À la (re)découverte d’Oxbow !

Oxbow, c’est un peu cette marque que j’assimile à mon adolescence, mélangée aux surfers. C’est un peu le cas, mais pas que !

Cette maison française, fondée en Normandie en 1897 et basée à Bordeaux, est l’exemple même d’une association réussie entre sport et mode. En effet, en me rebaladant sur le site, j’ai (re)découvert des produits dont je ne soupçonnais pas l’existence chez Oxbow, notamment les Chemises. Simples, efficaces, elles sont proposées à un prix accessibles, et sont, pour la plupart, totalement adaptable à une tenue casual, de tous les jours, voire un peu plus formelle.

chemise-oxbow-surf

Partenaire de compétitions sportives comme le surf, le Longboard, ou encore plus récemment le Paddle, la marque a su proposer des collections assez éclectiques pour pouvoir convenir au maximum d’entre nous.

mariniere-surf-oxbow

À noter que, toujours dans cette ligne éditoriale, Oxbow propose des accessoires et des produits cosmétiques, notamment des crème solaires, toujours pour coller avec cet esprit sportif malgré tout !

Une marque qui nous donnerait presque envie de s’intéresser à l’histoire du surf, notamment grâce à ces collections qui mêlent l’esprit détendu, pratique, mais aussi plus mode, pour homme comme pour femme. Comme quoi, les marques de sport ne sont pas résolues à nous proposer des vêtements « moches mais pratiques », mais savent aussi maîtriser un savoir-faire, un regard et un axe qui se posent sur la création textile, les coupes et les couleurs.

pull-mode-oxbow

Une recherche qui va donc plus loin ce à quoi j’aurais pu penser, lorsqu’on me parle de marque de surf et, plus particulièrement, de Oxbow.

Pour plus d’infos et découvrir tout ça (à nouveau), rendez-vous donc sur le site internet d’Oxbow !

Publicités

Le Vegan Stick Shampoo de Cut By Fred

Cut By Fred

Les shampooings solides, c’est un peu le nouveau cool : écolo, zéro déchet, il sont l’archétype du produit que l’on teste lorsqu’on a envie de coller à toutes ces valeurs. Toutefois, si vous avez déjà testé, on comprend vite qu’au-delà d’être tendance… c’est quand même très peu pas pratique. En effet, alors que le savon colle au rebord de la baignoire et se transorme en petite bouillie, on finit vite par regretter notre bon vieux shampooing liquide. C’est là que Fred intervient.

Le concept

Cut By Fred Compo

Fred, le coiffeur que vous connaissez peut-être sous le nom de Cut By Fred, a développé un concept simple, mais qui colle aux problématiques que je viens de citer : le shampooing solide en stick ! Présenté sous la forme d’un déodorant basique, il est designé dans un packaging jaune assez marqué, qui n’est pas sans refléter l’identité visuelle de Fred.

Les questions qu’on peut se poser

Très rapidement, on est tout de même tenté de se dire : un shampooing en stick, oui, mais le principe du shampooing solide n’est-il pas d’être « zéro déchet », donc sans contenant ? De plus, ce même contenant ne se recharge pas, ce qui pose une question écologique supplémentaire.

Il faut savoir que toutes ces questions, Fred se les ait évidemment posé. En témoigne le fait que le packaging est en plastique, mais pas n’importe lequel. En effet, le stick est en PET-recyclé (Polyéthylène téréphtalate), un plastique rigide de très bonne qualité, et recyclable !

Cut By Fred Stick

Par ailleurs, concernant le problème de la recharge, les équipes de Fred y songent, y travaillent, mais d’un point de vue technique, les choses sont forcément un peu plus compliquées que pour recharger une batterie de téléphone. Mais on note cette intention louable de changer les choses, petit à petit !

L’application

Cut By Fred Effet

Il existe deux modèles de shampooings : le « Detox » (purifiant), et le « Sweet » (hydratant, à base de coco). Au niveau de l’application, les odeurs sont assez différentes, mais j’ai instinctivement noté, en utilisant le « Detox », qu’une sensation de frais se dégage sur le crâne, et reste quelques minutes après le rinçage. Cet effet est assez agréable, et est probablement dû aux huiles essentielles (notamment de menthe poivrée) qui composent le produit.

