Menu du jour, notre appli food du quotidien ! (+ bonne adresse parisienne !)

Hello !

 

Des applis, il en existe beaucoup, pour tout, souvent pour rien, et la mémoire de notre téléphone n’est pas extensible. Il nous faut donc sélectionner les meilleures, les plus utiles, et celles qui deviendront nos alliés au quotidien. Et bien je crois que l’application « Menu du jour » en fait partie ! En bref, tout est dans le nom, mais je vous explique un peu le principe.

 

Plusieurs cas de figure :

  • On a l’habitude de se rendre dans un restaurant dont on apprécie particulièrement la carte, mais le menu change quotidiennement.
  • Pendant une pause déjeuner, on ne sait pas trop aller, on hésite, on aimerait connaître le menu du jour à l’avance pour se décider.
  • On a des intolérances alimentaires, connaître le menu du restaurant à l’avance nous arrangerait bien.
  • Et bien d’autres encore !C’est là que Menu du Jour intervient  ! Une mise en page hyper intuitive, on se géolocalise… et voilà ! L’application sélectionne pour nous les restaurants du quartier, avec les menus du jour de chacun, rien de plus simple !

menu du jour application restaurant

J’ai donc eu l’occasion de tester de manière concrète cette application, en me rendant au Chamarré, un restaurant de Montmartre.

Pour parler un peu plus du lieu en soi (car j’en ai vraiment envie !), je crois qu’on est sur une bonne adresse parisienne, décidément !

Situé rue Lamarck, le Chamarré est vraiment vraiment ce qu’on pourrait appeler un « vrai bon restaurant ». Pour un prix totalement acceptable (32€ entrée/plat/dessert, 24€ entrée/plat ou plat/dessert), on a l’occasion de goûter à des plats hyper travaillés, aux associations souvent très pertinentes, j’ai vraiment adoré ! Accueilli par une équipe chaleureuse ainsi qu’Antoine Heerah, un chef hyper gentil, et plus qu’attentionné, on s’installe sur la jolie terrasse, et en avant les enfants ! Les photos des plats (prises avec mon téléphone, une sombre histoire de batterie d’appareil photo, désolé pour ça !) parleront certainement mieux que moi.

IMG_4139IMG_4144IMG_4143IMG_4142IMG_4140IMG_4137IMG_4138IMG_4136IMG_4135IMG_4134IMG_4133IMG_4132chamarré montmartre restaurant

On passe vraiment un moment au calme, dans un lieu hyper chaleureux, et on mange excessivement bien, il me semble que c’est quand même une bonne base pour passer un bon moment !

En bref, une bonne adresse parisienne, une application très utile et simple d’utilisation, il me semble que c’était une bonne journée ! Pour plus d’infos, n’hésitez pas à télécharger « Menu du jour« , ou à suivre le projet sur Facebook ou Instagram : @menudujourmdj.

Pour le Chamarré, rendez-vous sur le site internet, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Chamarremontmartre.

 

À très vite, bonne journée !

Publicités

Crash test : 5 nettoyants pour la peau !

comparatif crash test nettoyant peau visage

Bonjour !

De plus en plus, certain(e)s d’entre vous me demandent sur Instagram (@th.louis, au cas où !) de parler de soins, de partager ce que j’utilise au quotidien, ou tout bêtement de tester des produits. Alors, je ne suis certainement pas EnjoyPhoenix, mais je m’exécute, avec un premier article « beauté » qui me correspond totalement. Car oui, niveau « produits de beauté », je ne passe pas ma vie chez Sephora, mais j’ai un « indispensable » : le nettoyant pour la peau. C’est, comme on dit, ma routine, j’en utilise matin et soir, presque régulièrement, et sa qualité est donc primordiale ! Je me suis donc décidé à en tester plusieurs, que je n’avais pas testé auparavant, et vous en faire une petite revue, de manière subjective, bien entendu ! À noter que je me suis attelé religieusement à tester les produits à fond, au minimum sur une semaine ! Cinq produits, cinq marques, à petits prix, ou un peu moins, vendus en grande surface ou non, bref, il y en a pour tout le monde !

