L’I-Pace, la première Jaguar électrique !

Parfois, on a tendance à considérer le monde de l’automobile comme un monde inaccessible, impertinent, voire hautain. Or, parfois, il s’avère que des marques dévoilent des modèles beaux, pratiques, et respectueux de l’environnement. C’est le cas de Jaguar, qui lance aujourd’hui l’I-Pace, la première SUV 100% électrique de la marque. Alors que trois modèles sont mis en vente (l’I-Space, S, SE, et SSE), on réalise très vite que Jaguar prend un temps d’avance. Temps d’avance qu’incarne à merveille cette voiture !

IMG_0354

Commençons tout d’abord par des considération un peu techniques, que je vais évoquer sous forme de liste, histoire de ne pas perdre tout le monde :

  • SUV cinq places,
  • Accélération : 0-100 km/h en 4,8 secondes,
  • Charge : 470km selon le cycle WLTP*,
  • Batterie 90 kWh,
  • Chargeur rapide en plus, qui permet 270km d’autonomie par heure en plus,
  • Espaces de chargement : plus de 1 453 litres à l’arrière et de plus de 27 litres à l’avant,
  • Sièges sport (qui peuvent être ventilés ou chauffés),
  • Système d’infodivertissement Touch Pro Duo,
  • Système de réglages personnalisé en fonction du chauffeur.

Je m’arrête ici, mais l’I-Pace comporte bon nombre de fonctionnalités et de technologies, toutes plus intéressantes les unes que les autres, qui se marient à merveille avec l’électrique.

IMG_0334

La batterie (qui est, finalement, le coeur de sa puissance) 90 kWh de cette voiture est composée de cellules lithium-ion à haute densité d’énergie, alors que le système de gestion thermique est pensé pour supporter de longues périodes de charge à puissance maximale. Bien évidemment, Jaguar a pensé à tout, et un chargeur rapide en courant continu de 50 kW (que l’on retrouve dans la plupart des stations de recharges publiques) permettra à l’I-Pace de parcourir 270km supplémentaires en cas de batterie déchargée.

IMG_0336

Alors c’est bien beau tout ça, mais on serait tenté de se questionner, quant à la puissance et à l’efficacité de l’électrique. Et bien coup de théâtre, figurez-vous que cette I-Pace est conçue comme une voiture de sport ! En effet, à l’accélération, on se croirait à l’intérieur d’une Formule 1 cinq places (ok j’abuse), et on retrouve une très belle répartition du poids, qui lui confère précisément ce côté « sport », associé à une esthétique finement pensée.

IMG_0353

Passons désormais à l’intérieur, car c’est tout de même là qu’on va passer le plus de temps (belle remarque, merci). Lorsqu’on pénètre dans l’habitacle, c’est un design relativement épuré et des lignes dégagées que l’on retrouve. On note de nombreuses fonctions tactiles, et une console centrale très bien agencée pour certains modèles, qui lui donne l’impression de flotter. Cette même console ajoute alors paradoxalement une notion d’espace à l’intérieur de l’I-Pace. Cette notion d’espace est également matérialisée de manière concrète, pour la simple et (très) bonne raison qu’il n’y a pas de moteur thermique ! Un confort supplémentaire donc, qui s’ajoute à un pare-brise et des vitres avant en verre feuilleté acoustique, de sorte à réduire les bruits extérieurs.

IMG_0355

Dans une perspective plus technique, voire plus technologique, qu’est-ce que l’I-Pace a à nous proposer ? On note instinctivement la présence (encore notable ?) du tactile qui, au final, va nous permettre tout à un tas de réglages, du plus simple au plus pointu. Un écran de 10″ est intégré au tableau de bord, alors qu’un écran inférieur de 5″ permettra diverses fonctionnalités. C’est ce que Jaguar a appelé le système Touche Pro Duo.

IMG_0357

J’ai également noté un point non négligeable désormais : l’I-Pace peut se connecter avec la plupart des smartphones Apple ou Android, grâce à l’application Remote. On peut alors rester connecté et mieux assimiler les informations primordiales concernant le véhicule (on pense notamment à la progression de la charge ou à l’autonomie restante, qui peuvent être des informations clés pour une SUV électrique, mais ça n’engage que moi bien sûr !). Par ailleurs, Jaguar a ici mis en place une technologie qui pourrait bien changer la manière d’utiliser sa voiture. En effet, la fonction Smart Settings (réglages personnalisés) permet à chaque conducteur d’être reconnu avec sa clé, et de préenregistrer des réglages, tels que le rétroviseur ou encore le média favori. Média favori qui, je le précise par ailleurs, pourra être écouté grâce à 15 haut-parleurs présents dans l’habitacle (rien que ça !). Eh oui, la I-PACE (modèles HSE et First) dispose là d’un système Meridian™, pour une véritable expérience audio ! À tester !