J’ai aussi noté que les shampooings piquent les yeux. Ce point ne me dérange pas particulièrement, mais c’est assez notable pour être souligné à mon sens. De même qu’il ne faut pas trop sortir le stick au moment de l’utilisation, de sorte qu’il ne se casse pas : ça reste un shampooing, donc soluble dans l’eau, donc un minimum friable !

Cut By Fred Detox

En bref, Cut By Fred propose ici un produit très intéressant par ses différentes caractéristiques. Certains points mériteraient d’être améliorés, mais le concept reste très prometteur et efficace en soi. Pour 20€, on s’en sort donc avec un produit vegan, responsable, qui tient les promesses d’un shampooing, le tout dans un packaging qui change de ce que l’on peut trouver sur le marché !

Et pour shopper les produits, c’est par ici !

Bonne adresse à Paris : Ramen Bowl

Aujourd’hui, on parle Paris, on parle food, on parle bonnes adresses ! J’ai découvert Ramen Bowl il y a quelques semaines maintenant, au détour d’une pause déjeuner, et un petit article s’imposait.

Restaurant japonais (sur place ou à emporter), Ramen Bowl est situé rue de Ponthieu, à deux pas des Champs Élysées, et est un vrai bon spot lorsqu’on aime la cuisine asiatique !

restaurant ramen bowl paris

Dans une ambiance à mi-chemin entre cantine et bar intimiste sur deux étages, on peut admirer les graffs de l’artiste Oji, disséminés sur les murs du restaurant, on valide l’idée !

En ce qui concerne la carte, on a le choix : ramen (déclinés en 10 recettes), tapas (uniquement le soir), mais aussi donburi (gros bol de riz garni, spécialité de la maison), préparés par le chef Masaki. J’ai eu la chance de tester un panel assez conséquent de la carte, et, vous vous en doutez, c’est une vraie découverte !

cuisine asiatique paris

Les saveurs sont véritablement travaillées, de sorte que l’ensemble pétille en bouche, et donne des associations hyper savoureuses. Mention spéciale pour les allumettes d’algues qui, contrairement à mes aprioris, étaient une véritable découverte, et donne un sens nouveau aux plats ! Et gros coup de coeur pour les ramen sans bouillon, que je goûtais pour la première fois !

food ramen bowl

En bref, une ambiance de cantine street, des saveurs travaillées, un emplacement idéal lorsqu’on souhaite passer un moment sur les Champs-Élysées, j’ai adoré Ramen Bowl !

 

Ramen Bowl

44, rue de Ponthieu

75008 PARIS

Ouvert de 12h à 22h30 (sauf le dimanche)

3 (bonnes) raisons de lire « L’Origine des Autres » de Toni Morrison

(…) il ne doit y avoir rien d’étonnant à ce que Toni Morrison soit de ceux qui comprennent l’emprise qu’a l’Histoire sur nous tous. L’Origine des Autres expose cette compréhension et, si ce livre ne témoigne pas d’un moyen d’échapper immédiatement à l’emprise du passé, il est une aide bienvenue pour aborder la façon dont cette emprise a vu le jour. Ta-Nehisi Coates

toni-morrison-conferencesCe mois-ci vient de paraître un nouvel ouvrage de Toni Morrison. Un peu particulier, il s’agit en réalité d’un recueil de six conférences prononcées à Harvard en 2016 par cette auteure américaine que l’on présente presque plus.

Au fil de ces conférences se déploient des thèmes articulés autour du racisme, du concept de « race », et, plus globalement, de l’identité. Voici donc trois raisons, bonnes à mon sens, de lire L’Origine des Autres :

Parce que c’est Toni Morrison

Toni Morrison, en quelques mots :

  • C’est un prix Pulitzer en 1988
  • C’est un prix Nobel en 1993
  • C’est un engagement politique, littéraire, idéologique reconnu aux États-Unis et dans le monde
  • C’est une voix donnée aux laissés-pour-compte
  • C’est un travail de fond pour produire une oeuvre cohérente et qualitative au prisme d’un humanisme fort.