  • Le nettoyant visage Horace :

Horace est une marque que j’ai découvert grâce à Instagram, et dont le packaging m’a beaucoup plu, car complètement dénué de fioritures, sobre et efficace ! Le marketing étant une raison complètement valable, j’ai donc voulu tester leur nettoyant visage. Conçu à base de charbon actif japonais, il est, selon le flacon, « purifiant naturel, et doux », « pour tous types de peaux ». Petite précision, j’ai la peau à tendance grasse (et oui, et oui, ça arrive !).

Bref, alors concrètement, ça se présente comment, c’est bien, c’est pas bien ? Le nettoyant en soi a une couleur noire, qui m’a un peu surpris au premier abord, pas du tout négativement, on s’entend ! Concernant l’odeur, elle est franchement neutre, je crois que je ne saurais même pas la comparer à une quelconque fragrance universelle. Cette absence d’odeur est plutôt un point positif pour moi, qui n’aime pas forcément sentir la rose musquée ou le musc dans mes soins cosmétiques. Bref, après plusieurs jours d’utilisation, il me semble que je suis pleinement convaincu par ce produit, qui laisse la peau impeccable. Petit détail qui pourrait avoir son importance : la couleur noire ne tâche absolument pas le lavabo, et s’écoule comme un produit lambda ! Pas besoin de passer l’éponge chaque matin, ouf. Un critère qui me fait dire qu’un produit est, selon moi, bon, est l’envie de le racheter. Et, pour le coup, je pense sincèrement pouvoir affirmer que je pourrais le racheter, voilà, c’est dit !

Plus d’infos et de produits sur le site internet de Horace, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Horace.co

nettoyant horaceIMG_3947

  • Le « Oil Eliminator » de Kiehl’s :

Bon, ce produit est un peu plus spécifique que les autres, car présenté « pour hommes », et dont la cible est plutôt les peaux grasses. Mais l’idée de base reste la même, il s’agit d’un nettoyant pour le visage, et je suis persuadé que certain(e)s d’entre vous ont aussi la zone T qui brille en fin de journée (ah si si, s’il vous plaît !). La particularité de ce produit est qu’il est également exfoliant. Alors un exfoliant doux, évidemment, mais les grains sont quand même assez présents à l’application pour le noter ! J’ai une affection toute particulière pour Kiehl’s, notamment pour le personnel en boutique, qui est d’une gentillesse et d’un professionnalisme à toute épreuve. Je vous conseille d’ailleurs, si un jour vous décidez à vous procurer des produits de la marque, à vous rendre en magasin si vous en avez l’occasion, de sorte à recevoir des conseils de qualité, sur votre peau, et seulement votre peau ! Bref, pour revenir au produit en soi, je crois que c’est un très très bon produit, l’odeur n’est absolument pas chimique, on a presque l’impression de faire du bien à notre peau en l’appliquant (ah ben tiens, c’est le principe). L’utilisation quotidienne de ce produit « exfoliant » n’a absolument pas abîmé ma peau à la longue, bien au contraire ! Vous l’aurez compris, je rachète !

Rendez-vous sur le site de Kiehl’s, la page Facebook, ou le compte Instagram (@kiehlsfrance) pour plus de détails !

IMG_3953nettoyant oil eliminator kiehl's vert

  • Gel fraîcheur nettoyant Monoprix :

Un produit de grande surface, enfin ! Peu onéreux (de souvenir, moins de 5€), une petite blague sur le flacon comme sait si bien le faire l’équipe marketing de Monoprix, je me suis dit « ça vaut le coup d’essayer ! ». À l’application, la texture de ce produit est assez consistante, beaucoup moins liquide que les deux précédents produits par exemple. Je ne sais pas si ce point m’a dérangé, mais je l’ai noté dès la première utilisation, et, de fait, étaler le produit sur le visage est un peu moins facile, moins agréable également. Rien de bien grave en soi, on chipote, on chipote hein ! Pour ce qui est de l’effet, évidemment, ça reste un nettoyant d’entrée de gamme, il est moins probant que les autres, mais pour le prix, il fait le job, et c’est franchement totalement acceptable ! Le racheter ? Honnêtement, pourquoi pas, mais plutôt à l’occasion, en vacances par exemple ! Mais je ne crache pas du tout dessus, assurément !