IMG_0332

En bref, c’est une voiture électrique des plus réussies que nous livre ici Jaguar. La marque réussit à combiner un design et une allure sportive, à des fonctionnalités pointues, le tout sous une énergie électrique, il me semble que c’est bien là qu’on reconnaît la modernité !

Publicités

À la (re)découverte d’Oxbow !

Oxbow, c’est un peu cette marque que j’assimile à mon adolescence, mélangée aux surfers. C’est un peu le cas, mais pas que !

Cette maison française, fondée en Normandie en 1897 et basée à Bordeaux, est l’exemple même d’une association réussie entre sport et mode. En effet, en me rebaladant sur le site, j’ai (re)découvert des produits dont je ne soupçonnais pas l’existence chez Oxbow, notamment les Chemises. Simples, efficaces, elles sont proposées à un prix accessibles, et sont, pour la plupart, totalement adaptable à une tenue casual, de tous les jours, voire un peu plus formelle.

chemise-oxbow-surf

Partenaire de compétitions sportives comme le surf, le Longboard, ou encore plus récemment le Paddle, la marque a su proposer des collections assez éclectiques pour pouvoir convenir au maximum d’entre nous.

mariniere-surf-oxbow

À noter que, toujours dans cette ligne éditoriale, Oxbow propose des accessoires et des produits cosmétiques, notamment des crème solaires, toujours pour coller avec cet esprit sportif malgré tout !

Une marque qui nous donnerait presque envie de s’intéresser à l’histoire du surf, notamment grâce à ces collections qui mêlent l’esprit détendu, pratique, mais aussi plus mode, pour homme comme pour femme. Comme quoi, les marques de sport ne sont pas résolues à nous proposer des vêtements « moches mais pratiques », mais savent aussi maîtriser un savoir-faire, un regard et un axe qui se posent sur la création textile, les coupes et les couleurs.

pull-mode-oxbow

Une recherche qui va donc plus loin ce à quoi j’aurais pu penser, lorsqu’on me parle de marque de surf et, plus particulièrement, de Oxbow.

Pour plus d’infos et découvrir tout ça (à nouveau), rendez-vous donc sur le site internet d’Oxbow !

Aevor, la praticité au service du design

Parmi mes récentes découvertes, figure Aevor. Cette marque allemande propose différents types de sacs, dans un esprit pratique et lifestyle. Une espèce de compagnon de route, qui est censé pouvoir s’adapter à toutes les situations de notre vie quotidienne.

IMG_8440IMG_8438

Ces petits sacs ont donc retenu mon attention pour plusieurs raisons :

 

  • Le côté pratique est vraiment le point fort des produits Aevor. La plupart des sacs peuvent ainsi passer de 18 litres à 28 litres de contenance, donnant alors un véritable supplément d’âme aux produits. Résistants à l’eau, les sacs comportent des logos qui réfléchissent dans la nuit, et de nombreuses poches, qui permettent de s’organiser au mieux lors de nos petits week-end, et de ne pas se perdre en pleine pampa !

IMG_8433IMG_8436

  • La composition est, quant à elle, la plus respectueuse possible de l’environnement. En effet, les produits sont composés à 50% de matières recyclées, et font aussi appel au « Bluesigh system® », qui a pour ambition de réduire l’impact environnemental de toute la chaîne de production du textile. Une démarche louable, qu’il était nécessaire de noter !

IMG_8437IMG_8434

  • Le dernier point qui m’a particulièrement intéressé est le design des produits, et plus particulièrement le choix des couleurs, comment en témoigne le « Daypack Bichrome Peach » que j’ai choisi. Des associations qui matchent plus que bien, mais auxquelles on n’aurait pas forcément pensé d’instinct. Des tons hyper travaillés, associés à des modèles pratiques, il me semble que c’est un peu l’idéal lorsqu’on a envie de partir en vacances en étant un peu stylé !

