine Vivant.

Ceci étant dit, lors de la Denim Pop Up Street, j’ai eu l’occasion de rencontrer l’équipe Atelier Tuffery, et j’ai eu la chance de pouvoir créer mon jean sur-mesure. Brièvement, le sur-mesure est, comme on l’entend, un jean moulé selon nos envies, notre silhouette, etc. Un véritable savoir-faire qui, plus que jamais, donne tout son sens au terme « artisanat ».

J’ai donc choisi le modèle Alphonse, parmi les quatre coupes proposées par Atelier Tuffery : coupe slip/taille semi-haute, coupe universelle, coupe classique/taille haute, coup inspirée du sur-pantalon de travail du 20ème siècle). Le mien a donc une coupe universelle, accompagné de quelques recommandations de lavage, dont je vais vous faire part !

atelier tuffery sur mesure denim premiere vision

Tout d’abord, il s’agit de peu (voire pas) laver son jean lorsqu’il est brut ou sombre. Si lavage il y a, toujours le mettre sur l’envers, à 30°c maximum, en programme délicat, avec un essorage très faible. Lors des 3 premières machines, ne pas le mettre avec d’autres vêtements, de sorte à permettre un brassage optimale de la patine du jean. L’idéal est, logiquement, de ne pas utiliser de sèche-linge, et de le repasser sur l’envers. (merci Jamy, c’est tout pour moi !)

IMG_1944

Je n’ai pas encore eu l’occasion de le laver, mais concernant la coupe, les finitions, et la qualité du sur-mesure, je dois dire que je suis conquis. La toile est réellement soignée, les détails sont nets, la qualité globale est plus que bonne, et, pour couronner le tout, il est très agréable à porter. Concernant le sur-mesure, mes requêtes ont été respectées à la lettre, notamment l’entrejambe, que j’avais demandé plus resserré. C’est donc un sans faute, et une super idée cadeau par la même occasion !

 

N’hésitez pas à faire un tour sur le site internet de Atelier Tuffery, et à vous tenir au courant des prochains événements organisés par Denim Premier Vision. Quelque chose me dit que de petits événements vont bientôt se mettre en place !

 

Quoi de neuf Paris ? #1

  • L’Atelier d’Octobre Éditions a ouvert ses portes :

Octobre Éditions, vous connaissez ? Le petit frère de Sézane (la marque pour femmes hyper en vogue) développe des produits pour hommes, sobres, élégants, tout ce qu’on veut finalement ! Et bien depuis quelques semaines, l’Atelier Octobre Éditions a ouvert ses portes au 12, rue d’Uzes, à deux pas des Grands Boulevards, et à quelques semaines d’intervalle avec le lancement du e-shop ! (et ça, on adore !)

Un lieu sur deux étages, à l’ambiance chaleureuse. Entre deux petites madeleines et une tasse de café, on flâne, on touche les matières, on essaie, la boutique (et les cabines d’essayage) s’y prêtent vraiment ! À l’étage, on retrouve un « bar à chemises », dont la déco et la disposition donnent envie de prendre place sur les tabourets, pour discuter « textile » jusqu’au bout de la nuit (ok je m’emballe, mais c’est quand même très très cool !) Et le personnel est hyper accueillant, ce qui ne gâche rien !

atelier octobre éditions

l’Atelier Octobre Éditions

12, rue d’Uzès

75002 PARIS

(Ouvert du mercredi au samedi, de 11h à 20h)


  • L’expérience Johnnie Walker au Whisky Shop :