IMG_3951gel nettoyant fraicheur monoprix

  • Le nettoyant visage Bivouak :

Celui-ci, je l’aime beaucoup ! Les effets sont peut-être les plus rapidement visibles, dès la première utilisation. À peine étalé, ce nettoyant (à l’odeur un peu boisée, que je ne porte pas forcément dans mon coeur, mais rien de fondamentalement dérangeant, vraiment !) donne directement un effet « sec » sur la peau. « Sec », on s’entend évidemment, mais « nettoyé en profondeur », vraiment vraiment très agréable ! À noter que Bivouak est une marque de soins masculins essentiellement, et propose des produits pour la barbe, des coffrets, etc. On est donc d’accord que je rachèterais sans souci aucun !

Rendez-vous sur le site internet de Bivouak, la page Facebook, ou le compte Instagram @bivouakfr pour plus d’infos.

IMG_3943nettoyant visage bivouak

  • La mousse nettoyante fleur de vigne Caudalie :

J’ai eu la chance de recevoir des produits de la très bonne marque Caudalie, dont cette mousse nettoyante qui, comme son nom l’indique, a une consistance différente des  produits précédents. En premier lieu, la texture mousse m’inspirait peut-être un peu moins confiance que la texture gel, pour une raison obscure. Néanmoins, le produit, outre son odeur fraîche et légère si agréable, fait vraiment le travail avec brio ! C’est la première fois que je testais des produits Caudalie (dont le masque purifiant, une tuerie par ailleurs), et je sens que ça ne sera pas la dernière ! On rachète, yes !

Plus d’infos sur le site de Caudalie, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Caudalie !

mousse nettoyant caudalie fleur de vigneIMG_3949

Bon, et bien c’était le premier vrai article « beauté » du blog, j’espère qu’il aura été pertinent, ou au moins utile, n’hésitez pas à me faire vos retours ! Personnellement, j’ai plutôt aimé prendre du temps pour tester tout ça et vous en faire un petit debrief !

Bonne journée, à très vite !

City trip à Copenhague !

Hello !

 

De retour de Copenhague, je me suis dit qu’un petit article pourrait être plutôt intéressant. Car outre les balades dans la ville, les « choses à voir », et autres attractions touristiques, j’ai eu l’occasion de tester quelques adresses, dont certaines plutôt très chouettes !

Bon, en bref, pour ceux et celles qui ne connaissent pas du tout Copenhague, procédons par ordre. C’est donc la capitale du Danemark, et le pays où, paraît-il, le taux de bonheur est le plus élevé au monde. Les danois ont même créé un concept, le « Hygge », que l’on retrouve dans certains livres qui lui sont consacré. (du type : Le livre du Hygge, écrit par Meik Wiking, et paru en novembre 2016 aux éditions First (bon, un peu marketing sur les bords, mais ça vaut le coup de le feuilleter en librairie).

IMG_3991

Copenhague, c’est aussi des vélos, beaucoup beaucoup beaucoup de vélos ! Sur la route, ces derniers font clairement la loi, les pistes cyclables sont légion, et si, par malheur, un piéton venait à ne pas regarder avant de traverser, la collision est totalement envisageable. Les vélos sont partout, garés n’importe où, parfois n’importe comment, c’est assez impressionnant. Pour notre séjour, nous en avons loué, histoire de se fondre dans le décor, et de découvrir la ville de manière hyper agréable. Sauf que rouler sur une piste cyclable à Copenhague, c’est un peu comme rouler sur l’autoroute du soleil un samedi de juillet. Il ne faut surtout pas dévier de sa trajectoire, l’angoisse de percuter un autre cycliste est palpable.. Bref, quoiqu’il en soit, Copenhague est une ville extrêmement agréable, à l’ambiance posée, où, comme on dit, « il fait bon vivre », j’ai adoré !