IMG_8435IMG_8432

En bref, Aevor, ce sont différents modèles de sacs, selon les envies et les besoins de chacun, du week-end de deux jours au road trip à Bali. Les pièces s’adaptent à tous les goûts, en raison du nombre important de coloris disponibles sur le site, qui sont le signe que la marque a à coeur de s’adapter à tous !

 

 

 

Finsbury, quand l’élégance prend plusieurs formes !

Je suis assez fan de chaussures, j’en ai un bon petit paquet dans mon placard, et je suis toujours content de découvrir et d’essayer de nouveaux styles. Et c’est précisément le cas avec cette paire de Finsbury.

Premièrement, pour ceux et celles qui ne connaissent pas, Finsbury, c’est quoi ? En bref, c’est une marque de française ouvert en 1986. Des souliers haut de gamme, de qualité, qui en font l’une des marques les plus plébiscitées dans sa catégorie. Cette image de l’élégance masculine perdure, et Finsbury propose également des chaussures plus casual, à milles lieux des chaussures vernies classiques.

Finsburry Chaussures Marque

J’ai, pour ma part, reçu cette paire de « Bogota » en daim marine. Il s’agit probablement de l’une de mes premières paires de mocassins, mais l’esprit de la marque associé à l’envie de réfléchir à comment porter cette paire m’a plu ! Petit point essayage, je les ai prises dans ma taille habituelle, et tout va pour le mieux. Elles n’ont, jusqu’alors, pas bougé d’un pouce, et me semblent d’une qualité irréprochable.

Mocassin Gino Finsburry

On est là sur l’archétype de la paire d’été, agréable à porter, à l’identité assez marquée. Une semelle en gomme se pose en base, alors que vient se « thermo-souder » une chaussure en veau velours marine (par ailleurs disponible en beige, azur et bordeaux), surmontée de lacets plus clairs.

Look Finsburry Mocassin

J’ai décidé d’associer cette paire de manière assez classique, avec un pantalon flanelle (Lepantalon) et une chemise classique (Noyoco, hyper bien repassée au demeurant !). Le résultat est simple et efficace, tout s’associe à merveille, on dirait qu’elles ont été faites pour ça !

Look Finsburry Casual

Je me suis également permis de la porter avec un look un peu plus casual, presque street, avec une casquette, un bon vieux tee-shirt Levis, et un jean effet destroy (H&M) au niveau des chevilles. Malgré le fait que j’étais perplexe au départ, je m’y suis bien fait, et je crois que je suis plutôt très content du résultat.

Tout ça pour montrer qu’une paire de chaussures, qu’on lui attribue des valeurs ou un milieu, peut, si on ose ou on associe bien les pièces, totalement s’intégrer à plusieurs tenues.

En bref, pour 139€ (paire soldée en ce moment), on a accès à une chaussure de qualité, qui, au final, se porte avec plus de choses qu’on pourrait le penser, et qui s’avère idéale pour l’été. Ambiance Riviera !

Mes découvertes beauté du moment

Ces dernières semaines, j’ai testé beaucoup moins de produits de soin/beauté que d’habitude. C’est d’ailleurs probablement la raison pour laquelle ça faisait « longtemps » que je n’avais rien écrit à ce sujet. Quoiqu’il en soit, j’ai découvert quelques petites choses qui, à mon sens, méritent qu’on s’y intéresse un peu plus.

La cire cheveux Horace

Horace, c’est une marque que je suis depuis plus d’un an maintenant, créée en 2015, et qui a la gentillesse de me faire parvenir ses nouveautés à chaque fois. (même s’il m’arrive d’acheter sur le site également hein !) Il y a donc désormais une gamme pour les cheveux chez Horace, composée d’un shampooing, d’un après-shampooing, d’une crème coiffante (que j’aime également beaucoup), et un spray coiffant texturant (que je n’ai pas encore pris le temps d’utiliser par ailleurs).

Cire Horace Compo

Mon regard s’est instinctivement porté sur la cire car, précisément, c’est le type de produit que j’utilise au quotidien. Gros challenge donc, alors que je venais de tester deux cires que j’adore désormais (la cire de Chopperhead et celle de Tenax, pour ne pas les citer), et qu’on sait (ou pas) que la marque s’impose d’utiliser un maximum de composants naturels dans ses produits.