En bref, c’est une personnalité capitale importante dans le paysage littéraire mondial, qui mène et engage des réflexions poussées, rarement dénuées d’intérêt, sur le monde et sur les réalités américaines.

Parce que ce sont des thèmes brûlants d’actualité

Ces réflexions, Toni Morrison, 87 ans, les écrit, les prononce, et les rassemble dans ce court recueil de conférences, mis en exergue par la sublime préface de Ta-Nehisi Coates.

Aidée par des exemples historiques, sociologiques, mais aussi (et surtout) littéraires, elle part en guerre contre l’inhumain, et dénonce les injustices identitaires de la société américaines.

La réflexion prend des références du passé (à commencer par les débuts de l’esclavage), pour nous faire chronologiquement comprendre qu’aujourd’hui encore, les choses ont terriblement besoin d’être conscientisées.

Des sujets qui nous appartiennent tous, et dont des supports comme L’Origine des Autres sont parfois nécessaires à la bonne compréhension d’un système particulier.

Comment devient-on raciste, sexiste ? Puisque personne ne naît raciste et qu’il n’existe pas de prédisposition foetale au sexisme, on apprend à fabriquer l’Autre non par des conférences ou par une instruction, mais par l’exemple. Toni Morrison (P. 18)

origine-autres-morrison

Un regard critique sur des thèmes qui nous concernent tous, et pas seulement l’Amérique dont elle fait partie : la race, les frontières, la peur de l’Autre, la volonté d’appartenance.

Elle questionne, fait fi des protocoles et nous plonge dans un tourbillon de questions qui n’a jamais été aussi présent dans les débats d’actualité.

Parce que ce sont des conférences

toni-morrison-harvard

Des conférences courtes, qu’on lit d’une traite, ou qu’on ausculte une par une. Des conférences où le ton corrosif nous prend, et nous amène jusqu’à l’humanisme que Toni Morrison prône dans son Oeuvre.

Cette technique d’approche réflexive permet de s’appuyer sur des exemples, d’être clair dans un propos qui ne l’est parfois pas, et qui pose des questions avec pugnacité : Qu’est-ce que l’Autre ? Pourquoi se penche-t-on autant sur le concept de « race » ? Pourquoi en avoir peur ? Qu’est-ce que cette « obsession de la couleur » ?

Un pouvoir de conviction qui, lorsqu’on le mêle à des thèmes fondateurs, donne cette série de conférences brillamment menée, formidablement inspirante, sans jamais s’éloigner du principe de réalité.

L’Origine des Autres, Toni Morrison (traduit par Christine Laferrière), Christian Bourgois, 91 pages, mars 2018

Les Bijoux Thomas Sabo !

À la découverte de Thomas Sabo !

This is and will continue to be a long term project and vision. Thomas Sabo

Qu’est-ce que Thomas Sabo ?

IMG_4100IMG_4095Thomas Sabo est une marque de bijoux née en 1984. Créée par… Thomas Sabo, elle développe des produits pour homme comme pour femme.

Avec un souci de variété que l’on retrouve directement en allant sur le site, Thomas Sabo met en place des collections adaptables à tous les styles, avec un souci de qualité constant.

Des collections de bijoux tendance qui parlent à tous : bracelet argent, bracelet cuir, gourmette, bague homme / femme, etc.

Comment est née Thomas Sabo ?

Thomas Sabo fonde donc sa marque éponyme en 1984, et connaît un succès grandissant jusque dans les années 1990.

Dès cette période, la stratégie s’affine, la direction artistique prend un nouveau tournant avec Susanne Kölbli à sa tête. C’est le moment où Thomas Sabo a marqué de son empreinte le marché du bijou.

En 1998, la première boutique physique indépendante ouvre à Francfort. Par la suite, les années 2000 sont marquées par la volonté d’innover, à travers les collections Watches, ou encore le lancement d’une Eau de Parfum.

IMG_4117IMG_4116

Les valeurs de Thomas Sabo

Parmi les valeurs et les messages portés par Thomas Sabo, on retrouve principalement le souci du détail et la volonté de proposer des produits de qualité.