IMG_3992IMG_3980IMG_3965IMG_3995IMG_3996IMG_3994IMG_3993

IMG_3998IMG_3997

Parmi nos petites visites, on a découvert le jardin botanique (hyper sympa pour se poser), même si les serres ne sont pas extraordinaires. Mais bon, c’est gratuit, c’est sympa, et la vie est belle ! Nous avons également découvert le quartier de Christiania, notamment l’église de Notre-Sauveur (située au milieu du quartier), où l’on peut monter, non sans efforts. La vue est plutôt très chouette, je vous laisse juger par vous-même :

IMG_3978IMG_3979IMG_3964IMG_3963IMG_3981

Concernant les bonnes adresses, Copenhague n’est pas en reste ! Pour manger, pour se faire plaisir, ou même pour boire un verre, je dois dire qu’on a plutôt bien géré notre coup ! Presque tous les lieux où nous allions étaient chouettes, alors voici un petite sélection, non exhaustive, bien évidemment !

  • Cucaracha : Nous sommes allé boire des verres dans ce pub qui, de base, n’inspire pas plus que ça l’ambiance « hygge » associée à Copenhague. Et c’est plutôt vrai ! Outre les bougies posées sur les tables, les gens fument à l’intérieur, chantent tous ensemble les tubes danois que la serveuse met, et enchaînent les girafes de bière comme jamais. Mais au final, on y est bien. Pour le coup, on est sur un lieu typique, que j’étais plutôt content de découvrir en tant que français, perdu dans la meute danoise ! (Je n’ai pas pris de photos, la lumière était vraiment trop sombre)
    Adresse : Gothersgade 41, 1123 København K

 

  • Madam Chu’s : Un peu plus branché, ce bar à l’ambiance un peu « asiatisante » propose des cocktails hyper chouettes : vodka/saké/fruits de la passion/rhubarbe, ou encore rhum/mûre/basilic/citron vert. Des banquettes, un grand bar, une petite terrasse, de la musique plutôt hip-hop, c’était franchement une belle découverte !

    Adresse : Gammel Strand 40, 1202 København K

  • Papiroen et Tovernhallerne Market : Deux marchés couvert/food courts, où on peut s’installer pour manger, boire une bière, un café, bref !

    Ma préférence va à Papiroen, qu’on retrouvera dans le quartier de Christiania. Situé en bord d’eau, le Copenhagen Street Food est un concentré de cuisines du monde, impossible de choisir ! Et, petit supplément d’âme, les halles sont juste à côté du musée d’art contemporain, où sont notamment présents une installation de Yoko Ono, ou encore un film de 24 heures (basé sur l’heure exacte qu’il est au moment où on le visionne) réalisé par Christian Marclay.

    IMG_3986IMG_3985IMG_3984IMG_3983IMG_3990IMG_3989(1)IMG_3988IMG_3987IMG_3982

    Copenhagen Street Food
    Warehouse 7 & 8
    PapirØen
    Trangravsvej 14
    1436 Copenhagen K

    Le deuxième marché se trouve aux stations Nørreport Station et Nørreport Metro. Les halles de Copenhague (Tovernhallern Market) sont le plus grand marché de la ville. Ici, on vend plus de produits « bruts » qu’à Papiroen, mais il est totalement possible de manger « sur le pouce » parmi tous les stands présents. On s’attable, on profite de l’ambiance hyper détendue, bref, top top !

    IMG_3960

  • IMG_3962IMG_3961IMG_3958IMG_3959Toverhallerne Market
    Frederiksborggade 21
  •  Väkst : On passe du tout au tout avec ce restaurant un peu plus chic qu’un simple bout de table. Mais bonne découverte lorsqu’on souhaite se faire un vrai bon resto (au menu imposé, attention aux gens difficiles) ! Ambiance bistronomique dans ce lieu ouvert par Host (un autre restaurant de Copenhague conseillé par un ami, visiblement en travaux au moment où j’écris cet article, mais dans le même esprit que Väkst). Au menu, du porc tendre comme jamais, accompagné d’une sauce un peu piquante mais juste parfaite, et de légumes croquants dans une sauce hyper subtile. Personnellement, j’ai adoré, ce genre de lieu me parle vraiment vraiment ! Et, bien évidemment, l’endroit est canon ! À noter que, tout autour de cette adresse, le quartier est vraiment chouette : plein de petites échoppes, de friperies, et de cafés sympas !