En ouvrant ce pot de 50ml au packaging hyper sobre comme l’équipe sait le faire, on se retrouve devant une pâte qui sent assez bon, mais dont l’odeur me parle. C’est assez normal, puisqu’il s’agit de la cire d’abeille, dont le produit est notamment composée (bien vu Jamy). Car oui, comme prévu, la composition est assez (très) naturelle, et se compose, entre autre, d’argile de kaolin, pour le côté fixateur.

Cire Horace Texture

Concernant l’effet, on l’aura compris, c’est un top ! La cire promet une fixation forte et un effet mat, c’est le cas. Le cheveu tient la journée entière, la cire se travaille et se rince très facilement, en réalité, je n’ai pas grand chose à dire. Une compo très clean, un rendu efficace, pour 12€, je suis totalement d’accord !

L’élixir aux huiles essentielles Darphin

J’ai reçu ce produit grâce au site NewPharma, une boutique en ligne de santé, beauté et para-pharmacie très chouette, qui propose un très grand nombre de marques, et des produits tout aussi intéressants !

Je suis donc parti sur ce soin d’arôme à la mandarine, qui promet de réveiller notre peau fatiguée, et de raviver son éclat, bon bon bon… Avec 100% des ingrédients d’origine naturelle, Darphin est sans aucun doute une marque en laquelle j’ai pleinement confiance. J’applique donc ce petit produit quasiment tous les soirs, à raison de quelques gouttes, en prenant bien soin de le laisser agir toute la nuit.

Darphin Elixir Mandarine

Et je dois bien avouer que certains matins, je me suis réveillé en me demandant si je n’avais pas dormi 16h tant ma peau était « éclatante » (j’en fais des caisses, mais ça serait pas ce que le produit nous promet tiens ?)

En bref, ce petit flacon, s’il entre en concurrence directe avec le Midnight Recovery Concentrate de Kiehl’s (à propos duquel j’ai rédigé un article ici), est, à mon sens, un très bon produit de soin, qui tient ses promesses, bien qu’un peu cher (50€ environ sur NewPharma), et soldé sur le site en ce moment !), que je recommanderais sans souci ! (et c’est ce que je suis en train de faire dis donc)

Le baume pour les lèvres Dr.Hauschka

Toujours grâce à NewPharma, je suis parti sur ce produit de soin pour les lèvres, de la marque allemande Dr.Hauschka. Une composition très clean, pour ce mini pot de 4,5ml.

Baume Levres Hauschka

J’utilise quotidiennement des baumes à lèvres, mais j’ai le souci qu’il sont souvent brillants, ambiance gloss, non merci ! Alors lorsque j’en trouve un qui me convient (en l’occurrence, le soin lèvres olive et mangue sauvage de Cattier), j’ai du mal à m’en séparer.

Levres Hauschka Texture

Malheureusement, celui de Dr.Hauschka fait un peu briller les lèvres, mais son odeur, sa compo et son effet viennent annuler ce qui devient un détail, et je me surprends à en mettre dès que j’en ai l’occasion. C’est encore un top !

La crème mains réparatrice de Mademoiselle Bio

Les crèmes pour les mains, j’en teste, j’en re-teste, et parfois, je fais des découvertes assez chouettes. En témoigne « riche en karité, argan et cire d’abeille » développée par la marque Mademoiselle Bio. Comme son nom l’indique, les composants sont censés être assez nickel, mais qu’en est-il du reste ?

Creme Mains Mademoiselle Bio

Pour le coup, si j’aime ce produit, ça n’est probablement pas grâce à l’odeur, qui ne me plaît pas plus que ça (trop de cire d’abeille probablement). Toutefois, l’effet, lié au prix (moins de 9€) m’a interpellé.

Mademoiselle Bio Texture

En effet, alors qu’elle ne laisse de fini gras sur la peau (très important ça !), elle hydrate à merveille, et c’est bio ! Que demander de plus finalement ? (rien, merci)

Cyrillus x La Vie Est Belt, la ceinture française en pneu !

Une ceinture en pneus de vélos usagés… Sur le papier, l’idée, si elle n’est pas dénuée d’intérêt, peut laisser perplexe. Et pourtant, « La Vie est Belt » est cette marque française qui s’est spécialisée dans cette activité !