Ces mêmes produits qui étaient majoritairement fabriqués à partir d’argent, ont désormais été déclinés en or rose, jaune ou blanc.

Une joaillerie fine qui marque encore une fois une volonté de faire évoluer l’identité de la marque depuis les années 2010.

IMG_4098IMG_4096

Depuis 2016, Thomas Sabo dispose d’un nouveau siège, situé en Bavière. Une manière symbolique de faire perdurer la marque, qui a réussi à s’imposer comme un incontournable dans le monde du bijou.

Article sponsorisé

J’ai testé : Feed Smart Food

Un repas complet et pratique à partir de 2,50€, on y croit ? Feed l’a fait pour nous.

Avec l’optique de donner un nouveau souffle au monde de l’alimentation, Feed développe des gammes de nourritures vegan, sans gluten, sans lactose, sans OGM, sans noix, et fabriquées en France. Rien que ça ouais !

Mais en bref, qu’est-ce que c’est ?

IMG_3200

Il s’agit en réalité de boissons en poudre, de barres ou encore de produits pour les sportifs élaborés par des nutritionnistes. Toutes ces petites choses constituent un repas complet, en plus pratique ! Par exemple, une barre banane/chocolat = 100% des apports nutritionnels recommandés pour notre déjeuner, on dit oui !

Une alternative à certains repas où l’on n’a pas le temps, ou juste pas l’envie de cuisiner. On est donc ici sur un vrai substitut de repas, et non un produit de régime !

J’ai donc testé des boissons et des barres, et, vous l’aurez compris le résultat est positif ! Car oui, j’ai même été surpris de la qualité et des saveurs développées sur ces produits. Produits qu’on aurait pu juger anecdotiques au premier abord.

IMG_3404

Les barres de céréales sont juste excellentes, dignes d’un biscuit industriel ! Alors que les boissons ont exactement le goût annoncé. À titre d’exemple, le « légumes du jardin » = un potage de grand-mère ! (oui j’abuse, et alors ?)

La préparation des boissons est ultra-simple. Pas besoin d’eau bouillante, de l’eau à température ambiante suffit. On la verse directement dans la bouteille, jusqu’au trait, on secoue énergiquement, et le tour est joué !

IMG_3854

Une jolie découverte donc, que je pense à nouveau consommer lorsque l’envie me prendra/le temps me manquera !

La gemmothérapie sans alcool

La gemmothérapie, communément appelée « médecine des bourgeons » fait partie de la phytothérapie. Depuis le Moyen-Âge, on fabrique des sirops à l’aide de ces bourgeons floral ou de feuille, et leurs vertus sont propres à chaque plante. On en connaît désormais les bienfaits sur la santé, mais la plupart des produits de gemmothérapie sont fabriqués à base d’alcool. Or, beaucoup de consommateurs (dont les enfants) ne supportent pas l’alcool. C’est la raison pour laquelle les produits dénué de cette substance existent sur le marché.

 

La recette diffère à peine de l’originale qui part d’un mélange eau, alcool et glycérine. Il s’agit là de macérations de bourgeons très concentrées, souvent certifiés biologiques, dans de la glycérine végétale, pouvant ainsi convenir à tous notamment les enfants ! Alors que les bourgeons contiennent des tissus extrêmement actifs, il s’agit là d’une solution très efficace, sans comporter les inconvénients de l’alcool !

 

Les bourgeons posséderaient certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des autres de la plante mature. Étant un embryon, il porterait en lui le potentiel de développement de la plante, un peu comme s’il était à la fois les racines, les tiges, les feuilles, les fleurs et les fruits. Il contient également de fortes concentrations d’éléments actifs comme des hormones, des oligo-éléments, des vitamines, des minéraux, etc. On peut donc se dire que la gemmothérapie nous veut du bien, et sans alcool qui plus est !

Pour se procurer ces produits pleins de promesses, rien de plus simple ! Rendez-vous sur le site http://www.acerola-fr.com/, où sont recensés tous ces concentrés de nature !