    IMG_3973IMG_3972IMG_3968IMG_3967(1)IMG_3969IMG_3971IMG_3966

    Väkst
    Sankt Peders Stræde 34
    1453 København K

    Pour une pause café, très honnêtement, je ne crois pas avoir d’adresse particulière à donner, Copenhague regorge de petits coffeeshops trop chouettes, souvent avec le wifi (détail parfois important lorsqu’on est touriste !), malgré des prix qui feraient même bondir un parisien (4€ le café, ça commence à faire beaucoup les enfants !).
    Mais Copenhague, c’est aussi le design, des boutiques de déco toutes aussi belles les unes que les autres. (Typiquement, la boutique Hay est, je crois, un incontournable !) Il y en a partout, le choix est plutôt très vaste pour les amateurs de jolies choses. J’ai noté une seule adresse, mais il me semble qu’il pourrait y en avoir une dizaine sans souci :

  • Plint : En se baladant dans la rue commerçante de Copenhague, nous sommes tombés sur une boutique où on voudrait tout acheter, aux prix plutôt abordables (pour la Scandinavie, on s’entend hein !), bref, tout ce qu’on aime ! On trouve un peu de tout, des tasses, des soins pour le corps, des paniers, bref, les photos seront probablement plus parlantes, mais j’ai noté l’adresse dans un coin de ma tête !

    IMG_3975IMG_3977IMG_3974IMG_3976

    Plint
    Købmagergade 50
    1150 København K

 

Voilà, en bref, quelques « bonnes » adresses que j’ai pu récolter pendant mon séjour danois, sait-on jamais, si certains d’entre vous s’y rendent, ça peut toujours servir !

N’hésitez pas à me donner les votre si vous en avez aussi, je vais probablement y retourner, parce que, qu’on se le dise, j’ai vraiment vraiment aimé !

 

Bonne journée, à très vite !

 

Adibla, faire du bien à nos oreilles !

Hello !

Aujourd’hui, on parle accessoire, on parle high-tech, on parle écouteurs ! On en utilise (presque) tous, ils sont devenus le prolongement de nos oreilles, et pourtant, ils ne sont pas forcément pratiques, de bonne qualité, ou tout simplement agréables à porter. Il y a quelques jours, je me suis rendu à la boutique Adibla (dans le 15ème arrondissement parisien), dans le but de découvrir cette marque d’écouteurs sans fil, dont la devise est « l’émotion par le son ».

Adibla, c’est quoi ? C’est une association technologique franco-coréenne qui vise à rendre notre écoute la plus pointue et la plus pratique possible. Grâce à la technologie bluetooth, tout est possible. La gamme Adibla correspondra donc aux plus sportifs d’entre nous (se prendre le fil des écouteurs à la salle de sport et s’arracher la moitié de l’oreille, est-ce qu’il y a pire comme sensation ?), mais aussi à ceux qui souhaitent travailler sans se sentir emprisonné(e) avec un cordon, ou juste pour ceux qui souhaitent écouter leurs podcasts préférés dans le bus. Bref, le sans fil est un vrai plus, que la marque a su développer en plusieurs gammes, allant même jusqu’à reproduire le son de nos casques préférés. Les plus mélomanes/pros d’entre nous seront donc ravis !

IMG_3697adibla écouteurs paris bluetooth

La qualité des produits Adibla tient dans la « Technologie audio J-NAT ». Comme le stipule le site internet de la marque, le J-NAT® se base sur des études psychoacoustiques très poussées pour déterminer comment le son doit être généré et traité pour qu’il soit le mieux perçu par l’oreille et le cerveau. C’est là que l’on redécouvre des petits détails que contiennent nos chansons préférées, et qu’on s’émerveille devant la puissance contenue dans ces petits objets, tout ceci en toute liberté, c’est validé ! 