Ceinture Pneu Francaise

Au printemps 2016, après de nombreux voyages à travers le monde, Hubert décide de concrétiser son projet. Ingénieur de formation, il tente alors de donner vie à son idée, et élargit progressivement ses collections. En effet, La Vie est Belt propose des ceintures, mais aussi des noeuds papillons (disponible à la pré-vente dès le 27 juin) et des porte-clés, que d’objets fabriqués de manière responsable. Tous ces produits sont donc conçus de manière locale par des hommes et des femmes en situation de handicap, dans la région de Tourcoing. Une belle manière de rendre sa part belle à l’inclusion sociale, tout en favorisant le recyclage.

La Vie Est Belt

En juin 2017, la marque est concrètement créée, et les 100 modèles disponibles s’écoulent en un temps record ! Aujourd’hui, c’est avec Cyrillus que La Vie est Belt a décidé de s’associer, à l’occasion de la semaine du développement durable, qui se déroulait du 30 mai au 5 juin 2018. (comment ça je suis en retard ?)

Ceinture Belt Pneu

Quoiqu’il en soi, il n’en reste pas moins que les ceintures, toutes différentes au demeurant, restent disponibles, histoire de prendre conscience qu’un pneu, ça peut visiblement aussi servir la mode de manière responsable, on valide l’initiative !

Plus d’infos sur https://lavieestbelt.fr

Le Vegan Stick Shampoo de Cut By Fred

Cut By Fred

Les shampooings solides, c’est un peu le nouveau cool : écolo, zéro déchet, il sont l’archétype du produit que l’on teste lorsqu’on a envie de coller à toutes ces valeurs. Toutefois, si vous avez déjà testé, on comprend vite qu’au-delà d’être tendance… c’est quand même très peu pas pratique. En effet, alors que le savon colle au rebord de la baignoire et se transorme en petite bouillie, on finit vite par regretter notre bon vieux shampooing liquide. C’est là que Fred intervient.

Le concept

Cut By Fred Compo

Fred, le coiffeur que vous connaissez peut-être sous le nom de Cut By Fred, a développé un concept simple, mais qui colle aux problématiques que je viens de citer : le shampooing solide en stick ! Présenté sous la forme d’un déodorant basique, il est designé dans un packaging jaune assez marqué, qui n’est pas sans refléter l’identité visuelle de Fred.

Les questions qu’on peut se poser

Très rapidement, on est tout de même tenté de se dire : un shampooing en stick, oui, mais le principe du shampooing solide n’est-il pas d’être « zéro déchet », donc sans contenant ? De plus, ce même contenant ne se recharge pas, ce qui pose une question écologique supplémentaire.

Il faut savoir que toutes ces questions, Fred se les ait évidemment posé. En témoigne le fait que le packaging est en plastique, mais pas n’importe lequel. En effet, le stick est en PET-recyclé (Polyéthylène téréphtalate), un plastique rigide de très bonne qualité, et recyclable !

Cut By Fred Stick

Par ailleurs, concernant le problème de la recharge, les équipes de Fred y songent, y travaillent, mais d’un point de vue technique, les choses sont forcément un peu plus compliquées que pour recharger une batterie de téléphone. Mais on note cette intention louable de changer les choses, petit à petit !

L’application

Cut By Fred Effet

Il existe deux modèles de shampooings : le « Detox » (purifiant), et le « Sweet » (hydratant, à base de coco). Au niveau de l’application, les odeurs sont assez différentes, mais j’ai instinctivement noté, en utilisant le « Detox », qu’une sensation de frais se dégage sur le crâne, et reste quelques minutes après le rinçage. Cet effet est assez agréable, et est probablement dû aux huiles essentielles (notamment de menthe poivrée) qui composent le produit.

J’ai aussi noté que les shampooings piquent les yeux. Ce point ne me dérange pas particulièrement, mais c’est assez notable pour être souligné à mon sens. De même qu’il ne faut pas trop sortir le stick au moment de l’utilisation, de sorte qu’il ne se casse pas : ça reste un shampooing, donc soluble dans l’eau, donc un minimum friable !

Cut By Fred Detox

En bref, Cut By Fred propose ici un produit très intéressant par ses différentes caractéristiques. Certains points mériteraient d’être améliorés, mais le concept reste très prometteur et efficace en soi. Pour 20€, on s’en sort donc avec un produit vegan, responsable, qui tient les promesses d’un shampooing, le tout dans un packaging qui change de ce que l’on peut trouver sur le marché !

Et pour shopper les produits, c’est par ici !