Si vous me suivez sur Instagram (@th.louis), vous avez sans doute vu qu’il y a quelques semaines, je me suis rendu au Whisky Shop (Place de la Madeleine, à Paris) dans le but de découvrir la marque (de whisky donc) Johnnie Walker. Accueillis dans la superbe salle à l’étage, le décor est planté. Au programme : petit point sur la marque écossaise et sur le whisky en général, mais aussi dégustations de différentes références proposés par la marque (selon les âges, les saveurs, les manières de le déguster, etc.). Tout ceci accompagné de bonnes petites choses qui se marient à merveille avec les scotches. (on note la mousse de plancton par exemple !) Le point d’orgue de cette découverte était, après avoir analysé quels whiskies avaient nos faveurs, de procéder à notre propre assemblage, que l’on a pu rapporter à la maison ! (ambiance cours de chimie) Une vraie plongée au coeur du whisky, idéale pour un cadeau de Noël !

johnnie walker whisky shop madeleine paris

Plus d’infos sur le site de Johnnie Walker, mais aussi sur celui du Whiksy Shop, où vous pourrez retrouver plus d’infos sur cette fameuse « expérience ».


  • L’Appartement français s’installe à Filles du Calvaire :

Si vous suivez assidûment ce blog (ah non ?), l’Appartement français doit vous dire quelque chose. (article à retrouver ici) Il s’agit, en bref, d’un pop up store entièrement axé sur le Made in France. Plus de 100 marques mode, accessoires, déco ou idées cadeaux réunies dans un même espace, avec pour ambition de prouver que le Made in France est accessible à tous ! Un joli projet mis en place au 16, Boulevard des filles du Calvaire jusqu’au 31 décembre, avant l’ouverture début 2018 d’une « vraie » boutique, de 200m carré, avec plus de 300 marques, une folie !

l'appartement français made in france paris

L’Appartement français

16, Boulevard des Filles du Calvaire

75011 PARIS

(Ouvert tous les jours du 8 au 31 décembre)


  • Singin in the Rain s’exporte au Grand Palais :

Depuis le 28 novembre, et jusqu’au 11 janvier, la nef du Grand Palais est investie par cette comédie musicale qu’on ne présente plus. Le Théâtre du Châtelet, à l’origine de ce show, est actuellement en travaux, et s’est donc exporté sous la plus grande verrière d’Europe, à deux pas de la place de la Concorde.

Déjà programmé en 2015, Singin in the Rain revient avec un spectacle en grandes pompes, entre chorégraphie léchées et flopée de tableaux dignes de Broadway. L’idée d’assister à un spectacle au Grand Palais est une vraie expérience (petit conseil : il y fait un poil froid, n’hésitez pas à prendre un pull en plus !) Une plongée dans l’histoire de deux stars du cinéma muet, rendue célèbre notamment par Gene Kelly. Le Grand Palais a également mis en place un espace bar/food-truck/cours de claquettes/etc, afin de se plonger dans l’ambiance une bonne fois pour toute ! Un classique à voir au moins une fois !

singin in the rain grand palais chatelet theatre

Singin in the Rain 

Mise en scène : Robert Carsen
Costumes : Anthony Powell
Chorégraphie : Stephen Mear
Décor : Tim Hatley
Dramaturgie : Ian Burton
Lumières : Robert Carsen
Lumières : Giuseppe Di Iorio

En anglais surtitré – Durée 2h40 avec entracte

Du 28 novembre 2017 au 11 janvier 2018

Grand Palais

3 Avenue du Général Eisenhower

75008 Paris


  • Le pop up store « Good Morning South »

Ici, c’est tout plein de petits créateurs venus exclusivement du sud de la France qui se sont réunis grâce à Good Morning South. Jusqu’au 24 décembre, au 66 rue Notre-Dame de Nazareth, c’est un peu comme à la maison ! De la food, des accessoires de mode, des petites lampes, c’est un peu le paradis du cadeau ! Accueilli comme des rois par deux soeurs marseillaises, on profite de la petite ambiance du sud venue s’exporter quelques temps à la capitale, et c’est hyper plaisant !

pop up store good morning southIMG_8863pop up store good morning south

Pop up Good Morning South

66, rue Notre Dame de Nazareth

75003 PARIS

 

Si l’idée vous plaît, on n’hésite pas, on me le fait savoir hein ! À bientôt pour une prochaine édition ! (?)