IMG_3696
J’ai eu la chance de tester le « Neckmaster Life + » (le produit d’entrée de gamme). En 8 heures d’autonomie, celui-ci conjugue qualité (trois signatures audio : neutre, extra basses et classique), et praticité, grâce aux différents embouts livrés dans la boîte. Les écouteurs s’adaptent donc à toutes les oreilles, toutes les envies, et, qu’on se le dise, le son est juste fou, si bien que je ne me rendais même pas compte qu’on était en train de me parler ! (on le rappelle, on regarde bien à droite et à gauche avant de traverser donc !)

IMG_3699

Bon, et comme un bonheur n’arrive jamais seul, je vous donne rendez-vous sur mon compte Instagram (@th.louis), un petit concours y est organisé pour gagner une paire de « Neckmaster Life + » (et ça vaut franchement le coup !)

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet d’Adibla, le page Facebook, le compte Twitter, ou encore le compte Instagram : @adibla_audio

Boutique :

51, rue Dombasle

75015 PARIS

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h

Bonne journée, à très vite !

Urbanisme et éco-conscience, bienvenue chez Basus !

Hello !

 

Depuis quelques temps, une nouvelle marque figure parmi mes coups de coeur : Basus. Créée par Florence et Stan Desmarty, la première collection a été lancée en 2011, et ne cesse de se développer. Car oui, désormais, Basus a fait des collaborations (avec The Good Life, par exemple !), et a même ouvert une boutique, située dans le 11ème arrondissement parisien, au pied du Perchoir. Un espace vaste et hyper agréable, dont je vous parlerai un peu plus tard dans l’article.

Bref, alors Basus, inspirée par la nature, le design et l’urbanisme, a développé des pièces aux empiècements assez originaux, à l’esprit intemporel toutefois. En 2015, est lancé un projet que j’aime particulièrement, le projet « Cork ». Basus créé le « cuir de liège », symbole de l’éco-conscience de la marque, dont le toucher ressemble à… du cuir. La sensation est la même, et au fil du temps, il vieillit et se patine comme un cuir de base. Le cuir de liège ne nécessite pas de traitement particulier, un coup à la machine à 30° et ça repart ! De plus, le liège n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. Symbole d’un potentiel écologique notable, cette matière ne demande pas énormément de moyens de production et n’est que très peu polluante (car la matière première est entièrement recyclable, de fait). Un matériau plein de promesses donc, qui révèle le potentiel créatif des fondateurs ! À partir de là, Basus a développé des pièces aux empiècements originaux, toujours sous le signe de la mode urbaine, que l’on retrouve à l’Espace Basus.

IMG_3487

Cette boutique concept située près de Ménilmontant est un peu le paradis des jolies choses. Des tee-shirts, des chemises, des (trop trop (trop) beaux) bombers, tout est un potentiel coup de coeur, au sein de cet espace où, point non négligeable, on peut circuler en paix, presque en faisant des pas chassés. Situé au fond d’une petite cour intérieure, c’est l’endroit idéal pour y passer la journée ! Et parce que des photos valent mieux qu’un long discours :

basus espace basus parisIMG_3513IMG_3504IMG_3503IMG_3510IMG_3509IMG_3508IMG_3499IMG_3512IMG_3506IMG_3505

Bref, on l’aura compris, Basus, c’est une marque qui va probablement compter dans mon dressing, c’est la raison pour laquelle je tenais à en parler ici !

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Basus, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Basus_Official

 

Espace Basus

14, rue Crespin du Gast

75011 PARIS

 

À très vite !

#Summer vibes #2 : 4 cocktails estivaux à base de thé glacé

Hello !

 

Encore une fois, l’été arrive, on continue la série « Summer vibes » avec des cocktails à base de thé glacé ! Quatre recettes (pas forcément pompettes) de mélanges assez chouettes, avec pour base les sublimes thés de la marque Compagnie Coloniale. J’ai découvert leur produits il y a très peu, et alors qu’on se le dise, gros gros coup de coeur ! Les mariages sont juste parfaits, le goût est complètement fou, bref, des produits d’une qualité franchement notable ! Et, pour couronner le tout, la marque a sorti un coffret spécial « thé glacé » (qu’on peut évidemment déguster chaud si on le souhaite !), avec, à l’intérieur :

  • 1 maté citron
  • 1 melon-mangue
  • 1 thé vert menthe
  • 1 délice panier de fruits

L’idée m’a parlé, je me suis donc lancé dans la confection de cocktail estivaux, à base de chacun de ces petits produits, parfois en prenant pour exemple les recettes de Javier Sham (qui officie au Sherry Butt, à Paris), qui a collaboré pour l’occasion avec Compagnie Coloniale.

Et d’ailleurs, parlons un petit peu de la marque en soi ! Compagnie coloniale est la plus ancienne de marque de thé français. Fondée à Paris en 1848, elle s’était d’abord spécialisée dans le chocolat, avant de changer de bord et de se tourner vers le thé. (anecdote) Et, pompon sur la pomponette, tout le procédé d’assemblage, d’aromatisation, de conditionnement des feuilles de thé se passe où ça, où ça ? En France, oui oui, dans les ateliers de la marque, on adore ! Bon, ce petit point « biographique » passé, place aux cocktails !


Alors, d’abord, comment s’y prendre pour préparer un thé glacé ? Rien de très compliqué, qu’on se le dise ! En bref, une bonne technique consisterait à faire infuser 4 minutes un sachet dans 1/2 d’eau chaude à 80°C, à retirer le sachet et à laisser refroidir. Bon, ça va je crois. Et c’est là que l’on peut passer aux choses sérieuses, et laisser un peu son imagination déborder, go !

 

  • Avec le Délice Panier de Fruits : (recette largement inspirée par celle de Javier Sham)

– 35ml de rhum blanc

– 15ml de citron vert pressé

– 20ml de sirop de sucre de canne

Le goût des fruits rouges est juste parfaitement en adéquation avec les autres saveurs, c’est un pouce en l’air ! Et avec des glaçons, c’est encore mieux ! (Je ne vais pas le dire pour chaque recette, alors considérons que cette phrase s’applique aussi aux trois suivantes)

IMG_2511IMG_2512IMG_2510

cocktail été thé glacé compagnie coloniale
La beauté du sachet !

  • Avec le maté citron :

– 20ml de gin

– 30ml d’eau pétillante

– 20ml de citron jaune pressé

– Un peu de gingembre râpé

– Quelques feuilles de menthe (à ajouter après avoir « shaké » la préparation)

C’est simple, efficace, et tout aussi bon en version non-alcoolisée ! Les doses peuvent également être modifiées à votre convenance, cela va de soi !

IMG_2503IMG_2505IMG_2507IMG_2508IMG_2506


  • Avec le thé vert menthe : (recette de Javier Sham, à laquelle j’ai juste ajouté un ingrédient supplémentaire)

– 20ml de sirop de sucre de canne

– 35ml de gin

– 10ml de citron jaune pressé

– Petit ingrédient bonus : des fleurs de lavande, qui donnent un côté frais et, de fait, fleuri à l’affaire ! (et en plus, c’est joli dis donc)

IMG_2499IMG_2501IMG_2500


  • Avec le melon/mangue :

– 20ml de sirop de fraise

– 30ml d’eau pétillante

– Des grains de poivre noir

Le goût hyper fruité du thé et la saveur tonique du poivre = bonheur. Une association qui pétille en bouche !

IMG_2497IMG_2495IMG_2498IMG_2496IMG_2494

Bon, et bien ainsi s’achève mon premier article « recette/DIY » comme on dit. J’avoue avoir adoré le faire (notamment les photos), alors n’hésitez pas à faire un petit retour sur tout ceci, et à me dire si vous avez testé l’une de ces recettes ! (j’avoue que celles de Javier Sham sont certainement mieux pensées/travaillées que les miennes, mais l’intention est là hein !)

Comme d’habitude, pour plus d’infos, rendez-vous sur le site internet de Compagnie Coloniale, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : Compagnie_Coloniale

À plus tard !!

3 idées de cadeaux pour la fête des pères !

(Meilleur titre)

Bonjour bonjour !

La fête des pères, c’est le 18 juin ! Et, on le sait tous, faire un cadeau à un homme est souvent plus compliqué, papa ou non ! Alors bon, pourquoi pas trois petites idées de cadeaux – à plus ou moins petits prix ? Ca peut donner des pistes, au cas où quoi !

  • Un kit de rasage :

Qu’on se le dise, il y a fort à parier pour que votre papa ait de la barbe. Et bien des marques comme Big Moustache proposent notamment des rasoirs et des lames de qualité, sous forme d’abonnement (sans engagement !), mais pas que ! Un principe plutôt très sympa, lorsqu’on sait que son Papounet utilise et use son rasoir manuel quasi-quotidiennement. Sachez également que, pour un cadeau plus complet, Big Moustache propose des super coffrets de rasage, entre 25€ et 50€. Par exemple, le coffret du bûcheron (en photo juste après) comprend tout le matériel nécessaire pour bien entretenir sa barbe, c’est-à-dire :

  • 1 brosse à barbe
  • 1 huile à barbe (50 ml)
  • 1 paire de ciseaux
  • 1 rasoir 5 lames Terminator (manche + 1 recharge)
  • 1 mois d’abonnement à Big Moustache

big moustache soins barbe moustacheIMG_2265IMG_2266IMG_2267IMG_2268IMG_2269IMG_2270

Un coffret pour la moustache est également disponible, mais également une multitude de petits produits, dont le fil conducteur est toujours le rasage, bien évidemment : savon à barbe, stick cicatrisant, ou encore bol de rasage, tout y est pour rendre son papa le plus beau du monde ! (bon, en tout cas, le mieux rasé)

Pour les petits flemmards (parisiens), à noter que Big Moustache propose un service de barbier à domicile, plutôt sympa ça !

Plus d’infos sur le site internet de Big Moustache, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Bigmoustache


  • Un petit coffret chouette chouette !

Greenma, c’est une marque que j’adore ! De base, cette entreprise, implantée à Lyon, produit du (bon) thé, mais fourmille d’idées, comme celle que je m’apprête à vous présenter ! Car oui, Greenma s’est mis aux savons et aux bougies, et fait même des coffrets, idéal donc pour la fête des pères ! (ah oui tiens)

Ce coffret-ci est vraiment top, lorsqu’il s’agit de faire découvrir des parfums de différentes manières. Il comprend donc un thé vert à la menthe (toujours présenté dans un joli pot en verre fumé), ainsi qu’un savon romarin/menthe poivrée/pin sylvestre, on adore ! Emballé dans un petit pochon plutôt très chouette, c’est, à mon sens, un petit cadeau idéal, et tout ceci pour une vingtaine d’euros !

coffret greenma thé vert menthe savonIMG_2272

Alors pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de Greenma, la page Facebook, ou encore le compte Instagram : @Greenma_france.


  • Un livre d’actualité

Quoi de mieux que présenter l’actu à son papa sous une forme différente qu’un reportage TF1 ou qu’un article basique dans Le Point ? En BD par exemple, en voilà une bonne idée ! J’ai récemment acheté Le Journal du off, ouvrage scénarisé par Renaud Saint-Cricq et Frédéric Gerschel, et dessiné par James. Paru le 17 mai chez Glénat, Le Journal du off présente la campagne d’Emmanuel Macron (notre actuel Président de la République, au cas où hein !) Neuf mois de coulisses suivis par un journaliste fictif, pour des secrets politiques qui, eux, sont bien réels ! Un cadeau plutôt très sympa à offrir à son Papa pour marquer le coup, non ?

glénat le journal du off saint cricq gerschel james

Bref, cadeau ou pas cadeau, la fête des pères, c’est toujours un bon prétexte pour partager un moment cool avec son Papounet !

À plus tard !